[TEST] Le Nakamura E-Crossover V, un VAE polyvalent

par | Mis à jour le 16/04/2024 | TEST matériel | 5 commentaires

Il y a quelques semaines, alors que ma grossesse était déjà bien avancée, Intersport m’a proposé de tester le Nakamura E-crossover V, leur vélo de voyage à assistance électrique permettant une belle polyvalence tant pour le vélotaf que pour les petites excursions.

De plus en plus mal à l’aise par la posture penchée de mon gravel, j’ai accepté ce test avec joie. Avec de plus en plus de lecteurs qui se tournent vers le VAE pour voyager, je trouve le sujet pertinent ! Et, à ma grande surprise, j’ai pris plaisir à faire à nouveau du vélo (jusqu’à 8 mois et demi de grossesse) alors que cela devenait impossible sur mon gravel.

Note importante : Avant de commencer, je tiens à préciser que je ne suis pas experte en VAE comme je peux l’être pour les vélos traditionnels. Je ne comprends pas aussi bien les systèmes de batterie, les marques fiables ou l’équipement comme je peux comprendre les composants sur les vélos de voyage ou gravels. Mon retour se base donc davantage sur mon ressenti que sur la technicité du vélo.

INFORMATIONS DE TRANSPARENCE SUR CET ARTICLE

  • Article rédigé suite à un partenariat rémunéré : non
  • Lien(s) d’affiliation* : oui
  • Produit(s) cité(s) ayant fait l’objet d’une dotation : oui

La marque Nakamura

Je ne connaissais pas la marque Nakamura jusqu’à il y a peu. Pourtant cela fait 30 ans que Nakamura, la marque exclusive du géant Intersport, existe. Dernièrement, c’est sa gamme de vélos gravel qui a fait parler d’elle, avec quelques montures au bon rapport qualité / prix défiant la concurrence. 

Conçus et assemblés en France dans une usine située en Loire-Atlantique, j’avais hâte de tester le Nakamura E-crossover V pour savoir ce qu’il valait.

Description du Nakamura E-Crossover V

Le Nakamura E-Crossover V est un vélo à assistance électrique polyvalent. À la fois conçu pour un usage vélotaf au quotidien, le vélo E-Crossover V est également pensé pour le voyage (V signifiant voyage).

  • Dispo en taille S, M ou L, 1m55 – 1m85
  • 24,3 kg
  • Jusqu’à 100 km en mode éco
  • Batterie intégrée (amovible) – 36V/460Wh
  • Pneus : Renforcés – Route et Chemin – 28x40C
  • 8 vitesses
  • 4 niveaux d’assistance 
  • Freins à disques hydrauliques
  • Suspension à ressort – Débattement 65mm
  • Prix : 1299€ actuellement

Note : le vélo arrive complètement équipé, avec porte-bagages, sonnette, gardes-boue, béquille, etc. C’est pratique pour partir aussitôt voyager !

Conditions du test

Test réalisé à partir du 5 mai 2023 et toujours en cours car on utilise toujours le vélo !

Test réalisé par tous les temps sur la côte nord du Finistère (pluies, vent avec rafales à près de 80km/h, mais surtout beaucoup de soleil)

  • En grande partie sur la Route des Phares (itinéraire un peu vallonné)
  • Avec une température toujours douce, entre 17 et 23°C. 

Note : la température est indiquée car cette dernière a notamment une influence sur l’autonomie de la batterie.

Montage du vélo

Le vélo est arrivé presque entièrement monté. Il a suffi d’installer la roue avant, de tourner le guidon, d’installer la sonnette et le tour était joué. En quelques minutes, le vélo est fonctionnel, il ne reste plus qu’à charger la batterie et à attendre patiemment avant le premier test.

Premières impressions sur le vélo Nakamura E-Crossover V

Je n’ai pas beaucoup d’éléments de comparaison pour ce test. Toutefois, j’ai eu l’occasion de tester divers modèles lors de reportages comme sur la Vélocéan, à Fécamp ou en Belgique. Je vais donc me baser là-dessus pour ce retour !

Pour commencer, mes premières impressions sur le vélo Nakamura E-Crossover V sont bonnes. 

Quelques semaines auparavant, j’étais inquiète par la puissance du Himiway Croozer step-thru que nous avions reçu en test également. Je trouvais que le niveau d’assistance était trop fort. Avec le Nakamura E-Crossover V, l’assistance se sent à peine au démarrage, c’est tout doux.

Je suis contente des accessoires prévus sur le vélo. Notamment le porte-bagages qui a l’air robuste pour transporter des sacoches. Le fait que la batterie soit intégrée au cadre et dans le pédalier me plaît également : cela veut dire que l’on peut facilement installer une remorque sans risque de casser le moteur. 

Prise en main du vélo

J’ai eu quelques difficultés à comprendre comment démarrer le vélo, avant de réaliser qu’il fallait d’abord allumer la batterie en bas, puis allumer l’ordinateur de bord (c’est ça de ne pas lire les instructions aussi, d’ailleurs, hop, les voici).

Une fois en place, le Nakamura E-Crossover V est facile à prendre en main car son petit ordinateur de bord est très simple avec les 4 niveaux d’assistance. En farfouillant les boutons sur les côtés, on découvre plein d’informations : kilomètres parcourus, kilomètres totaux, vitesse moyenne, autonomie restante estimée de la batterie, etc. C’est simple, efficace et complet !

Il est aussi possible de connecter le vélo à l’application Naka e-power (ici pour play ou Apple) pour bloquer la batterie lorsque l’on laisse le vélo en ville par exemple. Ainsi, en cas de vol, le voleur ne pourra pas avoir d’assistance. Actuellement vivant isolée au fin fond de la campagne, je dois admettre ne pas en avoir eu besoin !

Le comportement du Nakamura E-Crossover V sur la route

J’ai adoré me balader avec ce VAE car il m’a offert une liberté inattendue à la fin de ma grossesse. Confort amorti, position droite et efforts moindres, j’ai pu profiter de notre magnifique littoral, jusqu’à 8 mois et demi de grossesse. Le Nakamura E-Crossover V m’a donc maintenue à minima en forme, pour mon plus grand bonheur.

En revanche, je n’ai pas encore fait de longues sorties comme cela aurait pu être le cas dans des conditions “normales”. J’aurais aimé, mais cela devenait compliqué pour moi  après 1h à 1h30 de vélo. Ma plus longue sortie s’est donc limitée à 30km !

J’ai beaucoup apprécié le côté “vélo de mamie” comme je l’ai surnommé : un vélo qui accompagne en douceur, avec des modes simples et clairs. C’est un vélo avec une assistance qui n’est pas trop forte, j’ai parfois eu du mal à maintenir la vitesse de 25km/h par exemple. En montée, l’assistance ne prend pas entièrement le relais. Certains diront que c’est un défaut, j’ai trouvé ça très cool pour ma part : on a la sensation de faire du vélo (sinon à quoi bon acheter un vélo ?) et on a tout de même besoin de passer les vitesses pour faire face au dénivelé tout en étant suffisamment soutenu par l’assistance.

À noter que ma mère a repris le vélo grâce au Nakamura e-crossover V. Après quelques mois en Bretagne, nous avons déménagé en Italie, emportant le strict minimum avec nous. J’ai donc laissé le vélo à ma mère. Elle mesure 1m52 mais arrive tout de même à rouler avec régulièrement. Elle apprécie beaucoup ses balades depuis, d’autant plus qu’elle vit dans un endroit très vallonné.

Autonomie de la batterie du Nakamura E-Crossover V

Les 4 modes d’assistance sont : 

  • Eco
  • Sport
  • Smart
  • Boost

Comme le mode Smart s’adapte en fonction de la force de pédalage, j’ai opté pour ce mode pour la première recharge. Cela permet d’être à un niveau proche du mode Éco sur du plat et à un niveau d’assistance plus fort dès que ça monte. J’ai trouvé le mode très chouette et intelligent justement. 

En revanche, en ce qui concerne l’autonomie, je suis pour l’instant mitigée. 63 km pour la première recharge avec le mode Smart, on est loin des 100 km annoncés (certes, Intersport précise bien que les 100 km d’autonomie, c’est quand on roule en mode éco et dans des conditions favorables). Les recharges suivantes ont confirmé cette tendance entre 60 et 75 km, selon le vent et le dénivelé du parcours ! Toutefois, nous avons détecté un petit souci avec le frein avant, ce qui a pu jouer. Affaire à suivre… 

En voyage à vélo, 50 à 70 km sont des étapes standards pour un cyclovoyageur. Mais lors de mes tests, je n’avais pas le poids des sacoches ni la remorque de bébé ou pire de notre chien de 40kg, Ringo. Le mode éco est peut-être le plus pertinent en voyage, mais reste assez frustrant sur des itinéraires vallonnés. On retrouve avec ce vélo, l’un des inconvénients que je trouve aux VAE pour voyager : devoir bien adapter et penser son voyage en fonction de l’autonomie de la batterie ! Sur des itinéraires vallonnés, il faudra s’arrêter à midi pour recharger la batterie et systématiquement recharger le soir.

Si on veut voyager avec le Nakamura E-Crossover V, je conseille donc d’opter pour des itinéraires avec peu de dénivelé (en clair, ce n’est pas fait pour la Route des Grandes Alpes) ou d’adapter vos étapes. Ou mieux : réussir à se procurer une batterie complémentaire !

Confort sur le vélo

Le Nakamura E-Crossover V a une position droite dite “de ville”.

La position droite est agréable et permet d’observer tout le paysage alentour. Toutefois c’est une position qui risque de poser des problèmes de douleurs au dos sur le long terme, si l’on voyage plusieurs semaines d’affilée sur les routes. Le dos est plus sollicité dans cette position et convient davantage aux trajets en ville.

Comme les appuis du corps sont en majorité sur la selle du fait de la position droite, je n’ai aucun problème de fourmillements à déplorer au niveau des mains comme c’est parfois le cas pour une position semi-penchée ou penchée en voyage. 

Le vélo Nakamura E-Crossover V est selon moi un modèle très confortable pour un public qui a une pratique lente, flâneuse et peu sportive du voyage à vélo ou du déplacement en ville. 

Dernier point, la fourche suspendue est un vrai plus sur les chemins et sur les routes cabossées. Je l’ai trouvée très confortable !

Les composants du Nakamura E-Crossover V

La transmission

Le passage des vitesses est fluide. 8 vitesses suffisent pour l’usage “tourisme” sur terrain vallonné ou sur une surface plane. On peut jouer facilement selon le dénivelé. Comme indiqué plus haut, ce vélo n’a pas pour objectif une pratique très sportive. Sur le petit braquet (cf. notre article sur la transmission) avec une assistance maximale, on descend facilement à 12 ou 13km/h en montée. En bref, je ne l’utiliserais pas pour une traversée des Pyrénées, mais pour un tour en Corrèze ou sur la Véloire, je pense que l’on s’éclate !

Les freins

Les freins à disque hydrauliques sont vraiment pratiques en voyage. Pas d’entretien, ils sont souvent gage de qualité et de puissance de freinage. Pour l’instant, j’en suis satisfaite, à voir pour un usage à plus long terme.  Juste un point, il ne faut pas oublier de les faire entretenir au moins une fois par an (même si vous n’avez pas beaucoup utilisé le vélo) !

Le guidon

Guidon Nakamura

Le guidon est courbé mais pas trop, ce qui en fait un guidon confortable pour évoluer sur les routes et chemins. Les commandes sont facilement accessibles.

La selle

Selle du Nakamura E-Crossover-V

C’est ma petite surprise ! La selle au premier abord m’a paru très inconfortable. Avec l’impossibilité de porter un cuissard rembourré du fait de ma grossesse, j’ai testé le vélo sans rien et je dois dire que je suis conquise par la selle. Je n’ai pas eu mal malgré le fait qu’elle supporte tout le poids du corps puisque la position est droite sur le vélo. 

Le porte-bagages arrière

Adapté pour le voyage, le porte-bagages peut supporter jusqu’à 27 kg de charge. C’est parfait ! 

Il est bon de noter que les tubes sont très larges, signe de robustesse. Mais il faudra donc faire attention à l’achat des sacoches afin que le système de fixation puisse s’adapter à la taille des tubes du porte-bagages. J’ai dû retirer les réducteurs de fixation des crochets du haut sur les sacoches Vaude. Toutefois, le crochet de fixation central de la sacoche est trop petit et ne tient pas bien sur le tube (on cherche encore une meilleure technique d’attache). 

La béquille

béquille Nakamura e-crossover

La béquille fournie avec le vélo est robuste et me semble durable.  Elle maintient bien le vélo

Mon avis sur le Nakamura E-Crossover V

Note : 4/5 

Les plus

  • Un vélo fiable et pour tous les terrains
  • Efficace en ville et pour flâner / observer les paysages
  • Le confort sur route et chemins
  • Vélo déjà équipé et prêt à partir en voyage
  • Possibilité d’installer une remorque vélo assez facilement

Les moins

  • Une autonomie limitée surtout s’il y a du dénivelé
  • Pas de portes-bidons pour l’eau
  • Un manque de mordant pour celles et ceux qui souhaitent une pratique sportive

Selon moi, le Nakamura E-Crossover V s’adresse à un public qui pratique avant tout le vélotaf, les aller-retours en ville au quotidien et qui souhaite compléter ses sorties quotidiennes par de petites aventures à vélo de quelques jours à l’occasion

Avant tout un vélo de ville polyvalent, il s’adapte à plusieurs pratiques tout en étant limité pour le voyage, à la fois par son autonomie, sa position droite et son côté paisible. Un point qui peut poser problème à certains, mais que j’ai apprécié pour ma part. Ne pas être totalement assisté par le vélo et garder cette sensation d’avoir fait du vélo me plaît, car certains modèles ressemblent davantage à des mobylettes qu’à des vélos.

La Nakamura E-Crossover V est donc un vélo que je prendrais pour un itinéraire vallonné sur route. Pour ce qui est de son usage, je le vois davantage adapté à une pratique sur véloroutes et le trouve plus confortable que les vélos testés en voyage jusqu’à présent. C’est notamment grâce à la selle et à la fourche suspendue, deux composants qui font vraiment le confort de ce vélo. 

Le vélo Nakamura E-Crossover V me semble être un bon rapport qualité-prix pour une utilisation régulière et quotidienne !

Mila - rédactrice Un Monde à Vélo

À propos de l’autrice

Mila

En 2017, à l’occasion de son premier tour d’Europe à vélo, Mila commence à partager ses expériences de baroudeuse. Passionnée de photographie et engagée, elle lance le média Un Monde à Vélo. Son objectif : rassurer dans un discours ambiant du dépassement de soi et rendre la thématique du cyclotourisme accessible à tous et surtout à toutes. 

[instagram-feed feed=2]
5 Commentaires
  1. BROCHE

    Malheureux propriétaires de deux NAKAMURA XV (un pour moi et un pour mon épouse) nous sommes allés de déception en déception avec ces vélos. Sur celui de mon épouse la chaine a cassé au bout du 1er kilomètre et il a fallu une demie journée à un technicien pour la remplacer avec un nouveau retour à l’atelier au bout de deux jours pour un dérailleur défectueux. Depuis les vitesses craquent en permanence. Pour le mien même problème de vitesses qui craquent. Après plusieurs passages à l’atelier rien n’a changé. En vacances sur l’ile de Ré problème de déraillement puis les pédales qui tournent dans le vide. Dix kilomètres en poussant le vélo jusqu’à un réparateur compétent qui diagnostique un problème de roue libre. Vélo immobilisé jusqu’au lendemain afin de la réparation soit effectuée et non prise en charge par INTERSPORT car il aurait fallu que je ramène le vélo dans un de leur magasin sur le continent…De retour à mon domicile j’ai ramené le VTC au magasin où je l’avais acheté. Il alors été procédé au changement de la roue arrière et du système de roue libre et une nouvelle tentative de réglage des craquements au passage de vitesse. Réglage impossible selon le technicien. A ce jour nous roulons donc avec des vélos dont les vitesses sont difficiles à passer. J’ai croisé un autre propriétaire du même modèle qui m’a indiqué être victime des mêmes problèmes. Je précise qu’à aucun moment INTERSPORT n’a fait le moindre geste commercial suite à mes mésaventures…. Si vous achetez un vélo de cette marque sachez que si vous tombez en panne même à 100 kms d’un INTERSPORT vous devrez le ramener chez eux …. Enfin le comble, lorsque j’ai proposé au vendeur de me reprendre mes vélos pour acheter des vélos de la marque CUBE chez eux il m’a répondu qu’ils ne reprenaient pas de vélos….. Dernier détail su vous achetez ce vélo achetez aussitôt une nouvelle selle tellement celles d’origine sont inconfortables.

    Réponse
    • Mila

      Ça a l’air d’être un modèle similaire au vélo que j’ai eu en test, mais je ne connais pas le SAV d’Intersport car je n’ai pas eu de problème sur le vélo. C’est ma mère qui l’utilise régulièrement désormais… Et il fonctionne toujours.
      En effet, pour les problèmes de réparation, c’est l’un des points noirs du voyage à vélo avec un VAE. C’est bien pour ça qu’on part sans assistance électrique, avec des vélos assez simples à réparer et des composants fiables. Au moins, on est tranquille. Ce n’est pas pour défendre Intersport, mais je ne vois pas une autre marque répondre à votre demande de prise en charge ailleurs que chez eux pour le coup… En revanche, vu que le vélo est encore sous garantie, ça aurait peut-être été bien qu’il vous le change ! Tentez peut-être un mail à la maison mère en expliquant votre problème !

      Réponse
  2. Coste

    j’ai ce velo qui m a été offert qui est encore sous garantie mais depuis un mois je ne peu m en servir le chargeur de la batterie ne fonctionne pas et l on me dit que celle ci n est pas pris en charge donc quand vous achète un vélo Nakamura il faut savoir que tous les deux Ans il faut changer le chargeur ou peut être autre chose un vélo a 1600 €

    Réponse
    • Mila

      C’est étonnant en effet. On n’a pas connu le problème donc je ne saurais que dire… Le vélo fonctionne toujours bien, c’est ma mère qui l’a récupéré depuis que bébé est né !

      Réponse
    • Annie FELEY

      Annie 31 mars 2024,

      Bonjour,

      J’ai acheté ce vélo en avril 2022,
      J’en suis super contente.
      J’ai même monté des cols :
      Col du glandon en Maurienne 1466 m de dénivelé
      Col du chaussy 1148 m de dénivelé
      Les lacets du Montvernier
      Et la planche des belles filles.
      Le vélo a aujourd’hui + de 3500 kms toujours la batterie d’origine.
      J’ai acheté ce vélo pour suivre mon mari.
      Je ne suis pas sportive.
      Mais pour moi super vélo.
      Le seul soucis que j’ai pu avoir.
      C’est des micro coupures de la batterie.
      Mais je coupe tout et je l’allume à nouveau et tout repart à nouveau.
      Pour moi très bon vélo que je fais réviser tous les ans.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *