Le Danemark à vélo via L'EuroVelo 3
Déc 15, 2019
Posted by: Mila

Le Danemark à vélo via l’EuroVelo 3 – un séjour à la campagne !

L’EuroVelo 3 au Danemark : une traversée à vélo du Nord au Sud

Le Danemark à vélo via l’EuroVelo 3 nous amène à pédaler sur un itinéraire cyclable bien plus campagnard qu’en Norvège ou en Suède. Après une traversée de ces derniers, nous retrouvons des champs de blé, des forêts de temps en temps et des petits chemins en terre ou en graviers.

Bien équipé pour les randonneurs à pied ou à vélo, le Danemark offre de nombreuses infrastructures, souvent gratuites, pour dormir en pleine nature. C’est ce que nous avons particulièrement apprécié. Nous avons également passé une bonne partie de notre trajet seuls, sans croiser personne.

Note : nous avons eu des difficultés à trouver une pièce qui ne résonnait pas pour enregistrer nos voix. Désolés pour le son de la vidéo et profitez bien des paysages ! 

Les itinéraires cyclables au Danemark

4 routes EuroVelo se trouvent au Danemark.

  • L’EuroVelo 3 que nous avons emprunté, elle est réalisée et en partie balisée EuroVelo 3 (mais on peut la suivre sans ça assez facilement).
  • L’EuroVelo 7 la véloroute du soleil, passe à l’est du pays et notamment à Copenhague. Elle est réalisée et balisée également.
  • L’EuroVelo 10, l’itinéraire de la mer Baltique qui suit en grande partie l’itinéraire de l’EuroVelo 7. Réalisé et signalisé également !
  • L’EuroVelo 12 qui longe le littoral de la mer du nord. Elle est réalisée et balisée.

L’EuroVelo 3 suit le chemin des Boeufs au Danemark. On peut suivre cet itinéraire cyclable avec l’indication de la “Hærvejen”. La véloroute passe principalement dans les terres en alternant des parcs nationaux et de grands espaces champêtres.

Le Danemark à vélo via l'EuroVelo 3

Le Danemark à vélo via l’EuroVelo 3

  • Difficulté : 3/5 (quelques passages difficiles sur chemins caillouteux)
  • Dénivelé positif : 1060 m
  • Dénivelé négatif : 1040 m
  • Distance : 470 km

On rejoint la véloroute des Pèlerins ou la route des Boeufs à Frederikshavn, au Danemark. Après avoir traversé la mer du nord en ferry, c’est un paysage champêtre qui s’offre à nous. L’EuroVelo 3 est souvent très loin des routes fréquentées et emprunte de nombreux chemins de graviers ou chemins forestiers parfois plus adaptés aux piétons. Roues fines et vélos fragiles, s’abstenir.

Sur l’ensemble de l’itinéraire, on se trouve un peu loin de tout. Il y a bien de brefs passages en ville, mais la plupart du temps, nous sommes en pleine campagne.

Trace GPX de l’itinéraire

Comme toujours, nous avons suivi l’itinéraire que nous avons réussi à récupérer sur Bikemap pour traverser le Danemark à vélo. Ce tracé GPX que vous pouvez télécharger directement sur leur site a été fidèle aux panneaux que l’on a rencontrés sur l’EuroVelo 3.

Contrairement à ce que l’on a pu voir en Suède, le tracé est le même sur le site officiel de EuroVelo, on peut donc estimer que ce dernier est le bon. De plus, nous ne nous sommes pas perdus au Danemark, nous avons peu utilisé ce tracé.

Préparer son voyage à vélo au Danemark

Le Danemark est connu chez les cyclistes pour sa capitale, Copenhague, réputée pour son infrastructure cyclable. Vous serez déçus d’apprendre que l’EuroVelo 3 n’est pas aussi agréable que l’on pourrait l’imaginer. Tout simplement parce que le revêtement n’est pas si roulant, entre les graviers et les chemins de terre.

En revanche, il y a quelque chose d’unique à visiter le Danemark, ce sont tous les abris qui ont été créés pour les randonneurs et qui rendent le voyage tout de suite plus sympa.

Les shelter au Danemark : un pur bonheur pour les cyclos

Si les pays scandinaves sont reconnus pour leur fameux “droit à la nature”, le Danemark quant à lui interdit le bivouac. Enfin, sauf sur certaines zones réglementées.

En effet, partout dans le pays, on trouve des Shelter, ce sont des petits refuges dédiés aux randonneurs où l’on peut camper ou s’installer pour la nuit. Généralement gratuits, on en trouve tous les 10 – 15 km en général (autant dire, il y en a partout ou presque).

Il est possible de les retrouver via l’appli Shelter. C’est en danois, mais on retrouve facilement les informations grâce aux différentes icônes de l’app. Certains Shelter sont équipés d’un point d’eau et de toilettes sèches, voire même d’une douche. Généralement, on retrouve a minima un coin pour faire du feu, un petit abri en bois et une poubelle.

Autant vous dire que vous oublierez très vite qu’il n’y a pas forcément de campings au Danemark car vous trouverez toujours un petit coin tranquille. Nous n’avons jamais eu à payer de Shelter, mais certains témoignages nous font penser que ça peut arriver.

Shelter au Danemark sur l'EV3
interieur-shelter
Shelter - Danemark - EuroVelo 3
Shelter - Danemark

Notre budget au Danemark

Le fait d’avoir des shelter sur place ne nous a pas sauvés. Si nos dépenses en logement sont plus que limitées au Danemark, le budget nourriture a flambé. De plus, les prix des cafés ou autres sont très élevés. Même en nous arrêtant peu, le budget devient vite important.

En clair, nous avons dépensé en moyenne 25€ par jour pour nous nourrir. Alors, il faut compter que l’on aime manger autre chose que juste des pâtes, que je suis végétarienne et sensible au bio, mais tout de même, c’est assez conséquent. Au total, nous comptons 200€ pour 8 jours sur place soit 100€ par personne.

À cela s’ajoutent 3 nuits en Airbnb et en gîte à des prix abordables (35€), le ferry qui nous a amenés jusqu’au Danemark 58€ et les pauses café. On arrive à un budget de 402€ pour 8 jours sur place à deux.

Répartition des dépenses

  • Nourriture
  • Hébergements
  • Pauses café
  • Transports

Autres informations sur le Danemark à vélo

Quel équipement pour le Danemark à vélo ?
Quand voyager au Danemark ?
Danemark - fleur
vélo Shelter Danemark
coucher de soleil Danemark

L’EuroVelo 3 au Danemark – carnet de voyage

Après avoir cherché notre chemin pendant plusieurs jours en Suède, notre voyage à vélo au Danemark a été plaisant. Même s’il manque quelques panneaux, tout est indiqué, il n’y a qu’à suivre.

Nous sommes également sortis des terrains sauvages pour arriver sur une destination plutôt champêtre. Heureusement, et contrairement à l’Allemagne qui a suivi, le terrain était vallonné et nous avons pu admirer quelques espaces naturels préservés. Quant aux villes traversées, nous avons pu voir quelques petites choses sympas, comme Aalborg avec son vieux centre-ville.

De Frederikshavn à Aalborg : 96 km

Arrivés en milieu de journée à Frederikshavn par le ferry en partance de Göteborg, nous n’avons pas le temps de pédaler beaucoup. Juste de quoi sortir de la ville et rejoindre notre premier shelter.

La petite ville de Frederikshavn est plutôt mignonne avec un centre-ville assez sympa et des petites rues pavées. Nous nous arrêtons dans un café où les prix nous impressionnent. 8€ les deux cafés, ça annonce la couleur ! Les routes à la sortie de la ville sont plutôt confortables et peu fréquentées. Nous retrouvons très vite la signalisation de la Hæverjen, l’EuroVelo 3 au Danemark.

Après une nuit à profiter de notre petit espace naturel, la route se poursuit bien avec quelques jolis passages en forêt. Nous évoluons sur un terrain plutôt asphalté et assez vallonné. Eh oui, le pays plat est une légende.

Danemark - EuroVelo 3 - Hæverjen
Danemark - EuroVelo 3 - Hæverjen
champ de blé Danemark - EuroVelo 3 - Hæverjen
forêt - Danemark - Aalborg - EV3

Nous dormons en périphérie de la ville d’Aalborg, dans un shelter fréquenté de manière un peu louche. Y aurait-il un trafic de quelque chose dans le coin ? C’est ce que l’on s’est dit. L’entrée dans la ville est quant à elle plutôt chouette, avec un beau point de vue sur ses immeubles.

Nous avons beaucoup apprécié cette ville, magnifique avec ses vieux bâtiments et son centre-ville pavé. Nous nous attardons le temps d’en faire le tour, c’est surprenant !

Aalborg - point de vue
Aalborg - centre-ville, rues principales
vieille bâtisse, Aalborg
hôtel Aalborg
Eglise Aalborg

De Aalborg à Hobro : 75 km

Le trajet entre Aalborg est plutôt chouette même s’il est malgré tout, peu adapté aux cyclovoyageurs équipés de sacoches. En effet, nous passons à travers de nombreux parcs naturels et sur de tous petits chemins un peu difficiles et plutôt dédiés aux VTT.

Mais les passages plus difficiles nous amènent à découvrir des lacs, des forêts, des espaces marécageux en pleine nature. Finalement, la difficulté est bien récompensée. Nous avons parfois l’impression de ne pas être sur la bonne route, mais ces détours nous permettent de visiter. Un pur bonheur !

espaces naturels Danemark - EuroVelo 3
Sortie d'Aalborg EV3
pont Danemark Hæverjen
chemin Danemark Hæverjen
Danemark Hæverjen - EV3
Danemark Hæverjen - EV3
Lac Danemark EuroVelo 3

Nous arrivons en début de soirée dans la périphérie de Hobro. Nous avons des difficultés à trouver un Shelter cette fois. Le premier est occupé par plusieurs familles. L’un n’existe pas, l’autre est finalement occupé par pas mal de gens qui vivent là au quotidien. Nous ne nous sentons pas de nous y installer.

Il nous faut donc rouler une dizaine de kilomètres de plus à l’opposé de la ville pour rejoindre un shelter magnifique au bord d’un lac. À lui seul, il vaut le détour. Une mère de famille et son petit occupent déjà une place, mais nous laissent nous installer. Elle nous raconte qu’elle est en road-trip pour lui faire découvrir le pays. On cuisine, on papote, l’ambiance est détendue !

nénuphars - lever du soleil - hobro
lac - lever du soleil - hobro
Hobro EV3

De Hobro à Jelling : 147 km

Après avoir fait un détour à l’opposé de Hobro, nous décidons de ne pas aller visiter la ville. D’après nos recherches, l’intérêt ici est d’aller visiter le village viking de Jelling. Ce dernier est un peu excentré et se trouve sur notre itinéraire cyclable.

Nous passons dans les beaux quartiers de la périphérie de la ville, puis au coeur d’un espace naturel, nous trouvons le village viking après une sacrée montée difficile. Malheureusement, ce dernier n’est pas encore ouvert. Nous l’observons de l’extérieur et continuons notre route.

Hobro - EuroVelo 3
village Viking Hobro
village Viking Hobro

Jusqu’à Jelling, la route ne nous emballe pas tant que ça. Nous circulons principalement sur des routes assez larges, avec quelques alternances de lacs et de paysages agricoles. La pluie se joint à nous sur une partie de notre aventure, ce qui ne nous rend pas toujours la tâche facile !

Les églises quant à elles évoluent au niveau de l’architecture. Nous rencontrons plus de briques pleines et d’églises rouges. Les toits de chaume font également leur apparition, il y en a partout, construits à l’ancienne. Ça donne un sacré cachet à toutes ces vieilles bâtisses ! La ville de Rødding, sur le chemin, semble magique. Néanmoins, la pluie battante nous force à avancer.

Briques rouges - Danemark
église briques Danemark
toits de chaume
pluie EV3 Danemark
paysages fleuris - Danemark à vélo
Denni - Un Monde à Vélo

De Jelling à Padborg : 157 km

Jelling est un ancien village viking inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1994. Il faut avoir beaucoup d’imagination pour essayer de comprendre ce qu’il s’y passait. Au coeur du village, se trouvent deux tumulus funéraires qui montraient la puissance royale de ce village.

L’ensemble était entouré par un immense navire de pierres. Au coeur du cimetière de l’église de Jelling, on retrouve également des pierres sur lesquelles il est possible de voir de nombreuses inscriptions. L’ensemble date du 10ème siècle et est impressionnant.

Jelling à Vélo - EuroVelo 3
tumulus Jelling
Vue du tumulus de Jelling
navire de pierre Viking - Jelling

Les notes se font légères, les photos de ce voyage à vélo rares, les kilomètres parcourus par jour sont plus importants. La campagne nous ennuie un peu et cela se ressent dans la transcription de notre expérience. Les routes et les chemins de graviers s’enchaînent, les champs aussi. En bref, c’est plaisant, nous ne sommes pas insatisfaits, mais tout se ressemble. Heureusement, le parcours alterne toujours quelques passages en forêt.

Nous quittons le pays sur ce léger ennui des derniers kilomètres. Rouler est cependant plutôt facile et nous avançons bien. Une dernière nuit dans un gîte nous permet de nous protéger de la pluie qui s’est désormais installée. Malheureusement, nous réservons le pire gîte possible. Sale, insalubre et rempli de mouches, nous partons donc vers l’Allemagne sur cette déception.

frontière Danemark à vélo - champs
Passage en forêt EuroVelo 3
Denni - Champs - EV3 - Danemark
Moulin danois
Gravel road - Danemark à vélo - Hæeverjen
Signalisation - EV3

Bilan – EV3 au Danemark

Le Danemark est très réputé pour son infrastructure dédiée aux cyclistes. C’est effectivement ce que nous avons ressenti sur place. Nous avons eu peu de soucis avec les automobilistes, malgré quelques cas isolés.

Les shelters sont quant à eux une véritable aubaine pour les cyclos. Il n’y a rien de plus confortable que ce genre de petits coins en pleine nature. Quant à la véloroute des pèlerins elle-même, nous pensons malgré tout que la côte doit être plus intéressante.

Il y a eu quelques passages très intéressants, nous avons beaucoup apprécié notre solitude également, mais ça a manqué de quelques “wahoo”. Ce sont des passages inévitables lorsque l’on voyage à vélo et propres à chacun. À chacun de faire sa propre expérience 😉

Aller plus loin

Cet article vous a plu ? Épinglez-le sur Pinterest
L'EuroVelo 3 au Danemark sur la route des boeufs
L'EuroVelo 3 au Danemark, à vélo entre forêts, espaces naturels et campagne
L'EuroVelo 3 au Danemark, à vélo entre forêts, espaces naturels et campagne

Note : cet article contient quelques liens affiliés. C’est-à-dire que si vous achetez un produit en cliquant sur ce lien, nous percevons une petite commission. Cela nous permet de continuer à maintenir ce blog et n’est en aucun cas lié à des partenariats. 

You Might Also Like

Comments ( 2 )

  • gobois64

    Bonsoir Mila,
    cela fait toujours plaisir de revoir cette étape de votre périple européen. Et le constat saute aux yeux : la France est encore très loin d’avoir ces infrastructures lièes au vélo.
    Bonne soirée à vous deux !

    • Mila

      Bonsoir Gérard,

      Je n’avais pas vu ce commentaire passer (tout du moins, je n’y ai pas répondu). En fait, la France n’est pas si mal lotie que ça je trouve, notamment grâce à ses routes secondaires. Ses campings ne sont pas chers du tout si l’on va sur des itinéraires un peu moins côtés que ceux de la côte Atlantique ou Méditerranée. Mais c’est vrai que ça n’a rien à voir par rapport aux infrastructures du Danemark 🙂

      À bientôt !

Enter Your Comments Here..

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.