La Vallée du Lot à Vélo en 11 jours : le guide complet

par | Mis à jour le 03/07/2024 | La Nouvelle-Aquitaine à vélo, La région Occitanie à vélo

Envie de parcourir La Vallée du Lot à vélo ? De pédaler au gré des “Plus Beaux Villages de France” et d’évoluer sur un itinéraire vélo très scénique ? Vous êtes au bon endroit ! Au départ de La Canourgue (ou d’Aiguillon / Tonneins si vous souhaitez suivre la V86 dans le sens inverse), évadez-vous pour cet itinéraire incroyable, définitivement dans mon top 5 des plus beaux itinéraires de France. 

À la fois sauvage, scénique, panoramique, historique, magique et préservé, l’itinéraire de 480 km promet de belles découvertes. D’ailleurs, même si nous l’avons parcourue en 11 jours au rythme de bébé avec une moyenne de 30 à 45 km par jour, nous avons l’impression d’avoir effleuré la Vallée du Lot et ses points d’intérêts.

Mais attention, qui dit itinéraire panoramique dit itinéraire physique. Public averti ou en VAE, la véloroute s’aventure sur des routes qui ne sont pas toujours les plus aisées. Un petit défi à la clef ? Je ne sais pas vous, mais nous, on adhère !

INFORMATIONS DE TRANSPARENCE SUR CET ARTICLE

  • Article rédigé suite à un partenariat rémunéré : oui

  • Lien(s) d’affiliation* : oui

  • Produit(s) cité(s) ayant fait l’objet d’une dotation : non

Article rédigé suite à un partenariat avec La Vallée du Lot à vélo. Nous relatons l’expérience telle que nous l’avons vécue.

La Vallée du Lot à Vélo - V86 - le guide pratique

L’itinéraire de La Vallée du Lot à vélo

480 km

7 à 10 jours

En majorité sur voies partagées

VTC, vélo de voyage ou gravel

Balisé à partir de St Laurent-D’Olt

3570 m de D+ (sens La Canourgue – Tonneins)

4040 m de D+ (sens inverse)

Du Canal des Deux Mers au Mont Lozère, La Vallée du Lot à vélo sillonne la région en grande partie en parallèle au GR®65, célèbre sentier de randonnée pédestre emprunté par les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. 

Au départ de La Canourgue pour nous, d’Aiguillon ou de Tonneins (toutes deux connectées au Canal des Deux Mers) pour la majorité, l’itinéraire évolue à travers un grand nombre de villages classés “Plus Beaux Villages de France®” ou  “Petite Cité de Caractère” ! Mais ne manquez pas pour autant ceux qui ne sont pas classés, tout est beau et bien préservé, c’est absolument divin. 

Pour ce qui est des grandes étapes, on notera Saint-Geniez d’Olt, Espalion, Estaing, Entraygues-sur-Truyères, Vieillevie, Conques, Capdenac, Cajarc, Saint-Cirq-Lapopie, Cahors, Villeneuve-sur-Lot, Puy-l’Evêque ou encore Aiguillon ou Tonneins. 

À noter, il y a plusieurs variantes de l’itinéraire. À adapter selon vos envies, votre niveau et le dénivelé du terrain.

icône-vélo-couple

Nos étapes sur La Vallée du Lot à Vélo

Le nombre de kilomètres indiqués par étape est le nombre minimum. En réalité, nous avons fait plusieurs beaux détours qui ont ajouté des kilomètres au compteur. Pensez à ajouter à minima 10% de kilomètres en plus pour prévoir vos étapes (cf. notre article sur le nombre de km par jour qu’il faut prévoir en voyage à vélo). On en fait toujours bien plus que prévu.

  • Étape 1 : La Canourgue – Saint-Geniez d’Olt : 27 km – 320 m de D+

  • Étape 2 : Saint-Geniez d’Olt – Estaing : 38,1 km – 460 m de D+

  • Étape 3 : Estaing – Entraygues-sur-Truyère : 27,6 km – 520 m de D+

  • Étape 4 : Entraygues-sur-Truyère – Livinhac-le-Haut : 40,3 km – 260 m de D+

  • Étape 5 : Livinhac-le-Haut – Balaguier d’Olt : 36,6 km – 490m de D+

  • Étape 6 : Balaguier d’Olt – Saint-Cirq-Lapopie : 40,5 km – 400m de D+

  • Étape 7 : Saint-Cirq-Lapopie – Cahors : 31,1 km – 380 m de D+

  • Étape 8 : Cahors – Castelfranc : 35,4 km – 310 m de D+

  • Étape 9 : Castelfranc – Saint-Vite : 43,6 km – 180 m de D+

  • Étape 10 : Saint-Vite – Villeneuve-sur-Lot : 32,1 km – 120 m de D+

  • Étape 11 : Villeneuve-sur-Lot – Tonneins : 45 km – 180 m de D+

Nos étapes sur la V86 peuvent être doublées. Nous avons voyagé avec notre petite Léa, âgée de 10 mois et demi, nous avons donc adapté notre rythme au sien afin de faire de grandes pauses à midi et de nous laisser le temps de visiter un peu.

Retrouvez nos carnets de voyage détaillés et toutes nos bonnes adresses sous les deux articles suivants : 

  • La Vallée du Lot à vélo de La Canourgue à Cahors – en cours de rédaction
  • La Vallée du Lot à vélo de Cahors à Tonneins (au Canal des Deux Mers) – en cours de rédaction

Un parcours connecté à d’autres véloroutes

Bien connecté avec d’autres itinéraires, La Vallée du Lot à vélo est liée :

  • Au Canal des 2 mers à proximité d’Aiguillon ou de Tonneins
  • À La Vagabonde qui relie Montluçon à Lafrançaise (non loin de Montauban)
  • La Grande Traversée du Volcan à vélo à Flagnac ou St Santin de Maurs
  • De nombreuses boucles locales que vous pourrez retrouver sur les sites internet des différents partenaires.

Combien de temps prévoir sur La Vallée du Lot à Vélo ? 

  • Cycliste expert : 5 jours avec une moyenne de 90 km par jour
  • Cycliste confirmé / en VAE : 7 jours avec une moyenne de 65 km par jour
  • Cycliste débutant ou qui veut prendre son temps : 10 jours avec une moyenne de 45km par jour

Nous recommandons le rythme de 8 à 10 jours pour cette véloroute. Avec bébé, le rythme est bouleversé mais même en la suivant lentement, nous avons eu l’impression de manquer de temps pour visiter plein de lieux absolument fabuleux. La Vallée du Lot est merveilleuse, profitez-en pour faire du vrai slow tourisme !

La V86 est une véloroute sportive entre Le Mont Lozère et Cahors. Il y a du dénivelé et de belles côtes. Entre Cahors et le Canal des Deux Mers, l’itinéraire est plus facile et plus familial mais demande de sérieux efforts si l’on veut visiter les points d’intérêts souvent perchés en hauteur. Méfiez-vous donc du dénivelé ! Pour profiter pleinement de La Vallée du Lot à vélo, il faudra quitter la véloroute et aller se percher sur des sommets parfois ardus. 

Ste Eulalie d'Olt - étape de la V86

Voyager à vélo clés en main

Pour vous permettre de vivre une belle expérience, de nombreuses agences vous accompagnent en vous proposant des séjours organisés et/ou sur-mesure sur les plus beaux itinéraires vélo de France et d’Europe. Pas besoin de gérer toute la logistique, il n’y a plus qu’à pédaler… Une solution idéale pour se lancer !

Nous vous proposons ici ces 2 agences sérieuses  :

Dans quel sens suivre la Vallée du Lot à vélo ?

  • Dans le sens ouest – est, du Canal des Deux Mers au Mont Lozère : c’est le sens privilégié par la majorité. Il y a plus de dénivelé positif, toutefois on commence par le plus facile, ce qui laisse le temps de s’échauffer. Le vent est principalement de dos au départ de La Vallée du Lot. 
  • Dans le sens est – ouest, du Mont-Lozère à la Garonne : il y a moins de dénivelé, mais globalement davantage de pentes sèches. Les vents auront tendance à être davantage de face à la fin du parcours.

Je recommanderais le sens ouest – est, au départ du Canal des Deux Mers. Tout simplement parce que La Vallée du Lot devient de plus en plus scénique, ce qui permet d’en apprécier chaque portion. Dans l’autre sens, les dernières étapes (qui sont pourtant très sympas) peuvent paraître moins spectaculaires par rapport à celles du départ.

Quel est le niveau de difficulté de La Vallée du Lot à Vélo ?

C’est un itinéraire à destination d’un public plutôt expérimenté pour deux raisons : 

  • il est en grande majorité sur voies partagées
  • il y a beaucoup de dénivelé avec des étapes plutôt corsées en Aveyron et lorsque l’on se rapproche de la Lozère. 

En clair, si c’est votre premier voyage à vélo, je vous recommanderais de vous focaliser d’abord sur la section du Canal des Deux Mers à vélo à Cahors, bien plus aisée. Pour la suite, je vous recommande d’être déjà entraîné, d’avoir une bonne condition physique ou encore d’avoir un VAE pour cette portion !

Il faut aussi noter quelques passages sur des départementales plutôt fréquentées (camions inclus) et une majorité de voies partagées qui ne plairont pas à tout le monde. 

Il y a une grande différence sur La Vallée du Lot à Vélo entre Aiguillon et Cahors qui est bien plus familial avec davantage de voies vertes et la portion entre Cahors et La Canourgue qui n’est quasiment que sur voies partagées.

Comment rejoindre La V86 ?

En train : 

  • La Canourgue se rejoint en train avec un TER ou train Intercités acceptant les vélos. La gare de Banassac – La Canourgue se trouve à une quinzaine de minutes à vélo de la petite ville au charme unique. 
  • Si vous reliez le Mont Lozère, il faudra sans doute pousser jusqu’à la gare de Mende (vers Clermont-Ferrand ou Nîmes) ou la gare de Villefort.
  • Capdenac, Figeac, Cahors, Monsempron-Libos, Tonneins et Aiguillon sont ensuite reliés en TER qui acceptent les vélos à bord.

Entre le Canal des deux Mers et la Vallée du Lot, les trains sont pris d’assaut par les cyclovoyageurs alors que les places vélo disponibles sont limitées. Dans la mesure du possible, essayez de favoriser des trajets hors heures de pointe. En été, il faut réserver sa place vélo dans les TER en région Occitanie.

Quel vélo pour La Vallée du Lot ?

Si possible, je vous conseillerais d’opter : 

  • Pour un vélo de voyage traditionnel et robuste avec un développement efficace si vous êtes chargé
  • Pour un vélo gravel avec une bonne transmission et un équipement léger type bikepacking. 

Globalement, tous les vélos sont adaptés à l’itinéraire car il est majoritairement sur asphalte. Les portions sur stabilisé sont très rares.  

La Vallée du Lot à vélo est un bon itinéraire pour évoluer en bikepacking. Si vous avez une randonneuse ou un VTC et êtes bien chargé, veillez à avoir une bonne transmission avec un petit développement intéressant (je vous conseille de lire notre article sur la transmission si vous ne maîtrisez pas le sujet) ! Pour ceux qui ne sont pas suffisamment entraînés, je recommande vivement le VAE entre Cahors et La Canourgue.

Si vous découvrez l’univers du voyage à vélo, notre dossier sur le vélo de voyage vous aidera à y voir plus clair !

Comment s’équiper pour la V86 ? 

  • Optez pour des vêtements légers, une petite veste chaude pour les soirées en été et un coupe-vent pour les étapes plus montagneuses. 
  • Il fait frais la nuit en Aveyron et en Lozère, même s’il fait très chaud la journée. Je recommande un sac de couchage à minima 10°C.
  • Un maillot de bain et une bonne crème solaire 50+ (que l’on applique à minima 3 fois par jour à vélo). Il est parfois possible de se baigner dans le Lot. Les campings et hébergements disposent souvent d’une piscine.

Pour en savoir plus, retrouvez notre dossier sur le matériel à emporter en voyage à vélo

La V86 est bien fournie en commerces. Grâce aux chemins de Saint-Jacques, même les petites bourgades ont un petit quelque chose. Elle est également fournie en restaurants et supérettes qui offrent de nombreuses possibilités dans les petits villages. En bref, vous pouvez être autonomes (bivouac, tente et réchaud) comme vous pouvez ne pas l’être. 

Avec bébé, nous avons opté pour une liste de matériel à la fois allégée (pas de tente, matelas ou sacs de couchage) et à la fois alourdie (remorque, vêtements et couches de Léa, turbulettes, doudous, jouets, etc.). Nous avons choisi d’être autonomes pour le déjeuner et avons pris réchaud et popotes. C’était une très bonne idée car ça nous a permis de faire de vraies pauses pour bébé Léa et surtout de nous adapter à elle.

Par ailleurs, il y a beaucoup de tables de pique-nique sur la route pour se reposer, cuisiner, manger.

La Vallée du Lot à vélo en famille ? 

La Vallée du Lot à vélo n’est pas un itinéraire tout à fait adapté aux familles. Si nous l’avons fait avec bébé (en toute connaissance de cause), c’est que l’on profite des années où la petite puce n’est pas aux commandes de son vélo !

La V86 est plutôt familiale dans sa section en Lot-et-Garonne, puis plus ou moins de Puy-l’Evêque à Cahors (je déconseillerais cette section avec des tout petits qui sont tout de même autonomes, ok pour des ados ou pré-ados). À l’avenir, l’itinéraire sera à priori sécurisé jusqu’à Capdenac. Mais à l’heure actuelle, il faut faire preuve d’un peu de patience. 

Nous avons parcouru la V86 en Lot-et-Garonne en 2018. Je dois dire que je n’ai pas reconnu l’itinéraire de l’époque tant il a évolué. Aujourd’hui, on trouve désormais de belles voies vertes très agréables. 

Malgré la présence de bébé et sa carriole, nous n’avons pas ressenti spécialement d’insécurité, hormis en ville à la sortie de Cahors via une zone commerciale et à Villeneuve-sur-Lot où l’on a trouvé les passages en contresens dangereux car pas assez larges pour un vélo équipé d’une remorque.

Guides et infos complémentaires

Il n’existe à ce jour qu’un guide sur La Vallée du Lot à Vélo, celui du Routard. Il est très concis mais donne l’essentiel des informations. 

Les offices de tourisme partenaires ont également réalisé une série de 3 cartes détaillées sur l’itinéraire. Vous pouvez les télécharger en ligne ou vous les procurer dans les Offices de Tourisme. 

Pour davantage d’informations, retrouvez : 

Retrouvez aussi les étapes détaillées sur France Vélo Tourisme

Notre avis sur La Vallée du Lot à vélo

Itinéraire magique et majestueux, je ne peux qu’être comblée par ce genre de véloroute. Un peu de défi physique, une sensation d’évoluer “hors sentiers battus” même en suivant un parcours balisé, et beaucoup de lieux d’intérêts à découvrir en chemin.

Nous avions aimé l’avant-goût en Lot-et-Garonne en 2018, nous avons été comblés lors de notre second passage, plus long et plus aventureux.

J’ai apprécié la beauté des villages, des villes, l’architecture qui évolue au fil des kilomètres. Splendide ! Ce n’est pas uniquement la richesse du patrimoine historique qui fait de cette véloroute une vraie pépite mais ses parcs naturels régionaux que l’on traverse, notamment le PNR de l’Aubrac ou encore le PNR des Causses du Quercy. 

En tant que cyclistes expérimentés, nous avons beaucoup apprécié cette aventure verdoyante aux paysages exceptionnels et aux villages perchés. On reviendra avec plaisir ! 

Mila - rédactrice Un Monde à Vélo

À propos de l’autrice

Mila

En 2017, à l’occasion de son premier tour d’Europe à vélo, Mila commence à partager ses expériences de baroudeuse. Passionnée de photographie et engagée, elle lance le média Un Monde à Vélo. Son objectif : rassurer dans un discours ambiant du dépassement de soi et rendre la thématique du cyclotourisme accessible à tous et surtout à toutes. 

[instagram-feed feed=2]
0 commentaires