Assurer son vélo pour un voyage à vélo

par | Mis à jour le 09/12/2021 | Publié le 03/12/2021 | Préparer son voyage | 0 commentaires

Quelle assurance vélo choisir avant un départ pour un voyage à vélo est une question qui revient souvent. Il faut dire qu’au-delà de l’attachement que les voyageurs à vélo ressentent pour leur monture, le vol d’un vélo de voyage risque de couper court à un périple tant l’investissement peut être conséquent. 

Toutefois, rares sont les assurances vélo qui assurent au-delà de la France. Il existe bien des assurances voyage, (que nous vous conseillons si vous prévoyez de sortir de l’Union Européenne) mais le vol du vélo ou du matériel est rarement inclus dans les contrats. 

De notre côté, nous n’avons jamais assuré nos vélos. La raison est tout simplement pratique : nos premiers vélos de voyage n’avaient pas une grande valeur. Les seconds, nos Riverside, sont des dotations sponsors pour lesquels nous n’avons pas de facture. Mais il est fort probable que si nous avions dû investir près de 1500€ dans nos vélos, nous les aurions assurés.

Prendre ses précautions contre le vol de vélo

Ces dernières années, le vélo a le vent en poupe. Les vols aussi… Mais en voyage à vélo, il n’y a pas vraiment de raison de se prendre la tête à vrai dire. Bien sûr, cela peut arriver et fait même partie des galères qui peuvent survenir lors d’un périple. Mais en évoluant souvent sur les réseaux  de routes secondaires, alourdis d’une charge et très visibles, les vols restent assez rares. Tout dépend si vous comptez traverser de nombreuses villes ou non. C’est souvent en milieu urbain que les risques sont élevés. 

En réalité, nous avons mis en place des astuces toutes simples pour éviter le vol. Lorsque l’on fait du bivouac, la plupart du temps nous nous sentons tellement à l’aise que nous n’attachons même pas nos vélos. Encore davantage aujourd’hui, puisque nous sommes accompagnés par une alerte efficace : notre chien, Ringo.

Mais en ville, nous rangeons toujours nos vélos à l’intérieur des logements que nous louons, même si cela veut dire le monter au 6ème étage sans ascenseur. Si nous devons le laisser dans un local d’un hôtel ou d’une auberge de jeunesse, même s’ils insistent sur la sécurité du lieu, nous les attachons systématiquement ensemble. Nous trimballons toujours un antivol de qualité (Abus 6000) qui pèse une tonne (1,8kg en réalité, j’exagère un peu) et qui n’a pas tant d’intérêt que de nous alléger l’esprit lorsque l’on bivouaque dans une zone où l’on se sent moins à l’aise. Il n’empêche que, même si l’on n’a pas besoin de l’utiliser souvent, les fois où il sert, il nous est bien utile.

éviter le vol

Si vous souhaitez plus de précisions, nous avons donné toutes nos astuces pour éviter le vol en voyage à vélo dans un autre article !

Comment choisir son assurance vélo ?

Tout dépend où vous partez. Mais comme sur ce blog nous traitons souvent du voyage à vélo au long cours, je pars du principe que vous partez à l’étranger. 

Premier point : vérifiez avec votre assurance habitation

Si vous faites partie de ceux qui ne lâchent pas leur logement avant un voyage à vélo, il est possible de vérifier si votre assurance habitation peut assurer vos bagages ainsi que votre vélo à l’étranger. Pour ce faire, il faut prendre une extension d’assurance. Je sais que chez mon assureur, c’était possible mais que c’était un peu onéreux vu la valeur à assurer parce qu’il y avait pas mal de matériel photo dans nos bagages. Parmi les assurances habitations qui ont l’air d’être efficaces, la MAIF, MMA ou la Matmut semblent proposer ces extensions dans le monde entier. Attention tout de même à vérifier le prix de la franchise. 

Second point : une assurance vélo valide à l’international

Parlons franchement : actuellement sur le marché, les assurances vélo sont nombreuses. Toutefois, la première question qu’il faut se poser est de savoir si elles sont valables à l’international. Si je me fais voler ou casser mon vélo au fin fond du Kirghizistan, est-ce-que je serais remboursé ? Pendant plusieurs années, le marché était totalement vide à ce sujet. Depuis que nous voyageons à vélo et tenons ce blog, nous avons commencé à découvrir des assurances valables en Europe à partir, peut-être, de 2019. Puis à l’international plus récemment. Nous vous ferons un petit topo plus tard dans l’article !

Troisième point : la possibilité d’assurer un vélo d’occasion

C’est probablement le point qui pose le plus de problèmes. La plupart des assurances vélo proposent d’assurer uniquement les vélos neufs, sur présentation d’une facture de moins d’un ou deux mois. Le vélo monté par vous, bricolé ou d’occasion est généralement exclu.

Attention, si vous n’avez pas un antivol certifié, les assurances vélo ne prendront généralement pas en compte votre plainte en cas de vol. Mieux vaut s’équiper un peu avant le départ !

Les assurances vélo valables dans le monde entier

 

Après avoir épluché de nombreux sites d’assurance vélo, je dois admettre que la pêche n’a pas été exceptionnelle. Je dénombre actuellement 2 assurances vélo qui prennent en charge le vol et la casse à l’international. Elles sont toutefois très nombreuses à assurer sur le territoire européen si vous partez pour un tour d’Europe

Nous sommes nombreux à partir chaque année sans avoir une assurance habitation car nous avons dit adieu à notre logement. C’est pourquoi les assurances vélo peuvent prendre le relais et vous aider ainsi à partir l’esprit tranquille si vous le jugez nécessaire.

L'assurance vélo beprotekt.bike

beprotekt.bike est étonnament l’assurance vélo la moins chère que j’ai trouvée ! Pour une couverture casse et vol (avec effraction ou agression), comptez environ 9€ par mois pour un vélo d’une valeur de 1500€. J’ai effectué des recherches sur de nombreux sites, les tarifs tournent habituellement plutôt autour de 11€ par mois. Elle assure votre vélo dans le monde entier, sauf dans les pays en guerre (mais j’imagine que vous ne comptiez pas y aller de toute façon).

Les conditions en cas de vol :

  • Le vélo doit être attaché par un antivol à un point fixe 
  • Les vols sans agression ni effraction ne sont pas pris en charge
  • Franchise : plafonnée à 30€
  • À noter que les accessoires sont également assurés dans une limite de 400€.

Les conditions en cas de casse : 

  • Le vélo est assuré contre les dommages matériels
  • Franchise :  limitée à 30€
  • Si vous cassez votre vélo à l’étranger, il faudra toutefois établir un diagnostic en France afin de savoir si le vélo est réparable et effectuer les réparations en France, le cas échéant. 

Pour en savoir plus : beprotekt.bike

L’assurance Mon Assurance Vélo

L’assurance monassurancevelo assure contre le vol et les dommages dans le monde entier d’un vélo neuf de moins d’un an. Un peu plus chère que BeProtekt (comptez environ 11€ par mois pour un vélo de 1500€), elle propose une assurance sans franchise en cas de marquage du vélo. 

Les conditions en cas de vol :

  • Le vélo doit être attaché par un antivol approuvé à un point fixe
  • Les vols sans agression ni effraction ne sont pas pris en charge
  • Franchise : 10% en cas de vol si le vélo n’est pas marqué.

Les conditions en cas de casse :

  • Seuil de réparation : 36€
  • Réparations à effectuer chez un réparateur agréé après devis et validation de l’assurance

Si vous connaissez d’autres assurances vélo qui sont valides à l’international, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaire !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *