Suède à vélo - EuroVelo 3
Nov 18, 2019
Posted by: Mila

La Suède à vélo sur l’EuroVelo 3 : on longe la côte

La Suède à vélo sur l’EuroVelo 3 : une étape courte mais intense

De la frontière norvégienne à Göteborg, cette traversée de la Suède à vélo a été courte via l’EuroVelo 3. L’itinéraire cyclable nous amène à suivre la côte suédoise sur 275 km. Une étape courte donc pour un si grand pays qui méritera certainement un bel approfondissement !

En Suède, nous avons retrouvé les traces d’un vieux balisage, sans toutefois pouvoir véritablement le suivre. Les panneaux étaient incertains et l’itinéraire incomplet pour le moment. Il est donc essentiel, si vous souhaitez suivre l’EuroVelo 3, d’avoir également le tracé GPX.

Cet article risque d’être plus court que les autres. Malheureusement, la météo n’a pas été très clémente avec nous, ce qui nous a empêché de découvrir pas mal de jolis lieux.

Les itinéraires cyclables en Suède

4 routes EuroVelo devraient voir le jour prochainement en Suède.

  • L’EuroVelo 3 que nous avons emprunté, qui part de Svinesund à Göteborg.
  • L’EuroVelo 7 la véloroute du soleil qui ira de la Norvège à Malte
  • L’EuroVelo 10, l’itinéraire de la mer Baltique qui longe toute la côte est de la Suède
  • L’EuroVelo 12 qui longe le littoral de Bergen à la frontière Suédoise en passant par Oslo.

L’EuroVelo 3 est la véloroute qui permet le moins de visiter la Suède à vélo, car son passage est très bref.

Également, il est bon de noter que la cohabitation avec les autres usagers n’a pas été la même qu’en Norvège. Les automobilistes nous dépassaient sans respecter une distance de sécurtié.

Suède à vélo - EuroVelo 3

La Suède à vélo via l’EuroVelo 3

  • Difficulté : 3/5 (quelques passages plus difficiles)
  • Dénivelé positif : 1640 m
  • Dénivelé négatif : 1670 m
  • Distance : 284 km

L’EuroVelo 3 ou la véloroute des Pèlerins en Suède débute à Svinesund et se termine à Göteborg où l’on prend un ferry pour le Danemark.

Si la première partie de l’itinéraire se situe principalement dans les terres, la seconde partie longe la côte pour notre plus grand bonheur. Certaines étapes sont plus difficiles que d’autres, mais le parcours est abordable par rapport à celui de la Norvège.

L’itinéraire se situe majoritairement sur des voies partagées avec quelques passages où la circulation est dense.

Trace GPX – EuroVelo 3 – Suède

Nous avons suivi l’itinéraire de Bikemap. On peut télécharger facilement le tracé sur leur site. Nous avons quelques doutes au début concernant la partie de l’EuroVelo 3 qui passait sur les îles.

En effet, sur le site officiel de EuroVelo, le tracé passe par les terres et non par les îles et ne passe pas du tout à Lysekil. Nous avons préféré toutefois suivre la version non officielle, tout simplement pour découvrir un peu la côte suédoise. Pour le coup, nous n’avons pas été déçus.

L’itinéraire n’est pas vraiment balisé en Suède. Nous avons vu peu de signalisation pour suivre la route.

Préparer son voyage à vélo en Suède

La Suède à vélo est abordable physiquement, mais nécessite quelques petites préparations. Notamment pour se protéger, au besoin, de la pluie et du froid. Eh oui, la Scandinavie n’est pas connue pour la stabilité de son climat malheureusement.

En ce qui concerne le parcours, à notre connaissance, il n’existe pas encore de guides sur l’EuroVelo 3 en Suède. Nous nous sommes donc procurés deux cartes chez CartoVelo pour nous repérer en plus du tracé GPX : Sud-ouest de la Suède.

Cet itinéraire ne se situe pas trop en montagne contrairement à l’autre partie de l’EuroVelo 3 en Norvège. Il peut donc être parcouru un peu plus tôt dans l’année, à partir de mai.

Avec ce climat, c’est probablement toutefois plus agréable de parcourir l’itinéraire entre mai et septembre, avant que le grand froid n’arrive. Sauf si vous êtes bien équipés pour faire face au climat, bien entendu.

Dans les pays scandinaves, il est possible de bivouaquer. C’est même inscrit dans la loi. Mais ça ne veut pas dire que l’on peut faire n’importe quoi. Il faut au moins se trouver à 150m de toute habitation, n’y rester qu’une nuit et évidemment respecter les lieux en ne laissant aucune trace derrière soi.

Nous avons facilement trouvé des endroits pour bivouaquer en Suède. D’autres étaient passés par là avant nous, cela se ressentait.

En Suède, il vaut mieux être équipé pour les nuits fraîches et pour la pluie surtout. Nous avons malheureusement eu quelques jours de grosse pluie sur les 5 jours de vélo dans le pays.

Il est donc essentiel d’avoir une bonne tenue de pluie et des sacoches imperméables comme celles que nous avons et qui tiennent toutes nos affaires au sec.

La Suède est bien moins chère que la Norvège. D’ailleurs, à la frontière avec la Norvège, il y a une énorme zone commerciale dédiée aux norvégiens. Le coût de la vie est plus ou moins celui de la France.

En revanche, les hébergements sont assez chers (comptez environ 50€ la nuit minimum). Avec cette pluie constante, nous avons choisi d’aller plus souvent à l’intérieur et de multiplier les pauses café, ce qui a un peu cassé notre budget. Aussi, il faut noter que nous avons dû prendre quelques bateaux, pour passer sur les îles ou pour nous rendre au Danemark. Nous sommes également restés 3 jours à Göteborg, le temps de visiter la ville et de tester des petits restaurants. En bref, notre budget a un peu explosé : 537€ à deux pour ces 8 jours.

Répartition des dépenses

  • Hébergement
  • Nourriture
  • Pauses café
  • Bateaux
Lac Färingen
Bivouac Lac Färingen
Bivouac Lac Färingen

Carnet de voyage

Après trois semaines de voyage à vélo en Norvège, via l’EuroVelo 3, nous avons passé l’une des plus belles frontières que nous ayons vu pour passer en Suède.

Nous sommes donc arrivés à vélo, sous un temps plutôt agréable et avec un début de parcours intéressant.

De Fredrikstad à Strömstad – 71km

Sortir de la Norvège se fait facilement. Nous apercevons régulièrement au loin l’E6 que nous suivons sur des chemins parallèles en pleine nature. Il n’y a rien autour de nous, mis à part la campagne et la route.

La frontière est magnifique, elle enjambe une étendue d’eau de mer entourée de montagnes. Il est toutefois difficile pour nous de prendre des photos. Le vent est fort, nous posons le pied à terre car nous craignons d’être déportés sur la route.

Les premiers kilomètres en Suède ne sont pas aisés. La circulation est plutôt dense. En effet, de l’autre côté de la frontière se trouve une grosse zone commerciale (alors qu’il n’y a rien d’autre, même pas une ville autour). On comprend tout de suite que la Suède sera plus abordable financièrement.

Nous tombons rapidement sur quelques panneaux qui nous amènent à nous éloigner de l’E6, que nous avions à nouveau retrouvé. Nous avançons au milieu de forêts de pins sur des routes bien moins fréquentées. Sur la route, à quelques kilomètres de Stromstad, nous tombons sur un lac, l’endroit idéal pour poser notre tente !

Frontière Norvège - Suède
EuroVelo 3 - Suède
EuroVelo 3 - Suède

De Strömstad à Tanumshede – 62 km

De Stromstäd, nous ne retenons pas grand chose. Une petite ville portuaire animée et touristique avec quelques beaux bâtiments. En sortant du centre-ville, nous réalisons que nous sommes au coeur d’une véritable station balnéaire avec beaucoup d’infrastructures : hôtels, campings, etc.

La véloroute nous amène à pédaler au bord de l’eau puis nous éloigne dans la forêt. La première partie n’est pas agréable car le trafic est dense. Les distances de dépassement sont rarement respectées ici. Heureusement, la route est beaucoup moins fréquentée dans la forêt, c’est donc bien plus confortable.

Nous nous arrêtons au site historique de Tanumshede sans même nous en rendre compte (nous cherchions à bivouaquer). E d’une pierre deux coups, nous campons et découvrons les dessins ancestraux qui ornent la roche dans ce lieu. 

côte suédoise - EuroVelo 3
côte suédoise - EuroVelo 3
EuroVelo 3 - routes partagées
Bivouac Tanumshede

De Tanumshede à Fiskebackskil – 69 km

Le vent est fort et contre nous ce matin, rendant l’étape plus difficile. Il y a peu de dénivelé, quelques montées et descentes mais le vent sabote un peu notre dynamique.

Nous quittons les peintures ancestrales pour retourner au bord de la mer. Avec le vent s’ajoute la pluie. Un froid s’installe progressivement dans nos extrémités. Nous faisons peu de pauses pour rester au chaud autant que faire se peut.

Nous nous rendons au village de Fjällbacka, situé sur l’itinéraire. Cette petite station balnéaire nous frappe car nous y trouvons du granit rose, comme dans les Côtes-d’Armor ! Les ruelles sont vraiment jolies. On y trouve quelques cabanes de pêcheurs, c’est une chouette découverte.

La suite du parcours se passe lentement et sous la pluie. Nous longeons la côte à un moment et nous nous arrêtons dans un gîte. Les gérants sont tout surpris de nous voir.

Eglise Fjällbacka
Village Fjällbacka
Cote EuroVelo 3
Village suedois
Village suedois

De Fiskebackskil à Varekil – 63 km

Au départ de la journée, nous retrouvons rapidement la jolie ville de Lysekil. Le mauvais temps n’est plus de la partie même si le vent souffle encore assez fort. Nous n’avons malheureusement pas le temps de visiter Lysekil, le prochain bateau part dans 10 min et il n’y en a pas autant que nous l’avions imaginé.

Nous arrivons à Fiskebäckskil, un port de pêche joliment entretenu avec ses maisons rouges et blanches et son petit moulin à vent. L’ambiance est top dans ce village tout joli.

La suite de l’EuroVelo 3 nous amène à voir de jolis panoramas mais les routes sont plutôt pénibles et fréquentées à notre grande surprise. Nous arrivons tout de même à poser notre tente dans un endroit très calme au bord de l’eau !

ile suède à vélo EuroVelo 3
Lysekil - baie
Moulin Fiskebäckskil
Paysages Skaftö
Paysages Skaftö
Port Fiskebäckskil
bivouac Paysages Skaftö
bivouac Paysages Skaftö

De Varekil à Göteborg – 72 km

Nous nous levons à 4h30 du matin, au moment du lever du soleil. La raison est simple : nous voulons tenter d’arriver à Göteborg avant la pluie annoncée à partir de 10h.

Le ciel est très menaçant. Au bout d’une heure à pédaler, la pluie tombe. Elle est forte, nous sommes déjà trempés. Nous nous équipons pour nous protéger et repartons. Sur la route, nous faisons la rencontre de Michel et Cathy, un couple de cyclovoyageurs français. À 4, le temps passe plus vite sous cette météo.

Nous ne retenons pas grand chose de cette étape. Nous roulons en essayant d’oublier ce mauvais moment dans la zone urbaine de Göteborg. La visite de la ville sera brève quant à elle. Les grosses averses sont tellement fréquentes que nous devons nous réfugier souvent à l’intérieur. Nous ne pouvons pas rester un jour de plus malheureusement, le bateau pour le Danemark est déjà réservé !

Suède à vélo - EuroVelo 3
Cathy et Michel
Visite de Göteborg - Suède à vélo
Visite de Göteborg - Suède à vélo
Visite de Göteborg - Suède à vélo
Visite de Göteborg - Suède à vélo

Bilan de notre traversée de la Suède à vélo

Lorsque nous voyageons à vélo, nous y allons volontairement de la sorte pour se laisser le temps de visiter un pays. Au début, nous avions l’impression que cela nous permettrait de découvrir toutes les richesses d’un pays et de ne pas ressentir de frustrations lorsque ce dernier nous plaît.

Après plusieurs milliers de kilomètres, nous nous rendons compte évidemment que chaque région possède tellement de richesses que nous n’en voyons qu’une partie. Pour le coup, la partie EuroVelo 3 de la Suède a été un peu rapide et très pluvieuse. Nous avons souvent l’envie de retourner voyager dans les pays qui nous ont plu. En ce qui concerne la Suède, nous espérons y retourner un jour pour découvrir davantage ces magnifiques paysages. Peut-être via la véloroute de la mer Baltique ?

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le sur Pinterest

Traverser la Suède à vélo via l'EuroVelo 3 : notre retour d'expérience et nos conseils
Traverser la Suède à vélo via l'EuroVelo 3 : notre retour d'expérience et nos conseils
Traverser la Suède à vélo via l'EuroVelo 3 : notre retour d'expérience et nos conseils

You Might Also Like

Comments ( 8 )

  • la lykorne illettree

    Je n’ai pas eu le courage de faire la route à vélo mais j’ai vadrouillé dans la région du Bohuslan en Octobre et j’ai adoré !!! Nous avons eu la chance d’avoir une belle météo, j’ai beaucoup marché, c’était magnifique. Et hors saison, avec la copine avec laquelle je suis partie, nous avions l’impression d’être seules au monde ! Vos photos sont super belles, vous avez eu bel aperçu mais comme tu dis, la Suède et grande, ça ne donne qu’une seule envie… Y revenir !!!!

  • Aurore

    Bonjour,
    Merci pour ce carnet de voyage très inspirant et donne envie de parcourir la Suède.

    • Mila

      Salut Aurore,

      Merci beaucoup pour ton petit message ! C’est chouette à parcourir la Suède alors fonce ! Bon le souci, c’est peut-être que l’on en prend un peu trop plein les yeux, le reste du voyage après un passage en Scandinavie peut paraître bien fade 😉

  • Céline

    Coucou ! Je dois commencer par vous dire que votre parcours est impressionnant ! Superbe vidéo… J’ai pris plaisir à lire votre article et merci pour les toutes les infos.
    Le vélo est une passion depuis toujours, mais je n’ai pas encore transformé cela en tourisme 🙂
    Quel beau voyage en tout cas 🙂

    • Mila

      Merci beaucoup Céline, j’espère que vous pourrez vivre une belle aventure un de ces jours sur votre 2 roues 🙂

      • Céline

        Merci Mila, je l’espère aussi 🙂

  • gobois64

    Bonjour Mila,
    je vous souhaite un bon retour chez vous, cela a dû vous faire drôle de vous retrouver chez vous après toutes ces savoureuses aventures et toutes ces découvertes. Mila je te souhaite un bon repos pour bien écrire ton guide 🙂 Bravo et merci à vous deux !

    • Mila

      Merci beaucoup Gerard 🙂

      Savoureux est le mot en effet ! Ce retour est compliqué du coup, d’autant plus que nous n’avons pas de chance : il pleut depuis que nous sommes rentrés !

      À bientôt !

Enter Your Comments Here..