Le département de la Vienne à vélo
Oct 07, 2019
Posted by: Mila

3 jours à vélo dans le département de la Vienne sur la Scandibérique

Notre traversée du pays du futuroscope à vélo – infos pratiques

Durant notre traversée de la France à vélo sur la Scandibérique, nous avons traversé le département de la Vienne. Connu pour le Futuroscope, sa visite nous a étonnés. Sans doute parce que nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre !

Le voyage à vélo nous permet d’aller visiter des endroits dont nous n’aurions pas soupçonné l’existence. C’est à nouveau le cas pour cette région vallonnée, arborée et au riche patrimoine historique. Allez, hop, c’est l’heure de partir sur la Scandibérique dans le pays du Futuroscope. Vous nous suivez ?

La Scandibérique dans la Vienne 86

L’itinéraire de la Scandibérique – EuroVelo 3 – est tout récent dans le Pays du Futuroscope. Il a été inauguré le 29 juin 2019 ! Si vous êtes déjà passé.e dans le département de la Vienne à vélo, il se peut donc que vous n’ayez pas rencontré l’itinéraire.

Aujourd’hui, cet itinéraire s’étend sur environ 115km avec plusieurs passages plutôt sympas. Le parcours est réalisé et balisé. À noter que certaines parties sont en travaux, mais des indications temporaires ont été mises en place.

Scandibérique - Vienne à vélo

Étapes de la Scandibérique dans le pays du Futuroscope

  • Dangé-Saint-Romain à Châtellerault – 18 km – étape facile
  • Châtellerault à Chauvigny – 38 km – étape moyenne
  • Chauvigny à Lussac-les-Châteaux – 25km – étape facile
  • Lussac-les-Châteaux à Availles-Limouzine – 39km – étape moyenne à difficile

L’itinéraire est majoritairement en voie partagée sur des routes secondaires ou sur des petites routes de campagne.

étapes Scandibérique dans la Vienne
étapes Scandibérique dans la Vienne

Le département de la Vienne à vélo – visites sur la Scandibérique

Nous arrivons dans le département de la Vienne depuis le sud de Tours, sous une belle chaleur. En cette arrière-saison, l’été a soudain à nouveau pointé le bout de son nez.

Avant de commencer notre visite du pays du Futuroscope, nous nous arrêtons, pour la nuit, à quelques kilomètres de Châtellerault. Nous croisons déjà la Vienne une première fois.

Piscine - Le petit Trianon - Ingrandes
Piscine - Le petit Trianon - Ingrandes
Piscine - Le petit Trianon - Ingrandes
Piscine - Le petit Trianon - Ingrandes

Au camping Le Petit Trianon à Ingrandes-sur-Vienne.

Belle atmosphère dans ce grand camping très calme et vert. On y trouve des mobilhomes, des tentes familiales, des logements insolites ou, pour les plus simples d’entre nous, des emplacements : il y en a pour tous les goûts ! Une piscine chauffée est mise à la disposition des clients.

Possibilité de petit déjeuner en terrasse ou dans un panier.

En plein centre-ville à la Coupole. Belle décoration, bon rapport qualité-prix avec des plats bien garnis typiques des brasseries françaises.

La Coupole – 23 Rue Colbert – 86100 Châtellerault

Jour 1 – De Ingrandes à Chauvigny – 59km

Une visite de Châtellerault

Notre première journée le long de la Vienne à vélo nous amène à Châtellerault. Nous commençons par une petite visite de la ville. Châtellerault n’a pas l’air très touristique et pourtant, elle recèle quelques petits trésors. On déambule facilement dans ses jolies petites rues pavées bordées de maisons en pierre calcaire.

Dans la vieille ville, nous nous dirigeons vers l’église Saint-Jacques, une église restaurée au XIXe siècle qui accueille les pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle. Une statue de Saint-Jacques est visible à l’intérieur. Sa façade quant à elle est magnifique, ornée de nombreuses statues. 

Notre visite nous amène ensuite sur le pont Henri IV et ses tours, construit au XVIe siècle. Il est possible d’aller l’admirer depuis l’île Cognet, un petit havre vert dans la ville. Enfin, une visite de Châtellerault n’est pas complète sans visiter la Manu, l’ancienne manufacture d’armes aujourd’hui reconvertie en lieu culturel avec une patinoire, un musée, un conservatoire, etc.

Que voir à Châtellerault ?
  • Hôtel Alaman dans lequel se situe l’office de tourisme de Châtellerault
  • Le site de la Manufacture, pour son histoire et son musée.
  •  L’île Cognet accessible avec un petit pont pour piétons (passage possible à vélo)
  • La médiathèque qui se trouve dans un château
  • L’église Saint-Jacques
  • Le pont Henri IV et ses tours.
Eglise Saint-Jacques Chatellerault
Eglise Saint-Jacques Chatellerault
Pont Henri IV
La Manufacture d'armes - Châtellerault
La Manufacture d'armes - Châtellerault
Pont Henri IV - Châtellerault
Pont Henri IV - Châtellerault
Sortie de Chatellerault
La Manufacture d'armes

De Châtellerault à Chitré

Après un pique-nique au bord de l’eau, nous reprenons la route en direction de Chauvigny. Nous longeons tout d’abord la Vienne à vélo puis dévions un instant le long du Clain, un affluent. La route est confortable, nous roulons très bien.

Nous avons rendez-vous au moulin de Chitré pour une visite guidée. Il existe plusieurs solutions pour s’y rendre car il faut traverser la rivière. Comme nous sommes en retard, nous choisissons la plus rapide. Cela implique de prendre une route départementale plutôt stressante pendant quelques kilomètres.

Pour arriver plus facilement, le mieux est de traverser la rivière une fois arrivé à Vouneuil-sur-Vienne. De là, il ne reste plus qu’un petit kilomètre sur la voie pour se rendre au moulin de Chitré.

La visite du Moulin de Chitré

Le moulin de Chitré a une histoire exceptionnelle et c’est Céline, notre guide, qui nous la raconte avec passion. Il a été construit au Moyen-Âge et est rattaché au château de Chitré que l’on aperçoit de la route, à environ 700 m du moulin. Cet élément est important lorsque la famille Treuille devient propriétaire du château au XIXe siècle.

Adrien Treuille est entrepreneur associé à la Manufacture d’armes de Châtellerault. Son savoir-faire va lui permettre de transformer cet ancien moulin à farine pour le confort de son château. Il le dotera d’une roue “Sagebien” plus puissante (et extrêmement grande) qui permettra d’alimenter le château en eau, en électricité et en glace dès 1878.

Aujourd’hui, en visitant le moulin, on peut imaginer les mouvements et le bruit de la machinerie restée là telle quelle !

Le Moulin de Chitré est ouvert l’après-midi du mercredi au dimanche en juillet et en août. Visite guidée à 16h et visites guidées du moulin toute l’année sur réservation pour les groupes.

Tarifs : Adultes 5€ – visite guide adultes 6€. Gratuit pour les enfants.

On y trouve également un espace ludique dans le grenier du moulin qui explore l’eau, la pierre meulière qui était directement extraite dans la région.

À Vouneuil-sur-Vienne, il est possible de faire un petit détour de la Scandibérique pour aller découvrir la réserve du Pinail. Autrefois, on y extrayait la pierre meulière pour le monde entier. Cette extraction a permis la création de nombreux petits étangs avec la venue d’une faune et d’une flore plutôt unique. La réserve est accessible à pied uniquement.

Moulin de Chitré
Moulin de Chitré - mécanisme
Moulin de Chitré - glacière
Moulin de Chitré

De Chitré à Chauvigny

Notre première journée dans le département de la Vienne à vélo se termine par cette dernière étape. Nous nous trouvons sur une voie partagée qui longe la rivière parfois de près, parfois de plus loin.

Nous parcourons rapidement les rues de Bonneuil-Matours avec sa vieille église et son château. La route devient alors plus vallonnée et se trouve en pleine forêt. C’est magnifique malgré les belles côtes que l’on rencontre et qui nous obligent à pousser un peu…

Route Vienne à vélo - Scandibérique
Route Vienne à vélo - Scandibérique
Route Vienne à vélo - Scandibérique
Route Vienne à vélo - Scandibérique
Route Vienne à vélo - Scandibérique
Route Vienne à vélo - Scandibérique

Un bref aperçu sur la jolie église romane Saint-André de Bonnes et nous arrivons quasiment à notre destination. Chauvigny apparaît alors en contrebas puis s’ouvre à nouveau avec son vieux château médiéval, surplombant la Vienne.

Chauvigny vu du ciel

Au camping municipal La Fontaine qui se trouve juste au pied de la cité médiévale, avec une belle vue sur cette dernière. Le lieu est calme, au bord d’un parc, un peu à l’écart du centre-ville. Idéal pour une bonne nuit de repos à petit prix (l’emplacement est aux alentours de 9€ pour deux personnes). 

Au restaurant Les Choucas sur la place du Donjon. La cuisine est maison avec des produits frais et locaux. On y mange bien et de très bons burgers. Le steak végétarien est même fait maison ! Pour parfaire le tout, nous avons trouvé l’équipe super sympa.

église de Bonnes
Chauvigny - Vienne - Scandibérique
Chauvigny - Vienne - Scandibérique
Clocher Sauvigny
Chauvigny - Vienne - Scandibérique
Chauvigny - Vienne collégiale saint pierre - Scandibérique
Chauvigny - Vienne- Scandibérique

Jour 2 – De Chauvigny à Lussac-les-Châteaux – 31km

Visite de Chauvigny

Avant de repartir sur les routes, nous prenons le temps de visiter Chauvigny. En effet, hier nous sommes arrivés trop tard. Il n’était donc pas possible de visiter la plupart des lieux. La cité médiévale est magnifique, nous ne regrettons pas de traîner un peu par ici.

La collégiale Saint-Pierre est tout aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur. Nous sillonnons également les petites rues pavées de la ville qui grimpent beaucoup. Les remparts, en ruine pour certains, offrent de beaux points de vue.

collégiale Saint-Pierre
collégiale Saint-Pierre
collégiale Saint-Pierre
remparts Chauvigny
rue chauvigny
remparts chauvigny

De Chauvigny à Lussac-les-Châteaux

Chauvigny est une superbe cité médiévale, mais il est temps de commencer à pédaler. Aujourd’hui, la chaleur est pesante. Les locaux nous disent que ce n’est rien par rapport à cet été. Nous les croyons, mais nous ne sommes pas habitués !

Nous longeons à nouveau la Vienne à vélo. Parfois nous l’apercevons entre les arbres. Les alentours de la rivière sont très préservés, ce qui fait que l’on ne s’en approche pas tant que ça. Finalement, c’est plutôt une bonne nouvelle pour l’environnement.

Nous arrivons à Lussac-les-Châteaux sans rencontrer de difficulté majeure, à part la dernière montée qui nous permet de rejoindre le centre-ville.

Visite de Lussac-les-Châteaux

La ville de Lussac-les-châteaux a une histoire riche puisqu’elle commence il y a environ 14 000 ans de ça. Ici, les hommes préhistoriques s’établissaient dans des grottes qu’ils façonnaient et décoraient. Ils n’y vivaient pas tout le temps et suivaient les mouvements des troupeaux.

Pour découvrir cela, au centre-ville se trouve le musée de la préhistoire La Sabline. Ludique et intéressant, il nous emmène à travers le temps et nous raconte notre passé de vie nomade !

Afin de tester nos nouveaux apprentissages, il est possible d’aller découvrir les grottes dont on parle dans le musée avec un parcours geocaching. Elles se situent à quelques centaines de mètres, autour d’un étang. Malheureusement, nous avons téléchargé l’appli trop tard, par manque de réseau alors si vous voulez tenter le jeu (plutôt rigolo), prévoyez le coup !

La durée de la visite est d’environ 1h. Le musée est ouvert du mardi au dimanche matin et après-midi tout l’été, de juin à septembre. À partir d’octobre, hors périodes de vacances scolaires, il est ouvert le mercredi, samedi et dimanche.

Tarifs : adulte 3€, enfant 1,5€

Plus d’infos : lasabline.fr/musee-de-prehistoire

Aux Chambres d’Hôtes les Vignes où nous avons reçu un très bon accueil. La chambre était super confortable, sans un bruit, toute calme et surtout fraîche (rappelez-vous, il faisait très chaud ce jour-là).

Martine nous a offert un petit rafraichissement puis un super petit déjeuner fait maison ! Les tarifs sont abordables pour les cyclovoyageurs itinérants comme nous et le logement est labellisé Accueil Vélo. En bref, c’est une bonne petite adresse.

La Saline - Musée de la Préhistoire
La Saline - Musée de la Préhistoire
Grottes préhistoriques - Lussac le chateau
Grottes préhistoriques - Lussac le chateau
Pile du vieux pont médiéval Lussac-le-Chateau
Pile du vieux pont médiéval Lussac-le-Chateau

Jour 3 – De Lussac-les-Châteaux à Availles-Limouzine – 48km

De Lussac-Les-Châteaux à L’Isle Jourdain

Notre départ est en fait un faux-départ. J’oublie malencontreusement ma carte SD dans notre chambre d’hôtes, il faut donc retourner la chercher. Heureusement, nous ne sommes pas loin.

La route est plus difficile que les premiers jours, nous grimpons, descendons. C’est physique mais les paysages sont superbes. Nous passons dans des zones sauvages, très boisées et croisons la Vienne régulièrement. Les paysages sont franchement chouettes.

Nous arrivons à L’Isle-Jourdain, reconnu pour son viaduc. Néanmoins, nous pensons que nous serons davantage marqués par les montées phénoménales que nous avons rencontrées en centre-ville ! Heureusement, elles ne sont pas bien longues. En tout cas, l’Isle-Jourdain vaut son petit temps d’arrêt, malgré l’effort.

L'Isle Jourdain
L'Isle Jourdain
L'isle Jourdain - Vienne - viaduc
Pont - Vienne à vélo
Pont - Vienne à vélo
Pont - Vienne à vélo

De l’Isle-Jourdain à Availles-Limouzine

C’est ici que notre échappée à vélo dans le département de la Vienne devient vraiment magique. Les montées et les descentes s’enchaînent mais les paysages sont à couper le souffle.

Dans un premier temps, nous arrivons au niveau du barrage de Millac qui transforme la Vienne en lac paisible. La rivière qui était si peu profonde jusqu’ici devient une véritable étendue d’eau, plus profonde. Par ailleurs, elle reflète le bleu du ciel et nous offre un paysage magique.

Par la suite, nous longeons la rivière dans une zone boisée très peu fréquentée par les automobilistes. Les paysages sont les plus beaux que nous ayons vus jusqu’ici. Au milieu de la Vienne se trouve une petite île toute boisée. Nous sommes seulement à 2km d’Availles-Limouzine mais nous avançons doucement pour profiter de cette vue.

Vienne à vélo - vallée touristique
Vienne à vélo - vallée touristique
Vienne à vélo - Barrage de Millac
Le long de la Vienne à vélo

Visite d’Availles-Limouzine

Availles-Limouzine est un tout petit village où l’église surplombe tout le reste.  Posé sur une colline, on y retrouve les traces d’un ancien château dont seuls une tour et deux portes subsistent aujourd’hui.

C’est la nature environnante de ce village d’un millier d’âmes qui nous fera craquer. Le calme plat donne un reflet incroyable du bourg dans la Vienne. Parce que nous nous y sentions bien, nous y sommes restés trois jours, le temps de nous reposer un peu après cette belle aventure sur la Scandibérique.

Pod - camping le parc - Availles-Limouzine
Pod - camping le parc - Availles-Limouzine

Au Camping Le Parc où André et Pascale vous accueillent avec convivialité dans la bonne humeur. D’ailleurs, grâce à leur état d’esprit enjoué, c’est un camping amical et bon enfant que nous avons trouvé.

Au-delà des emplacements de camping traditionnels, il est possible de dormir dans des petits hébergements insolites. Nous avons dormi dans un pod, mais si vous préférez, il y a également des petits tonneaux (et d’autres chalets rigolos en construction). Les lits sont super confortables. Nous y avons dormi comme des bébés, au bord de la Vienne.

L’été, le camping est équipé d’une piscine. Il est également possible de faire pas mal d’activités sur l’eau (canoë, pédalo, etc.). Nous sommes tombés amoureux de l’endroit, nous sommes finalement restés 3 jours dans notre petite cabane.

Au restaurant du boucher – un petit restaurant qui est plutôt fréquenté le midi avec son menu abordable et copieux. Malgré le nom du restaurant, la patronne s’est débrouillée pour me faire une assiette végétarienne 😉 !

Elle nous a également recommandé l’autre restaurant du village, un peu plus cher et avec plus d’options végétariennes.

Chez Cécile – restaurant du boucher – 1 Rue Adrien Veillon, 86460 Availles-Limouzine, France

Vienne à vélo - Availles-Limouzine
Vienne à vélo - Availles-Limouzine
Vienne à vélo - Availles-Limouzine
Vienne à vélo - Availles-Limouzine
Vienne à vélo - Availles-Limouzine

Pour bien préparer votre séjour dans la Vienne, n’hésitez pas à consulter le site de Tourisme en Vienne !

You Might Also Like

Comments ( 3 )

  • Cyrielle

    J’adore voyager à vélo ! Avec mon compagnon nous faisons un petit road trip en vélo tous les weekends. Nous avons fait l’acquisition de deux vélos électriques. Il faut dire que c’est encore mieux. Lorsqu’on se sent un peu fatigué, on active le moteur électrique pour souffler et profiter du paysage sans faire le moindre effort.

  • gobois64

    Bien sûr que je vous suis 🙂 Mila tu ne peux que m’inciter à vous suivre sur ces routes remplies de belles découvertes. Je vois que vous arrivez peu à peu dans le sud, peut-être passerez-vous dans les Pyrénées-Atlantiques. Finalement j’ai effectué ma première rando à vélo sur 3 jours autour de mon Béarn avec deux nuits en chambre d’hôte. Que du plaisir, moi qui appréhendais, je suis ravi et les pieds me démangent d’appuyer sur les pédales, heureusement que l’automne nous réserve toujours de belles journées. Tes articles sont toujours aussi agréables à lire et aussi bien illustrées, bravo à toi et bonne continuation à toi et à Denni !

    • Mila

      Bonsoir Gérard, wow quelle réactivité ! L’article est à peine posté. Nous sommes désormais en Espagne malheureusement (et vu notre passage des Pyrénées, nous n’allons pas tenter de revenir en arrière 😉 ). Écrire un article nous prend toujours plusieurs semaines, c’est pourquoi, nous ne sommes pas en live. Il va falloir que l’on fasse le bilan de tout ça en tout cas, la troisième traversée de la France : quel pays ! Nous sommes ravis que tu aies pu tester le voyage à vélo et que cela t’aies plu. C’est vraiment chouette, un excellent virus à adopter. Nous te souhaitons plein de beaux voyages à vélo alors et tiens nous au courant de ton avancée. Excellente soirée, Mila !

Enter Your Comments Here..