Août 28, 2020
Posted by: Denni Delfino

La Voie Bleue : notre itinéraire de 350 km d’Épinal à Chalon-sur-Saône

La Voie Bleue est une véloroute d’environ 700 km qui longe la Moselle et la Saône 

Inaugurée en juin 2020, cette toute nouvelle véloroute nous permet de traverser plusieurs régions de France au fil de l’eau. Sur près de 700 km, de la frontière du Luxembourg à Lyon, la Voie Bleue (ou la V50) vous emmènera à la découverte de paysages variés et naturels.

Cette année, nous avons parcouru une partie de la Voie Bleue à l’occasion d’un petit voyage à vélo d’une semaine. Au départ d’Épinal, nous avons pris la direction du sud vers Chalon-sur-Saône, notre objectif d’arrivée. Et si nous n’avions qu’un mot à vous donner pour définir cet itinéraire ce serait « paisible ». Tant par l’ambiance générale qui s’en dégage, le calme plat de l’eau et le peu de difficultés rencontrées sur le terrain.

La Voie Bleue est une véloroute accessible et abordable. Les villes comme Nancy, Épinal, Chalon-sur-Saône et Lyon se rejoignent facilement en train depuis Paris. Même avec un vélo ! Elle est idéale pour un premier voyage à vélo, notamment pour celles et ceux qui désirent voyager dans un cadre plus intime, plus paisible. Ici, nous sommes loin de la fréquentation de la Loire à Vélo ou de la Vélodyssée et c’est ce qui fait le charme de l’itinéraire !

En pleine nature, la Voie Bleue nous amène à découvrir un riche patrimoine avec les jolies villes de Nancy, Épinal, Chalon-sur-Saône ou encore Mâcon et Lyon. Sur l’itinéraire cyclable, on suit d’abord la Moselle, puis le Canal des Vosges avant de rattraper la Saône. Le parcours est en grande majorité en site propre ou sur des voies de halage très peu fréquentées. Par ailleurs, nous avons eu la bonne surprise de découvrir une véloroute très roulante et asphaltée entre Épinal et Chalon-sur-Saône. 

L’itinéraire Épinal – Chalon-sur-Saône sur la Voie Bleue

Nous avons emprunté l’itinéraire sur près de 350 km, soit plus ou moins la moitié des kilomètres du parcours total. Nous avons divisé le parcours en 7 jours avec des étapes plus ou moins longues et une demi-journée prévue pour visiter Chalon-sur-Saône. 

Comme toujours, tout dépend de votre rythme. Néanmoins la Voie Bleue se prête facilement à la lenteur tout comme elle peut permettre de relever un défi pour ceux qui veulent faire beaucoup de kilomètres. Nous avons rarement emprunté une piste aussi roulante.

Trace GPX de l’itinéraire

La trace GPX de la Voie Bleue est facilement téléchargeable sur le site de la Voie Bleue. Elle est fidèle au tracé réel (même si honnêtement, vous en aurez très peu besoin). 

La connexion avec d’autres itinéraires cyclables

La V50 ou la Voie Bleue est connectée avec de nombreux autres itinéraires, ce qui permet de nombreuses possibilités de voyages ! 

  • Au Luxembourg, au tout début de la Voie Bleue, l’itinéraire est connecté avec l’EuroVelo 5, la Via Francigena pour les cyclovoyageurs (qui va jusqu’au sud de l’Italie et qui nous fait pas mal rêver).
  • Elle est aussi connectée et emprunte une partie de l’itinéraire de l’EuroVelo 6 qui va jusqu’en Roumanie. Un itinéraire que nous avions déjà réalisé en 2017, lors de notre premier grand voyage à vélo. 
  • À Lyon, il est possible de rejoindre l’EuroVelo 17 ou encore, la ViaRhôna qui nous emmène jusqu’en Suisse ou en Camargue !

Sur l’itinéraire, on rencontre également de nombreux petits itinéraires aux alentours. Certains nous permettent d’aller voir Dijon, Beaune, etc. 

La V50 était également initialement appelée la Véloroute de Charles le Téméraire. Elle retraçait le parcours du dernier duc de Bourgogne. À cette époque (XVème siècle) l’État Bourgignon s’étendait jusqu’aux actuels Pays-Bas. On retrouve encore aujourd’hui les anciens panneaux de Charles le Téméraire sur la Voie Bleue ! 

Difficulté de l’itinéraire – portion Épinal – Chalon-sur-Saône

350 km

400 km avec les détours

3 à 7 jours de vélo

Parcours facile avec quelques difficultés, idéal débutants

Parcours globalement très bien signalé

L’itinéraire de la Voie Bleue est très bien réalisé. Nous ne nous sommes « perdus » qu’une seule fois, c’est rien du tout (d’habitude, on se perd bien plus souvent que ça) ! Nous avons été surpris par la qualité de la réalisation : les chemins de halage sont asphaltés, très roulants. Les petites routes que l’on emprunte en voie partagée sont généralement en bon état. C’est bien la première fois que l’on dirait qu’un vélo de route peut s’y rendre sans trop d’inquiétudes. Il y a bien quelques courts passages un peu plus « chauds », avec de nombreux nids de poules ou une chaussée en bien sale état, mais ces portions ne font pas plus de 500 m. 

Les difficultés sont rares. Seule une étape a été plus difficile que les autres tout en restant plutôt abordable. Et cela, d’autant plus qu’elle n’est pas bien longue. Le reste est globalement plat. 

Enfin, sur la Voie Bleue, nous sommes majoritairement sur une voie verte le long de l’eau. Certains passages sur les départementales peuvent être impressionnants au premier abord (certaines routes sont larges), mais la fréquentation est si faible que l’on ne s’est pas du tout sentis en danger. 

Note : dans certaines zones de l’itinéraire, il y a peu de commerces. Il vaut donc mieux se préparer en amont pour pique-niquer afin d’éviter la panique générale du milieu de journée.

Les guides de l’itinéraire – La Voie Bleue 

Nous n’avons trouvé qu’un guide assez récent sur cette véloroute : le guide de l’édition Chamina – L’Échappée Bleue : Moselle – Saône à vélo

Sinon, on peut y retrouver certaines parties de l’itinéraire dans d’autres guides. La partie de la Voie Bleue qui suit également l’EuroVelo 6 par exemple. 

Préparer son voyage à vélo sur la Voie Bleue 

Quel équipement pour la Voie Bleue ?
Comment rejoindre l’itinéraire facilement en train ?
Vers quels organismes se tourner pour plus d’infos ?
La Voie Bleue avec des enfants ?
Où loger sur le parcours ?
Est-il possible de bivouaquer facilement sur le parcours ?

Carnet de voyage – La Voie Bleue d’Épinal à Chalon-sur-Saône

Un parcours calme où la nature est maîtresse, hors des sentiers battus et surtout loin de la foule. C’est le genre de dépaysement que l’on aime trouver et c’est ce qu’il s’est passé en Bourgogne-Franche-Comté, le long de la Voie Bleue. C’est une véloroute qui traverse une région que nous ne connaissions que si peu. Nous y étions brièvement passés il y a 3 ans, lors de notre aventure sur l’EuroVelo 6, mais sans approfondir. Cette fois, nous avons pris le temps de mieux la comprendre et ça en valait la peine. Sur le parcours, on rencontre de nombreux petits villages, des villes historiques ou encore des châteaux au rythme de l’eau.

Jour 1 – Épinal – Corre à vélo

80 km

+ 200 m

– 300 m

5 à 6h 

Parcours facile

Étape 1 – la visite d’Épinal

Avant de prendre la route sur la Voie Bleue, nous nous arrêtons un instant à Épinal pour découvrir la ville. Nous déambulons dans la cité médiévale à la découverte de la Basilique millénaire Saint-Maurice d’Épinal, des rues pavées et colorées de la ville. Après une jolie montée (courte, mais intense), nous nous rendons même au château afin d’avoir un joli panorama sur la ville et d’observer les ruines rosées de cette ancienne forteresse du XIIIème siècle, redécouverte par les spinaliens dans les années 1990. 

Le temps n’est pas de la partie pour cette première journée à vélo. Depuis que nous sommes partis, les averses orageuses s’enchaînent. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous traînons à Épinal, il n’est pas forcément agréable de rouler sous la pluie. Nous terminons alors notre découverte par la maison romaine et ses jardins à la française, sur les rives de la Moselle. Un dernier coup d’oeil sur la ville et c’est parti pour une semaine de cyclotourisme !

Épinal, centre ville

Étape 2 – Épinal à Corre

À la sortie d’Épinal, nous tombons sur le pont-canal de Golbey qui enjambe la Moselle. Ces édifices sont toujours impressionnants. C’est ici que nous rattrapons officiellement la Voie Bleue (la V30) ! Le long du canal des Vosges, nous évoluons sur un itinéraire sauvage, boisé et calme. Le temps y est sans doute pour quelque chose, mais nous ne croisons pas grand monde ! 

Après avoir pris un sacré retard sur notre journée, nous décidons de déjeuner au lac du Bouzey. Cette base de loisirs peut être une véritable bouffée de fraîcheur car l’on peut s’y baigner. Avis aux amateurs, il y a peut-être un petit détour à ne pas manquer !

Sur la suite de l’itinéraire, la voie verte est splendide. Elle longe le canal des Vosges dans un univers verdoyant que l’on apprécie à chaque coup de pédale. Un passage nous marque particulièrement : à un endroit, le Coney, la rivière que l’on longe en parallèle avec le Canal des Vosges s’agrandit grâce à un barrage. Nous circulons alors littéralement au milieu de l’eau, l’effet est incroyable !

Astuce : le train de Paris (il n’y en qu’un par jour qui accepte les vélos) arrive aux alentours de 20h30 à Épinal. Nous vous conseillons de prévoir une première nuit à Épinal avant de partir sur la Voie Bleue

Où dormir sur l’itinéraire Épinal - Corre ?
Où manger à Corre ?
Les arrêts conseillés sur la route ?

Jour 2 – de Corre à Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin

54,6 km

+ 340 m

– 250 m

3h30 à 4h30 

Parcours intermédiaire

Sur cette partie de la véloroute, nous quittons les chemins de halage du canal pour nous enfoncer un peu plus dans les terres. Nous suivons le cours de l’eau de loin, un peu plus en hauteur. Les paysages sont vallonnés et de petits villages se perchent au sommet des collines. L’étape est un peu plus difficile mais cela ne nous paraît pas insurmontable. Juste quelques belles montées ! Et puis, ces dernières offrent de nombreux points de vue que nous n’avons pas à proximité des cours d’eau, alors c’est d’autant plus chouette ! 

Après avoir traversé plusieurs villages, nous faisons une halte dans le bourg caractéristique de Jussey, une petite cité de caractère avec ses jolies rues et ses petits drapeaux. La journée est bucolique et passe finalement assez vite. Comme nous avons le temps, nous en profitons pour visiter le port de Port-sur-Saône avant de repartir à Scey-sur-Saône, cette petite ville au bord de l’eau, avec son barrage et où les enfants se baignent avec joie.

Où dormir sur l’itinéraire Corre - Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin ?
Où manger à Scey-sur-Saône ?
Les arrêts conseillés sur la route ?

Jour 3 : de Scey-sur-Saône à Dampierre-sur-Salon

52 km

+ 70 m

– 80 m

3h à 3h30

Itinéraire facile

Au départ de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin, nous arrivons au bout de quelques minutes au tunnel de Saint-Albin, un impressionnant ouvrage qui nous laisse admiratifs. Long de 681 m, il traverse une colline et permet de couper un méandre de la Saône afin de favoriser le transport fluvial. Il a été construit sous Napoléon III. 

Nous continuons à longer la Saône. Quelques kilomètres plus loin, apparaît le donjon datant du XIIème siècle du château de Rupt-sur-Saône. Un impressionnant édifice qu’il est possible de visiter si vous en avez l’envie. Après un bref détour vers la mini tour Eiffel de Soing, une réplique à l’échelle 1/20ème de sa grande-soeur, c’est un autre château qui fait son apparition : le château de Ray-sur-Saône. 

Chateau de Ray-sur-Saône - Voie Bleue
La tour Eiffel de Soing

Pour visiter le château de Ray-sur-Saône (ou plutôt ses jardins) et avoir un magnifique point de vue sur la Saône, pas le choix : il faut grimper ! Et la pente n’est pas tendre jusqu’au château. Heureusement qu’elle est de courte durée et que le château tient ses promesses. Le point de vue est vraiment superbe, l’édifice également.

Pour terminer en beauté, le tunnel de Seveux se trouve lui aussi sur notre chemin. On reste un moment à regarder les bateaux en sortir. Le trafic est plus important sur le canal que sur le chemin de halage, c’est étonnant de le constater ! C’est peut-être pour ça que tout le monde à bord des petits navires de plaisance nous fait coucou 🙂 

Où dormir à Dampierre-sur-Salon ?
Où manger ?
Les arrêts conseillés sur la route ?
Vue depuis le château de Ray-sur-Saône sur le village et la Saône - Voie Bleue
Tunnel de Seveux - Voie Bleue

Jour 4 : de Dampierre-sur-Salon à Pontailler-sur-Saône

63km

+ 60 m

– 160 m

3 à 4 jours

Parcours facile

La matinée de ce quatrième jour à bicyclette est agréable, le genre de moment où l’on se sent complètement relaxés sur les berges de cette Saône si tranquille. Nous la suivons de près alternant des zones champêtres avec des moments au coeur des arbres. Ces longs tunnels de verdures sont nos moments préférés. C’est impossible de s’en lasser ! 

Assez rapidement, nous arrivons à Gray. Une cité médiévale dont nous n’avions jamais entendu parler. Son centre-ville sur les hauteurs offre de beaux points de vue sur la région et sur la Saône. Le parcours est simple, pourtant nous nous rendons bien compte que ce n’est pas tout plat dans le coin !

Labellisée cité de caractère Bourgogne-Franche-Comté, sa mairie à elle seule vaut la montée. Un passage par la basilique Notre-Dame de Gray (en travaux lors de notre passage) dont le début de la construction date du XVème siècle s’impose. Et enfin l’ancien château fort de Gray dont il ne reste que la tour d’entrée et quelques murs d’enceinte. Ce dernier abrite aujourd’hui le musée Baron-Martin.

La suite de notre parcours sur la Voie Bleue continue le même cheminement paisible de la matinée, au bord de la Saône. Les hérons sont présents, attendent patiemment leurs proies alors quelques rapaces tournoient dans le ciel. Nous arrivons dans la petite commune paisible de Pontailler-sur-Saône en fin d’après-midi. Le temps de dîner, de sortir la canne à pêche et d’admirer un magnifique coucher de soleil.

Où dormir à Pontailler-sur-Saône ?
Où manger ?
Les arrêts conseillés sur la route ?

Jour 5 : de Pontailler-sur-Saône – Saint-Jean-de-Losne

60 km 

+ 50 m

– 70 m

3 à 4 h

Parcours difficile
***

Avant de repartir sur la Voie Bleue, nous profitons d’être à Pontailler-sur-Saône pour faire un petit tour dans le centre et admirer la Vieille Saône au coeur du village. Cette petite cité accueille également de nombreux plaisanciers dans son petit port. Il est aussi agréable de flâner sur les gradins au bord de l’eau, non loin de là. 

Nous ne traînons pas, nous avons rendez-vous ce matin à Auxonne pour aller visiter la tour de l’église. Accompagnés de notre guide, nous gravissons les 169 marches. Au sommet de la tour, c’est l’occasion de mieux comprendre la ville d’Auxonne, son importance au fil des siècles, la forte présence militaire avec son arsenal construit par Vauban mais aussi son château fort, construit juste après la conquête de la Bourgogne par la France (et la chute de Charles le Téméraire). Un point nous étonne : l’architecture de la ville et de ses toits très pointus qui servaient à abriter les denrées dans les greniers !

Auxonne clocher Tors - Voie Bleue
Escaliers de la Tour - Auxonne
gradins - Auxonne
Eglise - Auxonne
Auxonne vue du ciel
Auxonne - porte

Nous traînons un long moment à Auxonne, charmés par cette petite ville, ses petites rues, le clocher tors de l’église et toute son histoire en général. Nous reprenons la route après une brève visite du château et une pause sur les gradins (d’Auxonne cette fois).

Après une échappée plus éloignée de l’eau, nous commençons à nous repérer peu à peu à la fin de la journée : ne serions-nous pas déjà passés par là ? Oh tu te souviens de ce coucher de soleil magique sur la Saône ? Oui, nous avons définitivement dormi là, lors de notre périple sur l’EuroVelo 6 !

Nous retrouvons la signalisation de cet itinéraire, nous invitant aussi à rejoindre Dôle (un détour à faire si vous avez le temps car c’est très joli) ou Chalon-sur-Saône. Pour notre part, nous partons dans l’autre direction et nous arrêtons à Saint-Jean-de-Losne pour une nuit à la Cotinière, un logement coup de coeur. 

L’anecdote :

Quelques kilomètres après Auxonne, le temps a commencé à se durcir. L’orage grondait au loin, le ciel s’assombrissait. Nous avons cru y échapper, pensant le vent en notre faveur. Alors que l’on passait au coeur de la forêt, les gouttes ont commencé à tomber. Nous avons enfilé nos tenues de pluie en vitesse avant de repartir chercher un abri. Quelques secondes plus tard, un éclair nous a éblouis, le grondement qui a suivi étourdis. Une chose est sûre, c’est tombé très très proche. C’était ultra impressionnant. Oserions-nous avouer que l’on a eu une peur bleue ? Allez, on ose !

Où dormir à Saint-Jean-de-Losne ?
Où manger à Saint-Jean-de-Losne ?
Les arrêts conseillés sur la route
Voie bleue - itinéraire cyclable
repos sur Saône - Voie Bleue
Traversée pont - Voie Bleue
Losne - reflet - coucher de solel
coucher de soleil - Saint-Jean-de-Losne

Jour 6 – de Saint-Jean-de-Losne à Bragny-sur-Saône (à côté de Verdun-sur-le-Doubs)

54km 

+ 60 m

– 40 m

3h

Parcours facile

Avant le départ, nous nous perdons à Saint-Jean-de-Losne pour admirer les façades des bâtiments et l’église Saint-Jean-Baptiste. L’hôtel de ville a également une superbe façade. Au départ de la Saint-Jean-de-Losne, nous nous perdons un petit peu (la fameuse fois). Habitués à suivre la Saône, nous avons continué au lieu de prendre à gauche ! 

La Saône a évolué ces derniers jours. Elle est désormais bien plus large. Mais elle reste encore ce que l’on appelle « la petite Saône ». Aujourd’hui, nous allons la quitter pour rejoindre le Doubs sur quelques kilomètres. Mais avant, nous continuons nos visites le long du cours d’eau ou de ses dérivations. À Lechatelet, la dérivation de la Saône est super jolie avec son petit pont et son petit port de plaisance. On s’y arrête un instant, le temps d’immortaliser cette belle construction. 

Clocher église Saint-Jean-de-Losne
Voie Bleue Vue depuis Losne sur Saint-Jean-de-Losne
Vélos sur la voie bleue - Saint-Jean-de-Losne
Pont et vélo - Voie Bleue
La Saone et sa flore.
Pont à Lechatelet - la Voie Bleue

Puis, c’est la petite ville Seurre qui apparaît sur notre chemin, avec son charmant petit port fleuri et son vieux centre-ville. Nous en profitons pour faire un petit détour jusqu’à l’Étang Rouge, un village bourguignon d’antan typique avec son école, sa grange, son pigeonnier, quelques maisons d’habitation et son verger. Il a été reconstitué à partir de constructions anciennes.

Après cette charmante petite visite, c’est un après-midi champêtre qui s’offre à nous avant de rejoindre le Doubs. Dans un champ de tournesols, quelqu’un s’est amusé à leur créer des petits visages rigolos. Certains ont l’air méchants, d’autres sont tout sourire. Nous ça nous fait bien rire. Lorsque nous trouvons les rives du Doubs, une guinguette nous donne envie de nous arrêter pour prendre un verre. Après 5 minutes de pause, c’est le moment propice qu’ont trouvé les nuages pour nous offrir notre douche quotidienne ! Nous filons jusqu’à l’hébergement. Nous visiterons Verdun-sur-le-Doubs le lendemain.

Où dormir à Bragny-sur-le-Doubs ?
Les arrêts conseillés sur la route
Voie Bleue - Seurre - Petit Port
Voie Bleue, pont fleuri à Seure
Étang Rouge, Seurre - Voie Bleue
Étang rouge à Seurre - Voie Bleue
Voie Bleue - Tournesol
Voie Bleue - Tournesol souriante
Bateau de pêche - Doubs - Voie Bleue
Guinguette sur les rives du Doubs - Voie Bleue

Jour 7 – De Verdun-sur-le-Doubs à Chalon-sur-Saône

27 km 

+ 10 m

1h30

Parcours facile

Cette septième étape sur l’itinéraire signifie que c’est la dernière journée sur la Voie Bleue. Nous sommes déjà nostalgiques. Face à la facilité du terrain, nous avons réalisé que nous aurions pu parcourir cette étape en une seule fois depuis Saint-Jean-de-Losne. Peu importe, ça nous laissera plus de temps pour visiter Chalon-sur-Saône, puis ça fait durer le plaisir ! Nous profitons d’avoir une journée paisible pour retourner visiter le joli centre historique de Verdun-sur-le-Doubs que nous n’avions pas vu le jour précédent.

C’est ici que l’on trouve la confluence entre le Doubs et la Saône. Cette communion donne naissance à la grande Saône, bien plus étendue qu’auparavant. Nous y croisons également les premiers grands convois fluviaux. 

Pour ce dernier jour, le temps est magnifique. Un ciel bleu s’offre à nous avec des températures plus élevées qu’auparavant. Néanmoins, le vent s’est levé et nous affronte en nous collant des bâtons invisibles dans les roues. Allez, heureusement que l’étape est courte finalement !

 

Pecheur e 2cv - La voie bleue
Confluence entre le Doubs et la Saône - la Voie Bleue
Bateau et Saône - La voie Bleue
Verdun-sur-Doubs, pont et cyclistes - la voie Bleue
Chemin d'halage, rives de Saoue - Voie Bleue
Signalisation Voie BLeue
Voie bleue - Cyclovoyageur

Visite de Chalon-sur-Saône

Arrivés à Chalon-sur-Saône à l’heure de midi, nous partons pour l’Office de Tourisme pour une visite guidée de cette ville au riche passé lié notamment à son activité portuaire et au commerce. La visite s’articule autour de ses maisons, témoignage de siècles d’histoire avec leurs pans de bois moyenâgeux, de la cathédrale Saint-Vincent avec sa façade du XIXème siècle mais qui a en grande partie été édifiée entre les XIème et XVIème. Ses anciens remparts, témoins du passé romain de la ville.

 

Chalon-sur-Saône possède de nombreux monuments classés aux Monuments Historiques, et ce n’est pas sans raison. La visite de la ville est très intéressante. Nous avions déjà été sous le charme lors de notre passage pendant notre tour d’Europe à vélo. Le charme a opéré une seconde fois. Pour les passionnés de photographie, le musée Nicéphore Niépce est un immanquable. Il retrace l’histoire de l’invention de la photographie (dont les procédés ont été inventés par Niepce, juste à côté de Chalon-sur-Saône).

 

Plus au coeur de la ville, les maisons à pans de bois joliment entretenues nous entourent. Nous revisitons la cathédrale Saint-Vincent, puis son cloître que nous n’avions pas découvert lors de notre premier passage. Ce dernier a été restauré pendant 10 ans et est à nouveau ouvert aux visiteurs depuis peu. Une partie de ce dernier (l’aile nord) a été restituée par une artiste avec des oeuvres faisant des clins d’oeil à la ville de Chalon-sur-Saône, mais aussi à d’autres oeuvres du cloître.

Chalon sur Saône - maison à pans de bois
Tour d'escalier Chalon sur saone
Cathédrale + cloître, chatons sur Saône
Coucher de soleil Chalon
Cathédrale Saint-Vincent - place - chaton sur saone
Où dormir à Chalon-sur-Saône ?
Où manger à Chalon-sur-Saône ?
Les visites conseillées à Chalon-sur-Saône

Bilan de notre aventure sur la Voie Bleue

La Voie Bleue est une véloroute très intéressante et adaptée notamment à ceux et celles qui débutent dans le voyage à vélo. Avec un dénivelé très abordable et une proximité avec les cours d’eau sur une voie verte asphaltée, nous étions dans un environnement paisible et relaxant.

Nous sommes très heureux de l’avoir parcourue, d’avoir découvert un petit bout de la Bourgogne Franche-Comté. D’ailleurs, nous espérons revenir explorer davantage les environs. En effet, nous rêvons des Vosges ou encore des vignes de la Côte d’Or. Il nous reste tant de choses à explorer à vélo en France !

Ce voyage a été réalisé en partenariat avec la Véloroute Voie Bleue et ses partenaires. Nous écrivons cet article en relatant notre aventure telle que nous l’avons vécue.

Aller plus loin

You Might Also Like

Comments ( 4 )

  • Bernard

    Bonjour
    Très intéressés par votre récit.
    Nous avons effectué le même périple l’année dernière.
    À découvrir notre récit sur :
    Myatlas.com
    Titre : la Saône à vélo du Nord au Sud
    Attendons vos commentaires.
    Nous commençons à faire toutes nos vacances de cette façon et pouvons vous faire profiter de notre expérience.
    Cordialement.
    Bernard

    • Mila

      Bonjour,

      Merci pour votre retour sur notre récit !
      Bonnes vacances à vélo.
      Mila

  • gobois64

    Bonjour Denni,
    Que de beaux et superbes paysages, la France possède et que tu nous fait partager : c’est toujours un régal et une source de motivation de lire vos jolis reportages !
    Bonne continuation à vous deux et bonjour à Mila !
    Gérard

    • Mila

      Bonjour Gérard,

      C’est Denni qui a mis en page l’article, mais c’est toujours principalement moi qui les écris. C’est un travail d’équipe 😉 Merci encore pour tes petits mots, la France est pleine de richesses insoupçonnées 🙂
      À bientôt,

      Mila

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *