L'Oise à vélo - EuroVelo 3 - Scandibérique
Sep 19, 2019
Posted by: Mila

L’Oise à vélo : une escapade verte à proximité de Paris

Retour sur nos 3 jours à la découverte de l’Oise à vélo sur la Scandibérique

L’Oise est une destination que nous aurions aimé connaître lorsque nous vivions encore à Paris. À une journée de vélo de la capitale, cette escapade nature sur la Scandibérique avait tout pour nous séduire. Le patrimoine y est riche et la nature dense. On y retrouve le calme, loin du brouhaha de la ville, sur un parcours agréable pour les cyclistes !

Nous sommes passés dans l’Oise à la fin du mois d’août, à l’occasion de notre voyage à vélo sur l’EuroVelo 3 (appelé La Scandibérique en France). Une belle découverte dont nous souhaitions vous parler aujourd’hui !

Découvrir l’Oise à vélo

À 1h de Paris à peine, vous pourrez retrouver plus de 2000km d’itinéraires cyclables en Oise. Ce département est plutôt bien développé pour les amateurs de la Petite Reine. D’ailleurs, quelles que soient les préférences de chacun : vélo de route, VTT, VTC !

À notre grande surprise, nous y avons trouvé un terrain vallonné. Il est donc également tout à fait possible de réaliser un parcours selon son niveau et ses envies.

Les itinéraires cyclables existants

L’Oise à vélo, c’est :

Il existe également 11 randonnées permanentes et plus de 100 points de départs de parcours VTT et VTC. En bref, il y a de quoi faire et combler toutes les envies !

  • 2 véloroutes européennes : L’Avenue Verte London – Paris et la Scandibérique que nous avons suivie !
  • 1 véloroute et voie verte départementale : la Trans’Oise
  • 27 circuits cyclotouristiques
Canal du Nord - Scandibérique

L’itinéraire de l’EuroVelo 3 dans l’Oise

Le parcours de la Scandibérique s’étend ici sur près de 100km. Le départ est à Appilly et se termine à Ver-sur-Launette.

De notre côté, nous avons également ajouté une boucle de 26km jusqu’à Pierrefonds. Une petite commune qui vaut le détour si vous venez visiter le département.

L’itinéraire suit d’abord le canal de la Sambre à l’Oise puis l’Oise. Nous suivrons alors la rivière en tentant d’imaginer l’épopée de Stevenson, le célèbre auteur de L’Île au Trésor et de L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde. Avant de devenir célèbre, Stevenson avait réalisé un périple en canoë donnant lieu à un livre : En canoë sur les rivières du Nord

Préparer son itinéraire

La Scandibérique dans l’Oise peut se réaliser en un, deux ou trois jours si l’on y ajoute quelques détours. De Appilly à Pontpoint l’itinéraire est plutôt facile. À partir de Pontpoint et jusqu’à la sortie de l’Oise, le parcours est plus difficile. À Pontpoint, nous retrouvons une belle montée puis l’itinéraire restera plutôt vallonné jusqu’à Paris.

Accéder à l'itinéraire depuis Paris


Depuis Paris, il suffit de prendre un TER qui permettra de rejoindre Compiègne, Creil (à quelques kilomètres de l’EuroVelo 3) ou encore Noyon. Les vélos sont acceptés gratuitement dans les TER. Le prix du billet est généralement entre 10 et 20€, une destination abordable donc ! Il est également possible d’arriver à Chantilly en RER et de rejoindre Senlis facilement (10 km par l’Avenue Verte Paris-London)

Il est possible de rejoindre également l’itinéraire à vélo par le biais de la Scandibérique, par le canal de l’Ourcq (+ ou – 70km) pour arriver dans l’Oise) ou encore de suivre l’Avenue Verte Paris – London, qui rejoindra Senlis.

Quel vélo pour l'itinéraire ?


Tous les types de vélos devraient passer. Mais, comme toujours, on ne conseille pas vraiment le vélo de route, plutôt inadapté au rythme lent du voyage à vélo.

Où trouver le parcours GPX ?


Tout simplement sur le site Oise Tourisme. Vous retrouverez les deux traces facilement.

Les guides existants sur l'itinéraire

À l’heure actuelle, la Scandibérique est encore en construction dans toute la France et elle l’était encore davantage lorsque le seul guide que nous avons trouvé à ce sujet a été rédigé. Il y a donc un décalage entre le tracé réel et les infos du guide.

Le guide De Namur à Tours sur l’EuroVelo 3 est une base pour suivre l’itinéraire de l’EV3. Couplé avec les traces GPX, il est possible de recouper les informations dans certaines zones, mais le réel tracé est très différent dans l’Oise.

État de la véloroute


À l’entrée du département, l’itinéraire cyclable est principalement sur des voies vertes, au bord de l’Oise. Elle prendra ensuite quelques voies partagées peu fréquentées avant Compiègne et aux abords de Pontpoint pour se rendre à Senlis. L’itinéraire est bien indiqué. Nous nous sommes perdus une seule fois dans une zone en travaux.

L’itinéraire est goudronné et mis à part quelques racines (c’est normal en forêt) qui viennent parfois abîmer la route, l’ensemble est en bon état et bien roulant.

Quand partir ?


L’avantage, pour ceux et celles qui souhaitent se rendre sur l’itinéraire depuis Paris par exemple, c’est que l’on peut y accéder toute l’année et de manière plutôt spontanée. En effet, sauf cas exceptionnel (neige, tempête, etc.), il suffit d’être équipé pour le froid si l’on veut visiter la région l’hiver par exemple.

Pour ceux qui ne souhaitent pas mettre le nez dehors dès qu’il fait plus froid, il vaut mieux privilégier la période de mars à octobre.

Afin d’avoir plus d’infos sur la Scandibérique, rendez-vous sur le site de Oise Tourisme !

Les étapes de l’EuroVelo 3

  • Tergnier – Noyon, 29 km : étape facile sur le chemin de halage le long du canal latéral de l’Oise.
  • Noyon – Compiègne, 30 km : étape facile en forêt avec un stop à faire à l’abbaye de Chiry-Ourscamp
  • Compiègne – Senlis, 34 km : étape moyenne le long de l’Oise puis dans la forêt à côté de Senlis, avec une jolie étape à Pontpoint.
  • Senlis – Ver-sur-Launette, 16km : étape moyenne dans la forêt d’Ermenonville.
Chateau de Pierrefonds - Oise à vélo

Mini-guide de l’EuroVelo 3 dans l’Oise

L’Oise a été une superbe découverte. Nous avons particulièrement beaucoup apprécié le cadre verdoyant de l’itinéraire, ainsi que le patrimoine à découvrir sur la route. Pour le moment, l’EuroVelo 3, de Maubeuge à Paris, fait partie de l’un des plus beaux itinéraires que l’on ait parcourus à vélo en France (pourtant, nous en avons fait du kilomètre…) !

Nous avons suivi cet itinéraire pendant 2 jours et demi, avec un crochet à Pierrefonds. Le rythme a été plutôt soutenu. Aux environs de 70km par jour, tout en faisant pas mal de visites et de stop photos sur la route !

Jour 1 : De Tergnier à Noyon, au fil de l’Oise

C’est un habitant de l’Aisne qui nous a prévenus : “le canal de l’Oise est laissé à l’abandon”. Inquiets par cette nouvelle, nous nous attendions à un terrain difficile à arpenter, hostile à notre présence. C’est tout le contraire qui s’est passé !

Le canal qui nous transporte vers Noyon est sauvage, la nature y est dense et laisse le voyageur voguer facilement le long de ses chemins de halage. Si nous avons là la définition de laisser à l’abandon, nous en rêvons ! Nous y croisons également deux bébés cormorans qui plongent à notre approche et de nombreux hérons.

Au fil de l’eau, nous retrouvons peu à peu la civilisation, moins d’arbres et plus de villes aux alentours. Nous approchons doucement de Noyon. Nous allons passer la nuit à proximité avant de visiter la ville, le lendemain matin.

Où dormir à Noyon ?
Le long du Canal du Nord
Le long du Canal du Nord
Canal du Nord - Noyon
Canal du Nord - Noyon
Le long du Canal du Nord

Jour 2 : De Noyon à Pierrefonds – 69,5 km

Visite à vélo de la ville de Noyon

Avant de repartir sur l’EuroVelo 3, nous retournons à Noyon pour une courte visite de la ville. Nous n’avons que quelques kilomètres à parcourir depuis notre maison d’hôte pour rejoindre le centre. Nous en profitons pour y faire un petit tour. Noyon semble très jolie !

La cathédrale Notre-Dame-de-Noyon

Nous retrouvons Romain pour une visite guidée de la majestueuse cathédrale Notre-Dame de Noyon (s’adresser à l’office de tourisme de Noyon).

Pour information, Noyon, petite ville de 14 000 habitants, avait une place importante car Charlemagne et Hugues Capet ont été couronnés ici, dans l’ancienne cathédrale. Cette dernière fut détruite (avec une bonne partie de la ville) par un grand incendie en 1131.

La cathédrale actuelle, quant à elle, est l’une des premières églises gothiques de France. Explications de Romain aidant, nous nous rendons compte de ses évolutions au fil des siècles. Nous notons alors des détails qui ne nous auraient jamais sauté aux yeux sur cette architecture incroyable.

La visite se poursuit dans le cloître et le sous-sol de la cathédrale, où l’on trouve deux vitraux qui avaient été entreposés là pour les protéger de la guerre et qui n’ont jamais été réinstallés.

Cathédrale de Noyon - bibliothèque du Chapitre
Cathédrale de Noyon
Cathédrale de Noyon
Cathédrale de Noyon
cloître Cathédrale de Noyon - bibliothèque du Chapitre
La bibliothèque du Chapitre

Accolée à la cathédrale, se trouve la bibliothèque du Chapitre. Construite au XVIe siècle, elle n’a pas beaucoup évolué contrairement à sa voisine. Elle recèle un véritable trésor de la ville de Noyon : des livres datant du XVe siècle, les premiers à être édités par l’invention de Gutenberg. Nous retrouvons quelques marques de la guerre sur les livres : des trous causés par les balles perdues. Ce lieu est incroyable avec une atmosphère unique, témoin intemporel du passé.

Il n’est pas accessible facilement et c’est un honneur d’avoir pu le visiter. En raison de la vétusté du bâtiment et de la fragilité du trésor qu’il contient, le lieu n’est ouvert que quelques fois par an, comme pour les journées du Patrimoine par exemple.

Bibliothèque du Chapitre - Noyon
Bibliothèque du Chapitre
Bibliothèque du Chapitre - Noyon

De Noyon à Ourscamp

Au départ de Noyon, nous retrouvons à nouveau le canal latéral à l’Oise. Un petit crochet à Pont-l’Êvèque nous permet d’admirer son port qui autrefois était un lieu de rencontre privilégié pour les bateliers. Nous vous conseillons de faire ce petit détour de quelques centaines de mètres de la Scandibérique.

Pont-l'êvèque - Scandibérique
Pont-l'êvèque - Scandibérique
Canal de l'Oise - Scandibérique

Par la suite, l’EuroVelo 3 passe directement devant l’abbaye Notre-Dame d’Ourscamp, en passant par la forêt. Établie à partir de 1129, elle a été l’un des plus importants monastères cisterciens du Nord de la France.

Elle est aujourd’hui en ruine. Cette fois-ci, la faute ne revient pas directement aux révolutionnaires français. Après la Révolution, elle a été vendue par un propriétaire qui a décidé de la démonter afin d’en faire un “paysage romantique”. Son état de ruine est donc totalement volontaire (et bien triste quand on connaît cette histoire).

L’abbaye est toujours habitée par des moines. Il est possible d’y dormir pour une nuit pour 15€/personne environ.

Abbaye Ourscamp
Abbaye Ourscamp
Abbaye Ourscamp
Abbaye Ourscamp

De l’abbaye d’Ourscamp à Compiègne

La suite de notre parcours nous emmène vers Compiègne par la forêt. La route est en partie partagée avant de rejoindre Choisy-au-Bac et l’Oise. Nous arrivons alors à Compiègne au fil de l’eau. Le parcours nous permet de rejoindre très rapidement son palais royal et impérial. Le château de Compiègne est entouré d’un immense parc et de forêt. Aujourd’hui ouvert à tous, il est possible de visiter ses jardins librement. 

Nous avons déjeuné au salon de thé du Jardin des Roses, situé sur la terrasse du château. Le lieu est superbe et propose chaque jour trois plats en fonction du marché ! Il est également possible de s’y rendre pour prendre simplement un thé et profiter du cadre.

Chateau de Compiègne
Jardins château de compiègne
Jardins château de compiègne

De Compiègne à Pierrefonds via Saint-Jean-aux-Bois

À contre-coeur, nous ne nous attardons pas davantage à Compiègne. Le temps file et nous avons rendez-vous à Pierrefonds pour la nuit. Cette étape n’est pas prévue initialement sur la Scandibérique. Néanmoins, l’ancienne station thermale de Pierrefonds vaut bien son petit détour (de 26km tout de même) ! Pour rejoindre la ville, nous pédalons au coeur de la forêt de Compiègne. 

La piste cyclable est roulante et plutôt agréable. La géographie de la forêt nous fait monter un petit peu tout en restant abordable. Nous faisons un stop à Saint-Jean-aux-Bois pour visiter son abbatiale. Il s’agit d’un tout petit village où l’on peut retrouver encore les traces historiques d’une ancienne abbaye. 

Où dormir à Pierrefonds ?
Village
Village Saint-Jean-aux-Bois
Village Saint-Jean-aux-Bois
église Village Saint-Jean-aux-Bois
église Village Saint-Jean-aux-Bois

Jour 3 : de Pierrefonds à Senlis – 68,6km

Le retour de Pierrefonds à Compiègne

Avant de repartir sur la Scandibérique, nous explorons la jolie ville de Pierrefonds. Nous y sommes aux premières lueurs du soleil, alors que la ville sommeille encore. Par chance, le château de Pierrefonds est ouvert et nous pouvons l’admirer de l’extérieur sur sa promenade. Monument emblématique de l’Oise, il a été reconstruit au XIXe siècle, alors qu’il était à l’état de ruine. Un chef d’oeuvre !

Nous reprenons la route en direction du château de Compiègne. Cette fois, pour boucler la boucle, nous prenons la piste cyclable qui passe à Vieux-Moulin. Nous évoluons en pleine forêt de Compiègne où nous apprécions particulièrement la fraîcheur matinale !

Forêt de Compiègne
forêt de compiègne
forêt de Compiègne à vélo
chateau de pierrefonds
Pierrefonds
chateau de pierrefonds

De Compiègne à Pontpoint, au fil de l’Oise

Après avoir retrouvé Compiègne, nous prenons la véloroute en direction de Senlis. Nous suivons l’Oise pour sortir de la ville. Sous des températures estivales, l’eau nous rafraîchit. Tout nous semble paisible dans cet environnement arboré.

Nous arrivons rapidement aux étangs de la plaine basse de Pontpoint. Cette zone est constituée de dizaines d’étangs issus de l’exploitation des sablières. En partie privés et inaccessibles, ils sont aujourd’hui le lieu de vie de nombreuses espèces animales. De notre côté, notre GPS nous indique que nous sommes à 60km de Paris. La capitale nous semble pourtant si loin !

Nous déjeunons à la base de loisirs Park Nautique de Verberie. Nous sommes étonnés par l’activité qu’il y a. Les animations pour les plus jeunes, ou les moins jeunes, sont nombreuses sur l’eau. Nous observons les exploits (ou pas) de chacun le temps de manger 🙂

Au fil de l'Oise
bassin PontPoint
Au fil de l'Oise à vélo
Au fil de l'Oise à vélo

De Pontpoint à Senlis, ça grimpe

La suite de notre parcours nous amène dans la petite commune de Pontpoint. Notre passage ici nous paraît très long, nous avons fait le tour du village ! En réalité, cela s’explique par la beauté des étangs, puis celle de l’abbaye royale de Moncel, qui se trouve sur le parcours (ou presque, car il faut faire un petit crochet).

Enfin, l’EuroVelo 3 nous mène vers l’église Saint-Gervais de Pontpoint, classée monument historique. Cette dernière date du XIIe siècle. Elle se trouve sur la route en montée qui permet de rejoindre Senlis. La montée est difficile. Un local nous a avertis, sa bécane n’y arrive pas. Heureusement, nos vélos semblent plus performants, pour nous ça passera. Puis, le point de vue est bien beau du haut de cette route !

La véloroute se poursuit dans la forêt, avec de nombreuses montées et descentes sur le parcours. Les lumières sont magnifiques et reflètent déjà la fin de la journée. Il est temps pour nous d’aller nous reposer.

Où dormir à Senlis ?
Abbaye de Moncel
Abbaye de Moncel
Eglise - Pontpoint
Point de vue Pontpoint
Montée Point de vue Pontpoint
Forêt d'Ermonville

Jour 4 : de Senlis à Paris, 72 km

Le quatrième jour signe la fin de notre aventure dans l’Oise. Il est désormais temps de rouler vers Paris. Mais avant de partir, nous visitons les rues de Senlis. Elles sont magnifiques, pavées et fleuries. En ce dimanche matin, les rues sont animées, les terrasses des cafés remplies.

Nous hésitons un bon moment avant de prendre la route. La ville nous plaît, son ambiance aussi et nous avons pas mal roulé ces derniers jours. Nous nous décidons finalement à prendre la route vers 13h ! Il fait à nouveau chaud en cette journée de mois d’août. Heureusement, la fin du parcours de l’EuroVelo 3 dans l’Oise est en pleine forêt !

rue Senlis
rue Senlis à vélo
hôtel Porte Bellon Senlis
hôtel Porte Bellon Senlis
rue Senlis à vélo - Oise
rue Senlis à vélo - Oise

Bilan de notre voyage à vélo dans l’Oise

L’EuroVelo 3 (ou Scandibérique) est bien aménagé et facile à suivre. Il alterne des pistes cyclables avec des voies partagées. Il y a quelques passages rapides sur des axes plus fréquentés, sans que cela nous ait posé de problème.

Nous avons beaucoup apprécié la destination, sa nature environnante préservée et la biodiversité de ses forêts. Nous aurions aimé y croiser un cerf, mais ce sera pour une prochaine fois, qui sait, sur l’Avenue Verte Paris – London !

Épinglez l’article sur Pinterest

L'Oise à Vélo sur la Scandibérique
L'Oise à Vélo sur la Scandibérique
L'Oise à Vélo sur la Scandibérique ou l'EuroVelo 3

You Might Also Like

Comments ( 4 )

  • Helene Reymondon

    Merci a tous les 2 de vos partages … ca donne envie… et puis on voyage avec vous et c est genial …merci

    • Mila

      Avec grand plaisir 😀 En espérant te faire découvrir plein de nouvelles destinations encore !

  • gobois64

    Bravo encore Mila pour la qualité de ton article sur cette rando à vélo. La France est remplie de superbes paysages et monuments. Merci donc de ce partage et bonne continuation à vous deux !

    • Mila

      Merci beaucoup Gérard, tes retours nous font toujours chaud au coeur ! Oui, nous réalisons à quel point nous sommes chanceux de pouvoir visiter la France en long et en large, tant c’est un beau pays aux richesses parfois méconnues !

Enter Your Comments Here..