Nov 07, 2018
Posted by: Mila

La Gironde à vélo : du Surf, la Dune de Pilat, Cap Ferret et la forêt !

La Gironde à vélo : une belle étape sur la Vélodyssée !

Nous gardons un très bon souvenir de notre aventure en Gironde ! Après avoir longé le camp militaire qui se trouve dans les Landes pendant deux jours, la Vélodyssée nous mène vers les plages.

À peine arrivés dans le département, nous avons trouvé des lieux magnifiques. Comme la plage du Petit Nice, surprenante avec ses dunes peu élevées et à quelques kilomètres seulement de la Dune de Pilat.

Cette partie du voyage nous a amenés à visiter dans de nombreux endroits mythiques de la Gironde. Notamment le Cap Ferret ou encore la Dune du Pilat, lieux si reconnus d’une manière générale.

Mais ce n’est pas tout ! Nous avons également découvert des endroits moins connus, plus éloignés. Tout comme dans les Landes, les forêts de pins sont toutes aussi présentes. Mais ce sont les plages qui changent.

Partons donc à la découverte de ce magnifique département à vélo 🙂

Infos générales :

Niveau : Facile

Praticable avec enfants

Type de vélo recommandé : VTC – VTT – vélo de randonnée

Durée du parcours : 4-5 jours

coucher de soleil - Gironde
Pilat - coucher de soleil - Gironde
coucher de soleil - Gironde

Deux jours d’arrêts pour la Dune de Pilat !

Mon genou continue de me faire mal. Voilà désormais plusieurs jours que ça a commencé. Nous décidons de lui accorder un peu de repos, tout en profitant du paysage : nous ferons une pause à la dune du Pilat.

Avant Pilat, en sortant de la forêt, la Vélodyssée est plus vallonnée qu’à son habitude. La route est assez abîmée également sur quelques kilomètres, avec de nombreuses (grosses) racines. Il faut alors faire attention à modérer la vitesse en descente, pour éviter de faire une belle chute 🙁 !

Près de la Dune de Pilat, les campings sont un peu plus chers que d’habitude. Nous finissons par prendre un emplacement à 25 € la nuit. Tant pis, l’endroit est magique !

Ce week-end, les parapentistes sont de sortie. Nous essayons alors de nous souvenir de toutes les informations partagées par Bénédicte sur cette pratique. Les nombreuses ailes donnent un cachet à la dune. Toutes les couleurs se mélangent sur ce petit désert uniforme.

Plus loin, quelques personnes marchent simplement sur le sable. Il fait frais et venteux. Leurs silhouettes nous emmènent loin de la France, sur une toute autre planète.

Parapente Dune du Pilat - Gironde
Dune du Pilat - effet désert
vue depuis la dune du Pilat

Le soir venu, nous avons la chance de pouvoir admirer un superbe coucher de soleil. Les nuages sont de sortie, les derniers rayons de soleil se frayent un chemin. On en prend plein les yeux 🙂

Gironde - coucher de soleil - Dune du Pilat
Gironde - coucher de soleil - Dune du Pilat

Le tour du bassin d’Arcachon pas vraiment nécessaire

Nous voulions être sûrs de pouvoir l’affirmer, alors nous avons parcouru le bassin d’Arcachon puis le cap Ferret pour connaître le meilleur itinéraire. Ça représente quelques kilomètres en plus, mais nous pousse vers un constat flagrant. Sur cette partie du parcours, autant prendre le bateau depuis la ville d’Arcachon et se rendre directement au Cap Ferret plutôt que prendre la Vélodyssée.

En suivant la Vélodyssée, on se retrouve sur les trottoirs des villes du Bassin. Une expérience que l’on trouve désagréable et qui nous rend nostalgique de ces longs kilomètres en forêt. Il faut dire que cette zone est plutôt urbanisée. La Teste-de-buch est finalement une bonne petite ville, puis l’on trouve Biganos et Andernos.

Le Bassin d’Arcachon ne manque pas de charme pour autant. Un joli détour est à faire vers le port d’Audenge, où les baraques de pêcheurs sont joliment entretenues. Si l’on a de la chance, on peut se baigner dans la piscine d’eau de mer du port. Elle est gratuite et permet de se rafraîchir.

Pressés d’avancer, nous continuons la route sous une pluie fine. Nous nous arrêtons rapidement à Andernos-les-bains, mais la cité balnéaire ne nous fait pas rêver. Son centre-ville donne sur le bassin avec une belle jetée. À marrée basse, la vue est quand même chouette.

Nous dormons à Arès le soir même. Avec un ciel qui se dégage, nous décidons d’aller sur la plage admirer le coucher de soleil, sans succès pour cette fois. Tant pis, il y a quand même eu de belles lueurs dans le ciel !

Village de pêcheurs - bassin d'arcachon
Arcachon
Arcachon

Le Cap-Ferret, une belle découverte

Le Cap Ferret est agréable à vélo, on y découvre plein de belles choses : le phare, le petit village de l’Herbe, les parcs à huîtres, etc… Le détour est un peu long si l’on a suivi la Vélodyssée comme nous (il faut alors ajouter 30 km). Néanmoins, si vous préférez en prendre plein les mirettes, autant prendre directement cette route.

Le Cap Ferret est un peu plus difficile que les autres étapes. Il faut dire qu’il y a de grosses montées et que nous ne suivons pas toujours les pistes cyclables. En tout cas, nous arrivons en nage à plusieurs endroits.

Nous commençons par visiter le petit village de l’Herbe. Il y en a d’autres, mais c’est le plus connu. Juste avant l’entrée du village, nous tombons sur La Chapelle de la Villa Algérienne. Un lieu de culte atypique inspiré de plusieurs religions. L’extérieur de La Chapelle est très coloré, avec des teintes rouges. Nous n’avons pas l’habitude de voir ça en France !

Le village de l’Herbe est vraiment mignon. Les baraques des ostréiculteurs ont été bien préservées et sont bien entretenues. Il est possible d’y déguster des huîtres également, fraîchement sorties du bassin. Pour notre part, nous choisissons plutôt le pique-nique. Revenu modeste oblige.

L'herbe village - Cap Ferret
L'herbe village - Cap Ferret
église L'herbe village - Cap Ferret
église L'herbe village - Cap Ferret
huitres, village de l'herbe
village de l'herbe

Nous continuons notre visite vers l’impressionnant phare du Cap-Ferret. Puis la pointe, qui nous offre un beau point de vue sur le bassin et la Dune du Pilat. En bref, c’est une journée au top !

Non loin du phare du Cap Ferret, il est possible de prendre une navette qui vous mène à Arcachon (ou l’inverse). On pense que c’est tout aussi bien de prendre cette alternative. Il y a une piste cyclable qui vous amène directement sur la Vélodyssée d’ailleurs.

Pointe Cap Ferret

Direction le Porge Océan !

Après avoir fait le tour du Cap Ferret, nous nous rendons à Le Porge Océan. En Gironde, on retrouve rapidement les forêts que l’on avait déjà trouvé dans les Landes. On y trouve à nouveau une base militaire, mais cette fois, sur une petite route ouverte à des véhicules ayant les autorisations et vraiment toute jolie !

Nous nous arrêtons quelques jours à Le Porge Océan pour participer au Surf Camp de So Nice Surf School ! L’école de surf se trouve directement sur la Vélodyssée. C’est l’occasion rêvée pour changer un peu du quotidien et faire travailler d’autres muscles.

Durant ces 5 jours, on apprendra à se lever, à chuter et à se relever. Pour ma part, je suis partie avec une peur monstre (pour ne pas dire phobie) des vagues. Je suis repartie, toujours méfiante, mais bien moins impressionnée par cette force de la nature !

La semaine est très abordable pour ceux qui veulent apprendre. Pour 440€ est inclus l’hébergement, deux cours par jour pendant 5 jours, le prêt de matériel. Si on le souhaite, il est aussi possible de faire des mini-surf camp de 2/3 jours. Franchement, c’est un break génial dans un voyage à vélo. On vous recommande !

So nice surf School
So nice surf School
So nice surf School

On prend la route des lacs ou on coupe ?

Au départ du Porge Océan, où l’on se trouve directement sur la Vélodyssée, la route est très agréable. Néanmoins, on se perd un peu rapidement. Les panneaux indiquent la direction de petits villages, difficile de savoir où l’on va.

Sans le vouloir, on prend une variante de la Vélodyssée qui fait un détour dans une zone très vallonnée vers le lac de Lacanau. Nous avons été assez déçus par cette partie. Sans doute que la fatigue de la semaine de surf a joué, mais il fallait faire pas mal d’efforts pour arriver au lac, sans pouvoir le voir.

Par ailleurs, les descentes étaient toutes limitées à 10km/h, car jugées dangereuses. Ceci dit, les paysages avaient un petit air de Provence, avec une végétation un peu différente et ça c’était cool !

Si vous prévoyez le temp et avez l’envie, vous pouvez toujours prendre cette voie et faire un tour autour des lacs et vers Hourtin !

En Gironde, munissez-vous d'un plan !

Que ce soit sur le GPS ou sur papier, la partie de la Vélodyssée entre Lacanau et Hourtin Plage est compliquée à suivre. Nous nous sommes perdus à plusieurs reprises en suivant les indications.

Certains panneaux ne nous amenaient pas au bon endroit où nous faisaient faire un détour. Bref, restez attentifs !

Vous pouvez aussi utiliser ce plan !

Route de lacs Velodyssée - Gironde

La route des phares, loin de la civilisation !

Nous pensions qu’en Gironde, le tourisme était si développé que les zones sauvages seraient rares. C’est totalement faux, car depuis le Cap Ferret, nous voyageons, dans des zones plutôt loin de tout :-). Nous rencontrons quelques petites bourgades sur la route, ou quelques stations balnéaires un peu plus grandes. Mais entre les deux, il n’y a pas grand chose (et c’est ça qui est chouette, non ?)

La route des phares est particulièrement belle. Elle est, de plus, interdite aux voitures, sauf service ! D’ailleurs, nous profitons de cette tranquillité pour poser la tente pour notre unique bivouac de la Vélodyssée.

À Hourtin-Plage, on retrouve la simplicité à laquelle nous sommes habitués maintenant : les indications sont à nouveau très claires. La route est facile jusqu’à Soulac-Sur-Mer !

Route des lacs
Camping sauvage - Velodyssee - Gironde
Velodyssée - Gironde

Soulac-sur-Mer, le dernier stop avant de quitter la Gironde

L’architecture de la ville de Soulac-sur-Mer change du tout au tout avec les stations balnéaires que l’on rencontrait plus au sud. Avec ses villas, son église imposante et son joli centre-ville pavé, on retrouve tout autre chose.

On sent d’ailleurs l’atmosphère d’avant saison dans la ville. Les commerces sont encore calmes. Mais les commerçants sont heureux de nous voir arriver. Nous discutons avec des tenants de bars, le tatoueur de la ville. Ils nous expliquent que l’été, la petite ville est envahie ! C’est assez difficile à imaginer  vu le calme qui y règne à ce moment précis.

Nous quittons facilement la Gironde par une belle piste cyclable. Direction la Charente-Maritime et, à nouveau, de belles découvertes sur notre chemin.

Plage de Montalivet - Gironde
Villa Soulac sur Mer

La Gironde à vélo – bilan jour par jour !

De l’entrée dans le département à la Dune du Pilat, il y a environ 19km à vélo. C’est une superbe partie, alors profitez-en !

Bien que le département puisse être traversé plus vite, nous avons fait 5 étapes sur place.

  • De la Dune du Pilat à Arès : 55 km, 3h54 de vélo
  • De Arès à Truc-Vert via le Cap Ferret : 45km, 2h53
  • De Truc-Vert à Le Porge Océan : 24km, 1h25
  • De Le Porge Océan à Le Crohot de France : 45km, 2h50
  • Le Crohot de France à Soulac : 53km, 3h10
Gironde à vélo- Vélodyssée
Vélodyssée - Gironde
Gironde à vélo- Vélodyssée
Gironde à vélo- Vélodyssée

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le !

Vélodyssée - Gironde
Vélodyssée - Gironde
Vélodyssée - Gironde

You Might Also Like

Enter Your Comments Here..