La Loire à Vélo de Tours à Orléans pour un long week-end

par | Mis à jour le 02/09/2022 | Publié le 24/07/2022 | L'Eurovélo 6 en France | 0 commentaires

Envie d’un week-end à vélo à la découverte des plus beaux châteaux de France ? La Loire à Vélo de Tours à Orléans est idéale pour ça. Accessible facilement en train depuis Paris, c’est également une excellente occasion pour débuter le voyage à vélo et apprendre à se connaître.

Aujourd’hui, nous vous emmenons sur cet itinéraire que nous avons suivi trois fois. La première année, en 2017, nous l’avons parcouru à l’occasion de notre aventure sur l’EuroVelo 6, de Nantes à Constanta. La seconde fois, c’était en 2019 lors de notre périple sur la Scandibérique, le tracé étant partagé avec La Loire à Vélo entre Tours et Orléans. La dernière aventure en date a eu lieu en 2022, à l’occasion d’un week-end de reportage avec La Loire à Vélo en Centre-Val de Loire. Comme on dit, jamais deux sans trois !

Les 5 années qui séparent nos expériences nous ont fait réaliser que La Loire à Vélo a beaucoup progressé et s’est améliorée au fil du temps. Plus de services, plus de variantes, de meilleures indications et des développements cyclables plus aboutis en font l’une des meilleures véloroutes de France. Pour notre plus grand bonheur !

L’itinéraire de La Loire à Vélo de Tours à Orléans

La Loire à Vélo, surtout connue pour relier les châteaux de la Loire, commence à Saint-Brévin-les-Pins et se termine à côté de Nevers. Elle fait partie intégrante de l’EuroVelo 6, la véloroute des Fleuves qui continue dans l’est de la France et se prolonge le long du Danube jusqu’en Roumanie sur environ 4 500 km ! Mais si vous souhaitez jouer de telles prolongations, une autre option s’offre à vous également : celle de continuer à remonter la Loire avec la Véloire pour vous rapprocher des sources de la Loire.

De Tours à Orléans, il y a environ 130 km, soit  2 à 3 jours de vélo si l’on ne fait pas les détours vers Chambord ou Chenonceau (qui sont des variantes de La Loire à Vélo). L’itinéraire passe par de nombreux points d’intérêts, notamment Amboise, fief de Léonard de Vinci, Chaumont-sur-Loire et son prestigieux Festival International des Jardins, Blois, Beaugency. À cela peuvent s’ajouter les détours vers Chenonceau, Chambord et Cheverny !

En route vers Chenonceau - La Loire à Vélo

Connexions avec les autres véloroutes entre Tours et Orléans

  • De Tours à Orléans, La Loire à Vélo est connectée à La Scandibérique (l’EuroVelo 3)
  • À côté de Tours, on trouve également l’itinéraire de Saint-Jacques à Vélo.
  • Au niveau de Blois, les Châteaux à vélo est un ensemble de petites boucles reliées à la Loire à Vélo qui permettent notamment de rejoindre les châteaux de Cheverny et de Chambord !

La Loire à Vélo de Tours à Orléans : infos pratiques

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir pour préparer votre séjour sur La Loire à Vélo entre Tours et Orléans.

Comment accéder à l’itinéraire ?

L’accès en train est facile à Orléans et Tours en provenance de Paris et les villes environnantes. Pour le TGV Paris-Tours, il faut s’y prendre à l’avance pour réserver son week-end car les places vélos partent vite. 

Pour naviguer entre les étapes, des trains sont prévus pour la haute saison. Le train de La Loire à Vélo circule chaque année en été entre Nantes et Orléans avec de nombreuses places vélo à bord. Il est possible de les réserver avant de prendre le train et un service dédié en saison vous aide à monter les vélos à bord.

Quel vélo pour La Loire à Vélo ?

Tous les vélos sont ok, toutefois, je conseillerais un bon VTC ou un VTT pour un week-end. Le vélo de route est un peu moins adapté à l’itinéraire et aux quelques petites portions non asphaltées.

Il n’est pas utile d’avoir le vélo de voyage le plus sophistiqué pour un simple week-end prolongé, mais pour info, je vous invite à lire notre guide pour choisir votre vélo de voyage.

Où louer un vélo ?

Si vous n’avez pas de vélo ou n’avez pas trouvé de solution pour amener votre vélo avec vous, il est tout à fait possible de louer un vélo (le site de La Loire à Vélo recense de nombreux loueurs). Certaines agences proposent même en option le rapatriement des vélos, ce qui vous évite de revenir à Tours ou Orléans pour les rendre. 

Trouver un hébergement sur La Loire à Vélo – Tours – Orléans

Tout dépend si vous préférez l’itinérance à vélo en toute liberté ou anticiper en réservant des hébergements. Sur La Loire à Vélo entre Tours et Orléans, il y a le choix et je me souviens encore du bon accueil que nous avions reçu en camping en 2017 !

Il faut savoir qu’avec votre tente, matelas et duvets, vous trouverez toujours une petite place dans l’un des nombreux campings le long de l’itinéraire. Hors saison, il y a même de nombreux hébergements insolites dédiés aux voyageurs à vélo qui sont facilement libres à la nuitée. En saison, il faudra probablement s’y prendre à l’avance pour les hébergements insolites ou pour les nuitées dans des hébergements en dur ! 

Pour distinguer les logements qui se sont adaptés à la clientèle de cyclistes, la marque Accueil Vélo peut vous aiguiller !

Quel équipement prévoir pour un week-end ?

  • Il est toujours conseillé d’avoir une tenue de pluie avec vous. La région n’est pas si pluvieuse, mais nous ne sommes pas à l’abri d’averses orageuses. À vrai dire, on n’a peut-être pas de chance, mais nous avons pris des orages les trois années !
  • La Loire à Vélo est idéale pour une première expérience en cyclocamping. N’hésitez pas à prendre votre matériel pour être autonome.
  • Je vous conseille de ne pas oublier votre cadenas. Il y a plein d’endroits à visiter qui proposent des casiers pour vos sacoches mais il faudra quand même attacher le vélo !
  • Pour en savoir plus sur l’équipement, n’hésitez pas à consulter notre dossier sur la liste de matériel pour voyager à vélo.

    Que faire de mon vélo lors des visites de châteaux ?

    Avec les années, les services ont beaucoup évolué sur La Loire à Vélo. Les lieux d’intérêt mettent désormais à disposition des casiers dans lesquels on peut déposer nos objets de valeur pendant la visite. Il faut avoir des pièces de 50cts ou 1€ généralement. Elles se récupèrent à la fin. Des parkings à vélo se trouvent à l’entrée des châteaux, il est donc facile d’y attacher, pensez simplement à embarquer un bon cadenas.

    Voyager à vélo clés en main 

    Pour vous aider à vous lancer, plusieurs agences vous accompagnent en proposant des séjours sur les plus beaux itinéraires vélo de France et d’Europe. Une solution idéale pour commencer la pratique du voyage à vélo !

    Nous vous proposons ici 2 agences sérieuses et spécialisées dans l’itinérance douce :

    La Loire à Vélo de Tours à Orléans : que voir, que faire ?

    Après un premier week-end à vélo sur La Loire à Vélo entre Nantes et Angers, voici une nouvelle expérience extrêmement enrichissante ! Entre Tours et Orléans, La Loire à Vélo est florissante en découvertes. Du castor aux châteaux démesurés de la riche époque de la Renaissance, les plaisirs sont variés et ne nous laissent pas le temps de nous ennuyer. 

    Si vous souhaitez faire toutes les visites et activités que nous avons faites à l’occasion de ce séjour, je vous conseille de prévoir 5 jours. Sinon, il faudra faire des choix dans nos propositions car vous ne pourrez pas profiter pleinement de vos visites.

    Étape 1 : De Tours à Amboise – 30 km

    Ce week-end prolongé sur La Loire à Vélo commence par une visite de Tours, ville qui, à elle seule, mériterait un petit week-end consacré à la visite de ses monuments. Avec ses ruelles médiévales, ses maisons à pans de bois dont les façades sont sculptées, son château, sa cathédrale et son cloître, il y a de quoi faire ! 

    À vélo, ce n’est jamais très confortable de visiter une ville, notamment lorsque l’on est chargé. Nous prenons donc le temps de faire quelques passages dans les ruelles, de voir l’impressionnante cathédrale avant de reprendre la route vers Amboise, le long de La Loire à Vélo. À savoir, à Tours, il est possible de laisser vos bagages et vélos à Détours de Loire.

    À Amboise, c’est toute une autre ambiance qui nous attend. En plein week-end festif, la petite cité est extrêmement fréquentée. Cela contraste avec les quelques kilomètres à vélo paisibles le long de la Loire. Le Clos Lucé est une visite qui m’avait beaucoup plu avec les inventions farfelues, fascinantes et tellement ingénieuses de Léonard de Vinci. C’est ici, à Amboise, que le maître italien a passé les trois dernières années de sa vie.

    Cette fois, nous nous attardons surtout au Château d’Amboise, lieu de résidence des rois comme Charles VIII ou François 1er. Le château offre de magnifiques points de vue sur les alentours. On y trouve également la sépulture de Léonard de Vinci, intimement liée à Amboise.

    Étape optionnelle : boucle vers Chenonceaux – 51 km

    Au départ d’Amboise, il est possible de partir vers l’un des plus beaux châteaux de la Loire : le Château de Chenonceau. Pour ce faire, il suffit de délaisser l’itinéraire principal de La Loire à Vélo pour suivre les indications vers Chenonceaux. À travers la forêt puis le long du Cher, nous arrivons assez rapidement.

    Sur place, le château, des hôtels et une guinguette nous invitent à la halte. Pour notre part, nous arrivons au château en toute fin de journée, ce qui est une excellente idée car il  n’y a quasiment plus personne sur le site. Pour profiter à minima des lieux, comptez tout de même 2h de visite (davantage si vous souhaitez bien vous imprégner de l’atmosphère). 

    Si le Château de Chenonceau est si connu, c’est parce que ce chef d’œuvre de la Renaissance enjambe élégamment le Cher. Petit trésor entre deux rives, il est surnommé le “château des Dames” car ce sont surtout des femmes qui l’ont protégé, rénové, construit au fil des années. Parmi elles, d’illustres propriétaires telles que Diane de Poitiers et Catherine de Médicis.

    Pour compléter la visite, profitez également d’une dégustation de vins dans la Cave des Dômes afin de goûter aux différents vins de Chenonceau (je vous recommande la dégustation après la visite, surtout après une journée de vélo).

    Comme l’indique le site du Château de Chenonceau, les réservations des visites sont obligatoires à l’intérieur du monument. Il vaut donc mieux s’y prendre à l’avance et réserver votre billet, car les créneaux seront peut-être complets au moment de votre visite. 

    Vous pouvez réserver votre place sur le site officiel ou sur Civitatis

    Pour retrouver l’itinéraire principal de La Loire à Vélo, l’échappée vous mène directement jusqu’à Chaumont-sur-Loire avec une étape un peu vallonnée au milieu des vignes. Vous arrivez directement au fameux château et son Festival International des Jardins.

    Le Château de Chenonceau insolite

    Le Château de Chenonceau révèle toute sa splendeur lorsque nous l’admirons de l’eau. Pour l’admirer aux heures dorées, il faut ramer jusqu’au château pendant une demi-heure et prier pour que les nuages ne soient pas de la partie.

    Lors de notre visite, un rayon de soleil a réussi à percer les nuages pendant à peine quelques minutes, nous laissant l’occasion d’admirer les lumières à travers les fenêtres du château. Un spectacle grandiose ! 

    Pour cette activité, vous pouvez louer un canoë avec la Canoë Company qui se trouve en face du Bistrot’Quai, à quelques kilomètres à peine de Chenonceaux.

    Toue cabanée - Loire à vélo

    Où dormir à côté de Chenonceau ?

    Au River Camp, à quelques pas de la Canoë Company, vous pouvez trouver un camping tout simple, avec sanitaires et quelques tentes déjà montées, prêtes à louer. Le tarif est abordable.

    Tente River Camp - Chenonceaux

    Où manger / boire à côté du château ?

    Pour un apéro dinatoire, Bistrot’Quai propose des tartines avec des terrines locales à base de viandes ou végétariennes. 

    Sinon, n’hésitez pas à prévoir de quoi vous restaurer. Une cuisine commune est disponible au camping. 

    Étape 2 : D’Amboise à Chaumont-sur-Loire – 22 km

    L’étape vers Chaumont-sur-Loire commence par une belle montée avec un beau point de vue sur Amboise. Nous passons ensuite par la commune de Chargé (l’occasion de photos sur le panneau d’entrée de la ville), puis évoluons au cœur des vignes avant de rejoindre la Loire et suivre le cours d’eau.

    Chaumont-sur-Loire est une étape marquante de La Loire à Vélo. La petite commune a un côté pittoresque avec son bourg qui borde la Loire, surplombé par son château. Mais Chaumont est surtout connu pour son Festival International des Jardins qui a lieu chaque année d’avril à novembre avec des créations diverses. 

    Nous n’y passons que 2h, mais c’est bien trop peu pour explorer réellement le domaine. Nous avons eu à peine le temps d’effleurer les jardins qui sont, en 2022, sur le thème du “Jardin idéal”, sujet exploré à l’occasion du 30ème anniversaire du festival. 

    Pour visiter le Domaine de Chaumont, je vous recommande de passer 2 nuits sur place. Comptez une journée pour avoir le temps de visiter le château, le Festival International des Jardins et ses jardins permanents qui explorent différentes thématiques (le jardin japonais, africain, méditerrannéen, etc.)

    Les œuvres des différents artistes paysagistes m’ont agréablement surprise. Si je m’attendais à admirer des jardins bien rangés et fleuris, c’est en réalité tout le contraire qui est exposé. Les jardins sont volontairement nourriciers, présentent une nature où la main de l’Homme est peu perceptible avec ses herbes folles et ses plantes en fouillis. Ces inspirations résonnent avec cette volonté de redonner sa place à la nature, de la laisser vivre dans un monde où les zones urbaines s’étendent de manière incontrôlée. 

    Balade insolite à Chaumont-sur-Loire

    Saviez-vous qu’il y a une famille de castors en moyenne tous les kilomètres sur la Loire ? Pour compléter cette journée formidable, une balade en bateau traditionnel vous permet d’aller à la découverte de la faune et de la flore de la Loire au moment du coucher de soleil. Avec discrétion et calme, vous aurez peut-être la chance d’observer les allers et venues d’un castor, animal farouche et très craintif qu’il est rare de voir.

    À Chaumont-sur-Loire, vous pourrez également admirer les sternes naines chasser, découvrir la patience des hérons, observer les sorties des ragondins. Et avec un peu de chance, les ragondins albinos seront peut-être présents !

    Pour vivre cette expérience, plusieurs compagnies proposent des balades. De notre côté, nous sommes partis avec Moments de Loire.

    Expérience insolite - Loire

    Un castor fait son apparition !

    Où dormir à Chaumont-sur-Loire ?

    • À l’hostellerie du Château de Tassigny, un hôtel situé dans une belle demeure avec son restaurant et ses chambres confortables. On y trouve également une piscine et une belle terrasse. Hébergement adhérent à la marque Accueil Vélo, les vélos ont également une petite place protégée dans le jardin.
    • Pour une nuitée en tente, le camping de Chaumont-sur-Loire affiche des prix très abordables et offre un accueil particulier aux cyclistes avec des boissons offertes. Le camping est tout simple mais 5 ans après, on se souvient encore de la petite attention du café matinal avant de repartir pour une journée de vélo !

    Hostellerie du Château de Tassigny

    Où manger / boire un verre à Chaumont-sur-Loire ?

    • Pour une bonne adresse à la déco insolite et unique, rendez-vous à Fou d’Loire pour boire un verre et déguster de bonnes tartines et planches réalisées avec des produits locaux. Il est possible de prendre le tout à emporter pour partir en balade en bateau sur la Loire.

    Fou d'Loire - Chaumont

    • Le Lamantin qui Guinche est une magnifique guinguette avec des bières locales, un accueil chaleureux. Il y a également un snack sur place. 

    Le Lamantin qui Ginche

    • Il est possible de dîner au restaurant de l’hostellerie du château.

    Étape 3 : de Chaumont-sur-Loire à Blois, 22 km

    Sur cette étape de la Loire à Vélo de Tours à Orléans, nous longeons tout d’abord le fleuve avant de nous en éloigner puis le récupérer tout juste avant Blois. Hormis une toute petite portion sablonneuse, l’itinéraire ne présente pas de difficulté.

    Le point d’intérêt qui nous marque le plus, c’est finalement la ville de Blois. Avec son château royal richement orné et décoré, on y apprend davantage sur la vie des rois et des reines qui ont vécu dans ces lieux, notamment Henri II et Anne de Bretagne ou encore Catherine de Médicis. 

    Le Château Royal de Blois est un peu différent de ceux que nous avons visités jusque-là. Ses premières constructions datent du 13ème siècle, ce qui explique qu’il y ait un peu moins de “Renaissance” dans son architecture, même si François 1er y a mis son grain de sel !

    À la sortie du château, une hydre géante à 6 têtes sort des fenêtres de la maison située en face du château. Il s’agit de la maison de la magie de Robert-Houdin, où l’on peut découvrir de nombreuses œuvres et un spectacle permanent. 

    À Blois, il est également intéressant de se perdre dans ses rues, de s’arrêter aux escaliers Denis Papin, qui évoluent au fil des mois. Ou encore, d’aller visiter le jardin de l’évêché, accessible gratuitement et offrant une belle vue sur les alentours.

    Étape 4 : De Blois à Beaugency via Chambord – 49 km

    Après cette courte étape à Blois, nous partons pour Beaugency. Si le détour vers Chambord n’est pas obligatoire, on vous recommande tout de même d’emprunter cette variante de La Loire à Vélo pour aller visiter le château le plus grandiose du Pays des Rois. Sur cette étape, nous nous enfonçons dans la forêt du parc de Chambord où l’on apprécie complètement le calme offert par les arbres et le cadre verdoyant.

    Chambord est un château exceptionnel, construit sous le règne de François 1er, admirateur du style renaissance. Parfaitement symétrique, le château symbolise le pouvoir de la France. La bâtisse impressionne notamment avec sa pièce centrale et monumentale : son escalier à double révolution. 

    Aujourd’hui, sa visite nous permet de mieux comprendre son histoire, visite d’ailleurs bien plus compréhensible si on prend un histopad. Elle se complète également avec ses jardins à la française, réalisés en 2017 à l’identique de l’époque Louis XIV. Si les architectes du château sont inconnus, leur œuvre a quant à elle traversé les siècles.

    Après la visite du château, nous reprenons la route à travers les forêts de Chambord. Pour info, à l’automne, il est possible d’y venir pour observer le brame du cerf. En passant par Chambord nous nous arrêtons à Saint-Dyé-sur-Loire (qui n’est pas sur le tracé principal de La Loire à Vélo). Avec son bourg bien conservé depuis le moyen-âge et sa belle promenade sur la Loire, les lieux invitent à la halte.

    La Loire à Vélo nous mène ensuite jusqu’à Beaugency, un joli village qui mérite le coup d’œil avec sa cité médiévale et son abbatiale. Sans le détour par Chambord, comptez 35 km pour rejoindre Beaugency depuis Blois. 

    Où manger à sur cette étape ?

    • Si vous dormez aux lodges de Chambord, je vous conseille d’amener de quoi manger avec vous. Sinon, il y a une petite supérette sur place et une bonne pizzeria non loin.
    • À Saint-Dyé-sur-Loire, il y a pas mal de petits restaurants sympas si vous souhaitez faire une halte là-bas !

    Où dormir ?

    • Aux Lodges de Chambord : je dois admettre que l’on n’a pas vu grand-chose de ce camping après le réveil à 5h et la longue journée de vélo, nous étions cuits. En tout cas, l’accueil est sympa, le cadre est vraiment chouette avec une piscine et un étang et le camping possède une multitude de logements insolites : cabanes, chalets, tonneaux, cabanes flottantes, etc. 

    Tonneau - Lodges de Chambord Tonneau - Lodges de Chambord

    • À Beaugency, le camping offre des emplacements à proximité de la Loire. Pour des tarifs plus que corrects, des tentes étape sont également à disposition (installées après notre passage, donc nous ne les avions pas testées).

    Étape 5 : de Beaugency à Orléans – 31 km

    C’est parti pour l’ultime étape de ce long week-end à vélo sur La Loire à Vélo. Sur ce tronçon bien roulant le long du fleuve, c’est intéressant de constater que la faune est bien visible si on ouvre l’œil : hérons, mouettes, sternes et cormorans nous accompagnent tout le long du parcours. 

    Puis arrive rapidement Orléans, ville jeune et active dont l’Histoire est liée au destin tragique de Jeanne d’Arc, venue délivrer Orléans des troupes anglaises, une opération qu’elle mènera avec succès. Héroïne locale, on retrouve sa statue sur la place du Martroi.

    Le charme d’Orléans se trouve dans ses maisons à pans de bois. Il faut savoir que le centre-ville a été fraîchement restauré et que cela se ressent dans le bâti. Il est très agréable de se promener dans le vieil Orléans pour découvrir tous ses trésors. 

    Son impressionnante cathédrale vaut également le détour. D’une hauteur exceptionnelle, elle a été inspirée par la cathédrale d’Amiens, située dans la vallée de la Somme. Elle a subi des dégâts importants au 17ème siècle et a été reconstruite à la suite de cet évènement.

    Pour compléter la visite, nous reprenons la route (à vélo, oui oui) pour aller visiter Combleux, une petite balade agréable de 14km aller-retour à la découverte du petit village au cachet certain. Nous longeons les guinguettes le long de la Loire avant de retrouver un univers relaxant, à quelques kilomètres à peine de la ville !

    Où dormir à Orléans ?

    • À l’hôtel Urban Jungle, un hôtel bien rénové, à la décoration unique et vraiment chouette. Les vélos sont les bienvenus et mis en sécurité dans un petit local. 

    Où boire un verre à Orléans ?

    • À la Paillotte, les artistes sont accueillis pour laisser libre cours à leur inspiration. À la fois centre artistique et guinguette, on peut y déguster des bonnes bières brassées localement accompagné d’une bonne planche, tout en admirant le ballet des oiseaux avec Orléans en toile de fond. 

    Guinguette la Paillotte - Orléans

    Le mot de la fin sur la Loire à Vélo de Tours à Orléans 

    Cet article est un condensé d’informations récoltées à l’occasion de nos trois passages sur la Loire à Vélo entre Tours et Orléans. Cet itinéraire est une valeur sûre pour un week-end qui promet d’être riche et dynamique. La recette est excellente : des trésors du patrimoine, de la vie sauvage, de beaux paysages et plein de belles petites adresses.

    Toutefois, il ne faut pas oublier un point important : le voyage à vélo, c’est avant-tout du slow tourisme. Il n’est pas possible de tout faire ni de tout visiter !  Prenez le temps de savourer chaque instant et de voir large si vous souhaitez vraiment visiter la région. 

    Cet article a été rédigé suite à un partenariat avec La Loire à Vélo et le Centre-Val-de-Loire. Comme toujours, nous relatons notre expérience telle que nous l’avons vécue et restons libres de notre contenu et des recommandations d’adresses ou de visites que l’on partage avec vous !

    Ces articles vous intéresseront aussi 

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Google translate »