VTTAE Mercantour - itinéraire e-velo Métropole Nice Côte d'Azur
Nov 19, 2020
Posted by: Mila

Une expérience à VTT inoubliable dans le Mercantour entre mer et montagne

Une itinérance VTT entre mer et montagne : découverte du parcours E-velo Métropole Nice Côte d’Azur.

Imaginez-vous affronter 8000 m de dénivelé positif à vélo et en famille. Ça vous semble fou? Eh bien pas tout à fait !  C’est aujourd’hui ce que vous propose le parcours e-velo Métropole Nice Côte d’Azur. Un itinéraire qui se veut accessible à un large public et qui relie Auron et Nice à VTT à assistance électrique (le VTTAE). 

Récemment, je suis allée à sa découverte dans les Alpes-Maritimes. Ainsi j’ai pu explorer un itinéraire qui m’aurait paru inaccessible en temps normal. Je n’ai jamais pratiqué le VTT et n’ai pas vraiment l’habitude de gravir des montagnes sur des chemins cabossés. Néanmoins l’idée me séduit de plus en plus et l’envie d’aller davantage hors route m’a poussée à tenter cette nouvelle expérience.

Un parcours en suspens ?

Je tiens rendre hommage, à ma mini mesure, aux vallées dévastées des Alpes Maritimes. Cet article est longuement resté en brouillon. C’est avec une grande émotion que j’ai suivi les infos sur la tempête Alex (qui nous est aussi tombée sur le coin de la tête côté italien causant également d’énormes dégâts). Nous avions effectué ce voyage quelques jours seulement avant ce terrible événement. Je pense forcément très fort à ceux et celles qui ont tout perdu.

Chers lecteurs, je mettrai cet article à jour dès qu’il sera possible de le faire et dès que nous aurons davantage d’informations sur l’état du terrain. Plus que jamais il faudra soutenir ces vallées. Tant aujourd’hui (de nombreuses collectes ont été mises en place) que demain, avec un tourisme responsable permettant de faire circuler l’économie dans ces villages particulièrement touchés. 

Mercantour - VTTAE - E-Velo Metropole Nice Côte d'Azur

L’itinéraire E-velo Métropole Nice Côte d’Azur

De Auron à Nice, nous évoluons dans des paysages majestueux au coeur de la métropole de Nice. Une variété de décors s’offrent alors à nous entre villages perchés, histoire, stations de ski et grands espaces. Notre chemin nous mènera de l’un des plus hauts cols routiers de France à la mer. Un itinéraire qui plaira à un grand nombre car il permet une vaste découverte dans le spectacle continu du parc naturel du Mercantour.

Les étapes de l’itinéraire VTT Métropole Nice Côte d’Azur

L’itinéraire de 290 km est prévu en 7 étapes pour un VTT à assistance électrique. À l’heure actuelle, il n’est pas possible de savoir dans quel état est le parcours étant donné les dégâts causés par la tempête Alex, quelques jours après notre passage… Il est possible que l’itinéraire soit également en partie dévié au printemps 2021, selon l’avancée des travaux. Nous mettrons l’article à jour dès que possible.

1 – Auron – Saint Dalmas le Selvage (32 km + 1 090 m – 1 240 m)

2 – Saint Dalmas le Selvage – Saint Etienne de Tinée (45 km + 1 350 m – 1 700 m)

3 – Saint Etienne de Tinée – Isola 2000 (29 km + 1 150 m – 300 m)

4 – Isola 2000 – Saint-Martin Vésubie (38 km + 890 m – 1 915 m)

5 – Saint-Martin Vésubie – Roquebillière (34 km + 815 m – 1 190 m)

6 – Roquebillière – Turini (39 km + 1 630 m – 560 m)

7 – Turini – Nice (73 km + 1 150 m – 2 820 m)

Pourquoi un itinéraire VTT à assistance électrique ?

Le VTTAE se développe de plus en plus et devient très présent en montagne. Ce qui pousse les organismes à créer des itinéraires plus adaptés en évitant au maximum la rencontre avec les randonneurs. À travers ce parcours, la cohésion entre toutes les pratiques restent, et c’est tant mieux !

Mercantour - VTTAE - E-Velo Metropole Nice Côte d'Azur
VTTAE Saint Martin Vésubie - e-velo Métroprole Nice

De bonnes conditions physiques nécessaires pour la rando e-velo dans le Mercantour

Destiné aux familles, je recommanderais toutefois ne pas se lancer sur cet itinéraire sans entraînement préalable. Je ne parle pas ici de faire des heures et des heures de VTT en haute montagne mais d’avoir au moins une bonne forme physique. Lorsque l’on gravit des sommets à 2700 m d’altitude, il faut avoir conscience que le VTTAE ne fait pas tout. Il faudra économiser la batterie, la contrôler et éviter qu’elle ne s’éteigne avant d’arriver au bout. Et cela ne passe pas sans faire un minimum d’efforts !

Auron – Nice à vélo : un parcours accessible plutôt l’été

Du fait de son passage par de hauts cols et sur des chemins escarpés, il est préconisé d’emprunter l’itinéraire de juin à octobre. Nous avons effectué ce parcours fin septembre, les magnifiques couleurs de l’automne étaient déjà bien présentes ainsi que le froid le matin et le soir. Il a neigé sur le col de la Bonnette. Heureusement, nous étions bien équipés pour ça !

Réserver votre voyage avec Allibert Trekking

Allibert Trekking est une agence de voyage basée dans les Alpes et engagée dans le tourisme responsable. Elle propose une multitude d’excursions de qualité en pleine nature, axé sur le voyage à pied mais également à vélo. Les guides et les membres de l’équipe sont tous des passionnés de nature et d’outdoor.

Carnet de voyage

Le Mercantour me fait rêver. C’est ici que j’ai réalisé ma toute première randonnée en montagne. C’est d’ailleurs assez étonnant que cette dernière m’ait amenée à Tende, dans la Vallée des Merveilles. Je vis désormais si proche et je suis si touchée par ce qu’il s’y est passé récemment. 

Nice, c’est littéralement derrière les vallées de Cuneo, donc derrière les montagnes de chez nous. À vol d’oiseau, nous sommes à 120 km, mais entre nous se dresse une barrière naturelle qui nous limite dans nos déplacements : les Alpes. La connexion entre les trains italiens et français ne se fait pas vraiment. Il me faut près de 5h pour rejoindre Nice et le reste de l’équipe. Nous somme proches de chez moi mais si loin à la fois, je suis dépaysée à l’instant où nous arrivons à notre destination : Saint-Dalmas-le-Selvage.

Jour 1 : test des vélos à Saint-Dalmas-le-Selvage

Il pleut à verse lorsque nous prenons la route. La semaine ne s’annonce pas plus ensoleillée pour le moment. On se demande si nous aurons une fenêtre pour aller tester les vélos en arrivant à Saint-Dalmas. Ce serait chouette de les prendre en main avant de partir randonner les jours suivants. Le village de Saint-Dalmas-le-Selvage a déjà une allure d’automne. Les cheminées crachent de la fumée alors que les rues ne sont pas très animées. Ça a un charme incroyable, même si j’ai comme une envie d’aller me poser devant la cheminée. Les températures restent douces, la pluie se calme : nous prenons la route pour tester les VTT électriques. 

Cet engin est bien différent de mon vélo de voyage. Il est gros, flexible, puissant et il agrippe le sol, une sensation assez nouvelle pour moi. Il me faut quelques minutes pour le comprendre avec une petite dose d’appréhension : je me demande encore comment je vais gérer les descentes alors que mon test en Aveyron n’a pas été concluant à ce sujet. Le VTT, c’est une pratique toute nouvelle pour moi !

Cette première balade me rassure : en quelques minutes, nous voici sur un sommet à contempler les montagnes que nous allons découvrir le long de ce périple. Je prends plaisir dans la descente même si je ne vais pas aussi vite que les autres, inquiétée par la boue. Et je suis émerveillée par les paysages alentours.

Saint-Dalmas parcours VTTAE
Saint-Dalmas-le-Selvage - Eglise
Moutons Saint-Dalmas
Test itinéraire VTTAE - Mercantour

Jour 2 : De Saint-Dalmas-le-Selvage à Saint-Etienne-de-Tinée

45 km

1450 m de dénivelé positif

Il est prévu qu’il pleuve à nouveau mais dans l’après-midi. Nous prenons alors la route assez tôt pour tenter d’éviter les averses. Un pari qui fonctionne en ce début de matinée où nous évoluons au coeur des mélèzes sur une toute petite route de montagne. Le revêtement est roulant, la montée se fait petit à petit, aisément, sans trop pousser grâce à l’assistance électrique. Au milieu de la brume, les sommets apparaissent discrètement par-ci par-là, les paysages sont déjà époustouflants. 

Au fur et à mesure de la montée, la brume s’intensifie. Nous commençons à être dans les nuages, les températures quant à elles chutent considérablement. Peu avant le col de la Moutière, nous prenons une route interdite à la circulation l’été. Les paysages de ce cirque glaciaire sont à couper le souffle. Comme par magie, le voile nuageux se dégage un instant, laissant même apparaître de légers rayons de soleil. Je suis littéralement émerveillée et reconnaissante d’être là pour vivre ce moment. Voilà longtemps que je rêvais de rouler en montagne. 

L’ascension continue vers le célèbre col de la Bonette. À cette altitude, il n’est plus possible de lutter contre les nuages collés au sommet. Comme ce n’est pas tous les jours que l’on passe sur l’un des plus hauts cols routiers d’Europe, nous immortalisons le moment avant de redescendre via la magnifique route de la Bonette. Je n’aurai malheureusement pas le temps de m’arrêter pour capturer ce moment. La pluie s’est jointe à la fête, nous poussant à nous rendre à Saint-Etienne-de-Tinée le plus vite possible. Derrière nous, sur la cime de la Bonette, il neige !

Mercantour - paysages
Brume - Mercantour - parcours VTT
Mercantour - paysages
Etape 1 - VTT Mercantour
Col de la Bonette à vélo
Guide Allibert Trekking - Col Bonette
Saint-Etienne-de-TinéeDécouvrir Saint-Etienne-de-Tinée 

 À Saint-Etienne-de-Tinée, nous nous arrêtons au gîte d’étape où nous dînons également. Il continue de pleuvoir pendant une bonne partie de la journée. Ce village ancien a gardé son animation grâce aux stations de ski alentours. Ici vivent les moniteurs et le personnel, séduits par des logements plus abordables qu’en station. 

Le centre-ville est pittoresque, caractéristique des villages de montagne avec un long passé historique et religieux. Ses couleurs lui donnent un charme fou et nous poussent à la flânerie.

Jour 3 de Saint-Etienne-de-Tinée à Roquebillière

55 km

+ 1150 m

De Marie à Venanson

Cette nouvelle journée commence pour nous au pied du village de Marie. La route pour y accéder est facile. Le village perché est magnifique et bien préservé. Il offre un magnifique point de vue sur la vallée. Un seul point ne passe pas pour moi : monter les escaliers avec le VTTAE ! Je bloque complètement. 

La suite du parcours e-velo Métropole Nice Côte d’Azur nous amène, par une piste au coeur de la forêt, jusqu’au sommet de la Colmiane à 1740m, au sein d’une petite station de ski. Je suis complètement sous le charme de l’itinéraire encore une fois. Je sens que le reste du groupe a l’envie d’aller plus loin et emprunte quelques pistes VTT pour s’éclater un instant. De mon côté, je reste encore frileuse à cette pratique toute nouvelle, mais m’amuse à les regarder se marrer tout en suivant le sentier préconisé ! 

Après une descente forte en sensations, c’est le coup de foudre pour Venanson. Ce village perché donne sur Saint-Martin-Vésubie et abrite une petite merveille qui mérite son coup d’oeil : la Chapelle Saint-Sébastien de Venanson, inscrite aux monuments historiques. Si à l’extérieur, la chapelle semble simple, l’intérieur recèle des fresques du XVème siècle étonnamment bien préservées et comme on en admire rarement.

Village de Marie
Descente VTT - Mercantour
Itinéraire VTTAE Mercantour
Vue du sommet de la station de ski Mercantour
Venanson - village

À côté de la chapelle, on trouve le Bella Vista, un petit restaurant sympa, tenu par des jeunes, avec une déco très bien réalisée et une superbe vue sur la vallée. On y mange bien, c’est copieux, fait maison, à prix correct et le personnel est très sympa. Un endroit qui mérite tout notre soutien.

Restaurant le Bella Vista - Venanson
Restaurant le Bella Vista - Venanson

De Venanson à Roquebilière

Après cette jolie pause à Venanson, il est temps de rejoindre Saint-Martin-Vésubie, par la route cette fois. Avant d’y arriver, les points de vue sont nombreux sur la petite commune lovée au coeur du vallon. Saint-Martin-Vésubie mérite aussi sa petite visite et présente de nombreux intérêts. Il a une particularité : au centre du village, on trouve une gouttière. Il s’agit d’un tout petit ruisseau qui le traverse. Très bien préservé, ses rues colorées, son tout petit théâtre et ses vieilles demeures ont un charme fou et me font penser à l’Italie. 

La suite du parcours nous amène par une petite route au coeur des bois, à Roquebilière. Nous terminons l’itinéraire pour rejoindre notre hôtel par une petite montée vers la nouvelle ville. Une partie du village plus historique se trouve en contrebas et semble plus charmant avec sa vieille église. Pour sa partie nouvelle, Roquebilière n’a pas le charme des villages visités tout le long de la journée, mais il conserve ses couleurs vives qui le rendent chaleureux. Je suis très heureuse d’y passer la soirée !

Chapelle Venanson
Vue sur Saint-Martin-Vésubie
Gouttière - Saint-Martin-Vésubie
E-Velo Métropole Nice Côte d'Azur
Roquebilière - partie basse

Jour 4 – de Roquebillière à Turini

39 km

+ 1800 m de dénivelé positif

Cette étape est la plus difficile de toutes. Avec ses 1800 m de dénivelé positif, il va falloir maintenir le cap pour éviter que la batterie ne tombe avant le sommet. Nous partons donc en conservant au maximum le mode éco, en grande partie à la force de nos jambes cette fois. Le beau temps est au rendez-vous en ce début de journée, le rythme est bon. 

Le parcours nous fait passer par-dessus des gorges impressionnantes avant d’entamer la montée sur une piste. Quelques beaux points de vue sur les montagnes environnantes se joignent à la fête avant que l’on ne s’enfonce dans la forêt. Désormais il faudra attendre d’arriver à la petite station de ski familiale de Turini – Camp d’argent en plein coeur du parc national du Mercantour pour avoir une belle vue sur l’ensemble de la vallée. 

 Nous complétons la montée par une petite boucle à vélo faisant le tour du massif de l’Authion nous permettant ainsi d’admirer les montagnes alentours. Depuis la station, la vue est incroyable. Nice n’est qu’à une cinquantaine de kilomètres de là, on peut donc voir la mer. Sur la route, d’anciennes bâtisses militaires témoignent du passé stratégique de Camp d’argent. Ici se sont déroulées des batailles difficiles, notamment pendant la seconde guerre mondiale lorsque les troupes françaises ont décidé de libérer la région. Les forts présents ici avaient été édifiés à la fin du XIXème siècle.

Mercantour - VTTAE
Mercantour - VTTAE
Tour du camp d'argent - Turini
Tour du camp d'argent - Turini
Fort - Camp d'argent

Froid mordant

Ce jour-là, mon vélo a lâché à 500 m de la fin de la dernière montée. Juste avant qu’il lâche, j’ai aussi déraillé 10 fois à cause d’un mauvais réglage de mon dérailleur. Quand on commence à cumuler… Heureusement, l’équipe m’a aidée à arriver jusqu’au bout.  

Nous avons également été surpris par un froid mordant. Les températures ont pas mal chuté. Nous étions heureux lorsque le refuge de l’estive a ouvert ses portes, nous laissant nous réchauffer au bord de son impressionnante cheminée avec une bonne boisson chaude. Les chambres du refuge étaient vraiment mignonnes et nous y avons mangé des plats simples mais absolument gourmands le soir. C’est vraiment une super petite adresse. Enfin, encore une fois, nous avons évité la pluie de justesse !

Turini - camp d'argent
Turini - camp d'argent

Jour 5 – de Turini à Nice

74 km

+ 1400 m de dénivelé

Le « casse du siècle » de mon VTT !

Je vous disais que j’avais déraillé plusieurs fois la vieille. Cette info est importante pour ce qu’il va suivre… Au petit matin, les lumières sont magnifiques à Turini – Camp d’Argent. Le temps est dégagé, la journée promet. Nous nous lançons alors dans la descente de la magnifique route du col de Turini. Entre les arbres, les points de vue sont superbes. Je m’arrête un instant prendre une photo et pousse un peu trop sur le vélo pour rattraper les autres. Il déraille… à 40km/h. Ça tord littéralement mon dérailleur qui se coince dans un rayon de la roue ! Je m’imagine déjà faire du stop pour pouvoir rentrer, dépitée de n’avoir pu finir ce tour… 

Je ne sais pas comment il a fait : Yannick, notre guide, a réussi à le remettre en place ! J’arrive même à passer quelques vitesses ! Je suis impressionnée tout en me disant qu’il est vraiment temps que l’on suive quelques cours de mécanique avec Denni. À l’heure actuelle, je ne suis même pas sûre de pouvoir changer un pneu. Ça promet pour notre trip en Asie.

Vue sur le mont Argentera
Descente col de Turini
Les derniers instants

Cette dernière étape se termine à merveille avec des points de vue toujours aussi époustouflants. Les paysages changent, la végétation est moins dense, on sent l’influence du climat méditerranéen. Pour cette dernière étape, principalement en descente, il me reste tout de même une dernière surprise, un nouvel instant à sortir de ma zone de confort : un petit passage sur un sentier de randonnée à flanc de montagne. Les autres s’éclatent mais tout comme les marches, je bloque complètement. 

Yannick me sort de la galère une seconde fois en me guidant sur le parcours. Je suis complètement fascinée par « ma » machine qui me permet d’aller n’importe où. C’est que je commence à m’habituer au VTT électrique et à en apprécier les qualités. Le parcours continue sur les hauteurs de Nice offrant de nombreux points de vue sur les villages et sur la Baie des Anges. Le temps d’emprunter encore quelques dernières pistes puis la route vers la zone urbaine de la ville et nous voici déjà à quelques kilomètres de l’arrivée. 

La traversée de Nice se passe mieux que je ne l’imaginais. Nous arrivons assez tôt sur la Promenade des Anglais, pile à temps pour rendre (presque à contre-coeur, mais vu les dégâts sur le dérailleur, ça va) mon vélo et que j’aille prendre le train pour la maison. L’ambiance est détendue, il fait plutôt bon malgré des rafales de vent impressionnantes. Nous avons rejoint la mer. Quelques semaines plus tôt et nous aurions conclu ce trip par un bain de mer !

Descente VTTAE
Descente VTTAE
Turini - Nice en VTTAE
Point de vue Nice
Nice à vélo

Conclusion sur le parcours E-velo Nice Métropole Côte d’Azur

Je suis très surprise par le VTTAE. C’est une pratique que je ne connaissais que très peu. J’avais énormément de préjugés, notamment parce que je ne suis pas forcément fan de l’assistance électrique (je vous expliquerai pourquoi dans un autre article). Toutefois je dois admettre que, si je n’avais pas eu l’assistance, je n’aurais pas envisagé de faire le parcours e-vélo Nice Métropole Côte d’Azur. Cela m’a initié à la pratique du VTT et m’a donné envie d’approfondir en ce sens. Une petite révélation en quelque sorte ! 

Concernant le voyage en lui-même, je crois qu’il est inutile de préciser à nouveau à quel point je l’ai apprécié, je pense que ça se ressent déjà assez dans mes mots. Tout d’abord parce que les paysages du Mercantour sont spectaculaires. Ensuite parce que l’équipe était vraiment cool avec l’équipe Allibert Trekking : Aurélie, Isabelle et Yannick, un guide passionné que l’on aime écouter. Enfin, Ulysse d’Alpine Mag. Avec une bonne ambiance, ça ne peut que bien se passer ! 

Le Mercantour, tu me reverras !

You Might Also Like

Comments ( 6 )

  • gobois64

    Bonjour Mila !
    Téméraire Mila je devrais dire, bravo pour ton expérience en e-vtt malgré tes déboires mécaniques tu as réussi une belle expérience ! A quand une nouvelle tentative ?
    Bon week-end à toi et à Denni !

    • Mila

      Bonsoir Gérard,

      Je ne sais pas trop, ça m’a vachement plu mais je préfèrerais vraiment tenter le gravel, un vélo léger, qui s’adapte un peu à toutes les routes sans pour autant aller sur ces terrains un peu plus fous que sont les sentiers de montagnes (ah le vertige) ! Ça me va mieux à pied pour ces parties-là je crois ! En tout cas, ce trip aura eu le mérite de confirmer cette envie de plus en plus pressante d’aller sur ce genre de terrains indomptables et difficiles.

      Bon week-end également 🙂

      • gobois64

        Bonsoir Mila, tiens justement moi aussi je regardais du côté des gravel 🙂 Un peu comme toi chaque catégorie de paysage doit avoir son usage plus spécifique, la montagne pour la rando à pied par ex et d’après moi, mais ce n’est que mon avis et le VTT reste sympa !

        • Mila

          Bonsoir Gérard,

          Tout à fait ! Après, si comme ici, le parcours est dédié aux vttistes, ça me va très bien aussi 😉

    • Mila

      Merci beaucoup 🙂

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *