Week-end à vélo entre amis
Avr 27, 2020
Posted by: Mila

Comment convaincre ses amis de faire un week-end à vélo ? L’expérience de Charlotte

Allez les amis, un week-end à vélo !

Depuis quelques années, Charlotte organise un petit week-end à vélo pour ses amis. Fort de son succès, le petit groupe s’agrandit petit à petit et les vacances sont toujours aussi joyeuses. Nous sommes nombreux et nombreuses à rêver de partir avec des compagnons de voyage. Et si la solution se trouvait ici ?

Nous sommes plus que ravis d’accueillir cette interview originale sur le blog, car nous trouvons l’idée excellente. En tout cas, ça nous donne envie de tenter de faire la même chose avec les copains, voir s’ils suivraient au moins !

Note : les photos de cet article appartiennent à Charlotte. Les utiliser sans son accord n’est pas autorisé.

L’interview !

Salut Charlotte, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je suis une citadine de 33 ans. J’habite à Paris depuis 10 ans après avoir grandi à Toulouse. Je suis ingénieure dans les travaux publicsJ’ai vécu 6 mois aux Pays-Bas, à Rotterdam, pour mon stage de fin d’études et c’est là que j’ai découvert la possibilité de se déplacer à vélo en ville. Là-bas, c’est vraiment une évidence d’utiliser son vélo. En arrivant à Paris ensuite, j’y avais pris goût et j’ai donc commencé à me déplacer à vélo. Le vélo au début pour moi, c’était uniquement un moyen de me déplacer d’un point A à un point B. Pas un loisir, ni un centre d’intérêt.

Ça a bien changé puisque aujourd’hui, je n’envisage plus de vacances sans vélo et que je suis en dépression de ne plus faire mes 20km par jour pour aller au boulot, étant confinée en télétravail.

Quel a été ton premier voyage à vélo ? 

En fait, je n’ai pas encore fait de vrai “voyage” à vélo. Juste des week-ends prolongés de quelques jours.

À force d’utiliser mon vélo tous les jours et d’y prendre goût, je me suis dit que ça serait sympa aussi de faire des petits week-ends avec. À l’époque, mes raisons étaient principalement parce qu’on est dehors et que l’on profite du paysage. Et quand on le combine avec le train, ça permet de faire des week-ends qui ont peu d’impact sur l’environnement, ce qui est important pour moi.

Aujourd’hui, j’ai découvert les incroyables avantages supplémentaires du voyage à vélo par rapport aux autres modes :

  • la découverte du terroir français lentement mais pas trop. Franchement, la France est magnifique partout. Des fois, je cherche des activités à faire pendant nos week-ends dans des bleds inconnus, et là pof, un site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Les paysages sont superbes. Et je ne parle même pas de la gastronomie, il y a toujours une spécialité locale ou des petits producteurs à découvrir.
  • un gros capital sympathie quand on arrive nombreux à vélo quelque part. Les gens sont toujours super ouverts et curieux
  • le sentiment de liberté quand on se propulse soi-même
  • la convivialité quand on le fait entre amis. On peut discuter avec les uns et les autres en passant d’un groupe à l’autre, on se raconte nos vies (on ne vit plus tous dans les mêmes villes aujourd’hui donc on ne se voit plus aussi fréquemment qu’avant), on fait de super pique-niques au soleil, on rigole des chutes des autres, on boit à l’apéro le vin qu’on a acheté l’après-midi directement au producteur.
week-end à vélo - amis convaincus

Comment t’es venue l’idée de commencer à tenter de convaincre tes amis de venir faire des vacances à vélo?

Pour mon premier week-end à vélo, comme je ne voulais pas partir toute seule, je voulais convaincre certains de mes amis, non-cyclistes, de tenter l’aventure. Il me fallait les appâter. Mais avec quoi ?

J’ai donc fait une proposition générale pour aller faire la route des vins en Bourgogne, à vélo. En insistant plus sur les dégustations de vin que sur le pédalage. Mon appât a super bien marché. Je pensais en convaincre 3 ou 4, nous étions finalement 15. C’était en 2013. Et ça nous a tellement plu que l’on recommence tous les ans. Ils me demandent souvent “ça sera où le week-end vélo l’année prochaine ?”

Au-delà de ces week-ends, mes amis ont presque tous pris goût au vélo petit à petit et sont de plus en plus nombreux à l’utiliser dans leurs déplacements quotidiens ou en vacances.

 Concrètement, comment s’est passé ton premier voyage à vélo avec eux ? 

On a fait à peu près toutes les erreurs de débutant à vélo : prendre un sac à dos au lieu de sacoches, être beaucoup trop chargé, ne pas prendre de chambres à air, ne pas avoir gonflé ses pneus, etc. Le premier soir, je n’avais trouvé qu’un gîte en haut d’une énorme côte, qui était vraiment trop dure pour nous et en plus, c’était juste après une dégustation de vin. On en a donc un peu ch***. Mais une fois en haut, on avait un super gîte avec de l’eau chaude dans la douche, un barbecue, du bon vin et des amis. Et toutes les difficultés de la journée ont très vite disparu de nos esprits 🙂

Surtout le lendemain, on a pu profiter de 15km de descente au milieu des vignes, ce qui est vraiment un plaisir qu’on ne peut avoir qu’à vélo.

Pas trop dur de tout organiser ? Et de gérer ceux qui n’avaient jamais fait plus de 10km à vélo ?

soirée apéro dégustation - à vélo

Sans mentir, c’est pas mal d’organisation en amont et de trucs à gérer pendant.

Pour l’organisation en amont, les difficultés principales sont de trouver des gares où on peut arriver en train avec nos vélos et des hébergements assez grands pour tout le monde qui ne nous font pas faire des étapes trop longues ou trop courtes. On ne dort pas sous la tente parce que ça fait porter beaucoup de matériel et que je veux que ces week-ends restent accessibles à tous les niveaux. Donc je cherche des gîtes, dortoirs ou bungalows dans des campings qui acceptent les groupes, et surtout pour une seule nuit et pas un week-end et une semaine. C’est pas toujours facile. La SNCF ne facilite pas non plus toujours les choses pour l’intermodalité train + vélo (je suis devenue une spécialiste pour trouver un trajet en train avec son vélo).

Pendant le week-end, le plus dur est de ne pas se laisser entraîner dans des pique-niques à rallonge pour ne pas être trop en retard pour les visites prévues. Je prévois une activité par jour pour découvrir la région : producteur de vin ou bière, visite de château ou musée, etc. On a même visité une ferme d’escargots de Bourgogne 🙂

Pour le vélo, il faut gérer ceux qui vont plus ou moins vite et quand il y en a qui fatigue un peu à la fin. Mais ça n’a jamais été un vrai problème. On arrive toujours tous à bon port. Et une fois la douche prise, l’apéro démarré et les rires qui vont avec, les petits problèmes de la journée sont vite oubliés.

Qu’avez-vous visité tous ensemble ? Des lieux ont été plus sympas que d’autres pour voyager en groupe ?


On a fait deux éditions sur la Loire à vélo, deux en Bourgogne (une sur la route des vins et une sur le canal), une le long de la Somme, une en Normandie et une en Alsace. Toujours en suivant une véloroute ou un chemin balisé. C’est plus pratique pour moi car je n’ai pas à diriger les gens et c’est aussi plus sécurisant vu qu’on est sur des pistes ou des routes avec peu de trafic. Tous les lieux ont été sympas. En termes de paysage, la France est vraiment superbe partout. Chacun a son édition préférée, ce ne sont pas les mêmes pour tous. Au final, ce sont surtout les rencontres avec les producteurs et les autres gens croisés qui vont faire la différence, plus que les paysages.

Convaincre ses amis - vélo

Combien de voyages avez-vous fait ensemble depuis ?  

La première édition était en 2013 et il y en a une par an depuis. Cette année, nous devrions faire la 8ème édition (ça dépendra évidemment des suites de la crise du covid).

Les participants ne sont pas toujours les mêmes, ça dépend des disponibilités et envie de chacun. J’organise des inscriptions en janvier ou février.

Ceux qui ont fait toutes les éditions peuvent dire qu’ils “ont fait le grand chelem”.

Cette année devrait être exceptionnelle, nous serons 20 adultes + 6 enfants ou bébés.

 Pour ceux et celles qui veulent tenter de convaincre leurs amis comme toi, quels sont les conseils que tu pourrais nous donner ? 

Mon premier conseil est de bien leur dire : tout le monde peut faire du vélo. Qu’on soit jeune ou moins jeune, habitué ou non, avec des enfants ou non, c’est à la portée de tout le monde. Bien sûr, on va pas pouvoir monter un col dans les Alpes. Mais faire quelques dizaines de km le long de la Loire, pour profiter des paysages, découvrir un château au détour d’un virage ou s’arrêter discuter avec un producteur, c’est un super plaisir et personne ne devrait s’en priver.

Mon deuxième conseil est de leur proposer quelque chose à faire au milieu de la journée qui va leur plaire. Au-delà de l’appât, tout le monde n’est pas forcément intéressé par une journée 100% vélo. La variété peut être importante.

Mon troisième conseil est de ne pas trop prévoir de km et d’être large en termes de timing. Au moins au début, avant de savoir comment les gens pédalent.

Convaincre ses amis - Charlotte

Comment tu crées ton itinéraire pour tes amis ?

Pour chercher les itinéraires, je commence par chercher les véloroutes qui existent. Puis je cherche les gares où on peut accéder avec nos vélos. Ensuite je cherche les hébergements pour les étapes. Je réserve toujours les hébergements à l’avance car nous sommes très nombreux et sans tente, ça ne laisse pas beaucoup de possibilités au dernier moment. Je regarde à l’avance les activités qu’on peut faire mais je ne les réserve pas toujours à l’avance, ça dépend. Par contre, je repère bien à l’avance les endroits où on peut se ravitailler pour ne pas se retrouver un dimanche avec tous les magasins fermés et sans pique-nique.

Week-end à vélo entre amis - Charlotte
Route des vins - week-end amis

Pour terminer, aurais-tu une anecdote à nous partager sur l’un de ces voyages ?

 

On a eu plusieurs épisodes mémorables.

On a évidemment eu droit à quelques chutes, soleils et câble de frein qui lâche en pleine descente (oui oui ça arrive). Vu que personne ne s’est fait mal, on en rigole bien après coup, surtout ceux qui ont eu la chance d’assister en direct au spectacle.

Une autre fois, une après-midi après la pause pique-nique, l’une de mes amis trouvait que vraiment, c’était particulièrement difficile. Elle en bavait et était toute essoufflée alors que le tracé était littéralement tout plat. Elle arrêtait pas de nous demander “mais vous trouvez pas ça dur aujourd’hui ?” Au bout d’une heure, on finit par regarder s’il n’y a pas un problème avec son vélo. Elle avait en fait passé son tendeur de porte bagage DANS son frein qui du coup freinait tout seul. C’est sûr que ça roule moins bien comme ça. On en a ri pendant des heures.

Voyages à vélo entre amis

Où suivre les aventures de Charlotte ?

Sur mon blog Charlotte à Bicyclette ou sur Instagram !

 

Merci à Charlotte pour son témoignage, ses conseils bien pratiques et ses anecdotes rigolotes. On a hâte de la suivre dans ses prochaines aventures !

Aller plus loin

You Might Also Like

Comments ( 4 )

  • gobois64

    riche expérience pleine de bon sens et de plaisir, merci à Charlotte et à Mila pour ce beau récit, en effet notre environnement immédiat est aussi riche d’agréables paysages et de découvertes.

    • Mila

      Merci beaucoup pour ton petit retour. Oui en effet, l’expérience de Charlotte est géniale pour ça. Puis, j’ai beaucoup souri en lisant l’article.
      Note : Je n’ai pas validé les autres commentaires, pour doublon. Parfois, je mets un peu de temps, j’essaie d’arrêter de valider avant de répondre, sinon j’oublie… J’espère que tu ne m’en voudras pas, sinon, je peux les mettre en ligne si tu veux 😉

      • gobois64

        pas de soucis Mila, tu as bien fait et puis moi je ne suis pas très doué en informatique 🙁 bonne journée !

        • Mila

          Aucun souci, c’est moi qui mets du temps à valider les commentaires aussi 🙂

Enter Your Comments Here..