Notre liste de matériel pour voyager au long cours à vélo

par | Mis à jour le 30/09/2021 | Publié le 22/09/2021 | Choisir son matériel | 6 commentaires

La liste de matériel pour voyager à vélo au long cours est différente de celle que l’on établit lorsque l’on part deux ou trois semaines à la haute saison. Il faut pouvoir être prêt à faire face à des situations variées et à affronter les éléments. Nous sommes partis le 18 mai 2021 pour une aventure au long cours qui s’adaptera selon les restrictions liées à la pandémie. Pour l’instant, difficile de voir clair sur notre destination, mais nous n’avons de toutes façons pas de date retour précise de prévue. 

Notre liste de matériel nous permet d’avoir un équipement de cyclo-camping pour presque toutes les situations. Afin de ne pas tout transporter avec nous, nous avons laissé un colis pré-préparé chez les parents de Denni avec quelques affaires de plus qui nous permettront d’affronter le froid en temps voulu !

Le vélo de voyage et accessoires

Pour celles et ceux qui nous suivent depuis un petit bout de temps, nos vélos ne leur sont pas étrangers. Nous voyageons actuellement avec les mêmes vélos que nous avons depuis 2019, mais sur lesquels nous avons récemment apporté quelques modifications. Malheureusement, pas toutes celles espérées (la pénurie de pièces liée à la covid-19 nous a posé problème pour l’achat).

Comme nous l’expliquons dans notre article sur le choix du vélo de voyage, le vélo peut changer l’aspect d’un tour du monde à vélo. Par exemple, nous aurions pu prendre un vélo couché ou un tandem ! Nous avons choisi de rester basiques avec des vélos droits, mais cela nous convient parfaitement.

Note : tout le long de l’article, les produits que nous préférons sont indiqués par des petits « + ». Les produits +++ sont des produits que nous prendrions à nouveau sans hésiter (et qui nous manqueraient même) pour notre voyage.

Nos vélos tour du monde

Nos vélos de voyage ont déjà fait leurs preuves lors de notre traversée de l’Europe sur l’EuroVelo 3, de la Norvège à l’Espagne. Nous avons eu la chance d’avoir des prototypes de ces vélos (nous sommes partenaires avec Riverside – Décathlon) qui se font rare sur le marché entre la pénurie de pièces liée à la Covid-19 et leur succès.

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

Envie d’en savoir davantage sur nos montures pour voyager au long cours ? Consultez l’article du test complet de nos vélos de voyage Riverside !

Modifications apportées aux vélos

De par l’usure des pièces (les pneus Schwalbe Marathon Plus de Denni avaient déjà très bien roulé par exemple) ou parce que nous voulions optimiser les composants de nos vélos, nous avons apporté quelques modifications à ces derniers.

Sur le RT900 :
Sur le RT520 :
  • Changement des pneus pour des Marathon Mondial DD +++
  • Selle remplacée par une selle Brooks B17 aged +++
  • Ajout d’une béquille (la même que sur le RT900)
  • Pédales VTT + (les mêmes que sur le RT900)

Nous avons changé nos pneus par des Marathon Mondial Double Defense car ces derniers sont plus légers et plus polyvalents. Sur le RT520, nous avons également pris des pneus plus larges pour du 28 x 2 (au lieu de 28 x 1,75). Nous avons eu beaucoup de mal à trouver ces pneus car c’est important qu’ils soient renforcés pour qu’ils soient durables en voyage. Cependant, les Double Defense se font rares. Concernant l’importance du DD, Emeline en parlait bien dans son retour sur son vélo Ridgeback Panorama.

Les accessoires du vélo

Une histoire de gourdes : Les cadres des vélos n’ayant pas la même taille, nous ne pouvons pas nous équiper de la même manière. C’est pour cette raison que Denni a 2 gourdes de 850ml et une gourde de 750ml. Quant à moi, j’ai une gourde de 850ml, une de 750ml et une de 500ml. Nos gourdes en inox sont mieux pour boire de l’eau sans avoir le goût de plastique, mais elles ne sont pas pratiques car elles fuient et sont difficiles à sortir du porte-bidon.

Casque Cairn
~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|
Assurer sa sécurité : pour protéger nos têtes, nous avons choisi les casques Cairn Fusion. Ils sont légers et confortables, nous les portons toute la journée sans problème. Le petit plus : la led intégrée à l’arrière du casque. Ils sont disponibles chez Alltricks.

Les sacoches

Denni

Mila

Nos sacoches Vaude nous suivent depuis 2017 sans que nous ayons de problème. 24 000km plus tard, elles sont toujours en forme. Il en est de même pour les sacoches Ortlieb que nous avons depuis 2020. Nous avions acheté les marques concurrentes pour pouvoir écrire un article comparatif Vaude VS Ortlieb.

Si je ne voulais plus de sacoche top case (cf. article sur les top-case), j’ai dû me résoudre à réinvestir dans le sac étanche Itiwit lorsque nous avons adopté notre chiot, Ringo. C’était plus simple de l’acheter que de me faire envoyer notre top case Vaude, car nous étions en Bulgarie. En tout cas, il est très pratique et efficace pour le prix ! C’est une excellente alternative.

Les sacoches bikepacking fork-pack Ortlieb sont un bon compromis lorsque l’on ne souhaite pas mettre de porte-bagages à l’avant. Toutefois, je rencontre des problème d’étanchéité avec l’une d’entre elles. Il ne faut pas les surcharger. 4,1L, c’est 4,1L !

Astuce : les housses de rangement sont très pratiques pour organiser les sacoches. Elles compressent également les vêtements, ce qui n’est pas négligeable en gain de volume. J’ai, pour ma part, fait évoluer mes housses car celles de Décathlon (qui ne sont plus en vente aujourd’hui) se ferment avec des velcros qui abiment les vêtements, particulièrement lorsqu’ils sont techniques.

Le matériel de camping

Tente Vaude - rivière

Repos

Manger

Il y aurait beaucoup à dire sur notre matériel de camping. Nous trouvons par exemple notre tente très longue lorsqu’elle est rangée. Même si elle est d’excellente qualité et légère, elle a été pensée pour entrer en longueur dans un sac de randonnée. Mais sur un vélo, elle ne passe que dans les sacoches top-case et ne serait pas transportable sur un périple bikepacking.

Même s’ils sont excellents et de très bonne qualité, nous avons aussi choisi des matelas trop grands (taille L, un M aurait suffi) pour une tente deux places. Ils passent tout juste, mais ne nous laissent plus aucun espace pour ranger quoi que ce soit. Nous les reprendrions en taille M sans hésiter en revanche !

Le petit sac de gonflement nous donnait complète satisfaction, mais la valve s’est détachée, il va falloir le changer. La chaise pliante est un petit plus, mais dont on peut se passer. Enfin, nous sommes super contents de nos sacs de couchage qui sont d’une qualité exceptionnelle.

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

Nous avons déjà bien traité le sujet du matériel pour camper dans un article complet dédié au bivouac en voyage à vélo. Vous y trouverez aussi toutes nos astuces pour trouver un bon spot. Aussi, notre matériel actuel (tente, matelas, sacs de couchage, etc.) fera l’objet d’articles dédiés prochainement 😉

L’objet utile insoupçonné : La poêle Jetboil coûte une fortune, mais c’est un investissement que nous ne regrettons pas tant elle a apporté de la saveur dans nos assiettes les soirs de bivouac. De plus, elle est d’une qualité exceptionnelle : avec cette dernière, peu de risques que ça colle.

L’objet qui ne nous a pas servi : Le filtre à eau. Car il devait nous servir pour l’Asie centrale. Les frontières étant fermées, on risque même de rentrer sans l’avoir utilisé !

Matériel voyage au long cours - poêle Jetboil

La liste de matériel toilette / santé

Comme souvent, on a tendance à prendre beaucoup trop de choses pour la toilette et la santé. Nous sommes les premiers car nos trousses de toilette et de premiers secours pèsent respectivement 800 et 900 g ! La trousse de premiers secours nous sert très peu (enfin, peut-être un peu plus depuis que Ringo et ses dents maladroites voyagent avec nous…)

La trousse de toilette

  • 1 trousse de toilette dépliante ++
  • Un shampooing solide Lush ou Lamazuna ++
  • Huile d’argan (pour cheveux)
  • Un savon (de Marseille ou d’Alep de préférence)
  • 2 brosses à dents + dentifrice (difficile à trouver en solide à l’étranger)
  • Coupe-ongles
  • Pince à épiler
  • Crème solaire
  • Crème après-soleil

Hygiène

Trousse de secours

  • Trousse de premiers secours Décathlon ++
  • Paracétamol
  • Médicaments anti-vomitifs / anti-diarréiques
  • Crème cicatrisante Tea Tree +++
  • Baume du tigre +
  • 4 masques lavables
  • Huiles essentielles (menthe poivrée, tea tree, eucalyptus, citron)

Le shampooing solide est une excellente alternative aux shampooings traditionnels. Sans plastique et durable, il suffit de le frotter pour que ça mousse. Les shampooings Lush mettent du temps à se consommer. En partant avec 2 ou 3 shampooings (selon le rythme de lavage de vos cheveux), on peut en avoir pour un an de voyage ! À condition de bien les faire sécher avant de les ranger.

La liste de vêtements pour un voyage au long cours

Nous avons tenté de transporter le strict minimum pour ce voyage au long cours où l’on doit faire face à tous les temps et températures. Afin d’alléger nos sacoches, nous avons tout de même laissé un colis prévu pour l’hiver à la maison avec deux pantalons chauds et des gants performants pour les températures négatives. On se le fera envoyer si besoin.

Vêtements Mila

Liste matériel voyage vélo long cours

Haut du corps

Bas du corps

Sous-vêtements

Se protéger des éléments

Chaussures

Vêtements Denni

Vêtements Denni

Haut du corps

Bas du corps

Sous-vêtements

  • 1 t-shirt thermique manches courtes Cofra
  • 1 t-shirt thermique manches longues Cofra
  • 1 pantalon thermique Cofra
  • 3 caleçons
  • 2 paires de chaussettes traditionnelles
  • 2 paires de chaussettes mérinos Quechua
  • 1 maillot de bain

Se protéger des éléments

Chaussures

Nous sommes particulièrement satisfaits de nos vêtements de la marque Vaude que nous portons quotidiennement. En plus d’être éco-responsables, ils sont d’une qualité irréprochable et véritablement légers. Un beau concentré de technologie impressionnant et durable (car on peut dire que nous l’éprouvons). La veste coupe-vent ne pèse par exemple que 60g. Mon t-shirt de cyclisme me donne un effet seconde peau tandis que la chemise Vaude ne quitte pas Denni par temps froid.

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

Tout comme pour le vélo de voyage et le bivouac, nous avons aussi rédigé un dossier complet sur l’habillement pour voyager à vélo. Nous y donnons nos conseils et revenons également plus longuement sur nos vêtements et pourquoi nous les avons choisis.

La liste de matériel électronique

Panneau solaire - Vélo - Céphalonie
Le panneau solaire assure notre autonomie en énergie.

Avant de nous lancer sur ce sujet, il faut que nous précisions une chose importante : nous travaillons sur les routes. Il nous faut donc un équipement qui ne correspondra pas à tout le monde (en tout cas, on vous le souhaite). Comptez plus de 10kg de matos pour nous… Et une sacrée charge mentale car il y a quelques années de sacrifices économiques dans nos sacoches !

À noter que Denni est également un pilote de drone certifié, ce qui lui permet d’utiliser son drone légalement et de diffuser les photos.

La liste de matériel pour les loisirs

Denni et sa canne à pêche
Denni et sa canne à pêche !

Le matériel pour transporter notre chien

Pas simple d’adopter un animal en cours de route, alors que nous étions déjà partis. Les choix ont vite été limités par les options de livraison qui nous restaient. Notre petit Ringo, adopté en Grèce, est également sous-équipé, pas de trousse de santé, pas de médicaments, pas de harnais de qualité. Mais nous faisons avec les rares animaleries que nous rencontrons sur notre chemin.

Sacoches Vaude + remorque Burley
  • Un collier
  • Un harnais + une laisse maison (à revoir au retour)
  • 2 gamelles (1 pour l’eau, 1 pour la nourriture)
  • 1 kong
  • 1 balle de tennis

Nous avons choisi la remorque Burley Tail car elle est prévue pour les longues distances. Elle ne pèse que 11kg et semble fiable pour accueillir un chien qui sera assez grand (max 34kg). En revanche, les pneus d’origine sont vraiment nuls. Nous les avons changés pour de nouveaux pneus vélo pour remorque : des Schwalbe Marathon. Pour cette taille, les Marathon Plus n’existent pas ! Toutefois, pour l’instant nous n’avons pas de crevaison à déplorer avec ces nouveaux pneus.

Et voilà, vous savez tout sur notre liste de matériel pour ce voyage à vélo au long cours. Évidemment, il y a toujours des petites choses à optimiser et nous reviendrons plus en détails sur certains points à l’avenir. Mais pour l’instant, nous sommes plutôt contents de nos choix et commençons à connaître nos besoins après 4 longs périples. Nous n’avons donc pas fait beaucoup de modifications (à part Ringo) depuis notre départ.

Remerciements aux partenaires

  • Riverside – Décathlon : qui nous a offert l’opportunité de tester deux prototypes de leurs supers vélos de voyage ! Un grand merci également à l’équipe qui se cache derrière la marque car elle nous a beaucoup aidé au moindre problème rencontré ou dans nos choix !
  • Vaude : nous étions déjà clients de la marque de par ses valeurs éco-responsables et sa qualité reconnue, c’est pourquoi nous sommes fiers de la représenter avec nos vêtements, notre matériel de camping et nos sacoches qui nous suivent depuis plus de 4 ans maintenant !
  • Cumulus : pour nous avoir fourni des sacs de couchage dont nous sommes sincèrement très ravis. Nous ferons un point détaillé sur ces derniers. Ils sont d’une qualité irréprochable.
  • LeCyclo.com : pour nous avoir permis de tester plusieurs produits, pour avoir été présent lorsque nous en avons eu besoin (pour la remorque de Ringo) et pour tous les conseils de qualité qu’ils fournissent sur leur site.
  • Cairn : pour protéger confortablement nos têtes et nous protéger du froid en hiver. Nous sommes également très contents d’avoir une belle marque française à nos côtés.
  • Quechua : pour nous protéger de la pluie et du froid aux pieds depuis plus d’un an. Et parce que la veste de Denni est devenue un vrai symbole.
  • Forclaz : pour nous avoir permis de tester leurs produits en laine mérinos que nous ne quittons plus !
  • Et ACS qui ne nous fournit pas d’équipement, mais une excellente assurance en cas de pépin, alors il fallait le noter 😉 !

6 Commentaires

  1. Etienne Renier

    Bonjour,
    Merci pour votre site qui est une véritable bible d’information.
    Je pars avec 2 amis d’ici un moi pour faire la cordillère des Andes à vélo (Ushuaia – Lima)

    Concernant les sac de couchages, j’ai eu des retours d’expérience qu’il valait mieux en avoir des synthétiques (plus facile à laver, moins de perte thermique si mouillé, pas de problème de dégradation au fur et à mesure du voyage).

    Avez-vous déjà eu ces problèmes là avec vos sacs de couchage ?
    Si non, pourquoi recommanderiez vous le duvet ?

    Merci beaucoup,

    Réponse
    • Mila

      Bonjour Etienne,

      Nos sacs de couchage sont personnalisés avec un traitement anti-humidité ce qui fait que même lorsque notre tente a condensé et a trempé nos matelas, nous étions bien au chaud dedans, sans nous rendre compte du froid ou de l’humidité. Il faut compter + 50€ chez Cumulus. Pour le coup, ils n’ont pas bougé d’un millimètre et sont d’une qualité exceptionnelle. Nous en sommes très satisfaits. Toutefois, je tiens à préciser que nos anciens sacs de couchage étaient également en duvet, et que cela ne nous a jamais posé problème. Mais notre vieille tente ne condensait pas (elle était plus lourde ceci dit), donc nous n’avons pas fait face à ce problème.

      Nous ne recommandons pas spécifiquement le duvet mis à part cela, tout du moins, nous n’en sommes pas de fervents défenseurs ! Il a simplement l’avantage d’être plus léger et généralement moins cher que les sacs de couchage synthétiques. Mais chacun fait selon ses besoins et ses envies.

      Bonne journée,

      Mila

      Réponse
      • Etienne Renier

        Super merci beaucoup !

        Réponse
  2. Baptiste

    Hello à vous deux !
    Vous m’avez donné envie de voyager à vélo en suivant vos aventure, je suis actuellement sur les routes de l’eurovelo 4. 4500 km de prévue, pour l’instant 1 semaine de voyage et déjà des douleurs au niveau des fesses. Que faites vous pour éviter ça, irritation et douleurs musculaires/osseuses.
    Merci a vous continuez ce que vous faites c’est top !!!!

    Réponse
    • Mila

      Bonjour Baptiste,

      Tout d’abord, nous sommes très heureux de lire que nous t’avons donné l’envie de partir, c’est notre plus belle récompense !

      Pour les douleurs aux fesses, c’est une question que l’on nous pose souvent. Toutefois nous ne savons pas trop répondre car nous sommes chanceux : nous pouvons rouler avec nos selles brooks sans cuissard sans avoir mal (peut-être un petit inconfort à la fin de la journée, mais rien à voir avec ce que l’on vivait avant sur nos vieilles selles).

      Ce qui est important toutefois, c’est la selle, mais également sa position : vérifier qu’elle n’est pas trop penchée vers l’avant ou vers l’arrière. Le modèle de selle joue beaucoup (les brooks, SMP ou Proust sont hyper réputées chez les cyclos).

      Aussi, pour les irritations, ce n’est pas un hasard si nous ne mettons pas de cuissards. Le coton est ma matière favorite pour cette raison. Quant à Denni, il semble à l’aise dans les vêtements de trekking avec des caleçons cotons classiques en dessous. Les cuissards synthétiques irritent beaucoup trop à notre goût, nous ne les supportons ni l’un ni l’autre !

      Je ne sais pas si j’ai pû aider là-dessus, je te souhaite que ça passe en tout cas.

      Bonne route à toi et profite !

      Réponse
      • Baptiste

        Super ! C’est déjà un bon élément de réponse ! Je verrai si je change quelque chose lors de ce voyage ou si j’attends le prochain. Merci encore ! Bonne continuation à vous 3 (j’ai oublié Ringo dans le premier message )

        Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »