Sur l'Eurovélo 6 - Un Monde à vélo
Sep 17, 2017
Posted by: Mila

Traverser l’Europe à vélo sur l’Eurovélo 6, la véloroute du Danube

Découvrez notre guide complet de l'eurovélo 6 pour votre traversée de l'Europe à vélo

De Saint-Brévin-Les-Pins en France à Constanta en Roumanie, l’eurovélo 6 est un itinéraire cyclable de 4 448 km, qui permet de traverser l’Europe à vélo de l’Atlantique à la Mer Noire. 

L’Eurovélo 6 est un itinéraire cyclable. Cela veut dire qu’il alterne les voies vertes et des zones partagées avec d’autres véhicules. À part quelques petites exceptions, les routes empruntées sont généralement peu fréquentées.

Nous avons emprunté la véloroute des fleuves européens dans sa quasi totalité à l’occasion de notre tour d’Europe à vélo. Vous préparez votre aventure à vélo sur l’Eurovélo 6 ? Ça tombe bien car nous allons vous donner toutes les informations dont nous disposons pour que vous puissiez bien préparer votre voyage à vélo !

©Loire à vélo

Découvrir l’Eurovélo 6

L’Eurovélo 6 est également appelé la véloroute des fleuves car elle suit la Loire, la Saône, le Doubs, le Rhin, puis rencontre le Danube en Allemagne et le longe jusqu’à son estuaire.

Contrairement à ce qui peut être dit dans les médias, la véloroute n’est pas entièrement réalisée, même si elle est plutôt bien avancée. Sa longueur va au-delà des 3 653 km annoncés.

L’itinéraire de l’Eurovélo 6

Sur l’Eurovélo 6, vous traversez entre 8 et 10 pays, selon l’itinéraire que vous prenez. Nous avons suivi le parcours vélo dans 9 pays. Nous voulions également passer par la partie bulgare de l’Eurovélo 6, mais le destin en a voulu autrement. Ce n’est pas grave car nous sommes allés en Bulgarie un peu plus tard.

Le voyage à vélo vous permet de voir une évolution constante des paysages. Nous passons ainsi de pays riches comme la France, la Suisse, l’Allemagne, à des pays moins riches comme la Serbie ou la Roumanie où l’on peut rencontrer des paysans à cheval assez régulièrement.

Même si ce n’est pas tout à fait vrai, la qualité des routes dépend généralement de la richesse du pays. D’ailleurs beaucoup de choses vont évoluer durant votre parcours. Et c’est ce qui est chouette à vivre !

Si cette longue randonnée à vélo commence à Saint-Brévin les Pins (ou Saint-Nazaire), les cyclotouristes sont nombreux à partir de Nantes.

État d’avancée de la véloroute

L’itinéraire est vraiment bien développé, et ce quasiment jusqu’à la fin. C’est ce que nous avons beaucoup apprécié. Nul besoin de réfléchir ou de chercher, souvent seuls les panneaux suffisent.

L’eurovélo 6 est même plutôt fréquenté par les cyclotouristes dans l’ouest de l’Europe et le sera certainement davantage dans les prochaines années. Certains l’appellent même l’autoroute du voyage à vélo.

Le parcours nous emmène très majoritairement loin des voitures ou parfois sur des petites routes peu fréquentées. Nous pouvons alors nous sentir en sécurité.

Jusqu’à Budapest, en tous cas, la route est quasiment parfaite. Elle l’est toutefois un peu moins en Hongrie, les panneaux étant un peu plus aléatoires et les routes un peu plus accidentées.

eurovelo6 - la vélo route des fleuves - le doubs
Le Doubs
Canal du Centre - Eurovélo 6
Canal du Centre
baska palanka eurovelo 6 - Serbie
Le Danube - Serbie
Le long du Rhin - Suisse - Eurovélo 6
Le long du Rhin - Suisse
portes de fer danube a velo
Mini Danube - Portes de fer

Les pays traversés

Tout le long de l’Eurovelo 6, la thématique de l’eau est omniprésente. Pour plus d’informations sur les pays qui vous intéressent, déroulez 😉

1 - La France - 1 300 km environ
2 - La Suisse - 430 km
3 - L'Allemagne - 590 km
4 - L'Autriche - 430 km
5. La Slovaquie - de 70 à 200 km
6 - La Hongrie - 500 km environ
7 - La Croatie (variante) - 150 km environ
8 - La Serbie - entre 250 et 650 km
9 - La Roumanie - jusqu'à 1 300 km
10 - Bulgarie (variante) - 700 km

Un parcours idéal pour un premier voyage à vélo

Honnêtement, avec le recul que nous avons désormais, l’Eurovélo 6 c’était l’itinéraire cyclable le plus facile qu’il soit. Tout d’abord, parce que l’on suit les panneaux, ça rend le voyage plus facile. Ensuite, nous sommes plutôt protégés des voitures. Néanmoins, la qualité de la route à partir de la Hongrie vous poussera régulièrement à prendre la route principale (à moins que vous aimiez rouler dans l’herbe 😉 ).

Côté montées et descentes, vous aurez quelques côtes en Suisse, au niveau des chutes du Rhin. Ce seront deux ou trois jours un peu plus difficiles que d’habitude. Après être passés à côté du lac de Constance vers l’Allemagne, il y a une belle journée de montées. Elles se terminent par une petite montagne à 900 m d’altitude environ. Mais, il y aura une très belle descente en récompense.

Sinon, ça grimpera un tout petit peu en Hongrie avant Budapest, et dans les portes de fer en Roumanie. Cela nous paraît complètement faisable et à un niveau accessible, surtout si vous allez lentement. Dans tous les cas, vous aurez le temps de vous entraîner avant d’arriver sur ces étapes.

Un itinéraire majoritairement plat, ennuyeux ?

Tout le monde nous disait que ce serait ennuyant d’être sur du plat. Honnêtement, les paysages ont beaucoup évolué sous nous yeux. Mais il est vrai que les étapes les plus remarquables étaient les étapes où nous grimpions. Cependant, nous n’avons pas trouvé l’Eurovélo 6 ennuyeux, loin de là.

Nous sommes du genre à nous extasier de tout et à trouver de la beauté dans le moindre détail. C’est pour cette raison d’ailleurs que le voyage à vélo nous plaît tant !

Évidement, il y a des jours avec des moins et des jours avec des plus. Mais en clair, nous avons toujours trouvé des choses chouettes sur notre chemin. Nous avons juste trouvé un peu longue la digue de Budapest à Novi Sad où nous étions souvent au milieu des champs, un peu éloignés du Danube. Il s’agit de quelques journées seulement !

comana roumanie
lac de constance - eurovélo 6

Préparer son voyage à vélo sur l’Eurovélo 6

Pour parcourir l’Eurovélo 6, nous avons choisi de prendre notre temps. Arrivés à Constanta, notre compteur affichait 4 602 km. Cependant, il faut noter que nous avions pas mal circulé en Bretagne avant de partir. Nous sommes également allés à Prague, un petit détour tout de même de l’Eurovélo 6.

Il nous a fallu 3 mois et 1/2 pour parcourir ces kilomètres. Nous sommes un peu plus lents que la moyenne. En réalité, nous avons été bloqués pour cause de grosse crève en Autriche, puis 2 semaines à Belgrade à cause d’un souci de passeport. Ce sont les aléas du voyage !

Nous avons également pris un peu le train dans certaines zones qui ne nous plaisaient pas vraiment, comme en Roumanie, après les portes de fer. Nous avions tellement entendu parler de l’agressivité des chiens que nous nous sommes décidés à zapper une partie du pays.

Les questions fréquemment posées sur l’itinéraire !

Quelle est la distance de l'Eurovélo 6?

aux environs de 4 500 km selon les différentes variantes.

Le kilométrage affiché sur le site Eurovelo est de 3 653 km. C’est un chiffre qui induit en erreur car on est bien au-delà en réalité. Est-ce-que 3 653 km correspondent à l’itinéraire réellement développé ? Mystère!

Si vous partez pour l’ensemble du parcours, comptez au moins 10% de marge complémentaire car vous risquez de faire davantage de kilomètres très facilement. Tout dépend des variantes que vous allez prendre, des petits détours que vous voudrez sûrement faire, c’est fort probable que vous en fassiez un peu plus.

Combien de temps pour parcourir l'Eurovélo 6 ?

Tout dépend de votre niveau physique et de vos envies :
  • Excellent niveau physique et envie de défi sportif (minimum 100 km par jour) : 1 mois 1/2 pour arriver à la Mer Noire
  • Bon niveau, à un très bon rythme (80 – 100 km par jour) : 2 mois
  • Entraîné avec une envie de visiter et de prendre son temps ( 60 km par jour)  : 3 mois 
  • À un rythme touristique ou avec enfants (30 à 60 km par jour, selon l’humeur) : 4 mois 

Quelle est la meilleure période pour partir?

Le mieux : de mai à septembre selon votre rythme et vos envies

Si la vélo route du Danube peut être empruntée en hiver (oui oui, on en a vu le faire), nous vous recommandons de l’emprunter entre avril et novembre pour une randonnée à vélo plus confortable. Dans le cas contraire, vous risquez de tomber sur de la neige.

Attention aux mois de juillet et août qui peuvent être très chauds. Les températures avoisinaient les 40°C en Roumanie et en Serbie lorsque nous avons traversé ces pays :-/

Autre remarque : certains campings ne sont ouverts qu’à partir de juin. Cela laisse moins de choix pour les cyclovoyageurs qui partent un peu plus tôt !

Quel budget pour la véloroute des fleuves ?

Tout dépend de la manière dont vous voyagez et de ce que vous privilégiez.

Difficile donc d’y répondre comme ça.  Si vous privilégiez le bivouac, la nuitée chez l’habitant et le camping à l’occasion, le budget peut être bas. 

Si vous alternez avec des chambres d’hôtes et des hôtels, ainsi que des restaurants, le budget peut vite monter. À noter que si vous souhaitez dormir chez l’habitant, sur les véloroutes telles que celle-ci, il y a beaucoup de demandes de la part de cyclistes…

De la Suisse à l’Autriche, les hébergements sont assez chers. Comptez 25 € l’emplacement en camping. 

En France, étonnamment, nous avons rencontré les campings les moins chers de toute la véloroute des fleuves européens. À partir de la Hongrie, il est plus facile de trouver une chambre ou un bel endroit pour dormir pour peu cher. Les campings ne sont d’ailleurs pas forcément avantageux !

De notre côté, pour les 4 mois sur nos vélos dont près de trois semaines d’arrêt avec une location, nous en avons eu pour 2 100 € par personne. Sachant que nous avons alterné, que nous nous sommes restreints mais parfois faits plaisir. Cela inclut quelques réparations sur nos vélos en cours de route, mais n’inclut pas notre investissement d’origine sur le matériel.

L'Eurovélo 6, avec des enfants ?


Selon nous, oui. Nous avons vu beaucoup de familles sur la route d’ailleurs. 

Toutefois nous mettons un bémol après Vienne. Nous trouvons que le parcours commence à être compliqué à partir de la Hongrie. Nous avons trouvé les automobilistes plutôt cool en Serbie, même s’ils roulent beaucoup trop vite. C’est pourquoi, je ne recommanderais pas cette partie aux parents souhaitant voyager avec leurs enfants. 

Quel vélo pour l'Eurovélo 6 ?

Un VTC, un VTT, une randonneuse, un vélo couché : tout passe ou presque !

Tout dépend de votre objectif et de votre voyage. Si vous partez pour la première fois et que vous ne savez pas si vous continuerez, rien ne sert de s’équiper de trop. Un VTC assez robuste ou un VTT adapté (avec des pneus moins larges et un bon porte-bagages) peuvent faire l’affaire. Il n’est pas nécessaire d’investir dans un beau vélo de randonnée tout de suite !

Si au contraire, l’eurovélo 6 fait partie d’un de vos premiers voyages mais que vous êtes sûr.e d’en faire de nouveaux plus tard, vous pouvez miser sur un vélo un peu plus durable, mais plus cher. Nous avons, si vous le souhaitez, écrit un article complet pour vous aider à choisir votre vélo de voyage !

Comment s'équiper pour l'eurovélo 6 ?


Comme c’est une question qui mérite un article à part entière, nous vous invitons à approfondir la question dans notre article dédié à l’équipement pour un voyage à vélo.

Sur la route des fleuves : infos & hébergements

Pour suivre l’itinéraire facilement

Les guides papier à emporter avec soi

Il n’existe pas (à ma connaissance) de guides complets sur l’Eurovélo 6 de A à Z et en français. Il y en a bien pour la partie française, mais pas plus. Vous pouvez cependant acquérir des livres qui racontent l’aventure d’autres cyclotouristes pour récolter quelques informations complémentaires sur l’itinéraire si cela vous intéresse. 

Les guides
Les cartes détaillées
  • Lot de 7 cartes de Bâle à Budapest :


  • Lot de 8 cartes de Budapest à la Mer Noire :

Trace GPX de l’itinéraire

Pour suivre l’Eurovélo 6 sur son téléphone sans se perdre, le parcours cyclable est téléchargeable en entier sur le site de BikeMap. Il est très complet et permet de se répérer facilement si vous l’installez sur une app’ comme Maps.me ou sur votre GPS.

Où dormir – hébergement

1. En camping ou en bivouac

C’est, de loin, notre hébergement favori ! Nous vous recommandons de prendre votre tente et votre matériel de camping avec vous. À moins que vous ne partiez que pour quelques jours sur une partie de l’itinéraire, sur un plus long trajet, les aléas du voyage peuvent vite prendre le dessus. Prendre de quoi camper vous permettra de vous adapter à toutes les situations.

L’application maps.me peut être une véritable source d’informations. Elle indique de nombreux campings sur la route. Attention, ils ne sont pas toujours bien ou même ouverts, mais ils sont là, c’est déjà ça (un camping « fermé » peut être finalement précieux).

2. Chez l’habitant

Il y a de nombreux hôtes sur Warmshowers si vous souhaitez dormir chez l’habitant. Toutefois, la fréquentation de l’eurovélo 6 étant importante, ils sont très demandés.

3. À l’hôtel / chambre d’hôtes

Comme nous vous le disions dans notre guide complet sur le voyage à vélo, nous avons tendance à privilégier Booking pour les réservations de dernière minute pour des hôtels ou chambres d’hôtes. D’ailleurs, si vous le souhaitez, on vous offre 15€ sur votre première réservation !

À partir de l’Autriche, nous avons réalisé que les prix étaient souvent les mêmes (voire même parfois plus bas) que sur Airbnb, pour bien souvent un meilleur service pour les réservations de dernières minutes. Airbnb n’est pas très adapté aux voyageurs à vélo 😉

camping loire a velo
coucher de soleil saone
Fin de journée au bord de la loire - La Loire à vélo - Camping sauvage

Que voir sur l’Eurovélo 6 ?

Parce que les photos en disent parfois bien davantage que les mots, nous vous avons concocté un petit retour en images de notre parcours. Avec les meilleurs souvenirs, bien entendu !

Les étapes à ne pas manquer

Difficile de définir sur un si grand itinéraire les différentes étapes précises du parcours. À moins d’écrire un article interminable 😉 Alors, nous allons vous donner quelques étapes à ne pas manquer car elles sont magnifiques. Il y en a certainement d’autres, ces dernières sont juste celles qui nous ont marqués !

  • Saint-Brévin-les-Pins et l’estuaire de la Loire enjambé par le pont de Saint-Nazaire
  • Nantes, cette belle ville dynamique où il fait bon vivre
  • Le château de Chambord, même s’il faut faire un petit détour du parcours
  • Les villages troglodytes aux environs de Saumur
  • La jolie ville de Digoin et son ambiance médiévale
  • Besançon, ville surprise avec son incroyable forteresse
  • Bâle et son ambiance incroyable
  • Les chutes du Rhin et la magnifique ville de Stein am Rhein
  • Le lac de Constance (si possible, faites-en le tour, ça a l’air superbe)
  • Le sud de l’Allemagne et ses monastères perchés
  • La ville médiévale de Ulm avec son clocher impressionnant
  • Linz et son atmosphère relax pour les beaux jours
  • Vienne, son opéra, ses rues incroyables et sa belle ambiance
  • Bratislava, pour avoir la chanson dans la tête (ceux qui comprendront, comprendront) et parce que la ville est jolie
  • Les boucles du Danube avant Budapest en Hongrie
  • Budapest, la perle du Danube qui mérite bien son surnom et quelques jours de pause pour la découvrir
  • La dynamique et la bonne ambiance de Novi Sad avec sa forteresse pas toute jeune non plus
  • La ville de Belgrade, il faut gratter un peu pour l’aimer, mais son ambiance fait tout
  • Les portes de Fer, étape mythique de l’Eurovélo 6, entre le mini Danube et le grand Danube
  • Le delta du Danube pour l’observation de sa faune unique
  • La mer noire, malgré sa côte très prisée et développée pour le tourisme

Les gens prennent généralement la véloroute des fleuves jusqu’à Bâle, Vienne, Budapest ou Belgrade. À partir de la Serbie, nous sommes déjà beaucoup moins nombreux sur les routes.

esztergom eurovelo 6
esztergom - Hongrie
belgrade la veloroute des fleuves
Belgrade
Besançon - France - eurovélo 6
Besançon - France
Novi Sad sur l'Eurovélo 6 Serbie
Novi Sad - Serbie
chambord - La Loire à vélo
Chateau de Chambord - France
Forteresse de Gobulac - Serbie - Eurovélo 6
Forteresse de Gobulac - Serbie

Nos plus gros coups de coeur

Coronini en Roumanie

Coronini se trouve à la frontière entre la Serbie et la Roumanie. Nous sommes côté roumain et c’est une vue sur la Serbie que nous avons.  Nous avions lu qu’il y avait là le plus beau coucher de soleil de tout l’eurovélo 6.

À la base, nous voulions plutôt passer l’étape des portes de fer du côté serbe. Le côté roumain a ses petits avantages et ses beaux paysages, mais nous sommes toujours convaincus qu’il fallait passer côté serbe.

La ville de Budapest, cette perle !

Budapest, c’est notre ville coup de coeur. Nous la connaissions déjà, mais nous étions plus que ravis d’y retourner. Elle n’est pas chère, il y fait bon vivre et on peut se détendre dans ses nombreux thermes. Que demander de plus ?

Avant Budapest, il est possible de suivre deux itinéraires différents. Nous vous conseillons de prendre l’itinéraire que nous n’avons pas pris, encore une fois ! Il s’agit de celui qui va vers Szentendre. Il semblerait que l’eurovélo 6 soit mieux développé de l’autre côté du Danube.

Belgrade, la belle surprise

On s’attendait à ce que Belgrade ne soit pas une ville intéressante, comme nous l’avions entendu dire. Au premier coup d’oeil, c’est vrai qu’elle ne paie pas de mine. Faut dire qu’elle a été bombardée il y a vingt ans.

Une fois que l’on met de côté cet aspect, il reste une jolie ville, dans laquelle règne une belle atmosphère, festive et détendue.

Belgrade, eurovélo 6, serbie

La Serbie, pour les gens

Si on devait vous donner une seule et unique raison de continuer à rouler après Budapest, ce serait celle-là : les serbes. Ils nous ont offert un accueil sans précédent. Ils sont amicaux, joviaux et généreux.

Nous avons été surpris de découvrir la signalisation de l’eurovélo 6 ainsi que plusieurs variantes dans ce pays. Les itinéraires sont donc assez faciles à suivre, c’est plutôt chouette.

baska palanka eurovelo 6 - Serbie

L’abbaye de Göttweig

L’abbaye la plus connue et la plus visitée en Autriche, c’est celle de Melk. Mais il y avait tellement de monde que l’on a abandonné l’idée de la visiter.

L’alternative de Göttweig était sportive (on a même réalisé notre record de vitesse en descendant) mais offrait une vue splendide sur la vallée et le Danube.

l’abbaye de Göttweig

L’est de la France à vélo !

Dans l’est de la France, nous avons découvert Besançon, Dôle, Mulhouse, mais aussi beaucoup de beaux paysages sauvages. Ce sont des régions que nous n’aurions jamais pensé visiter, mais ça valait le coup.

Nous avons eu le droit à de magnifiques couchers de soleil aussi. Ce soir-là, nous avions décidé de dormir auprès du canal, avant de prendre la direction de la Suisse. C’était vraiment un très beau spectacle (avec Coronini, il y a matière à avoir débat).

Sunset dans l'est de la France

Gorge du Danube, Allemagne !

Sur l’eurovélo 6, vous n’aurez pas beaucoup d’occasions de gravir des montagnes. Mais lorsque ce sera le cas, vous ne regretterez pas d’être là. Au contraire même, au delà de la fierté que l’on éprouve pour avoir relevé le défi, on en prend littéralement plein les yeux !

Notre premier col c’était en Allemagne, à 900 m. Nous avons grimpé longtemps pour l’atteindre et descendu tout ça en à peine dix minutes (un peu rapide la descente). Les paysages étaient magiques, montagneux et sauvages. Un pur bonheur.

Vélo sur l'Eurovélo 6

Notre avis sur l’Eurovélo 6

Nous sommes toujours aussi ravis d’avoir parcouru l’eurovélo 6. Nous trouvons que c’est une belle initiative que de l’avoir créé, tout comme les 15 autres eurovélos en développement. La piste nous manque très souvent, surtout lorsque l’on prend des montagnes du feu de Dieu comme en Macédoine ou Monténégro.

Le seul aspect qui peut être déboussolant, c’est que finalement, nous sommes tellement sur la véloroute, que l’on n’est plus aussi unique qu’ailleurs ! C’est-à-dire que sur l’eurovélo 6, les locaux voient des cyclistes constamment passer. Nous faisons donc moins l’objet de curiosité et de sympathie qu’en temps normal. Mais par rapport au confort que l’on gagne, en terme de sécurité et de trajet, ça vaut totalement le coup. Et puis, c’est toujours chouette de discuter avec les autres cyclovoyageurs !

Cet article vous a plu? Épinglez-le

L'eurovélo 6 - De Nantes à la Mer Noire
Découvrez le parcours de l'Eurovélo 6

You Might Also Like

Comments ( 23 )

    • Mila

      Bonjour,

      Je ne connais ni l’un ni l’autre vélo (nous ne sommes pas vraiment experts sur cette question, mais avez-vous lu notre article sur le choix du vélo de voyage ?). Ma question serait : quelle en sera votre utilisation? L’EuroVelo 6 est un parcours super facile qui peut être emprunté par beaucoup de vélos. Donc investir autant d’argent pour uniquement ce trajet, ça n’a pas beaucoup de sens. Un bon petit vélo de trekking à 700€ fait l’affaire. En tout cas, vu les prix des vélos, ce n’est peut-être pas l’essentiel pour ce trajet, mais tout dépend de votre objectif et de votre utilisation par la suite. Ensuite, si je devais choisir un vélo à ce prix-là pour partir sur un tour du monde par exemple, je ne prendrais ni l’un ni l’autre.

      Le Rubin parce que je vois trop de frais dessus (changement de guidon, de selle et de pédales pour être à l’aise + ajout d’un porte bagages à l’avant… On peut tabler sur 1500€ pour un vélo en aluminium quand même…)
      Le trek 920 parce que je trouve que c’est plutôt un vélo qui est destiné à aller off road, ailleurs, dans les montagnes. En réalité, je ferais plutôt du bikepacking avec ou de la piste. Il a l’air top, il a un bon développement, un bon équipement, mais pour une pratique plutôt du voyage un peu sportive (montagne, chemins, etc.) Bref, je le trouve inadapté à une véloroute.

      Vous êtes allée faire un tour sur les Tour de Fer de Genesis ou les Fahrradmanufaktur ? Ou chez Surly également ?

  • Dominique Jaussoin

    Bonjour , Super intéressants et instructifs vos descriptions et commentaires , merci .
    Une question concernant le retour depuis disons Osijek ou Budapest : ça se fait en bus , en train ..c’est facile type TER en France ou la galère ? quelle fréquence , durée etc…
    Merci pour le retour

    Dominique

    • Mila

      Bonjour Dominique,

      Merci beaucoup. Je pense que je suis au même niveau d’information que vous. C’est une question que l’on me pose souvent, mais malheureusement je n’ai pas eu le temps de la travailler. Nous sommes rentrés à vélo car nous avons continué le tour d’Europe.

      Bonne journée,

      Mila

  • THIERRY HUSENAU

    Bravo bravo
    Merci pour ce témoignage ! Inspirant et motivant…j’en ai profité pour lire votre reportage en Belgique, que je connaissais un peu
    Je prépare mon premier voyage à vélo et ce sera l’EV6, mais d’Est en Ouest 😉
    Une occasion d’aller passer quelques jours sur Oléron depuis l’Alsace.
    Ce sera fin août à mi-septemre 19…il me donnera l’occasion de me remémorer tous les reportages que j’aurai lu cet hiver 😉 Vivement le printemps !!

    • marine

      super périple !!!!

      je suis une jeune maman avec un garçon de 6 ans, on envisage en juillet de faire eurovelo 6 de Donaueschingen à Budapest en 3 semaines
      pourrais-tu me dire s il y a des portions moins intéressantes pour prendre des liaisons fluviales si besoin ?
      tu dis plus haut que vous avez fait beaucoup de bivouac mais j’ai lu qu’en Allemagne et Autriche il est interdit ? merci de m’en dire plus
      avez-vous eu la possibilité de faire de l’hébergement chez habitant ?
      la barriere de la langue a-t-elle été un problème ?

      merci pour votre attention

      • Mila

        Bonjour Marine,

        Merci beaucoup pour ton commentaire et super projet !!

        En ce qui concerne tes questions, je trouve que la partie après Bratislava et avant Budapest est assez dangereuse. J’en parle pas mal dans l’article sur la hongrie, justement les parents avaient eu quelques frayeurs je trouve avec des passages compliqués (mais impossibles à couper en liaisons fluviales il me semble…) sur les routes. Après, les choses se sont peut-être améliorées depuis que nous sommes passés, mais j’en doute… Il était très facile de se perdre, je conseille le GPS.

        En Allemagne et Autriche, c’est effectivement interdit de bivouaquer. Nous en avons fait que très peu en Allemagne, et en Autriche, nous avons privilégié Warmshowers et les hôtels car nous étions malades. Donc, on n’a pas tenté plus que ça…

        Pour l’hébergement, je pense que c’est compliqué parce qu’il y a beaucoup beaucoup beaucoup de monde sur les routes et que du coup, les hôtes sont beaucoup demandés. Mais ça se tente, de temps en temps, ça marche… Mais pas toujours.

        Enfin, la barrière de la langue n’a pas été un problème, on peut toujours trouver des moyens de se comprendre je trouve !

        J’espère avoir répondu à tes questions ! N’hésite pas à consulter nos articles par destination également, ainsi, les informations plus précises par pays y sont notées (et je ne peux pas tout réécrire ici 😉 )

    • Mila

      Merci beaucoup et super projet de voyage !!

      Nous retournons en Belgique cet été d’ailleurs, nous avons hâte d’approfondir l’aperçu que nous en avons eu.
      J’espère que vous aurez une aussi belle expérience que nous sur l’EV6.

      Bons voyages à vélo 😉

  • Clo

    Bonjour, merci pour ce compte rendu qui donne vraiment envie! Avez vous un article où vous détaillez votre matériel? Pour ce voyage où logiez vous? (tente ou dur?)
    Nous envisageons de faire l’aventure avec nos 3 gars (qui auront 8 et 10 ans (x2)) au printemps 2020
    Le fait que ça soit plat nous motive vraiment! 😉

    • Mila

      Super si le compte rendu donne envie, c’est notre objectif en tout cas ! Nous avons bel et bien un article qui détaille tout cela ici : https://un-monde-a-velo.com/equipement-voyage-velo/ ! Nous sommes peu équipés, mais pour un premier voyage, c’était chouette.

      Concernant le logement, nous étions beaucoup en bivouac en tente. Il y avait aussi pas mal de campings sur la route, mais il faut bien se renseigner avant car ils ne sont pas tous confortables, loin de là. En tout cas, c’est un super projet de partir avec les enfants. Peut-être qu’après Budapest (même un petit peu avant), ça devient un peu dangereux. À vous de voir si vous êtes stressés sur la route ou peu. Je pense que la partie entre Bratislava et Budapest était assez déplaisante avec les enfants (on suivait une famille à ce moment là, ils n’avaient pas l’air très heureux). En Serbie, nous sommes beaucoup sur voies partagées avec les voitures. Mais avant cela, l’eurovélo 6 est vraiment génial !

  • chris

    Bravo à vous, grande aventure pour de super souvenirs.
    Je me prépare pour 2019, dernière partie de l’euro6, de l’Autriche à la Roumanie.
    Voyageant seul, je m’interroge sur les aspects sécurité. Y’a t il des lieux ou pays risqués ?
    De votre point de vue, les portes de fer sont à rouler coté serbe ou coté roumain ?
    Pour les conditions de route, tu expliques que ça se complique à partir de Budapest, genre piste inexistante, zone partagée avec 4 roues en folie ?
    L’Amérique du sud, c’était bien ?
    Roulez bien.

    • Mila

      Salut Chris,

      Super projet, ça va être chouette 😀

      Nous n’avons trouvé aucun pays particulièrement risqué non. Mis à part peut-être la Roumanie, réputée pour ses chiens agressifs, mais nous n’en avons pas croisé. Le gouvernement avait abattu les chiens de rue avant notre passage 🙁 . Concernant les routes et les états, nous avons détaillé tout ça dans les articles dédiés à chaque pays qui sont en lien dans cet article. Entre Budapest et Belgrade, c’est plutôt les choix qui ont été fait pour l’Eurovélo 6. Après, c’est plutôt parce que l’on est sur des grandes routes par moment. Enfin, en Roumanie / Bulgarie, l’eurovélo 6 n’est pas réalisé. Pour les portes de Fer, on aurait préféré prendre le côté serbe. Ça avait l’air plus physique mais BEAUCOUP plus calme au niveau de la circulation.

  • jean-paul JACQUE

    Bonjour

    J’ai déjà fait la partie St Brévin Vienne

    Je voudrais faire une l’autre partie tout le mois d’août

    Comment trouver un ou une partenaire sur le Web?

    Comment rentre t-on de la mer noire vers Paris ???

    Merci

    • Mila - Entreprendre le Monde

      Bonjour Jean-Paul,

      Vous pouvez peut-être adhérer à la CCI et poster un sujet sur le forum pour trouver quelqu’un. Sinon, sur notre groupe facebook Voyageurs à vélo, sait-on jamais.

      Pour le retour depuis la mer noire, je ne sais pas. Nous sommes revenus à vélo de la Roumanie en passant par les balkans. Il me semble qu’il y a des compagnies de bus qui acceptent les vélos depuis Constanta. Sinon, ce sera sans doute par avion, mais là, je ne sais pas vraiment s’il y a des vols directs !

      Bonne route à vous !

  • Mitchka

    waouh !! quelle épopée !! je suis bluffée, c’est vraiment magique un tel voyage…

    • Mila

      Oui, c’était vraiment chouette ! C’est pour cette raison que l’on repart en avril 2018 ! TROP HÂTE (même si avant il y a le Panama et le Costa Rica haha)

  • Caroline

    Super article! J’aimerais beaucoup entreprendre un tel voyage avec mon compagnon un de ces jours…en attendant il est peut-être temps de m’entrainer un peu…

    Bonne continuation!

    • Mila

      Merci beaucoup pour ton commentaire. Sache que nous n’étions pas du tout entraîné lorsque nous sommes partis. Pour être transparente, j’ai même reçu mon vélo 1h avant le départ. J’ai failli ne plus y croire ! Bref, l’entrainement se fait naturellement. Le seul point négatif que tu peux avoir si tu pars sans vraiment t’entrainer, c’est d’avoir mal aux genoux pendant plusieurs jours au début. Mais, d’après les retours que j’ai pu avoir, ça arrive à tout le monde à priori 😉

      À très vite 😀

  • Deux Évadés - Laura

    Très chouette article ! Tant de kilomètres parcourus, je suis impressionnée.
    C’est un beau voyage, je ne connais pas du tout cette partie là de l’Europe et je trouve ça magnifique. ça donne vraiment envie et pourtant je suis nulle en vélo, même si c’est mon mode de transport citadin préféré !
    Bonne continuation 🙂

    • Mila

      Merci Laura ! Je suis sûre que tu n’es pas nulle à vélo. D’ailleurs, nous, au début, on se sentait bien mauvais. On faisait 40km et on pleurait sur nos genoux qui nous faisaient si mal. Aujourd’hui, on gravit des montagnes, on a quand même traversé la Macédoine depuis… (bon, on souffre quand même avec nos 40kg, mais bon, c’est pour dire qu’on y arrive…) Bref, l’entrainement vient naturellement et l’eurovélo 6, c’était vraiment simple (et un peu physique). C’est un melting-pot de retraités, alors, bon, nous les jeunes… En attendant, j’ai hâte de suivre vos aventures en Amérique du Sud. On s’y croisera peut-être, c’est dans nos tiroirs !
      Bonne continuation également 😉

Enter Your Comments Here..