Norvège à vélo via l'EuroVelo 3
Fév 11, 2020
Posted by: Mila

L’EuroVelo 3 : la véloroute des Pèlerins de la Norvège à l’Espagne

Traverser l’Europe du Nord au Sud sur l’EuroVelo 3 : les infos pratiques et coups de coeur.

Résumer notre voyage à vélo sur l’EuroVelo 3 n’est pas une chose aisée. Comment vous parler brièvement de tout ce que l’on a découvert durant ces 5 mois de voyage? Du 8 juin au 31 octobre 2019, nous avons parcouru l’ensemble de la véloroute des Pèlerins. Partis de Trondheim, en Norvège, nous sommes arrivés à Saint-Jacques-de-Compostelle fin octobre.

L’EuroVelo 3 a été une nouvelle très belle aventure. Nous avons découvert des paysages très variés. Il est temps de vous partager ce que l’on en retient globalement.

Note : comme toujours, nous avons mis en place une table des matières, ce qui vous permet de naviguer dans l’article et de vous rendre directement sur les sections qui vous intéressent ! 

L’EuroVelo 3 ou la véloroute des Pèlerins est un itinéraire cyclable européen qui permet de suivre les traditionnels chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle à vélo. Au départ de Trondheim, en Norvège, il traverse 7 pays : la Norvège, la Suède, le Danemark, l’Allemagne, la Belgique, la France et l’Espagne.

Cette véloroute alterne actuellement des sections réalisées et balisées avec des sections encore en cours de réalisation. Elle devrait être terminée prochainement (en théorie en 2020) dans le cadre du programme européen EuroVelo.

L’itinéraire de l’EuroVelo 3

L’EuroVelo 3 s’étend sur 5 122 km. En réalité, tout comme c’était le cas sur l’EuroVelo 6, nos calculs ont été un peu différents et l’itinéraire nous semble plutôt avoisiner les 5 700 km ! Si vous comptez le suivre assez strictement, prévoyez donc un peu de marge.

Il est important de noter que la véloroute des Pèlerins passe majoritairement dans les terres. Vous verrez donc très peu la mer à part en Suède où nous l’avons davantage longée. Mais cela n’empêche pas de voir de superbes paysages, n’en doutez pas.

Enfin, n’oubliez pas que vous êtes sur la route de Saint-Jacques de Compostelle. L’aspect religieux a donc son importance évidemment. En Scandinavie, l’itinéraire nous a donc amenés à passer devant de nombreux édifices religieux.

Traces GPX ou KML de l’itinéraire

Vous pouvez retrouver le tracé GPX sur Bikemap. À noter que celui de la France est différent de ce qui est proposé sur Bikemap. Il est téléchargeable sur notre article sur la Scandibérique.

EuroVelo 3 par European Cyclists’ Federation

L’EuroVelo 3 par pays

L’EuroVelo 3 est plus ou moins avancée selon les régions et les pays traversés. Il se peut donc que vous trouviez les panneaux facilement ou pas. Néanmoins, la véloroute des Pèlerins est en grande partie réalisée déjà et est donc assez facile à suivre. L’itinéraire cyclable alterne de nombreuses zones de voies partagées et peu fréquentées avec des pistes cyclables (plus rares).

La Norvège
La Suède
Le Danemark
L'Allemagne
La Belgique
La France
L'Espagne

Préparer son voyage à vélo sur la véloroute des Pèlerins

Il y a pas mal de choses à savoir pour se lancer sur l’EuroVelo 3. Nous allons tenter de répondre aux nombreuses questions que vous nous avez transmises lors de notre voyage !

Quelle est la distance de l'EV3 ?

En théorie, 5 122 km de Trondheim à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Mais selon nos calculs et ce qui était noté sur notre compteur à l’arrivée, il y en a plutôt pour 5 700 à 6 000 km pour l’itinéraire complet, sans jamais couper.

Combien de temps pour parcourir l'EuroVelo 3 ?

3 à 4 mois

Tout dépend de votre rythme et de votre manière de voyager à vélo. Si vous êtes du genre à favoriser les kilomètres parcourus par jour ainsi que le défi, 2 à 3 mois peuvent suffire.

Comptez au moins 4 mois si vous avez davantage l’envie de visiter et de prendre votre temps. De notre côté, nous avons pris notre temps, car c’est ainsi que nous préférons voyager. Pourtant, nous avons parcouru l’itinéraire en moins de 5 mois.

Dans quel sens partir ?

Sud – Nord pour le vent / Nord – Sud pour le pèlerinage.

Si l’on veut strictement suivre le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, le mieux, c’est de partir de Trondheim, nous sommes bien d’accord.

Néanmoins, ce n’est peut-être pas le meilleur moyen de profiter pleinement de cet itinéraire. Tout simplement parce que nous avons pris le vent de face quasiment tout le long de l’EuroVelo 3. Et surtout, plus particulièrement en Espagne, dans le sud de la Norvège et en Suède. En Allemagne et Belgique, le vent était bien présent, mais n’était pas très fort. Ça nous a donc bien moins dérangés.

Quand partir sur la véloroute des Pèlerins ?

Ce que nous avons fait était parfait en terme de climat : partis de Trondheim le 8 juin pour une arrivée fin octobre à Saint-Jacques de Compostelle. Nous avons évité le grand froid en Norvège (qui peut vite être glaçant, car même en juin, il a neigé une nuit pas beaucoup plus haut que notre campement). Puis la forte chaleur de l’Espagne en prenant le camino en octobre (qui était très fréquenté, mieux vaut viser fin septembre dans tous les cas).

Dans le sens inverse, Il vaudrait mieux partir plus tôt, par exemple en avril pour arriver en août en Norvège. Encore une fois, tout dépend de votre rythme, mais avec le vent de dos dans tous les cas, ça ira bien plus vite !

L'EuroVelo 3 avec des enfants ?

Je ne sais pas si je verrais tout l’itinéraire à vélo avec des enfants. Particulièrement la Suède, parce que l’EV3 emprunte tout de même des routes partagées très fréquentées. Ou encore la Norvège ou l’Espagne car c’est difficile physiquement. Évidemment, chaque parent connaît son enfant et ses limites donc c’est à adapter selon vous.

Quel budget pour la véloroute des Pèlerins ?

Tout dépend de la manière dont vous voyagez et de ce que vous privilégiez.

Difficile donc d’y répondre comme ça.  Si vous privilégiez le bivouac, la nuitée chez l’habitant et le camping à l’occasion, le budget peut être bas. Si vous alternez avec des chambres d’hôtes et des hôtels, ainsi que des restaurants et des visites, le budget peut vite monter bien entendu.

Les pays de la Scandinavie sont toutefois bien plus chers que les autres pays. Nous restons, tout le long de l’itinéraire, dans des pays développés où le niveau de vie est assez élevé. Privilégiez donc le bivouac autant que vous le pouvez si vous voulez éviter de dépenser de trop.

De notre côté, nous avons alterné le bivouac avec des nuits en hébergement pour pouvoir travailler un peu. Nous nous en sortons avec un budget de 3950€ par personne soit une moyenne de 26,5€ par personne par jour. C’est un budget élevé pour ce genre de voyage. Sachant que nous avons peu mangé au restaurant, que nous avons beaucoup dormi dans notre tente et que nous avons logé à plusieurs reprises chez l’habitant…

Notre budget s’explique donc par les nuits en hébergement pour pouvoir bosser sur le blog (eh oui, ce dernier nous demande des sacrifices héhé) et par le coût de la vie dans certains pays.

Quel vélo pour l'EuroVelo 3 ?

Un bon vélo de cyclotourisme, de bikepacking ou un VTT.

La véloroute des Pèlerins emprunte de nombreux chemins de graviers ou de terre. Le vélo de route ne sera donc pas adapté à ce type de terrains. Il faudra viser des alternatives si vous souhaitez partir avec ce type de vélo.

Pour notre part, nous étions avec les prototypes de vélo de voyage Riverside. Nous avons des pneus assez larges pour emprunter ces chemins, ce qui était parfait pour ce voyage.

Quel équipement pour l'EuroVelo 3 ?

Se protéger du froid et de la pluie !

Les pays nordiques ont un climat plutôt instable. Il est indispensable de se protéger de l’humidité.

Tout d’abord, sur le vélo avec des sacoches imperméables comme on peut en trouver chez Equipement Aventure. Les sacoches avec protection pluie sont moins efficaces et nous vous conseillons vraiment d’investir dans de l’équipement complètement étanche.

Quant aux tenues de pluie, elles sont elles-aussi tout aussi indispensables, évidemment. Attention à prendre également une veste chaude et quelques vêtements en laine mérinos pour vous protéger du froid.

Être équipé pour dormir dans la nature

En Norvège, nous n’avons pas trouvé de logements pendant plusieurs jours. Nous n’avons même croisé personne dans certaines parties du pays. La tente est dans ce cas là indispensable pour pouvoir dormir.

Si vous souhaitez, nous avons écrit un retour complet sur notre équipement et un article sur le matériel que l’on emporte en voyage !

Les guides existants

Les guides

Belgique & France

Note : ces guides ne suivent pas tout à fait l’itinéraire officiel, mais donnent un bon ordre d’idées de choses à visiter sur le parcours !

Espagne

Pour notre part, nous sommes partis en Espagne avec le premier guide présenté dans la liste. Il est plutôt bien fait et nous a été utile à plusieurs reprises.

Notre aventure sur la véloroute des Pèlerins en bref

Résumer une aventure de 5 mois sur plus de 5 300km à vélo parcourus, ce n’est pas une tâche aisée. Les articles que nous avons rédigés par pays nous ont déjà semblés très succincts par rapport à l’expérience que nous avons vécue.

Nous allons donc tenter de vous raconter nos coups de coeur ici !

Nos coups de coeur sur l’EuroVelo 3

1. Le parc national de Rondane

Si la Norvège nous a marqués, le parc national de Rondane a été l’une de nos plus belles étapes. Les paysages sont vraiment à couper le souffle dans ces montagnes. La difficulté que l’on rencontre face aux montées s’oublie vite dans ces lieux. Nous traversons des paysages lunaires, parfois enneigés, des lacs magnifiques, des chutes d’eau de partout, etc. C’est probablement le lieu que nous avons préféré durant cette aventure.

Parc national de Rondane - EuroVelo 3 - Norvège

2. Les fjords norvégiens et suédois

Au sud de la Norvège et en Suède, le parcours nous amène à travers les fjords sur le littoral. Nous y retrouvons alors une côte rocheuse sur laquelle sont érigées des cabanes de pêcheurs colorées. Ici, les fjords ne se situent pas au coeur des montagnes comme l’on peut trouver au nord de la Norvège. Ils sont donc plus abordables physiquement. C’est vraiment aussi très joli et agréable de voyager à vélo sur le bord de la mer.

Fjords Suède - cabanes pêcheurs

3. Les Shelter au Danemark

Si au niveau des paysages, nous n’avons pas eu de coups de coeur au Danemark (nous avons traversé une zone plutôt agricole), les Shelter ont véritablement changé notre aventure sur l’EuroVelo 3. Ces petits abris construits pour les randonneurs permettent d’avoir toujours un lieu reposant en pleine nature à la fin d’une journée. C’est un pur bonheur !

4. Les villes allemandes

Lors de notre périple sur la véloroute des Pèlerins, nous n’avons pas vraiment apprécié traverser l’Allemagne à vélo. Pour autant, les villes entre chaque étape étaient très jolies. Avec un coup de coeur tout particulier pour Hambourg, Brême, Cologne ou encore Aix-la-Chapelle !

Hambourg - EuroVelo 3

5. Les paysages vallonnés de la Belgique

En Belgique, nous ne passons pas loin des Ardennes belges, ce qui fait que nous retrouvons des paysages montagneux, vallonnés et verdoyants de partout. C’est un vrai plaisir de circuler dans cet environnement et de s’arrêter visiter les villes sur notre passage !

Belgique - EuroVelo 3 - Wallonie

6. Les pistes cyclables verdoyantes de la Scandibérique

Jusqu’à Paris, l’itinéraire de l’EuroVelo 3 est en majorité un parcours vert, au coeur de la forêt. Dans l’Avesnois, nous avons même évolué au coeur d’un tunnel de végétation indomptable sur une ancienne voie de chemin de fer. Impossible de se lasser de la biodiversité environnante qui évoluait au fur et à mesure que nous approchions de la capitale française.

7. La traversée des Pyrénées

Après avoir roulé plus de 15 000 km, quelque chose a changé en nous. Nous avions davantage l’envie de relever des défis, de sortir de notre zone de confort. Les Pyrénées ont été le terrain de jeu idéal pour ce faire. À vrai dire, si nous nous étions sincèrement écoutés, nous serions partis pour une traversée des Pyrénées jusqu’à Barcelone car la région est magnifique. Ce sera pour une prochaine fois 😉 !

Col d'Urepel - France à vélo

8. L’ambiance espagnole du Camino

Les rencontres avec les pèlerins, la bonne ambiance qu’il y a dans les villes de passage ou les sourires échangés entre les voyageurs. La solidarité du Camino Francès à vélo, c’est vraiment ce que l’on retient. Notre traversée de l’Espagne sur l’EuroVelo 3 a été magique. Cette chaleur humaine va au-delà des beaux paysages  et des jolies villes que nous avons rencontrés en chemin.

EuroVelo 3 en Espagne

Notre avis sur l’EuroVelo 3

L’EuroVelo 3 a été une expérience enrichissante, parsemée de nombreuses découvertes intéressantes et de quelques rencontres inoubliables. Il faut noter que cette aventure a été plutôt solitaire ! Nous étions heureux d’être à deux pour échanger car dans certains endroits, nous étions vraiment seuls. Ça nous a permis de repousser nos limites, de mieux comprendre ce qui nous plaisait et d’aller de l’avant.

La véloroute des Pèlerins est bien davantage un défi physique que l’EuroVelo 6. Que l’on parte de Saint-Jacques-de-Compostelle ou de Trondheim, dans tous les cas, on commence par gravir les montagnes. Il vaut mieux donc partir avec un petit peu d’entraînement dans les jambes ! C’est d’ailleurs ce qui fait que l’itinéraire est plutôt varié avec des passages en montagne, forêt, un peu de bord de mer, etc.

Même si nous l’avons appréciée, selon nous, cette véloroute cible bien davantage les personnes qui sont dans une démarche spirituelle ou religieuse. Certains passages nous ont parus longs. Surtout entre le Danemark et l’Allemagne où les champs de blé entre deux églises s’accumulaient au fil des jours, laissant la plupart du temps place à l’ennui.

Aller plus loin

You Might Also Like

Comments ( 9 )

  • la lykorne illettree

    Quelle chouette aventure et que de km parcourus lors de cet Euro vélo 3 !!!! Votre budget ne m’étonne pas plus que ça, nous nous sommes en effet fait la réflexion avec mon copain que la Norvège n’est pas donnée, même sans flamber… Un panier moyen de course est plus cher, les logements ne sont pas donnés… Et pourtant nous avons mangé pas mal de hot dogs pour contrebalancer ! Mais pas de regrets je pense face à de tels paysages ! Les Pyrénées me tentent beaucoup également, je comprends votre coup de coeur ! En 5 mois, c’est bien si vous avez eu l’occasion aussi de vous poser un peu et de visiter ! Je garde un très bon souvenir de la vile de Hambourg où je suis allée voir mon ancienne colloc quelques jours !! Bisous

    • Mila

      Merci beaucoup pour ton petit message chère Lykorne 😉 ! Oui, c’est vrai que c’était une sacrée aventure. Mais désormais, nous avons encore plus hâte de quitter l’Europe et les sentiers battus et d’aller dans des pays où l’on pourra se permettre de prendre une chambre sans s’alléger d’un bras au passage 😉

      Oui, c’est vrai que le budget a pris une sacrée claque, et encore, nous étions vraiment loin des zones touristiques. Je n’imagine même pas les prix sur la côte norvégienne. Mais ça fait partie du jeu et on ne regrette pas du tout ce voyage. On le savait avant de partir et on le saura encore davantage quand on retournera dans ce petit paradis 😉

      Je te conseille en effet les Pyrénées. Pour être honnête, on avait vraiment envie de se détourner de notre itinéraire et de nous diriger vers Barcelone en traversant les Pyrénées. Au final, ça ne s’est pas fait comme ça, on s’est dit qu’on le regretterait après (et c’est vrai je pense) mais, clairement, les Pyrénées ça a l’air fou !

  • Estelle

    Alors clairement le voyage à vélo ce n’est pas du tout pour moi, j’aime pas du tout ça mais j’ai trouvé votre article super intéressant, un bon résumé pour chaque pays. Un bel exploit sportif et une très belle expérience de voyage. Un gros budget quand même.

    • Mila

      Merci beaucoup Estelle ! C’est vrai que le vélo ne plaît pas à tout le monde, ça on le comprend parfaitement. Merci de nous avoir lus malgré tout 🙂
      C’était vraiment une belle expérience de notre côté en effet. Pour le budget, il ne me paraît pas si dingue non plus, 790€ par mois, ça reste encore acceptable. Même si c’est vrai que l’on a un peu tout explosé à dormir à l’intérieur une à deux fois par semaine, voire plus à la fin du voyage ! On fera mieux lors de notre prochain voyage vers l’Asie 😉

  • Justine

    Bonsoir. Merci à vous pour cet article, c’est un plaisir de lire vos aventures et nous donnent de belles idées pour la suite 🙂 ! Je suis par contre étonnée de votre budget, que je trouve en effet assez élevé surtout si vous dormiez en tente et alliez peu au restaurant. Comment l’expliquez vous ? Merci à vous ! Et bonnes routes !

    • Mila

      Bonjour Justine,

      Merci beaucoup pour ton message et ton petit mot sur notre article. Ce tarif s’explique de différentes manières pour nous :

      – Tout d’abord, pour maintenir le blog en vie, il faut savoir que l’on prend quand même un hôtel / une chambre d’hôte / une cabine tous les 3-4 jours pour 2 nuits minimum afin d’avoir un jour de pause à bosser. Forcément, à l’ouest de l’Europe, ça a tout de suite un impact sur notre budget. Nous prenons les logements les moins chers possibles, mais c’est souvent difficile de trouver quoi que ce soit à moins de 45€ la nuit. En général, c’est rattrapé par le bivouac ou l’hébergement chez l’habitant, mais cette fois, ça n’a pas été le cas.
      – Le coût de la vie en Scandinavie est très élevé, particulièrement en Norvège où nous avons quasiment passé 3 semaines et qui nous a déjà pris plus d’1/4 du budget.
      – L’Espagne où nous avons profité des prix peu élevés pour dormir quasiment tous les soirs en auberge (on était fatigués).

      Bref, même si nous n’avons pas abusé, nous avons dû nous arrêter à plusieurs reprises et louer régulièrement. Donc, ça a un impact conséquent sur le budget.
      Bonnes routes à toi également 😀

  • gobois64

    Bonjour Mila et … Denni !
    bravo pour ce magnifique travail de présentation de votre splendide voyage trans-européen ! Ton site est toujours aussi agréable à visiter et à lire. C’est vraiment complet et inspirant à celui-celle-ceux-celles 🙂 qui voudraient faire de même : tout y est, les coins à visiter, le matériel, le coût, les cartes, etc. Cela doit te demander pas mal de temps et d’organisation pour écrire un tel article et surtout t’immobiliser quelques temps devant ton écran toi qui est habitué et plus attiré au pédalage 🙂 Donc encore bravo et merci pour le partage. C’est toujours avec un grand plaisir que je feuillette à temps perdu quelques unes de ton site.
    Je te/vous souhaite une agréable journée et à +
    Gérard

    • Mila

      Merci beaucoup Gérard pour ce petit message !
      En effet, ça nous prend un certain temps d’écrire ces articles et de réaliser les vidéos sur tous ces itinéraires. Finalement, on s’en sort bien plus vite avec des articles techniques car nous avons moins besoin de faire de recherches après coup ;-). Nous allons peut-être en écrire plus souvent, ça animera un peu plus notre blog 🙂

      Heureusement, j’ai toujours adoré écrire et le web est ma seconde passion. J’aime beaucoup alterner ces périodes derrière l’écran avec les périodes à pédaler. C’est un équilibre à trouver finalement.

      Quand as-tu prévu de partir à vélo de ton côté ?

      Bonne soirée,

      Mila

      • gobois64

        Bonjour Mila !
        en effet j’ai prévu en mars ou en avril selon la météo, de faire le littoral landais aller-retour depuis chez moi. Ce coup-ci je compte pédaler une dizaine de jours et visiter les principaux sites sur mon parcours. J’en suis à la phase de mon tracé sur internet à l’aide du site https://maps.openrouteservice.org, il me restera à peaufiner ma liste de bagages que je voudrais la plus légère possible. Et question hébergement je vais alterner bivouac et chambres d’hôtes. Je compte aussi faire des photos (reportage?). Je te tiendrai au courant si tu veux sur ton adresse mail.
        Merci Mila pour ta réponse et je te souhaite une agréable journée ainsi qu’à Denni !
        PS : je viens de m’apercevoir que j’ai fait beaucoup de fautes dans mon mail 🙁

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *