Surf Camp - Apprendre le surf avec So Nice Surf School
Nov 26, 2018
Posted by: Mila

Une semaine à apprendre le surf avec So Nice Surf School !

Apprendre le surf pendant un voyage à vélo sur la Vélodyssée, c’est possible !

On vous en a déjà parlé ! Durant notre aventure en Gironde sur la Vélodyssée, nous nous sommes arrêtés quelques jours pour apprendre le surf avec So Nice Surf School. Comment nous nous sommes embarqués là-dedans?

Nous avions rencontré Solen et James au WAT18, lors de notre blogtrip à vélo sur les alentours de Millau. Leur mode de vie est passionnant et hors du commun. L’été, ils tiennent une école de surf, la So Nice Surf School. Puis, l’hiver, ils partent à l’aventure avec leurs jumeaux 😉 ! Si ça vous intéresse de les suivre d’ailleurs, leur blog s’appelle Tripandtwins.

Bref, alors que nous étions en train de remonter sur la Vélodyssée, nous sommes tombés pile poil dans les bonnes dates pour participer à un Surf Camp “blogueurs” organisé par Solen et James. La chance !

Vidéo réalisée par Luc de L’Oeil d’Eos durant le Surf Camp !

Comment sommes-nous arrivés au Surf Camp ?

Denni était si enthousiaste à l’idée de participer au Surf Camp que je n’ai pas pu dire non ! Snowboardeur confirmé et entrainé, il était évidemment enjoué à l’idée d’apprendre le surf. De mon côté, j’étais à la fois contente d’aller voir les copains blogueurs, à la fois anxieuse. Le surf, ce n’est pas trop mon truc à la base. J’ai beau être “aventurière”, j’ai une peur bleue des vagues.

Petite, je me suis faite emporter par une vague en mode essorage à 1200t/min. Par chance, j’étais sous surveillance et quelqu’un m’a assez vite récupérée par le bas de mon maillot. J’ai cru mourir, j’avais avalé de l’eau… Bref, j’avais beau habiter non loin de superbes spots de surfs et avoir des pratiquants dans mon entourage, cette expérience m’a traumatisée et éloignée de l’océan toute mon enfance.

Après quelques dizaines de kilomètres à vélo depuis le Cap-Ferret, nous sommes arrivés à Le Porge-Océan. Première surprise, l’école de surf se trouve littéralement sur la Vélodyssée.

Nous rejoignons l’équipe de blogueurs qui se trouve déjà au camping. Nous voici en compagnie des copains de L’Oeil d’Eos, Des Yeux plus Grands que le MondeSuisse-Moi et son stagiaire ainsi que de Florian des Coflocs et de Julie de Chapka Assurances. Nous n’attendons plus que les copains du Tour du Monde à 80 cm.

L’ambiance est détendue et agréable sur le camp. C’est plutôt bon signe pour la semaine 🙂

Surf Camp - So Nice Surf School - Gironde
Images ©Arnaud C -www.tdm80.com

De la peur aux premiers "exploits"

Et c’est parti pour la première journée de surf. Je dois vous l’avouer, je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout l’envie. Déjà, ça fait plusieurs jours que mon genou est en vrac. Et en plus, je vais faire une activité qui me fait bien trop peur. Il me semble que je suis la seule à y aller à reculons, je tente tant bien que mal de cacher ces émotions. Mais dans quoi me suis-je embarquée encore ?

La leçon commence sur la plage, pour comprendre les gestes et pouvoir commencer à prendre les premières vagues. James nous explique les dangers de l’Océan Atlantique et notamment celui des baïnes, qui peuvent nous amener vers le large en un rien de temps. Un surfeur doit apprendre à appréhender l’océan et à ne pas tomber dans ce piège.

Après cette belle explication qui ne me rassure pas davantage, c’est le ventre noué que je pars me jeter à la mer avec tout le monde. La présence du groupe me rassure !

Les vagues sont puissantes pour ce premier jour. Elles viennent taper contre moi, me ramenant sans cesse vers le bord. Je n’arrive pas à avancer ne serait-ce que pour tenter de me faire porter par une vague avec mon surf. Denni est quant à lui déjà debout, comme s’il avait fait ça toute sa vie.

James m’interpelle et m’explique que je m’y prends mal. Il me suffit de me tourner vers le côté pour que je puisse avancer contre les vagues. Damned it, j’ai vécu à 300m de la plage toute ma vie et c’est à 30 ans, en Gironde, que j’apprends ça ! Comme quoi, tout est question de pédagogie dans la vie…

Des étapes à franchir pour apprendre le surf

Apprendre le surf se fait par étapes. Pour cette première journée, l’important est surtout de réussir à prendre des vagues tout en restant droit pour être porté par cette dernière. Il faut donc que l’on comprenne comment se positionner sur la planche.

Une fois bien positionné, on tente de se mettre debout. On pousse sur les bras, on avance un pied, puis l’autre. On peut aussi se mettre directement debout si on y arrive bien.

Avec cette pédagogie, il me faudra finalement seulement quelques heures pour réussir à me mettre debout. Je m’étonne moi-même.

Pendant plusieurs jours, je reste néanmoins un peu inquiète quant aux vagues. Par chance, ces dernières deviennent moins violentes le 3ème jour du Surf Camp. Je me détends au fur et à mesure que j’apprends. Mon seuil de tolérance dans l’eau devient plus grand. Si je ne tenais pas toute la leçon de surf au tout début, désormais je commence à les faire jusqu’à ce que la fatigue prenne le dessus.

Le surf est un sport compliqué, très technique et surtout, très physique. On n’a pas cette impression, lorsque l’on voit les surfeurs attendre les vagues pendant des heures. En vrai, on a même l’impression qu’ils ne font pas grand chose ^^ Si l’on souhaite apprendre le surf, il y a donc une philosophie à adopter : “patience et persévérance”.

Surf Camp - Denni -
Surf Camp - So Nice Surf School
Denni apprendre le surf en Gironde
apprendre le surf en Gironde
Surf Camp - So Nice Surf School

Après quelques jours au Surf Camp, on se détend sur la planche !

Ce n’est que le dernier jour de surf, courbaturée de partout et un peu crevée, que je me détends totalement. C’est fou, mais même si je ne maîtrise encore rien du tout, j’arrive à me lever quasiment systématiquement.

On décide donc d’aller au large (c’est-à-dire, là où y’a des vraies vagues). Je ne le sens pas. J’ai complètement oublié les instructions de James, tellement je panique. Je prends une première vague, avec l’aide de Romain, l’autre moniteur. Cette dernière est bien plus puissante évidemment que celles du bord. J’ai déjà trouvé dur d’arriver jusque là, mais il faut que je tire sur mes bras pour pouvoir la suivre. J’oublie de me reculer sur la planche, je bascule en avant, passe par-dessus la planche et me retrouve dans le tourbillon de la vague.

C’est ma phobie, ma peur bleue, vous vous en souvenez ? Je sors de l’eau, les bras sur la tête pour me protéger de la planche. James revient me chercher pour que j’y retourne. Je ne veux plus vraiment, ça m’a secouée (même si je l’ai à peu près bien vécu). Il insiste un peu. J’y vais. James me lance sur la vague, je reprends le contrôle en me rappelant de ses instructions et, surprise, me mets debout. Je reste ainsi sur ma planche jusqu’à la plage, encore tremblante et hallucinée d’y être arrivée.

Plus tard dans la journée, So Nice Surf School nous organise un concours de freestyle ! J’,essaie un peu de tout, complètement détendue et ça me vaut de remporter une jolie paire de tongs. Les choses ont bien changé !

Surf camp pour apprendre le surf
©Benoit Richer
©Arnaud C -www.tdm80.com-

Bilan du Surf Camp

Mon bilan

Au-delà du bonheur et des sensations que procurent cette activité, apprendre le surf est une excellente méthode pour calmer des peurs irrationnelles comme les miennes. Si le vélo m’a déjà confrontée à ma phobie de l’orage, je n’aurais jamais pensé en arriver là avec ma peur des vagues.

Les vagues m’impressionnent toujours, mais beaucoup moins. Je suis prête à repartir pour une semaine de surf dès aujourd’hui et je pense que j’en ferai à nouveau !

La motivation de James et sa pédagogie m’ont incitée à revenir essayer plusieurs fois, à maitriser mes peurs et à comprendre davantage l’océan. Une journée n’aurait pas suffi et c’est là aussi un autre point intéressant. Et c’est là un des éléments que je retiens du Surf Camp.

Au-delà du surf en lui-même, c’est une excellente semaine que nous avons passé en Gironde. L’ambiance a été top tout le long de la semaine, chacun participant à sa sauce au campement. Ça donne encore davantage l’envie de partir surfer le matin quand tout le monde est content d’être là.

Le retour de Denni

Dès que j’ai su que l’on avait la possibilité de participer au surf camp, j’étais enthousiaste ! Ce sport m’a toujours fait rêver : rentrer dans l’eau et batailler contre la force des vagues.

Je vais souvent faire du snowboard pendant l’hiver, je voulais utiliser ce que je connaissais et l’appliquer sur la planche de surf. Malheureusement les deux sports ont peu de choses à voir. Il a fallu que je trouve de nouveaux repères pour apprendre le surf.

Le coach James est une personne motivée et très pédago. C’est un plaisir de l’écouter. Les conseils qu’il nous a donné étaient top, l’énergie qu’il nous transmettait incroyable !

Nous étions débutants mais après 4 jours de cours nous arrivons à nous mettre facilement debout sur la planche. L’équipe, l’endroit, la grande plage, les vagues et le surf : que de bons souvenirs. Si vous passez dans le coin, n’hésitez pas, ça vaut le coup d’essayer !

Apprendre le surf avec So Nice Surf School : infos pratiques

Pour suivre un Surf Camp adulte à Le Porge Océan, cela a lieu en août, sur une semaine ou seulement quelques jours si vous le souhaitez.

Pour une semaine, il existe deux formules (que je trouve vraiment à un prix plus que correct) :

  • une formule cool, avec 2h de surf par jour à 370€
  • une formule plus intense avec 2 séances de surf par jour à 440€

Avec ceci est inclus les séances de surf, le prêt du matériel, l’hébergement en tente ainsi que l’accès à tous les services du camping La Grigne (qui est aussi labellisé accueil vélo d’ailleurs). Sur place, vous aurez aussi accès sur le campement du surf camp à une cuisine, un hamac, des tables, etc. Enfin, vous aurez un retour en images du moniteur à la fin du stage 🙂

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de So Nice Surf School

Vous avez aimé l’article ? Épinglez-le !

Apprendre le surf - Surf Camp - Gironde

You Might Also Like

Enter Your Comments Here..