La Vélodyssée, c’est un itinéraire cyclable d’un peu plus de 1 200 km. Un joli mixte de pistes cyclables et petites voies partagées. Elle longe l’Océan Atlantique de Hendaye jusqu’à Nantes, puis récupère le Canal de Nantes à Brest jusqu’à Carhaix pour prendre la direction de Roscoff.

C’est un itinéraire cyclable fait partie de l’EuroVelo 1.  La véloroutedébute au Portugal et remonte jusqu’en Norvège. L’itinéraire européen n’est pas encore entièrement réalisé mais traverse également l‘Espagne, le Royaume-Uni ou encore l’Irlande. Lorsque l’EuroVelo 1 sera terminé (certaines parties sont encore en cours de planification), il fera plus de 11 000 km ! Ce sera donc un magnifique voyage à vélo, pas toujours facile d’ailleurs car certaines régions sont très montagneuses comme la Norvège.

En France, la véloroute de la Vélodyssée est complètement réalisée. Elle est même déjà bien fréquentés ! Nombreux sont les cyclistes comme nous qui se lancent dans cette aventure. 

©Eurovelo – Vélodyssée

Le bilan de notre aventure sur la Vélodyssée

Un itinéraire cyclable facile avec quelques difficultés

Tout commence pour nous à Hendaye, sur la côte atlantique près de la frontière espagnole. C’est le sens que nous avons choisi pour rallier la Bretagne, notre objectif final qui nous permettra de boucler la boucle de notre tour d’Europe à vélo! Si la côte basque nous offre de merveilleux paysages, l’étape est physiquement plus difficile qu’à l’accoutumée.La raison : nous sommes dans le Pays Basque, à proximité des montagnes. La côte est escarpée, violentée par ce temps capricieux et cet océan colérique. Le dénivelé se ressent, mais la magie opère complètement ! Une aventure que nous partageons plus en détails dans notre article sur les Pyrénées-Atlantiques.

Le reste du parcours nous a paru plus simple. Avec quelques belles montées en Loire-Atlantique, mais sans grande épreuve physique.

Biarritz - Vélodyssée

Beaucoup de forêts de Bayonne à Royan

La traversée des Landes et de la Gironde se fait majoritairement par la forêt. Des forêts de pins le long des immenses plages de la côte Atlantique. Si vous préparez la Vélodyssée et que vous voulez profiter des plages, nous vous conseillons de prendre avec vous une sacoche top case dans laquelle vous pourrez mettre tous vos objets de valeur.

En effet, il faut laisser le vélo pour pouvoir se rendre sur la plage et gravir les dunes parfois très imposantes. On connaît d’ailleurs très bien la dune du Pilat qui culmine à 110 m ! Ne pas avoir à prendre toutes ses sacoches permet de pouvoir en profiter davantage.Sur le parcours, on rencontre des stations balnéaires plus ou moins grandes, plus ou moins familiales. Des endroits magnifiques aussi comme les ports ostréicoles du Cap Ferret. Bref, il y en a pour tous les goûts ! Nous avons profité de cette aventure pour apprendre à surfer avec nos amis de Trip and Twins qui tiennent une école de surf : So Nice Surf School. Une belle pause sur notre parcours.

Vélodyssée Landes-2
So Nice Surf School
Velodyssée - Landes - débuter le voyage à vélo

Une côte plus sauvage à partir de Royan

Il faut prendre le bac pour arriver à Royan. D’ici, vous avez deux solutions : prendre le Canal des Deux Mers pour rejoindre Bordeaux, Toulouse et Sète ou continuer sur la Vélodyssée ! Après le passage de l’estuaire de la Garonne les paysages sont complètement différents.

À partir de Royan, on découvre les carrelets petit à petit. Ces petites cabanes de pêcheurs perchées sur l’eau qui permettent de pêcher un peu de tout grâce à de grands filets. Nous en verrons jusqu’à Nantes ! Il y a également davantage d’histoire dans ces lieux. Les stations balnéaires, plus au sud de la France et plus récentes, font place à des villas du début du siècle dernier qui font face à la mer.

L’itinéraire passe par Rochefort et La Rochelle, deux villes magnifiques que nous avons apprécié visiter. Riches en histoire, on y trouve également des campings pas chers du tout, et ça fait un bien fou ! L’occasion pour s’y arrêter une journée et visiter un peu.

Carrelets - Charente Maritime - Vélodyssée
La Rochelle - Charente Maritime - Vélodyssée

Une étape coup de coeur : la Vendée

Après La Rochelle, nous suivons le Canal de Marans pour traverser le marais poitevin. Si l’on suit la Vélodyssée, on n’en a qu’un bref aperçu. C’est pour cette raison que nous avons profité de notre passage pour aller faire une visite guidée du marais poitevin, un peu plus dans les terres ! Nous avons ensuite rejoint Benoit, Des Yeux Plus Grands que le Monde, pour une petite soirée 🙂

La côte Atlantique est magnifique en Vendée . Elle nous rappelle parfois la Bretagne, à l’exception de son sable d’une couleur plus rose que dans mon Nord Finistère. Les Sables-d’Olonne nous émerveillent même si la ville est très touristique en cette saison. Nous nous réfugions donc un peu plus loin sur le parcours de la Vélodyssée pour passer la nuit.

Après une journée pluvieuse, il est temps pour nous de traverser le passage du Gois. Une des plus belles étapes de cette route. Il faut passer à marée basse dans un créneau d’une heure et demie avant ou après. La marée basse étant à 5 h du matin ou 17 h, nous nous sommes dits que ce serait plus sympa de passer au moment du lever du soleil. Sans regrets, aucun !

Vélodyssée
Vendée à vélo
Marais Poitevin - Vélodyssée
Vendée - Vélodyssée

Direction Nantes

Après le passage de Gois, nous avons choisi de faire un détour à Préfaille pour rejoindre un ami. Depuis Pornic, deux solutions s’offrent à nous via la Velodyssée. Couper vers Saint-Michel-Chef-Chef ou suivre l’itinéraire bis qui vous emmène vers la Pointe Saint-Gildas. S’il y a davantage de kilomètres, le second choix vaut le coup.L’endroit est magnifique, les plages à l’eau turquoise donnent l’envie de se baigner. Les paysages ne vous feront pas regretter le détour. C’est d’ailleurs ici que nous avons passé la barre des 10 000 km parcourus depuis notre départ l’année dernière. Quel bel endroit pour fêter ça !

La véloroute remonte ensuite vers Saint-Brévin-les-Pains, une jolie station balnéaire qui donne sur une baie aménagée en piste cyclable. À Saint-Brévin, on se trouve également sur l’Eurovélo 6, avec la Loire à vélo. Vous vous souvenez, l’itinéraire que nous avons suivi l’année dernière jusqu’en Roumanie !

On suit alors la Loire jusqu’à Nantes, en passant par de beaux villages. L’entrée dans Nantes se fait sans encombres pour nous qui avons peur des grandes villes. Nantes, quant à elle, mérite un ou deux jours de pause. Ville dynamique et créative, il y a de nombreux lieux insolites à visiter.

Nous en avons profité pour faire un petit coucou à Aurélie de I Wheel Travel et son compagnon Franck !

Préfailles - Vélodyssée
10 000 km à vélo - Vélodyssée
Loire à vélo - Vélodyssée
Machines de l'île - éléphant - Nantes

Le Canal de Nantes à Brest, un retour aux sources

À la sortie de Nantes, nous retrouvons une étape que nous avions faite l’année dernière. C’est incroyable de se dire que nous avions déjà parcouru un petit bout de la Vélodyssée sans nous en rendre compte ! Nous nous souvenons encore de notre joie lors de la découverte de cet itinéraire.

Nous sommes allés dormir dans le même gîte d’étape que l’année précédente à Blain, juste à côté du château. Le lendemain, nous avons poussé jusqu’à Redon pour retrouver notre ami Samuel, du blog Du Monde dans l’Objectif. Il nous a fait visiter sa jolie ville avec grand plaisir.Après cette escale, nous nous sommes mis au défi de rentrer au plus vite. L’envie pressante de revoir nos proches était trop présente. C’est donc en une étape de 118 km que nous sommes arrivés à Pontivy. Sur la route, un joli stop est à prévoir à Josselin, une ville médiévale très bien conservée !

Par chance, le revêtement du Canal de Nantes à Brest est parfait à cet endroit, ce qui nous a permis de bien rouler. Mais ce n’est pas parce que nous sommes sur un Canal que tout est plat. En effet, les successions d’écluses font que le chemin monte beaucoup à certains endroits :-).

Avant d’arriver dans les Monts-d’Arrée, nous avons passé une dernière nuit sur le parcours, à Carhaix. Nous terminerons l’étape Carhaix – Roscoff au cours de l’été ! On s’est dit que ce serait l’occasion de reprendre nos vélos. Le défi de passer par les plus hauts monts de Bretagne était trop tentant 😉

Chateau de Blain
Josselin - Velodyssee
Canal de Nantes à Brest

Les étapes de la Vélodyssée

Pour approfondir, retrouvez nos mini-guides détaillés, département par département, le long de la Vélodyssée !

Maison éclusière, canal de Nantes à brest
Velodyssée Loire-Atlantique

La Vélodyssée – infos pratiques

Est-ce que l’itinéraire vaut le coup ?

Oui totalement ! Il y a beaucoup de choses à voir et on peut profiter des plages, de la côte sauvage et de jolies découvertes sur le parcours. Nous sommes contents de l’avoir fait. Certains endroits peuvent paraître moins intéressants que d’autres, ce qui est tout à fait normal sur 1 200 km ! Globalement, on est conquis. Nous avons simplement regretté de ne pas avoir anticipé les dunes le long du littoral et par conséquent, de ne pas avoir pu profiter des plages autant qu’on l’aurait souhaité. C’est important de noter, dans votre préparation, que la piste nous emmène fréquemment d’un point A à un point B. Pour visiter les lieux d’intérêts, il faut régulièrement prendre une échappée, ce qui allonge beaucoup le parcours.

Dans quel état sont les pistes ?

Tout dépend des endroits. Globalement, l’état est bon, même si ce n’est pas toujours parfaitement roulant. Il y a des différences majeures sur l’ensemble de la Vélodyssée.

Entre Hendaye et Biarritz, des travaux sont urgents car il y a des nids de poule dangereux dans certaines descentes. Puis, de Biarritz, tout est parfait ! Dans les Landes et en Gironde, la majorité des pistes ont été refaites récemment. C’est le pied ! En Bretagne, nous avons noté des différences importantes sur le Canal de Nantes à Brest. Nous avons trouvé qu’il y avait beaucoup trop de stops pour les cyclistes à certains endroits, alors que l’on suit des routes où les automobilistes n’en ont pas de leur côté.

Comment est la signalisation sur la Vélodyssée ?

La Vélodyssée est assez bien signalée. Il manque des panneaux par-ci par-là, principalement dans les villes. Nous recommandons de partir tout de même avec une carte ou un GPS qui vous permettra de retrouver l’itinéraire facilement si besoin. Nous nous sommes perdus quelques fois.

Est-ce que la Vélodyssée est facile ?

Pas totalement. La majeure partie du temps, il est accessible à tous. D’autant plus que 70 % de l’itinéraire se trouve en site propre. Quelques étapes sont plus difficiles que les autres. Tout d’abord, de Hendaye à Biarritz, où l’on circule sur des voies partagées avec un peu de dénivelé. Ou encore aux environs de Nantes où la géographie est plus vallonée.

Quel budget pour la Vélodyssée ?

Tout dépend de votre manière de voyager. C’est quitte ou double. Si vous préférez dormir tous les soirs dans un nid douillet, comptez minimum 60€ par nuit la chambre pour 2. Surtout dans le sud de la France que l’on a trouvé plus cher. En camping, on diminue les coûts, mais au sud, comptez environ 20 à 25€ l’emplacement. Un peu plus au nord, on trouve facilement des campings à 10€ l’emplacement. De notre côté, nous ne mangeons que très occasionnellement au restaurant. Les prix sont similaires au reste de la France, 15€ par personne environ.

Combien de temps pour la Vélodyssée ?

Nous avons roulé 25 jours sur la Vélodyssée, sur un peu plus d’un mois et demi de voyage. Ceci dit, nous avons fait beaucoup de détours et allions à un rythme plutôt lent. Il est donc possible de la faire en moins de temps.

Quel vélo pour la Vélodyssée ?

Les vélos de route risquent d’être inadaptés pour cet itinéraire qui peut être parfois cabossé. Un bon VTC ou VTT adapté au voyage à vélo fera l’affaire, inutile d’investir dans un vélo de voyage dernier cri. Si vous n’avez pas encore de monture, n’hésitez pas à consulter notre article « quel vélo de voyage choisir ?« 

route de la Corniche - Vélodyssée
Vélodyssée
Mila et Denni, fin de la Vélodyssée

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les ajouter en commentaire. Alors prêt.e.s à prendre la route ?

Aller plus loin