Prendre une assurance pour son voyage à vélo, est-ce vraiment utile ?

L’assurance voyage ne fait jamais l’unanimité et pourtant ! Selon moi, prendre une assurance avant son voyage à vélo est essentiel. Mis à part si vous voyagez à vélo en France, bien entendu. À l’étranger, on ne sait jamais trop comment cela peut se passer en cas de pépin.

J’ai passé plusieurs heures à décortiquer les assurances voyages pour mieux comprendre ce qui les différencient. Mon idée était de faire le tri dans tout ça pour vous donner les clefs qui permettent de choisir celle qui vous convient le mieux.

Saint Cast le Guildo

Pourquoi prendre une assurance pour son voyage à vélo ?

Eh oui, penser au pire avant de partir pour une belle aventure, ce n’est pas franchement une partie de plaisir ! Et puis, qu’on se le dise, c’est un sacré budget…

Pour contrer un peu l’hésitation que j’ai eu de mon côté, je me suis simplement dit que ça revenait à peu près au prix de ma mutuelle en France.  Comme j’ai annulé cette dernière pour partir, ça revenait à peu près au même avec mon assurance voyage à vélo !

Évidemment, on espère tous ne pas avoir à l’utiliser. D’ailleurs, nous n’en avons pas eu besoin de notre côté. C’est d’ailleurs pour ça que c’est difficile de payer si cher ! Mais nous en avions pris une tant pour notre tour d’Europe à vélo que pour notre aventure au Panama et Costa Rica ! On vous explique pourquoi 🙂

1. En voyage à vélo, l’accident peut vite coûter très cher

Heureusement, les voyageurs à vélo autour de moi ont rarement eu recours à leur assurance. Mais soyons honnête, nous faisons une activité qui nous expose davantage. Nous ne pouvons pas contrôler le comportement, parfois très dangereux, des automobilistes.

Et même si on n’est pas en tort, rien ne nous assure que la personne en face va pouvoir financer nos frais, surtout en cas d’hospitalisation. Les règles ne sont pas les mêmes partout, l’assurance n’est pas forcément obligatoire dans d’autres pays. En bref, mieux vaut pouvoir être pris en charge dans ces cas-là !

2. Parce que l’assurance voyage offre généralement une garantie responsabilité civile

Certes, on n’a pas souvent à l’utiliser, mais c’est toujours un plus de l’avoir. Imaginons par exemple que vous cassiez l’appareil photo reflex d’un autre voyageur par mégarde. Ou, pire, que vous blessiez quelqu’un sans l’avoir voulu, évidemment.

Eh bien, l’assurance pourra couvrir tout ça et ça, c’est plutôt positif. Evidemment, on vous souhaite de ne pas avoir à vous en servir, mais ça pourra toujours être utile en cas de besoin.

3. Parce que ça permet généralement les retours anticipés et/ou la venue d’un de vos proches en cas d’accident.

Cet article n’est définitivement pas joyeux, je l’admets… Je suis désolée d’aborder ce sujet, mais si vous perdez un proche pendant votre voyage (je croise les doigts pour que ça n’arrive pas…),  et qu’en plus vous n’avez pas les moyens de rentrer, l’assurance peut être utile. Généralement l’assurance prend en charge votre retour voire votre aller-retour (pour ceux qui ont encore la foi de continuer leur tour du monde après ça) !

De votre côté, si vous êtes hospitalisé.e, certaines assurances peuvent aussi prendre en charge l’aller-retour d’un.e de vos proches ainsi que ses frais d’hôtels pour vous accompagner dans ces moments difficiles.

4. Parce que ça permet de partir plus serein.e

Le fait de ne pas prendre sciemment une assurance, ça laisse toujours perplexe car c’est stressant, surtout à vélo.

Certes, l’assurance a un coût, mais pour autant, je le rappelle, ça revient presqu’au même qu’une mutuelle (35€ par mois pour les moins chères) et ça permet d’être tranquille.

Quelles sont les éléments à prendre en compte avant de souscrire une assurance pour un voyage à vélo ?

Du fait de notre activité de voyageurs sportifs, il y a quelques éléments à vérifier avant de souscrire à votre assurance ! Évidemment, il faudra vous adapter selon vos besoins, envies et destinations.

J’ai donc tenté de réaliser un condensé de questions auxquelles répondre avant de prendre un contrat.

Quelle assurance pour moi ?

Quels sont les pays que je vais visiter ?


Tout dépend des endroits où vous comptez vous rendre. Si vous restez dans les pays de l’Union Européenne par exemple, les assurances sont moins chères (mais parfois complémentaires à la sécurité sociale, ce qui peut rendre le remboursement compliqué).

En revanche, si vous comptez vous rendre aux US ou au Canada, prenez une assurance où les plafonds des frais médicaux sont bien plus élevés !

Ai-je besoin d'assurer mes bagages ?


Toutes les assurances ne la proposent pas. Parfois, c’est juste assuré en cas de perte des bagages pendant les trajets. Parfois, tout est assuré.

Dans tous les cas, pour nous voyageurs à vélo, je ne sais pas si cette caractéristique est importante pour choisir l’assurance. Cependant, notre vélo étant souvent très cher, ça peut être intéressant à prendre en compte.

En ce qui concerne les trajets, c’est moins intéressant pour nous. Les limites sont basses (souvent entre 1 000 et 2000€ remboursés), mais c’est toujours ça.

De mon côté, je ne l’ai pas vraiment pris en compte. Je voyage avec beaucoup de matériel qui coûte très che. J’ai donc souscrit à des assurances autres qui pourraient prendre en charge tout ça, en complément à celle de ma carte bancaire (on y reviendra).

La pratique du vélo est-elle assurée ?


Certaines assurances peuvent effectivement avoir limité les activités sportives assurées et donc ne pas vous prendre en charge en cas d’accident.

Je n’en ai encore jamais vu où la pratique du vélo n’était pas prise en charge, mais je préfère que vous vérifiez avant tout, sait-on jamais !

Comparer les offres

Quelles sont les garanties de mon contrat ?


C’est l’un des éléments qui est le plus difficile à déchiffrer. Entre le jargon juridique pas forcément abordable au premier abord, les éléments importants, c’est facile de se perdre.

Selon moi, l’essentiel dans un contrat est : 

  • La prise en charge des frais médicaux en frais réels et sans franchise.
  • La responsabilité civile avec des garanties élevées en cas d’accident corporel
  • Rapatriement & assistance qui permet d’être à la fois rapatrié en cas de besoin médical, décès mais aussi en cas de décès d’un proche.

Éventuellement, on pourrait ajouter une assurance vol.

Comment sont pris en charge les frais médicaux ?


Sur certaines assurances, notamment celles liées à votre carte bancaire, il arrive que les franchises en cas de consultations médicales soient plus chères que les consultations en elle-même.

Les plafonds de prise en charge sont également extrêmement importants. Veillez à ce qu’ils soient suffisants, notamment si vous vous retrouvez hospitalisé aux Etats-Unis ou au Canada !

Comment se passent les remboursements ?

  • Une bonne assurance est une assurance réactive, qui peut vous répondre malgré le décalage horaire !
  • S’il est possible de transmettre les factures des frais médicaux, par mail c’est mieux, car c’est moins fastidieux.
  • En cas d’hospitalisation, faut-il avancer ou tout est pris en charge directement par l’assurance ?

La responsabilité civile garantit-elle suffisamment ?


Pour une bonne garantie responsabilité civile, ma maman m’a toujours dit “au moins 2 000 000€ en cas de dommages corporels”. Comme c’est ma maman qui a pensé à prendre des assurances avant notre voyage (j’admets que je n’y avais même pas songé), je la crois sur parole.

C’est vrai que les montants peuvent vite être très élevés dans ces cas-là et qu’il vaut mieux donc être bien couvert.

Qu'est-ce que l'assistance prend en charge ?


Dans l’assistance, il peut y avoir de nombreux éléments.

  • En cas de décès d’un proche, qu’est-ce qui est pris en charge ? Et qu’entend l’assurance par proche ?
  • Dans quel cadre puis-je être rapatrié.e ? Et quels sont les frais pris en charge ?
  • Est-ce que l’assurance inclut des frais de recherche ? Si oui, à quel montant sont-ils limités ?

Réduire les coûts

Avec l'assurance de ma carte bancaire ?


En effet, il se peut que ce soit le cas. Mais attention, il faut vraiment faire attention aux conditions de cette dernière. Les plafonds sont parfois très bas. Dans certains cas, il s’agit même d’une simple avance de frais d’hospitalisation que vous allez devoir rembourser toute votre vie derrière ! Lisez bien tout ça avant.

Ce qu’il faut savoir :

  • Elles concernent généralement des voyages de moins de 90 jours
  • Il doit y avoir une preuve d’entrée et de sortie du territoire (billet de train, d’avion, etc.) Pas forcément pratique pour nous et nos vélos !
  • Le voyage doit parfois avoir été payé avec la carte bancaire pour pouvoir être assuré.

De mon côté, je trouve l’assurance de la N26 Black plutôt pas mal. Je suis allée décortiquer le contrat, on peut considérer que c’est une vraie assurance voyage de moins de 90 jours. En plus des autres avantages qu’a cette banque pour notre mode de vie (je vous en parle très vite).

Avec mon assurance habitation ?


Certains voyageurs m’ont dit qu’ils avaient pu s’assurer avec leur assurance habitation. À noter qu’ils ont gardé (mais loué) leur logement pendant leur voyage. En bénéficiant de cette offre, ils ont réussi à obtenir une bonne assurance pour leur tour du monde pour une quinzaine d’euros par mois !

Avec la Sécurité Sociale ?


S vous voyagez en Europe, il est possible de faire une demande pour recevoir la Carte Européenne d’Assurance Maladie. Si vos droits sont toujours ouverts auprès de la Sécurité Sociale, cette carte vous permet le remboursement ou l’avance des frais médicaux, selon les règles du pays, dans l’UE et en Suisse.

Je n’ai pas très bien compris si c’était vraiment efficace ou non, mais une chose est sûre, cela ne concerne que l’aspect médical et non les autres domaines. Je vous recommande de la demander, c’est gratuit !

2 assurances à connaître pour les voyageurs à vélo

Pour faire un petit comparatif, nous avons retenu deux assurances qui ont été majoritairement citées par nos amis voyageurs à vélo.

De notre côté, nous n’avons jamais eu à utiliser notre assurance (on croise les doigts pour que ça dure). Nous en avons testé plusieurs, selon les voyages et ce qui nous convenait le plus. Ceci dit, nous ne sommes jamais partis pour un grand voyage à vélo sans. C’est toujours un vrai plus en cas de pépin 😉

Logo ACS

Tarif : 34€/mois USA et Canada inclus

Frais médicaux : 150 000€

Rapatriement maladie ou décès : frais réels

Responsabilité civile : 4 500 000 € pour les dommages corporels – 450 000€ dommages matériels.

Retour anticipé : billet retour

Assurance bagages : 1100€ pendant le trajet aller-retour uniquement

 

Sports assurés (sauf exceptions indiquées)

AVI-HD

Tarif : 47€/mois hors USA/Canada

Frais médicaux : 300 000€

Rapatriement maladie ou décès : frais réels

Responsabilité civile : 750 000€ pour les dommages corporels – 450 000€ dommages matériels.

Retour anticipé : billet aller/retour

Assurance bagages : 2000€ – limitée à 300€ pour l’ensemble du matériel électronique ou sportif

Option sports et loisirs possible (sur une partie ou toute la durée de votre contrat)

Cet article vous a plu ? Épinglez-le !

Assurance voyage à vélo
Choisir son assurance pour un voyage à vélo

You Might Also Like

Enter Your Comments Here..