TEST | Voyager avec une sacoche « top case » – Vaude ou Ortlieb

par | Mis à jour le 10/02/2021 | Publié le 08/02/2021 | TEST matériel | 2 commentaires

Afin de compléter notre comparatif de sacoches vélo Vaude et Ortlieb, nous avons décidé cette fois de nous pencher sur les sacoches « top case », celles qui se positionnent par-dessus le porte-bagages et les autres sacoches. Elles permettent notamment d’ajouter pas mal d’équipement dans ses sacoches car elles peuvent contenir pas mal de volume.

Comme c’était le cas pour notre article comparatif plus global, nous avons testé à nouveau les deux marques les plus reconnues : Vaude et Ortlieb. Encore une fois, nous possédons la sacoche Vaude depuis bien plus longtemps que la sacoche Ortlieb. Notre retour sera donc à nouveau complété, une fois que nos sacoches seront un peu plus usées.


Pourquoi voyager avec une sacoche « top-case » ?


Ajouter une sacoche top-case au poids du vélo n’est pas un choix anodin, d’autant plus que ça se sent lorsque l’on voyage. Ensuite, il faut noter que les portes-bagages ne sont pas souvent prévus pour accepter plus de 25kg. On ajoute donc souvent cette sacoche car :

  • On a beaucoup d’affaires – c’est le cas des voyageurs à vélo au très long cours qui emmènent beaucoup de matériel : photographique, pour cuisiner, pour escalader, etc.
  • On n’a pas de possibilité de mettre un porte-bagages à l’avant.

Pour notre part, c’est à la fois un mixte des deux. Denni avait beaucoup d’affaires à transporter, notamment parce que je n’avais qu’un porte-bagages arrière et qu’il devait transporter davantage de choses pour nous deux. De mon côté, j’ai ajouté le rack-pack parce que je n’avais pas de porte-bagages avant et que je ne pouvais pas en ajouter pour pouvoir tester mon vélo, le RT520 Riverside, avant sa sortie comme il se doit. De notre côté, nous ne nous méfions pas du poids, nos porte-bagages peuvent transporter 40kg.


Description technique des produits


Sacoche top case Vaude

Composition

Matériaux 

Tissu principal: 100% Polyester; 1000 D Embossed Thermoplastic Polyurethane coated

Description

Imperméable et résistante, cette sacoche permet d’ajouter 30L supplémentaires sur son porte-bagages arrière. Elle se combine avec les sacoches Aqua grâce à des boucles complémentaires qui s’attachent aux sacoches et à la selle. 

Poids et volume

  • 30L 
  • Donnée fabricant: 1165 g 
  • Pesé par nous : 860 g (mais sans les bretelles et les boucles complémentaires)

Prix fabricant

110€

Sacoche rack pack Ortlieb

Composition

  • Polyester PD620
  • Indice de protection IP64 

 

Description

Le rack pack Ortlieb est un sac de voyage et sport étanche avec un système de fermeture par enroulement. Il peut s’utiliser quotidiennement comme sur un vélo lors d’un voyage. Il est possible d’aquérir un kit pour pouvoir l’attacher aux sacoches Ortlieb Roller.

Poids et volume

  • Volume modèle testé : 31L (possibilité de prendre un modèle 24, 49 et 89L également)
  • Poids indiqué par le fabricant : 760 g
  • Pesé par nous : 740 g

 

Prix

Aux alentours de 70€

Conditions du test

Nous possédons et utilisons la sacoche top-case Vaude depuis 2019. Nous l’avons acquise pour l’EuroVelo 3. Elle a plus ou moins 10 000 km au compteur

En revanche, nous possédons le Rack-Pack Ortlieb depuis le printemps 2020 seulement. Il nous a été fourni par Lecyclo.com. Nous l’avons testée sur 3 000 km environ. Dans toutes les conditions « normales » d’un long voyage à vélo à la belle saison (du printemps à l’automne).


Présentation des sacoches


Premières impressions 

Contrairement aux sacoches de porte-bagages qui sont peu comparables au premier abord, les top-case sont complètement différents entre les deux marques. Si la sacoche Vaude indique 30L, elle paraît pouvoir en transporter bien davantage, tandis que l’Ortlieb fait petite à côté. Au niveau de la matière, cette fois c’est la sacoche Ortlieb qui semble plus solide au premier abord au niveau de la solidité du matériel. Toutefois, la sacoche Vaude donne l’impression d’un matériel fiable.

En ce qui concerne la première mise en place, la sacoche Vaude est fournie avec un kit qui permet de fixer le top case aux sacoches. Ce n’est pas le cas avec le sac Rack-Pack Ortlieb. Je viens de l’apprendre, en rédigeant cet article, qu’il est toutefois possible d’acheter un kit de couplage. Sinon, le tendeur ça marche aussi 😉

Sacoche top case Vaude - Denni

Les sacs top-case sur le terrain

L’usure 

Les deux sacs sont encore en pleine forme et pour cause, ils ont encore assez peu roulé ! Nous ne constatons pas d’usure particulière sur le top-case Vaude à part quelques traces normales d’utilisation. Encore moins sur le rack-pack Ortlieb qui a gardé tout son brillant et reste tout neuf après 3000km.

Le volume

Comme je le disais en introduction, le volume est en théorie plus ou moins le même sur les deux sacoches, mais en réalité, la sacoche top-case Vaude est beaucoup plus grande. Elle s’adapte assez facilement en fonction de ce que l’on met dedans. Le Rack-Pack quant à lui est beaucoup moins flexible. Son ouverture est moins grande pour y ranger les affaires.

Le système de fixation 

En ce qui concerne le système de fixation, Ortlieb ne les fournit pas avec son Rack-Pack. J’ai totalement loupé l’information sur la possibilité d’acheter le système de fixation en pièces détachées et j’ai donc fait simple : un tendeur. Par ailleurs, j’entourais les sangles de mes sacoches avec celles du rack-pack. Je n’avais pas beaucoup de poids dans mon sac et ça a donc largement fait l’affaire.

Le système du top-case de Vaude est un peu plus sophistiqué. Il a été pensé pour se combiner avec les sacoches et moins pour en faire un sac de transport contrairement au rack-pack Ortlieb. Tout d’abord, on installe des boucles supplémentaires sur les sangles des sacoches (cf. photo 1 ci-dessous). Elles permettent de fixer le top-case sur les côtés. Puis, une autre sangle vient entourer la tige de selle (photos 2 et 3) pour éviter que la sacoche ne bouge. C’est bien pensé, mais, il y a un mais. Pour que ça fonctionne bien, il faut avoir un équilibre parfait sur les deux sacoches latérales. Elles doivent avoir parfaitement la même hauteur. Puis, le poids doit être bien réparti dans le top case. Une situation qui, évidemment, n’arrive que très rarement. Alors, le top-case passe son temps à pencher d’un côté ou d’un autre à force de jouer sur les sangles des côtés qui se desserrent ! Le tendeur est finalement plus efficace !

L’étanchéité 

Jusqu’ici, les deux produits ont été très fiables sur l’étanchéité. Nous n’avons rien à dire à part une anecdote ! Une bouteille d’eau qui s’était ouverte dans la grande sacoche, trempant toutes les cartes de notre parcours. L’eau est bien restée dans la sacoche 😉

Ergonomie 

Le top case Vaude est fourni avec une bretelle qui se fixe aux boucles et que l’on peut enlever en cas de besoin. À l’intérieur du top case, on trouve également deux poignées de transport qui permettent de le porter. Toutefois, il faut totalement ouvrir la sacoche pour y accéder. Pour simplifier, Denni attache les deux boucles latérales ensemble quand la sacoche n’est pas trop chargée, ce qui lui permet d’avoir une prise facile.

Le sac rack-pack Ortlieb est davantage pensé comme un sac de transport et a toujours les poignées de transport à l’extérieur ce qui permet d’y avoir tout le temps accès. Il y a également une bretelle amovible que je n’utilise pas.


Notre avis sur les top-case


Avant de partir dans le détail, commençons par un avis général, indépendant d’une marque ou l’autre : après avoir roulé plusieurs mois tous les deux avec des sacs top-case sur nos vélos, nous avons décidé de tout faire pour réduire le volume dans nos sacoches et ne plus partir avec. Avoir ces sacs positionnés sur le porte-bagages et donc sur les sacoches latérales empêche d’accéder facilement à nos affaires. Et comme les top-cases sont beaucoup secoués du fait qu’ils soient posés à plat, sans être vraiment calés, sur le porte-bagages, nos affaires fragiles mais dont on a souvent besoin se trouvent forcément dans les sacoches latérales (objectifs photo, trépieds, chargeurs externes, etc.). Nous nous sommes retrouvés à plusieurs reprises à tout démonter au bord de la route pour réussir à récupérer quelque chose. En clair, ça ne nous facilite pas la vie ! Évidemment, cela correspond à notre situation qui peut être différente selon chacun. Nous avons vu un cuisiner transporter sa cuisine dans son Rack-Pack, il en était très heureux.

Toutefois, il est clair que de mon côté je n’avais pas le choix sans porte-bagages avant. Ça n’aidait pas du tout la répartition du poids (mon vélo « cabrait » souvent), mais je pouvais transporter mes affaires ! J’ai gagné un peu de place par rapport à mes karakorum et j’ai donc pu récupérer plus d’affaires. Pour Denni, qui avait déjà plus de rangements que moi, nous avons réussi à enlever sa sacoche top-case cet été, pour les dernières semaines à vélo. Ça nous a simplifié la vie !

Avis top case Vaude

Le top-case Vaude est un produit fiable, durable et éco-conçu. Il a de nombreux atouts comme le fait de suivre avec fidélité la gamme des sacoches Aqua de chez Vaude. Il est plus flexible et plus facile d’accès que le rack-pack Ortlieb et dispose d’un volume conséquent. Nous avons trouvé qu’il manquait un peu de perfectionnement au niveau système de fermeture entre les sacoches et le top-case et au niveau de la transportabilité du sac. Aussi, il est beaucoup plus cher à l’achat que les sacs de transport Ortlieb, probablement car il est réalisé avec des matériaux plus durables et moins nocifs pour la santé.

3,5

  • Qualité 95% 95%
  • Ergonomie 80% 80%
  • Étanchéité 100% 100%
  • Poids 80% 80%
  • Prix 85% 85%

Le rack-pack Ortlieb

Le Rack-Pack Ortlieb est également très fiable et de bonne fabrication. Il est davantage multi-fonction et peut également être utilisé comme sac de voyage en cas de besoin. Sa bretelle d’épaule est davantage adaptée. Il est un peu moins pensé pour la pratique spécifique du voyage à vélo au niveau de l’installation sur le porte-bagages mais c’est ce qui lui permet d’être polyvalent. Aussi, le fait que les poignées soient à l’extérieur aide à chaque fois que l’on a envie de transporter la sacoche. Toutefois, sa production n’est pas aussi écologique que celle de Vaude. En tout cas, en ce qui concerne le modèle que nous avons. Nous aurions également aimé être davantage informés sur les connecteurs. Enfin, l’ouverture un peu moins grande fait que l’on a parfois du mal à retrouver des petites choses qui trainent dans les recoins du sac par manque de visibilité surtout.

4

  • Qualité 90% 90%
  • Ergonomie 85% 85%
  • Étanchéité 100% 100%
  • Poids 90% 90%
  • Prix 90% 90%
Sacoches Ortlieb Back Roller Plus
~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

Info : le sac Rack-Pack Ortlieb nous a été envoyé par Lecyclo.com afin que nous le testions. Cela n’a pas de conséquences sur notre avis. Par ailleurs, certains liens présents dans l’article sont affiliés ! Il n’y a aucune conséquence pour vous, ça nous permet simplement de percevoir une commission si vous effectuez un achat en suivant l’un de nos liens. Ainsi nous pouvons continuer à faire vivre ce blog !

Aller plus loin

2 Commentaires

  1. yerom

    Bonjour
    Merci pour ces informations dans votre article.
    Concernant le porte-bagage, avez-vous des conseils ?
    Merci !

    Réponse
    • Mila

      Hello,

      Pour le moment, je ne pourrais pas dire, les nôtres sont vraiment solides mais adaptés à nos vélos : les Riverside Decathlon. On va écrire prochainement un article avec Noémie sur ce sujet, elle saura être plus précise que moi 😉

      Bonne journée,

      Mila

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »