[TEST] Mokwheel Asphalt E-bike, un VAE polyvalent ville et balades

par | Mis à jour le 27/03/2024 | TEST matériel | 0 commentaires

Nous avons tout récemment reçu un nouveau vélo en test, le Mokwheel Asphalt. Avec son allure sportive, ce vélo de ville s’approche d’un SUV, ces nouveaux vélos tous chemins dédiés au milieu urbain. 

Avec son moteur de 250W, l’Asphalt est taillé pour les trajets du quotidien et quelques sorties à vélo le temps d’un week-end.

Nous allons donc voir dans cet article ce qu’il vaut sur le terrain !

INFORMATIONS DE TRANSPARENCE SUR CET ARTICLE

  • Article rédigé suite à un partenariat rémunéré : non
  • Lien(s) d’affiliation* : oui
  • Produit(s) cité(s) ayant fait l’objet d’une dotation : oui

La marque Mokwheel

Mokwheel est une toute jeune marque qui vient de se lancer sur le marché français. Elle n’est pas encore très connue pourtant, cette marque a apporté une vraie innovation dans le monde du VAE. 

Si ce n’est pas le cas sur le Mokwheel Asphalt, sur certains de ses vélos est installée une centrale électrique qui permet de charger ses propres batteries (portable, appareil photo, drone, etc.) à n’importe quel moment. 

Description du Mokwheel Asphalt 

Le Mokwheel Asphalt est un vélo conçu pour les déplacements quotidiens, que ce soit pour aller au travail en semaine ou juste pour une sortie relaxante pendant vos week-ends. De par son look, on remarque qu’il est plutôt taillé pour la ville même s’il peut très bien être adapté aux chemins. 

  • Taille du cycliste : 1m65 – 2m 
  • Couleurs disponibles : Orange, gris foncé et bleu marin
  • 24,5 kg
  • Entre 45 et 65 km avec une charge
  • Batterie intégrée (amovible) – 36V/14,7A
  • Pneus : Route et Chemin – Pneus 27,5″ x 2,4″
  • Shimano 7 vitesses
  • 5 niveaux d’assistance 
  • Freins à disques hydrauliques: TEKTRO HD-M275 
  • Suspension à ressort – Débattement 100 mm réglable
  • Prix : 1399€

Notes :

  • Concernant la taille du cycliste, Mila fait 1m61 et peut très bien l’utiliser.
  • Nous avons reçu le vélo complètement équipé avec un porte-bagages arrière, des gardes boues, une béquille, une pompe et tous les ustensiles pour l’assembler (vraiment tous). 

Conditions du test

Même si nous n’avons pas eu l’occasion de rouler beaucoup de kilomètres avec le Mokwheel (nous n’avions que 3 semaines pour le tester et il a fait un temps atroce), nous avons testé ce vélo dans un environnement bien varié. Le test a d’abord eu lieu dans les Monts d’Arrée en Bretagne, un territoire bien vallonné et souvent pluvieux. Puis nous l’avons emmené en Italie, dans le Piémont, avec d’un côté la plaine du Pô et de l’autre côté les Alpes. Nous avons, en plus, testé ce vélo avec une carriole sur plusieurs sorties.

Si nous avons d’ailleurs opté pour la version du cadre triangle (le Mokwheel Asphalt ST est proposé avec une version du cadre ouverte), c’est parce qu’il est capable de supporter plus de poids, soit jusqu’à 160kg. Car même s’il s’agit d’un vélo de ville, nous avons toujours en tête nos escapades.

Montage du Mokwheel Asphalt

Le vélo est arrivé très bien emballé et presque entièrement monté. Il a suffi d’installer la roue avant, d’installer et tourner le guidon, de fixer l’écran LED, visser les pédales et d’installer le porte-bagages. En quelques minutes, le vélo est fonctionnel, il ne reste plus qu’à charger la batterie et à attendre patiemment avant le premier test.

Un élément que nous avons beaucoup apprécié du vélo est qu’il est arrivé bien emballé, mais surtout très bien équipé pour pouvoir le monter sereinement. Le guide de montage est clair, tout le nécessaire est là : tournevis, clés à molette, etc. Et les étapes sont claires.

Premières impressions sur l’E-bike Mokwheel Asphalt

Au premier coup d’œil, le vélo a une belle ligne et une couleur qui ne passe pas inaperçue : nous avons eu le Mokwheel Asphalt en version orange. La batterie insérée dans le cadre lui confère une allure de vélo musculaire et honnêtement, nous sommes séduits par sa ligne.

La forme du guidon et la selle semblent confortables. La largeur des pneus lui confère une sensation de stabilité et de sécurité pour les déplacements de tous les jours. 

Les détails du vélo sont sympas : en plus de la belle ligne, des petites lumières sont intégrées dans le cadre ce qui offre une visibilité complémentaire. 

À première vue, le vélo a l’air qualitatif malgré son origine qui a tendance à nous mettre en alerte.

Prise en main du vélo

Après s’être assuré que la batterie soit complètement chargée et avoir réglé la selle, il ne reste plus qu’à enjamber le Mokwheel Asphalt et partir pour le premier test.

La position “droite” et une assise confortable confèrent à ce vélo un bon confort de conduite adapté au milieu urbain. La largeur des pneus permet d’avoir une bonne maniabilité du vélo et ses freins hydrauliques assurent les freinages les plus difficiles. 

Ses 5 niveaux d’assistance aident au démarrage et dans les côtes, d’une façon douce et linéaire.

L’écran LED est facile à l’utilisation. Une fois allumé, on y trouve les indications de base, comme le niveau de la batterie, les kilomètres parcourus et le temps employé. Sont aussi indiquées la vitesse instantanée et le niveau d’assistance utilisée. 

Le Mokwheel Asphalt sur le terrain

Le Mokwheel Asphalt est un vélo étudié pour les trajets quotidiens et pour les petites balades en journée. Après mes essais, je trouve que le vélo remplit tout à fait les conditions pour lesquelles il a été créé. 

C’est un vélo facile à prendre en main avec une conduite agréable et fluide. L’assistance est bien utile, mais pas trop puissante, ce qui permet de faire du vélo même avec un VAE.

Il faut noter que le Mokwheel Asphalt est équipé d’un capteur de pression qui adaptera l’assistance du VAE en fonction de la pression que vous exercerez sur les pédales. Qu’on l’utilise au niveau 1 ou au niveau 5 d’assistance, on atteint très rapidement la vitesse de 25km/h sur le plat.

J’ai testé aussi, pour curiosité, le Mokwheel Asphalt sur des petits chemins et j’étais agréablement surpris : la largeur des pneus et la fourche télescopique permettent de bien rouler sur le terrain peu accidenté. 

D’ailleurs, la fourche peut se régler facilement en un coup de main. Ainsi, selon le terrain, vous pouvez avoir plus ou moins de souplesse. 

Avec un simple adaptateur, nous avons installé la carriole de notre fille, Léa : le vélo n’a eu aucun problème à tirer la carriole sur un parcours facile. Nous n’avons pas encore essayé de passer un col avec ce set-up mais ça viendra. Pour l’instant les cols sont tous enneigés.

Note : il n’est pas du tout conseillé d’installer de remorque lorsque le moteur du VAE est intégré à la roue. Ça ne nous a jamais posé de problème jusqu’à présent, mais il faut tout de même le savoir…

La batterie et son autonomie

La batterie du Mokwheel Asphalt se charge complètement en 5 à 6 heures. Sur le papier, l’autonomie de la batterie varie entre 45 km et 65 km, selon la façon d’utilisation, le poids du cycliste, le dénivelé sur le parcours et les conditions météorologiques.

Pendant l’une de mes sorties, j’ai testé le vélo sur une boucle d’environ une cinquantaine de kilomètres avec 700 mètres de dénivelé positif, sur de la montée très dense. Je suis rentré avec deux barres de batterie, ce que signifie à priori qu’il restait encore 20%. Mon test confirme donc les statistiques d’autonomie déclarées par Mokwheel.

Ses 5 niveaux d’assistance assurent un déplacement tranquille et relaxant, aident aux démarrages et dans le cotes. Toutefois, la puissance de 250W se ressent sur les grosses montées, avec des pourcentage élevés. Ainsi, l’assistance a du mal à suivre. 

Même s’il s’agit d’un point cohérent avec ce qui est affiché concernant le vélo, c’est un point bloquant pour certains de nos projets de notre côté. L’Asphalt oui, mais si vous habitez en haut des Buttes-Chaumont ou au milieu des Alpes, il ne faudra pas arrêter de pédaler et rester sur le petit braquet pour que l’inertie du vélo ne devienne un poids. À plusieurs reprises, nous avons eu quelques difficultés à relancer le vélo !

Confort sur le vélo

Le Mokwheel Asphalt offre une position de conduite droite, bien agréable et qui permet d’observer tous les paysages alentour. Ses pneus larges et la fourche télescopique permettent de rouler aussi sur des petits chemins ou sur des pistes cabossées sans inconvénients.

Le Mokwheel Asphalt est, à mon avis, un modèle très confortable pour ceux qui ont une pratique lente et pour les déplacements journaliers, comme le vélotaf par exemple.

Les composants du Mokwheel Asphalt

La transmission

Le Mokwheel Asphalt est équipée d’un dérailleur Shimano à 7 vitesses. Le dérailleur est précis et réactif. L’étagement des vitesses est largement suffisant pour des balades en plaine ou vallonnés. Par contre, je ne tenterais pas une traversée des Alpes ou des Pyrénées avec ce vélo, il n’est pas adapté à ce genre d’aventures.

Les freins

Le Mokwheel Asphalt est équipé de freins hydrauliques TEKTRO HD-M275. 

Je suis agréablement surpris par la réactivité et la puissance de freinage. Même avec la carriole accrochée au vélo, je n’ai eu aucun souci de freinage. 

L’avantage des freins hydrauliques est qu’ils nécessitent peu d’entretien. Pour un fonctionnement correct, rappelez-vous de faire la vidange de l’huile au moins un fois par an.

Le guidon

Le guidon est large et maniable. La potence est ajustable, ce qui permet à l’utilisateur de déterminer la bonne position du guidon selon ses préférences.  L’ordinateur de bord du Mokwheel Asphalt est facilement accessible, ainsi que les manettes de vitesses et de freins.

La selle

La selle est grande et confortable. Parfaite pour rouler quelques dizaines de kilomètres.

Avec sa position droite, tout le poids du corps repose sur la selle. Malgré ça, pendant mes sorties test, je n’ai pas eu mal aux fesses. Par contre, si l’on projette une sortie sur plusieurs jours, nous risquons quelques douleurs en bas du dos du fait de la position.

Le porte-bagages

Le porte-bagages est un accessoire fourni avec le vélo. Facile à installer, il garantit un transport en toute sécurité des bagages que ce soit des sacoches, des sacs ou des paniers.

Pendant une sortie sous une pluie torrentielle, la peinture du porte-bagage s’est écaillée. Les conditions météo n’étaient pas optimales (orage, pluie, rafale de vent), ce qui a pu affaiblir la peinture. Toutefois, nous nous attendons à ce que la peinture continue de partir au fil des mois.

La béquille

La béquille a l’air solide et robuste. Elle est fournie avec le Mokwheel Asphalt. Elle soutient bien le vélo même quand il est équipé de sacoches arrière.

Les accessoires supplémentaires

Un petit détail que nous avons adoré sur le Mokwheel Asphalt, au-delà des feux intégrés au cadre, c’est le klaxon. Il fait un bruit de klaxon de mobylette mais les petites sonnettes sont rarement efficaces face aux piétons égarés dans leurs pensées et se baladant sur les pistes cyclables en ville ! Le son m’a tellement fait rire qu’il faudra surtout que je me limite dans son utilisation 🙂

Autres accessoires intéressants, les feux qui éclairent vraiment bien.

Mon avis sur le Mokwheel Asphalt

Note : 4/5 

Les plus

  • Vélo bien équipé et prêt à partir
  • La fourche télescopique amortit bien les vibrations
  • Les freins hydrauliques sont réactifs et puissants
  • Son look épuré et sympa

Les moins

  • Autonomie limitée pour les longues sorties
  • Pas d’oeillets pour ajouter des accessoires comme des portes-gourdes
  • Assistance limitée sur les montées à fort pourcentage

Le Mokwheel Asphalt est un vélo conçu pour la vie de tous les jours, pour les déplacements en ville, pour faire du vélotaf ou encore pour les petites sorties occasionnelles pendant les dimanches ensoleillés. 

En premier lieu, c’est un vélo de ville polyvalent de par sa position et son confort. Grâce à ces caractéristiques, il peut être employé (avec modération) sur des terrains plus accidentés, comme des petits chemins ou routes cabossées. 

Son autonomie est un peu limitée pour partir en voyage à vélo (c’est souvent le cas avec les VAE), toutefois la marque est très honnête avec les chiffres annoncés, pas de mauvaises surprises donc.

Pour l’instant, je suis content des performances du Mokwheel Asphalt, je me sens bien dessus. Il a un très bon rapport qualité / prix. À voir désormais s’il tient bien dans la durée ! La marque étant jeune et les composants utilisés m’étant en partie inconnus, c’est le point qui me laisse une grande part d’inconnue.

[instagram-feed feed=2]
0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *