Voyage à vélo - Monténégro

Le Monténégro est un pays magnifique et clairement à découvrir !

Lorsque nous avons passé la frontière entre l’Albanie et le Monténégro, nous avons à nouveau eu un petit choc culturel. En effet, nous sommes passés d’un pays extrêmement pauvre à un Monténégro bien plus développé. Et forcément, ça nous a fait tout drôle ! Ça faisait plusieurs mois que nous n’avions pas remis les pieds dans un pays assez riche. Depuis juillet précisément. On a tout de suite noté le changement avec une magnifique route goudronnée et toute parfaite !

Route - Monténégro - vélo

 

Il y a également un second changement radical : le dénivelé. Si le nord de l’Albanie était plutôt plat avec quelques montagnes aux alentours, le Monténégro est très accidenté. C’est simple : soit on prenait des gros dénivelés, soit on suivait la côte.

 

Monténégro - Bar
Outch, attention, ça va piquer !

 

De belles surprises sur notre chemin

Au Monténégro, avec nos 23 et 28 kg de bagages sur nos vélos, nous sommes restés sur les routes côtières. Même si nous étions à la fin de notre tour d’Europe ! C’était déjà suffisamment difficile ainsi… Seul hic : ou nous partagions des routes plutôt fréquentées ou on se tuait à la tâche sur les routes parallèles aux côtes à +10%. C’est un dilemme qui nous a suivi quasiment jusqu’en Slovénie. Mais au moins, au Monténégro, les automobilistes étaient plutôt respectueux (tu comprendras pourquoi je dis ça quand j’aurai publié les articles sur la Croatie) !

 

cote- Monténégro

Le premier jour, nous avons donc pris la direction de Sutomore où nous avions réservé une guesthouse en prévision de l’orage. Il était temps de se reposer. Sur la route, nous avons vu quelques indications pour la visite d’une forteresse. Il s’agissait de la forteresse de Stari Grad Bar. Nous avons donc décidé de faire le détour. Nous nous sommes retrouvés dans un petit village médiéval, au coeur des oliviers. Un coin touristique mais vraiment magnifique, tout en restant peu inondé par la masse des visiteurs.

Dommage que nos vélos nous empêcheront d’aller visiter la forteresse, faute de pouvoir les laisser sans surveillance. Il y avait, apparemment, une belle vue sur un aqueduc et les montagnes !

Bar Stari Grad Forteresse - Monténégro

 

Bar forteresse - Stari Grad - Monténégro

 

Des oliviers partout - Monténégro

 

Un stop à Sutomore pour deux jours de tempête à l’abri !

Après avoir regardé les prévisions météo, nous avons réservé un appartement à Sutomore, à quelques kilomètres au nord de Bar. Nous avons traversé la ville et continué en direction de la station balnéaire. Un conseil si vous passez par là pendant votre voyage à vélo : restez sur la grande route le temps de traverser Sutomore. La route parallèle est plutôt piétonne et bondée de gens qui se pavanent devant les petites boutiques et restaurants. Un peu difficile de faire circuler le vélo là-dedans 🙂 

Sutomore n’avait rien d’exceptionnel. C’était juste une station balnéaire au pied des montagnes. Mais le paysage est juste magnifique ! C’est incroyable ces montagnes qui plongent directement dans la mer. avec leurs lignes de couleurs. Si nous avons eu de grandes difficultés à aller et à trouver notre guesthouse avec nos vélos, nous étions super fans de la vue !

Cette vue même qui nous a permis d’assister à un spectacle des plus surprenants : une trombe marine. En vérité, il y en avait même quatre sur l’eau, en simultané. Elles se trouvaient derrière les maisons, je n’ai pas pu toutes les prendre en photo. A priori, il n’y a pas eu de dégâts, mais nous étions quand même bien heureux d’avoir décidé de rester à l’abri ces jours-là !

Sutomore - trombe marine

 

Sutomore - trombe marine - Monténégro

Monténégro - trombes marines

 

 

Malgré la grande route, la côte du Monténégro est belle à faire à vélo

En effet, les paysages sont sublimes et au fil des kilomètres, on tombe sur de belles surprises. Sur notre route en direction du nord, nous sommes tombés sur le monastère Reževići. Le lieu était sublime et parfait pour une pause déjeuner. Il y avait une vue imprenable sur la mer.

Monastère - Monténégro

Un peu plus loin, nous sommes passés devant la petite île de Sveti Stefan. Il s’agit d’un ancien village de pêcheurs fortifié datant du XVème siècle. Il se trouve à quelques pas du littoral, raccordé par un pont. Un stop à prévoir si vous passez au Monténégro. C’est vraiment joli.

 

île de Stevi Stefan - Monténégro
Sveti Stefan – Budva en arrière-plan

 

maisons-Sveti Stefan

 

La ville de Budva, à quelques kilomètres seulement de la petite île de Sveti Stefan, possède également un joli centre historique. Nous n’avons pas eu le courage de nous y rendre, car cela demandait de traverser des zones compliquées. 

 

Kotor, le gros coup de coeur de notre voyage à vélo au Monténégro 

L’un de mes amis nous avait conseillé d’aller visiter Kotor. C’est pourquoi, nous avons pris la direction de cette ville. Et quelle ne fut pas notre surprise ! Entourée par une forteresse impressionnante et dans un cadre magnifique, Kotor est juste sublime. Touristique, mais à un niveau encore acceptable, la vieille ville se compose d’innombrables petites ruelles pavées au sein desquelles il est agréable de se perdre. 

En revanche, amis cyclovoyageurs, il faudra prendre un logement pour déposer vos affaires. Le centre-ville n’est pas accessible aux vélos (mais il y a de quoi les déposer à l’entrée de la ville). Seul lieu où l’on pouvait déposer nos affaires : la gare. Et c’était très cher ! Nous avons donc décidé de prendre une guesthouse de l’autre côté de la baie et d’y rester deux jours.

Kotor - Monténégro

 

Kotor - Monténégro

C’était une bonne idée car, le premier jour, un paquebot gâchait la vue. Le fait d’être loin était tout aussi agréable pour passer des soirées paisibles et profiter des alentours. Le petit tour à vélo en face nous a offert de chouettes panoramas. Tout d’abord la nuit, avec la forteresse de Kotor illuminée, mais aussi de jour, avec ses petits pontons tous calmes. Le cadre était magique. J’aurais bien acheté une maison dans le coin !

 

baie de kotor

S’il y a une chose à visiter à Kotor et une seule, c’est la forteresse. En revanche, la grimpette est sportive : 1500 marches, rien que ça. Attendez-vous à sentir vos mollets ! Mais la vue sur la baie des bouches de Kotor vaut vraiment la peine


Infos pratiques sur le Monténégro à vélo

  • Le Monténégro a fait de l‘Euro sa monnaie nationale. Même s’il ne fait pas partie de l’union monétaire 
  • Au Monténégro, nous avons trouvé les gens très agréables. Un bel accueil un peu partout. 
  • Il existerait 3000 km de pistes cyclables dans le pays. Même si le parcours prévisionnel de l’Eurovélo 8 nous semble trop difficile et trop éloigné de la mer, le développement de pistes cyclables est plutôt une bonne nouvelle pour les années à venir !
  • Si vous voyagez à vélo seulement au Monténégro, prévoyez de voyager très léger. Ainsi, vous pourrez affronter tout le pays. Ça promet plutôt pas mal 🙂 
  • Lorsque vous réservez une guesthouse, prenez le temps de vérifier sa position si vous pouvez. À deux reprises, nous nous sommes retrouvés dans des situations compliquées car nous devions grimper, beaucoup, vraiment beaucoup, avec nos vélos.

Ces articles vous intéresseront sûrement : 


Suis-nous !

[wpdevart_like_box profile_id=”entreprendrelemonde” connections=”show” width=”300″ height=”150″ header=”small” cover_photo=”show” locale=”en_US”]

You Might Also Like

Comments ( 2 )

  • Albane

    Impressionnantes ces trombes d’eau ! Et bel article sur le Monténégro , ça donne envie d’y aller un de ces quatres surtout pour les petits villages fortifiés ! Belle semaine à toi 🙂
    Albane

    • Mila

      Super, merci pour ce retour ! Je suis contente qu’il donne envie, j’ai vraiment beaucoup aimé ce pays. J’y retournerais avec grand plaisir !

Enter Your Comments Here..

Rejoignez notre aventure sur les réseaux sociaux !

Envie d'échanger autour du voyage à vélo ?

Nous sommes + de 2000 à partager sur Facebook !

© Un Monde à Vélo 2018 . Tous droits réservés.