Nous avions déjà visité la Wallonie à vélo fin septembre 2018 à l’occasion de l’Échappée Belge du beau vélo de RAVeL. Un avant-goût qui nous avait beaucoup plu, même si le rythme était un peu intense pour nous. Nous savions que nous reviendrions cette année par l’EuroVelo 3 à un rythme plus doux afin de découvrir à nouveau cette belle région de la Belgique.

Cette fois-ci, nous avons passé 6 jours sur le parcours cyclable. Autant vous dire que, cette fois, nous avons pris plus de temps pour visiter. Il faut dire qu’il y a plein de choses à voir sur le parcours.

Nous avons également été invités par Wallonie Belgique Tourisme à découvrir des logements Bienvenue Vélo. Ce sont des établissements (hôtels, campings, gîtes, auberges de jeunesse, etc.) labellisés où les cyclistes et leur monture devraient être bien accueillis. Nous vous en parlerons un peu plus tard 😉


Découvrir la Wallonie à vélo


Globalement, la Belgique est un pays qui se découvre très bien à vélo. La Wallonie ne fait donc pas exception avec un réseau cyclable développé et plutôt bien ficelé : le RAVeL.

Le RAVeL constitue l’ensemble des voies vertes, ce sont des chemins réservés à la mobilité douce. Exit donc les voitures que l’on ne croise pas beaucoup ici. Ce réseau est en constante évolution. D’ailleurs, depuis notre passage l’année dernière, de nouvelles portions ont été réalisées et des itinéraires internationaux inaugurés.

Les chiffres clefs

  • Plus de 1430 km de voies lentes
  • Plus de 2000 km d’itinéraires cyclables
  • 4 véloroutes internationales, dont l’EuroVelo 3 que nous suivons depuis la Norvège.
  • 45 itinéraires locaux
RAVeL - Wallonie à vélo

Le réseau point-noeuds

On reproche parfois aux véloroutes EuroVelo de nous faire réaliser de nombreux détours. L’avantage du réseau point-noeuds c’est que l’on peut créer son propre itinéraire. Le concept est simple, il suffit d’avoir une carte, de réfléchir à son parcours et de noter tous les numéros que l’on souhaite suivre. Ça peut être un bon moyen de visiter la région si vous souhaitez sortir de l’EuroVelo 3 par exemple !

Plus d’infos : fietsnet.be / ravel.wallonie.be


L’EuroVelo 3 en Belgique


L’itinéraire de l’EuroVelo 3

L’EuroVelo 3 en Belgique commence à la tour panoramique des trois frontières, située entre l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique et se termine à Jeumont, juste avant Maubeuge.

Le parcours est majoritairement sur des voies vertes, sauf sur les premiers kilomètres où l’on partage régulièrement la voie avec quelques rares automobilistes.

Les étapes

On dénombre 7 étapes sur l’EuroVelo 3 en Belgique.

  • Aix-la-Chapelle – Herve – 31 km
  • Herve – Liège – 22,5 km
  • Liège – Huy – 37,5 km
  • Huy – Namur – 32,5 km
  • Namur – Charleroi – 47,5 km
  • Charleroi – Thuin – 21 km
  • Thuin – Maubeuge – 19,5 km
Combien de kilomètres?

L’EuroVelo 3 en Belgique se parcourt sur 210km. Comme toujours, nous en avons fait bien plus, le temps d’explorer les villes à vélo, de faire des petits détours, etc. En tout, nous avons parcouru 262km sur l’EV3 et 365km en Belgique car nous avons fait une boucle complémentaire vers Dinant.

Trouver le tracé GPX ?

Sur le site du RAVeL Wallonie, vous pouvez retrouver tous les tracés GPX. Sur Bikemap.netaussi, mais ce dernier n’est pas forcément à jour.

Comment est la signalisation ?

L’EuroVelo 3 en Belgique est bien signalisé. Aucun souci de repérage, nous n’avons pas le souvenir de s’être perdus à part aux environs de Tihange (travaux sur la voie qui ont dû nous faire manquer les panneaux) et à Liège comme souvent dans les villes (on n’est pas aussi attentif).

Et l'état des voies ?

La véloroute des pèlerins commence par un itinéraire majoritairement en voie partagée sur de petites routes calmes. Puis, on rejoint le RAVeL où l’on se trouve sur une ancienne voie de chemin de fer aujourd’hui transformée en voie lente. À partir de ce moment, l’itinéraire est majoritairement en site propre dédié aux randonneurs (à pied, à cheval, à vélo, etc.). Certaines voies sont en cours d’amélioration ou en rénovation en ce moment, mais globalement, nous avons bien roulé !

Préparer son séjour sur l’EuroVelo 3 en Belgique

Bienvenue vélo

Le Label « Bienvenue Vélo »

On l’a tous vécu : il arrive que des hôtels ne sachent pas trop quoi faire de nous quand ils nous voient débarquer avec nos vélos !

Avec le label « Bienvenue Vélo », on peut être assuré qu’il y aura au moins :

  • Un espace pour laisser les vélos
  • Quelques outils de réparation en cas de besoin
  • Une personne qui saura vous répondre sur les itinéraires locaux

Il y a tous types de logements labellisés Bienvenue Vélo, des campings aux hôtels de luxe en passant par des petites maisons d’hôtes. C’est donc idéal pour voyager à vélo en Wallonie, selon votre budget et vos envies.

Quel équipement ?

Pour parcourir l’EuroVelo 3 en Belgique, nous vous conseillons fortement la veste coupe vent ainsi que l’équipement complet pour se protéger de la pluie. Le temps n’est pas aussi instable qu’en Bretagne ou en Normandie, mais il peut arriver qu’il pleuve. Mieux vaut être préparé.

Si possible, prenez des sacoches étanches, ce sera bien plus pratique en cas d’intempéries.

Pour plus d’infos sur notre équipement, n’hésitez pas à retrouver la liste de notre matérielainsi que la review de notre équipement, 13 000 km plus tard.

Quand partir ?

Tout dépend si vous êtes résistant.e au froid ou non. En Belgique, il se peut qu’il neige en hiver. Mais si vous êtes prêt.e à affronter toutes les situations, le parcours de l’EuroVelo 3 en Belgique est envisageable toute l’année. Nous avons suivi des voyageurs qui partaient en février par exemple.

Pour les moins téméraires et pour plus de confort, nous vous recommandons toutefois la période d’avril à octobre pour y aller ! C’est dingue à dire, mais la période d’août était plutôt idéale : il y avait de la vie, des fêtes populaires. Pour autant, beaucoup de locaux étaient partis en vacances et il y avait peu de monde dans les lieux que l’on a visités.

Les guides papier de l'itinéraire
  • La Wallonie à vélo : un guide qui retrace le parcours de l’EuroVelo 3 en Belgique, mais pas que. Idéal pour les voyageurs qui souhaitent faire de petits détours sur le parcours comme nous l’avons fait !
  • De Namur à Tours à vélo: un guide qui reprend une partie de l’EuroVelo 3 en Wallonie, mais pas entièrement. Idéal pour ceux qui partiraient de Namur ou après et iraient vers la France.
  • La carte des pèlerinagesen Europe, qui permet de retracer toutes les routes qui mènent à Saint-Jacques-de-Compostelle.
Comment accéder à l'EuroVelo 3?

Si vous ne venez pas à vélo, l’itinéraire de la véloroute des Pèlerins est accessible via de nombreuses gares que l’on trouve tout le long du parcours.

Que ce soit en France avec le TER en direction de Maubeuge ou Jeumont ou en Belgique, via son vaste réseau ferré.

Quasiment toutes les villes citées dans cet article sont desservies par un train. Les vélos sont acceptés à bord, au tarif de 4€.


Mini guide de l’EuroVelo 3 en Belgique


Lors de notre épopée en Wallonie, nous avons suivi les étapes officielles de l’EuroVelo 3. Ça nous permettait de nous laisser le temps d’aller à la découverte des villes et de la gastronomie belge sur notre chemin.


Étape 1 : de Aix-la-Chapelle à Herve


Les trois frontières

Au départ de Aix-la-Chapelle, nous n’arrivons pas à trouver la véloroute. Elle n’est pas encore signalisée en Allemagne et depuis le début de notre traversée ici, nous avons quelques difficultés à trouver notre chemin.

Nous décidons de suivre la coquille pour les pèlerins à pied. De toutes manières, nous savons que cette dernière nous ramènera sur la bonne voie à un moment ou un autre. À l’approche de la frontière, nous arrivons dans un bois. Toujours pas de signalisation, c’est notre GPS qui prendra donc le relais.

Notre objectif ? Le point culminant des Pays-Bas ! La ligne frontalière est belle pour y arriver, mais la piste n’est pas praticable avec nos vélos chargés. On pousse, les muscles tendus par l’effort et on avance coûte que coûte jusqu’à ce que nous retombions sur l’asphalte.

Nous arrivons très vite aux trois bornes, la frontière des trois pays entre l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique. Nous ne ferons qu’un pas côté hollandais pour la symbolique. Finalement, le lieu est plutôt touristique et il y a une belle file d’attente pour visiter la tour Baudouin qui offre un très beau point de vue sur les environs. Nous ne nous y attardons pas.

Que voir aux trois bornes ?

La tour Roi Baudouin se visite tous les jours de 11h à 17h. 

  • Comptez entre 2,5€ et 4€ 

Vous pourrez également visiter le parc des Trois Bornes avec son labyrinthe (accès payant).

Évidemment, n’hésitez pas à vous perdre dans la forêt environnante. Nous n’avons pas fait exprès de le faire pour notre part, mais c’était magique

Point des 3 frontières - EuroVelo 3

Le pays de Herve

À l’entrée de la Belgique, l’EuroVelo 3 fait son apparition sur les panneaux. Le premier que nous voyons nous indique de prendre la descente du Mont de Vaals. Nous évoluons quelques kilomètres sur les collines avant de rejoindre le RAVeL.

Nous détournons notre chemin pour aller visiter l’Abbaye de Val-Dieu, située à l’extérieur de la commune d’Aubel (une jolie petite ville d’ailleurs). L’Abbaye a été fondée en 1216 par des moines cisterciens qui avaient alors pour objectif de se retirer du monde. Le lieu est un véritable havre de paix.

La suite de notre journée nous mène désormais à quelques kilomètres de Herve, à Charneux où nous allons dormir. Nous recevons un accueil très chaleureux dans notre maison d’hôte. Cette première journée en Wallonie annonce bien le voyage ici !

Que voir aux Alentours de Herve ?
  • L’Abbaye du Val-Dieu, qui est en dehors du parcours mais mérite son coup d’oeil.
  • Le cimetière américain de Henri-Chapelle à 3km de l’EuroVelo 3.
  • Le village de Clermont-sur-Berwinne, considéré comme l’un des plus beaux villages de Wallonie.
  • Charneux est aussi un très joli village, perché sur sa colline.
Où dormir dans le pays de Herve ?

Nous avons découvert le très charmant B&B Au Pays Des Saveurs, labellisé Bienvenue Vélo. Il se situe à Charneux, un petit village vallonné et tout calme. Avec Geneviève et René, vous recevrez un accueil unique, chaleureux et authentique. Il n’y a qu’une chambre à louer dans ce B&B, les hôtes sont donc aux petits soins.

Le petit déjeuner bio avec produits locaux, faits maison est inclus dans la réservation. Nous vous recommandons chaudement de vous y arrêter !

Au Pays des Saveurs - maison d'hôtes

Où manger dans le pays de Herve ?

Au Wadeleux, un excellent restaurant. Il est d’ailleurs souvent complet, il est donc préférable de réserver avant d’y aller.

Régulièrement, la carte change. Les plats proposés sont élaborés avec des produits frais, de saison avec une mise en avant des produits locaux. Le restaurant propose également une grande variété de vins. Il est également possible de savourer la Friane, une bière blanche gastronomique brassée à Hombourg.

Le Wadeleux propose deux menus, le menu 3 services à 38€, le 4 services à 50€.


Étape 2 : de Herve à Liège


Le village de Clermont-sur-Berwinne

Au départ de notre superbe chambre d’hôte, nous reprenons la route en direction de l’EuroVelo 3. Nous sommes un petit peu sortis de l’itinéraire en nous rendant à Charneux, mais ça valait le coup. D’ailleurs, ce matin, nous repartons pour un autre crochet.

Le village de Clermont-sur-Berwinne est considéré comme étant l’un des plus beaux villages de Wallonie. Avec son église du 17ème siècle, sa place centrale et ses maisons de toutes les époques, le village mérite son petit détour. Attention toutefois, attendez-vous à ce qu’il y ait une belle montée pour arriver au village. Une belle vue, ça se mérite !

Village Wallonie Clermont sur Brewinne
Village Wallonie Clermont sur Brewinne
Vue depuis le village de Clermont sur Berwinne
centre village Clermont sur Brewinne
centre village Clermont sur Brewinne

Le pays de Liège – RAVeL 38

La véloroute qui nous a menés à Liège nous disait quelque chose. Pour cause, nous l’avions déjà empruntée quelques mois auparavant, à l’occasion de l’Échappée Belge. Nous passons à proximité du terril du « Hasard ». Il faut bien être attentif pour le voir car il est un peu caché derrière la verdure qui entoure le RAVeL 38.

Nous nous trouvons un peu en hauteur sur cette ancienne voie de chemin de fer. Sur le parcours, on retrouve le Fort de Battice visitable uniquement le dernier samedi du mois à 13H30. Un lieu impressionnant, tant il est marqué par la guerre.

L’EuroVelo 3 en Belgique s’approche de Liège, une ville qui apparaît assez rapidement sur notre route. Nous dévions néanmoins de la véloroute des Pèlerins qui ne passe pas au centre-ville. Les petites rues pavées nous séduisent tout de suite, la ville semble plutôt cool.

Liège

Liège est une ville que nous avons beaucoup apprécié, notamment pour son ambiance. Elle abrite également de belles pépites avec ses églises collégiales, ses anciens remparts, ses vieilles rues et la montagne de Bueren.

Méfiez-vous toutefois, car la ville peut être difficile à vélo. Vous pourrez tomber sur des rues très pentues et pavées à l’image de la rue Pierreuse. Mais si vous avez le temps, la ville mérite que l’on s’y attarde un jour ou deux, quitte à lâcher un peu les vélos.

Que voir à Liège ?
  • La montagne de Bueren et ses 374 marches !
  • La promenade des coteaux de la citadelle, surtout au lever ou au coucher du soleil
  • La rue Pierreuse et ses vieilles demeures
  • Les différentes collégiales et leurs merveilles

Attention à la montagne de Bueren. J’y suis allée seule, mais surtout beaucoup trop vite. Je n’ai rien senti sur le coup, réalisant même fièrement à quel point notre voyage avait porté ses fruits sur mon endurance. Puis, les courbatures sont arrivées, elles ont été violentes et ont duré près de 3 jours ! Heureusement, les muscles touchés ne m’empêchaient pas de pédaler. En revanche, la moindre marche se transformait en un véritable enfer.

Où dormir à Liège ?

Au Ramada Plaza Liège City Centre, logement Bienvenue Vélo. C’est d’ailleurs l’hôtel où nous avons vu le plus de cyclotouristes. C’est simple, en rentrant du restaurant le soir, le parking à vélo de l’hôtel était complet ! Une surprise pour nous qui avons l’habitude des voyageurs à vélo plus roots, voyageant avec leurs tentes.

L’hôtel est top, avec une déco vintage et une belle vue sur la ville (pour nous en tout cas, nous étions au 6ème étage). Son restaurant en briques rouges est superbe également .

Où manger à Liège ?

Au Bruit qui court. Ce restaurant se trouve dans une ancienne banque, le cadre est super sympa. On peut y manger de bons plats typiques belges, français ou italiens. Ils sont parfois revisités à la sauce du chef. Une bonne petite adresse à découvrir.


Étape 3 : de Liège à Huy (Tihange)


À Liège, il faut suivre le RAVeL de l’Ourthe. Mais avant de retrouver l’EuroVelo 3, nous nous perdons dans la ville. C’est une mauvaise nouvelle car c’est comme ça que l’on se retrouve sur une route pavée avec une pente qui doit être entre 15 et 20%. Difficile alors de pédaler à plus de 3km/h, mais l’idée de pousser les vélos semble encore plus complexe. Un conseil, à Liège, faites marche arrière pour retrouver la véloroute ou ce sont vos cuisses que vous perdrez (même si ces rues font tout le charme de la ville) !

Pour la suite, nous roulons en plein coeur d’une zone industrielle en désuétude. Seules quelques usines grondent encore au rythme de leurs systèmes mécaniques. Les autres se prêteraient bien à l’urbex, mais peut-être pas pendant un voyage à vélo.

Nous nous dirigeons vers Huy et restons près de la Meuse. Nous nous trouvons bien sur le chemin de halage. Les paysages défilent, nous apercevons quelques châteaux et même des vignes.

Que voir entre Liège et Tihange ?
  • La cristallerie du Val Saint-Lambert (que nous avons manqué avec regret)
  • L’église collégiale Saint-George et Saint-Ode d’Amay
  • Le château de Jehay (détour de + ou – 8km depuis Amay, 120m de dénivelé)

Le parcours de l’EuroVelo 3 est un peu confus dans cette zone. D’après nos tracés, la véloroute des Pèlerins passe tout juste devant le Château de Neuville. Néanmoins, de gros travaux étaient en cours. Nous n’avons donc pas retrouvé la signalisation. C’est probablement temporaire, mais soyez attentifs sur cette partie du parcours car nous avons suivi une route pas évidente à ce moment là !

Où dormir à Tihange ?

Chateau de NeuvilleQui n’a jamais rêvé de dormir dans un château ? Eh bien pour nous, c’est chose faite !

Nous avons pu profiter des grandes pièces du château de la Neuville, au prix plutôt abordable pour la taille. Le parquet qui grince, la hauteur sous plafond, la cheminée dans la chambre : pour l’ambiance tout y est !

Situé à quelques kilomètres de la ville d’Huy et à proximité de la centrale nucléaire de Tihange (arrivée bien après le château, ça a dû être une sacrée déception pour les propriétaires), c’est un stop sympa pour une nuit. Encore une fois, la plupart des autres clients sont aussi des cyclos !

Où manger à Tihange ?

Au restaurant « Le Lokal », situé dans le château. Pas besoin de se déplacer à nouveau à vélo, c’est parfait! Le restaurant se trouve dans une belle pièce du château et donne sur le jardin. Les beaux jours, on peut même dîner en terrasse. On y mange bien avec des spécialités locales, des bons produits du terroir, notamment les croquettes au fromage de Herve.


Étape 4 : de Huy à Namur


La découverte de Huy

Au départ de Tihange, nous longeons toujours la Meuse. Nous resterons proche d’elle jusqu’à Namur. Le temps n’est pas au rendez-vous ce matin. À peine avons-nous quitté le château de la Neuville, que la pluie s’invite. Les premières lueurs matinales étaient pourtant très prometteuses.

Nous arrivons très rapidement à Huy, une jolie cité médiévale qui mérite un petit crochet. Les bâtiments de son centre-ville sont magnifiques. La collégiale Notre-Dame est impressionnante, ainsi que son fort, qui la domine (c’est d’ailleurs assez typique dans les villes de la région de voir des forteresses dominer ainsi la ville).

Que voir à Huy ?
  • La collégiale Notre-Dame de Huy
  • Se perdre dans les rues de Huy
  • Le fort de Huy (pour les plus courageux)
Huy
fort de Huy surplombant la Meuse
Ville de Huy

Namur

À chaque fois que nous évitons les gouttes, nous nous arrêtons dans un café. Nous arrivons finalement assez tard à Namur, un peu épuisés. Cela nous laisse peu de temps pour visiter la ville. En tout cas, moins de temps que ce que la ville mériterait. Namur est un stop immanquable sur l’EuroVelo 3 en Belgique.

La ville, située au confluent de la Meuse et de la Sambre est surplombée par sa citadelle. Il est agréable de se perdre dans ses jolies rues pavées et leur ambiance unique. En ce jeudi d’août, les terrasses des cafés sont remplies et la vie bat son plein en centre-ville. Plus au calme, la Meuse est quant à elle bordée par de jolies villas C’est d’ailleurs dans l’une d’entre elles que nous posons nos valises pour la nuit.

Que voir à Namur ?
  • La citadelle (on nous a beaucoup recommandé la visite des souterrains de la citadelle)
  • La tortue géante de Fabre
  • Les rues et ruelles du centre-ville
  • La cathédrale Saint-Aubain
  • Les Namourettes, ces petites navettes qui vous permettent d’aller d’un bout à l’autre de la rive jusqu’à 18h

Prolongez votre séjour en Wallonie ! Au départ de Namur, nous vous recommandons d’aller faire une petite boucle vers Dinant via la Meuse et avec retour dans les terres. La nature environnante de l’Ardenne est spectaculaire et le patrimoine n’est pas en reste. C’est une région que nous avons adorée.

Où dormir à Namur ?

Villa Balat

À la Villa Balat, une maison d’hôte d’exception qui saura vous ravir. Nous avons rarement dormi dans un si bel endroit, décoré avec goût avec quelques oeuvres de Félicien Rops. L’équipement et l’ameublement sont d’une qualité exceptionnelle. Notre chambre offrait une vue imprenable sur le confluent, la citadelle, mais aussi la ville de Namur, de l’autre côté de la rive.

Le petit-déjeuner est servi dans une superbe salle, avec des bons produits du terroir.

Où manger à Namur ?

En face de la Villa Balat, nous retrouvons le BelRive amarré au pied de la citadelle. Le succès de sa cuisine est perceptible, la salle est comble ! Les produits sont frais et l’on y mange très bien à un prix équilibré. Les serveurs sont aux petits soins. C’est une excellente adresse pour passer pour une soirée agréable. Le plus ? Prendre un apéritif sur la terrasse du bateau, au fil de l’eau.


Étape 5 : de Namur à Charleroi


Floreffe

Pour sortir de Namur sur l’EuroVelo 3, il suffit de suivre la Sambre. Nous avons fait un petit détour par Dinant de notre côté puis nous avons récupéré la véloroute des Pèlerins à Floreffe. Les paysages naturels sont splendides, nous sommes proches de l’Ardenne et ça se ressent.

Le fait d’arriver par les terres nous offre un magnifique point de vue sur la ville et l’abbaye qui la surplombe. Une visite de cette dernière s’impose pour nous, ses bâtiments ont été construits entre les XIIe et XVIIIe siècles. On y trouve également un moulin brasserie de 1150 où l’on peut notamment goûter la Floreffe.

abbaye de Floreffe
abbaye de Floreffe
abbaye de Floreffe
La Sambre à vélo - EuroVelo 3 - Belgique
La Sambre à vélo - EuroVelo 3 - Belgique

Charleroi

Les beaux paysages naturels de la véloroute laissent peu à peu la place à des industries à l’abandon. Nous nous approchons définitivement de Charleroi. Le long de la Sambre, des usines de recyclage de produits ferreux et non ferreux accumulent des montagnes de déchets impressionnantes. Nous sommes heureux que les matières soient recyclées, mais ces amoncellements nous font frémir : c’est tellement imposant !

Charleroi est probablement la ville qui nous aura le plus marqués dans cette aventure sur l’EuroVelo 3 en Belgique. Nous n’avons pas l’habitude de traverser ce genre de zones industrielles en semi-abandon, semi-reconversion. C’est si proche d’un monde post-apocalyptique, si irréel, si loin de tout ce que l’on connaît.

La ville elle-même est très marquée par ce changement en cours. Dans certaines rues historiques, on ne compte plus les boutiques vides, à vendre. Pourtant, à quelques pas d’ici, un centre commercial flambant neuf vient d’ouvrir ses portes. La ville a parfois été qualifiée de ville la plus moche du monde. Pourtant, nous avons trouvé son histoire très singulière et sa tentative de transition intéressante.

Que voir à Charleroi ?
  • Le musée de la photographie
  • Les fresques de Street-art dans le centre et alentours. Les artistes ont d’ailleurs été inspirés par l’ambiance de la ville.
  • Le site du Bois du Cazier, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012.
Où dormir à Charleroi ?

À l’Auberge de Jeunesse Charleroi, une auberge récente, calme et très agréable. Elle dispose de grandes salles de détente, de repas mais aussi d’un local vélo sécurisé avec un petit espace « douche » pour choyer nos bicyclettes. C’est sincèrement le plus bel espace vélo que l’on ait vu. Les chambres sont abordables et bien équipées, avec possibilité d’avoir une salle de bain privative.

Où manger à Charleroi ?

Au Quai 10 à Charleroi, à quelques pas de l’Auberge de Jeunesse. Dans une ambiance cinéma, le restaurant revisite des plats italiens que nous connaissons et les réussit à merveille (attention, nous vous rappelons qu’il y a un italien dans la team Un Monde à Vélo)


Étape 6 : de Charleroi à Thuin


L’Abbaye d’Aulne

La sortie de Charleroi est plus bluffante encore que l’entrée dans la ville. C’est si impressionnant que nous mettons 2h à faire quelques petits kilomètres, fascinés par ces monstres métalliques couleur rouille, mais aussi par les oeuvres de Street-art présentes autour de nous.

Puis les paysages redeviennent peu à peu plus naturels. Très vite, nous arrivons à proximité de l’Abbaye cistercienne d’Aulne, un joyau à visiter. Cette dernière a été saccagée et incendiée par les révolutionnaires français en 1794, comme beaucoup d’édifices religieux. Il ne reste ici que les ruines d’édifices à la construction ingénieuse et complexe.

Thuin

Après notre bref passage à l’abbaye d’Aulne, nous arrivons rapidement à Thuin. Nous pensons alors avoir le temps de visiter tranquillement cette jolie ville perchée et son beffroi avant la pluie, annoncée dans quelques heures. Malheureusement, quelques minutes à peine après notre arrivée, le ciel devient très menaçant, nous forçant à nous diriger vers l’hôtel, situé à quelques kilomètres d’ici !

Notre course contre la montre nous pousse à rouler au plus vite. La pluie d’orage ne pardonne jamais. Notre timing est parfait pour cette fois, à peine nous passons les portes de l’hôtel, les trombes d’eau s’abattent. Nous reportons notre visite de Thuin au lendemain matin.

Que voir à Thuin ?
  • Le beffroi de Thuin, inscrit patrimoine mondial UNESCO
  • Les jardins suspendus 
  • Les ruelles de la vieille ville de Thuin
Où dormir à Thuin ?

À Lobbes, à quelques kilomètres de Thuin, au Relais de la Haute-Sambre. L’hôtel se trouve dans une zone calme, un peu à l’écart de l’agitation de la route tout en y étant proche. Nous y sommes facilement arrivés par le biais d’une piste cyclable. Les chambres sont confortables, spacieuses et agréablement agencées.


Étape 7 : de Thuin à Maubeuge


Vers la frontière française

Après l’orage, c’est un ciel bleu que nous retrouvons pour aller visiter Thuin au petit matin. Nous sommes un peu trop tôt pour visiter les jardins suspendus ou le beffroi qui ne sont pas encore ouverts.

Peu importe, nous sommes presque seuls pour découvrir les lieux avant de repartir déjà en direction de la France. Cette fois, nous allons plutôt vite vers la frontière et sans faire de détours. Nous devons prendre un train pour la prochaine aventure et il passe aux alentours de 10h.

Notre expérience sur l’EuroVelo 3 en Belgique nous a vraiment plu. Elle nous a fait du bien car notre traversée de l’Allemagne a été longue, au coeur des champs. Retrouver des paysages variés et plus sauvages nous ont fait le plus grand bien. Définitivement, la Wallonie est pleine de ressources. Cette seconde aventure nous l’a prouvé !

Aller plus loin