L’EuroVelo 8 de Cuneo à Turin, 3 jours à vélo au pied des Alpes

par | Mis à jour le 15/04/2024 | Italie | 0 commentaires

Section peu connue, la portion de l’EuroVelo 8 de Cuneo à Turin (Italie) nous permet de rejoindre le Pô qui nous accompagnera ensuite jusqu’à Venise. Pour ce premier test de voyage à vélo avec ma nièce et bébé Léa, nous avons décidé de faire simple : le moins de transports possible et du dénivelé modéré. C’est pourquoi, nous avons opté pour un départ de chez nous (à côté de Cuneo), en direction de Turin, avec un retour en train en une heure !

INFORMATIONS DE TRANSPARENCE SUR CET ARTICLE

  • Article rédigé suite à un partenariat rémunéré : non
  • Lien(s) d’affiliation* : non
  • Produit(s) cité(s) ayant fait l’objet d’une dotation : non

L’EuroVelo 8

De l’Espagne à la Grèce, de Cadix à Athènes (et même avec un prolongement jusqu’à la Turquie ou Chypre), l’EuroVelo 8, aussi appelée La Véloroute de la Méditerranée, est un itinéraire cyclable en projet qui fait rêver. Réalisé sur certaines portions comme en France, en partie en Espagne ou encore en Slovénie, l’itinéraire traverse 8 pays. 

Le long des côtes de la Méditerranée, on y découvre des paysages grandioses ainsi que des villes côtières renommées. Itinéraire prometteur, il s’étend sur pas moins de 5900 km. Nous avions d’ailleurs exploré une bonne partie de l’itinéraire à l’occasion de notre tour d’Europe à Vélo mais aussi de notre aventure sur l’EuroVelo 8 en Grèce.  

L’EuroVelo 8 de Cuneo à Turin

Entre Coni (Cuneo en italien) et Turin, vous partez pour un parcours scénique au pied des montagnes. Avec peu de dénivelé, chacune de ces étapes vous réserve son lot de découvertes, vous offrant ainsi une aventure diversifiée à vélo, entre montagnes, châteaux.

Au départ, à Cuneo, n’hésitez pas à profiter des lieux pour visiter la ville. De même, Turin est une belle ville qui mérite que l’on s’y attarde !

Infos pratiques pour parcourir l’EuroVelo 8 de Cuneo à turin

Comment rejoindre Cuneo ?

  • En train depuis Nice, vous pouvez changer à Ventimiglia (Vintimille en français) puis prendre le train direct pour Cuneo. Pour plus de plaisir, vous pouvez aussi vous arrêter à Limone où une longue et belle descente vous attendra au cœur de la vallée Vermenagna. 
  • En train depuis Turin, vous en aurez pour une belle heure à partir de la gare de Porta Nuova (différente de Porta Susa où passe la ligne Milan – Paris).

Note : actuellement, la ligne Cuneo – Nice ne circule plus suite à un éboulement. Pour la même raison, la ligne Paris-Milan ne circule plus non plus. C’est un peu la poisse et on espère que ce sera vite résolu !

Attention : en Italie, il faut prendre un ticket spécial pour les vélos. Il coûte 3,5€ par vélo mais est valable sur toutes les lignes régionales pour une journée.

Comment repartir de Turin ?

  • Pour repartir de Turin, une ligne TGV (actuellement et temporairement arrêtée) permet de rejoindre Paris. En revanche, il n’y a pas d’espace vélo, il faudra démonter votre monture. 

  • Une ligne de bus Flixbus relie Paris et accepte les vélos en théorie. En pratique, ils nous ont fait des mauvais coups à trois reprises, donc on ne trouve pas le service fiable (en gros, il n’y a pas un seul aller-retour qui s’est bien passé). Les bus sont majoritairement arrivés sans porte-vélos alors que nous avions réservé et payé nos places (donc ils étaient censés en avoir). À chaque fois, nous avons dû négocier notre montée dans le bus avec des chauffeurs franchement peu sympas…

 

La meilleure période pour visiter le Piémont ?

Entre avril et octobre, le Piémont est une belle destination. Toutefois, je ne recommanderais pas de parcourir l’EuroVelo 8 entre Cuneo et Turin en été car les températures peuvent vite grimper et les zones ombragées sont rares. Le printemps et l’automne sont de belles saisons ensoleillées avec peu de risques de chutes de neige. 

L'EuroVelo 8 entre Cuneo et Turin en famille ?

L’EuroVelo 8 de Cuneo à Turin est un bon itinéraire… mais à largement finaliser. Globalement sécurisé et tranquille, la majorité de l’itinéraire est composé de petites voies partagées avec peu voire pas du tout de trafic. 

L’entrée dans Turin est sécurisée à partir de Villafranca Piemonte. Il y a quelques portions qui manquent d’entretien. 

Je ne conseille pas l’itinéraire à des familles avec des jeunes enfants à vélo. Plusieurs petites portions sont très dangereuses avec beaucoup de trafic et des italiens toujours aussi impatients au volant. 

Dans quel sens parcourir L'EV8 sur cette portion ?

Le parcours de l’EuroVelo 8 de Cuneo à Turin est plus aisé à réaliser dans ce sens car il est principalement en descente. La balade sera plus facile mais ne sera pas difficile pour autant dans le sens Turin-Cuneo. Il faudra juste être conscient que vous serez constamment en faux-plat montant !

Combien de temps prévoir pour cet itinéraire ?

Pour parcourir l’itinéraire de Cuneo à Turin à vélo, je recommande de prévoir 2 à 3 jours. 4 jours, pour un rythme plus détendu avec bébé, auraient été mieux (pour se laisser le temps de visiter) mais l’itinéraire se fait facilement en 2 jours pour des cyclistes en couple / solo qui ont un bon rythme.

Prendre plus de temps permet de faire des pauses pour explorer les villages ou pour déguster de bons petits plats locaux et typiques. À vous de voir !

Voyager à vélo clés en main

Pour vous permettre de vivre une belle expérience, de nombreuses agences vous accompagnent en vous proposant des séjours organisés et/ou sur-mesure sur les plus beaux itinéraires vélo de France et d’Europe. Pas besoin de gérer toute la logistique, il n’y a plus qu’à pédaler… Une solution idéale pour se lancer !

Nous vous proposons ici ces 2 agences sérieuses  :

Les étapes de l’EuroVelo 8 de Cuneo à Turin  

  • Étape 1 : de Cuneo à Piasco – 47km
  • Étape 2 : de Piasco à Vigone – 46km
  • Étape 3 : de Vigone à Turin – 41km

L’EuroVelo 8 de Cuneo à Turin est un parcours scénique donnant sur les montagnes.

Étape 1 : que voir de Cuneo à Piasco ?

57 km

3h30

Sur petites voies partagées

Tous vélos

Itinéraire non balisé

+ 360m

Moyen

Cette première étape au pied des imposants massifs alpins offre de beaux panoramas. Si le parcours est globalement plat, on y trouve toutefois quelques petites montées qui font que cette partie de notre voyage est un peu plus exigeante physiquement. Pensez qu’en récompense, les points de vue sont vraiment sympas. 

Sur la route, nous avons fait une belle pause à Dronero. Ville médiévale, ses bâtisses donnant sur la rivière et les montagnes donnent un charme fou au lieu. Avec ses petites ruelles et son pont du diable, la petite ville vaut vraiment le détour. 

Une étape plutôt facile nous mène ensuite jusqu’au pied des monts environnants Saluzzo avec ses vignes et ses cultures de fruitiers. Quelques belles côtes nous font poser pied à terre avant de redescendre et d’atteindre Piasco pour une première nuitée.

Dronero, son pont du diable

Le Pont du Diable à Dronero est une merveille architecturale médiévale qui enjambe la rivière Maira. Construit au XIIIe siècle, ce pont en pierre offre une vue imprenable sur les environs et témoigne de l’ingéniosité de l’époque. À vélo, nous y passons par l’intermédiaire de l’EuroVelo 8.

I ciciu del villar

I Ciciu del Villar à Villar San est un site géologique unique où des formations rocheuses en forme de champignons semblent émerger du sol. Ces formations naturelles fascinantes sont le résultat de millions d’années d’érosion et offrent un spectacle saisissant à découvrir.

Pour la visite, il faudra cependant laisser les vélos pour continuer à pied. Les formations les plus impressionnantes sont au tout début de la balade, vous pourrez donc les admirer.

La passerelle himalayenne à Morra del Villar

La passerelle himalayenne à Morra del Villar enjambe la magnifique rivière Maira. Offrant une vue panoramique spectaculaire sur les paysages alpins environnants, cette passerelle est une attraction populaire pour les amateurs de randonnée.

Accessible par le biais d’un petit détour, il est chouette d’aller la voir par curiosité mais il sera en revanche difficile de la traverser avec des vélos chargés (oublions totalement les carrioles).

Étape 2 :  que voir de Piasco à Vigone ?

51 km

3h30

Sur voies partagées

VTC, vélos de voyages recommandés

Itinéraire non balisé

+ 60m

Facile

L’EuroVelo 8 de Piasco à Vigone est principalement en descente, ce qui en fait la partie la plus facile du séjour d’un point de vue physique. Cette configuration offre une balade agréable et détendue, permettant de profiter pleinement des paysages environnants sans trop d’efforts. 

Dans un premier temps, on apprécie la ville de Manta, avec son château perché et dominant la ville. Unique, le château est connu pour ses fresques de style gothique tardif très bien conservées. 

Quelques coups de pédale nous mènent ensuite dans la belle cité médiévales de Saluzzo (Saluces en français). Avec ses petites ruelles pavées, son bâti ancien et bien conservé ainsi que sa belle dynamique, la ville appelle à la visite. Si vous le pouvez, nous vous conseillons d’ailleurs d’y faire étape et de lâcher les vélos pour en profiter pleinement. 

À la sortie de Saluzzo (où l’on aperçoit normalement le Mont Viso), quelques détours vraiment sympas sont proposés sur l’EuroVelo 8. Si le temps le permet, ils sont super scéniques et offrent de beaux points de vue.

L’étape évolue ensuite au cœur de la campagne du Piémont avec ses nombreuses fermes laitières avant de rejoindre une belle piste cyclable à la sortie de Villafranca Piemonte.

Cette étape nous fait passer sur deux grands axes plutôt inconfortables et dangereux. Même si c’est sur 500 m, ne vous y lancez pas avec des enfants et restez vigilants si vous êtes entre adultes.

Le château de Manta

Le Château de Manta, situé près de la ville de Saluces,est une forteresse médiévale impressionnante datant du XIIe siècle. Niché au sommet d’une colline, ce château bien préservé offre une vue panoramique sur la vallée environnante et abrite des fresques remarquables datant du XIVe siècle.

LE centre historique de Saluzzo

Le Centre historique de Saluces est un véritable joyau médiéval, caractérisé par ses ruelles étroites, ses maisons colorées et ses places pittoresques. En plein centre, sa cathédrale du XVIème siècle est un chef d’oeuvre dont il faut pousser les portes. Un conseil : délaissez les vélos puis promenez-vous à travers ses rues pavées et découvrez ses boutiques artisanales, ses cafés et ses églises historiques.

L’abbaye de Staffarda


L’Abbaye de Staffarda, fondée au XIIe siècle, est un exemple remarquable d’architecture cistercienne en Italie. Entourée de jardins paisibles, cette abbaye offre une atmosphère sereine où les visiteurs peuvent admirer son cloître et ses magnifiques fresques médiévales.

Santuario Della Beata Vergine Del Pilone, Moretta

Avec un détour (il existe une liaison avec l’EuroVelo 8 à Villafranca Piemonte), le Sanctuaire Della Beata Vergine Del Pilone est un lieu de pèlerinage perché sur une colline près de la ville de Saluzzo. Ce sanctuaire pittoresque offre une vue panoramique sur la campagne environnante et abrite une statue de la Vierge Marie, attirant les fidèles et les visiteurs en quête de spiritualité.

Étape 3 :  que voir de Vigone à Turin ?

42 km

3h

Sur pistes et voies vertes

Vélos de voyage, VTC recommandés

Itinéraire balisé

+ 90m

Facile

Le terrain ici est plutôt plat, ce qui rend la route facile à parcourir. Nous approchons de Turin par le biais d’un itinéraire étonnamment sécurisé. Pistes cyclables (parfois mal entretenues malheureusement) et petits chemins en terre nous accompagnent avant de commencer à traverser les premiers parcs, notamment celui du Pavillon de chasse de Stupinigi, marquant l’entrée dans la périphérie de Turin. 

Par la suite, un enchaînement de parcs et voies vertes nous mène le long du Pô jusqu’au centre-ville de Turin. Si les infrastructures laissent parfois à désirer (nombreuses racines, pont à traverser avec deux goulottes glissantes, etc.), l’itinéraire a le mérite de nous porter jusqu’en ville en toute sécurité. 

Nous ne restons pas visiter Turin pour cette fois car nous arrivons 20 min avant le départ de notre train. Le trajet pour la gare reste plutôt sécurisé même si peu respecté par les automobilistes. 

Le Pavillon de chasse de Stupinigi

Le Pavillon de chasse de Stupinigi, situé près du Turin, est un chef-d’œuvre baroque du XVIIIe siècle. Conçu comme un palais de plaisance pour les ducs de Savoie, ce pavillon élégant est entouré de jardins magnifiques et abrite des intérieurs somptueux ornés de fresques et de sculptures.

© Bruno_Rossato_71 – Pixabay

Le Château de Moncalieri

Le Château de Moncalieri, autrefois résidence royale, est un magnifique exemple d’architecture baroque piémontaise. Avec un petit détour de l’EuroVelo 8 (variante en théorie balisée), on l’atteint rapidement pour une belle et longue visite !

Le Borgo Medievale di Torino

Actuellement fermé jusqu’en juin 2026, le bourg médiéval se situe au cœur du Parco del Valentino sur lequel passe l’EuroVelo 8 à Turin. Ce site historique se visite en temps normal avec son château fort, ses jardins et ses boutiques d’artisans !

La mole Antonelliana

Monument emblématique de Turin avec ses 167,5m de haut, la Mole est un immanquable. En forme de dôme, ce bâtiment qui était au départ destiné à devenir un lieu de culte. Un ascenseur vous permet de rejoindre le sommet de l’édifice pour avoir un point de vue magnifique sur la ville et ses montagnes en arrière-plan. Pour prolonger la visite, la Mole Antonelliana abrite également le musée du Cinema.

Notre avis sur l’EuroVelo 8 de Cuneo à Turin 

L’EuroVelo 8 de Cuneo à Turin offre une expérience cycliste riche en découvertes. Les sites historiques comme le Château de Manta et le Pavillon de chasse de Stupinigi ajoutent une touche culturelle captivante. Avec de bonnes infrastructures cyclables et une gastronomie locale savoureuse, L’EuroVelo 8 entre Cuneo et Turin est une belle escapade pour les passionnés d’Italie et de patrimoine historique et culturel.

Il faut toutefois noter que l’itinéraire dmanque d’infrastructures à certains points. Les passages sur les voies partagées

NOTE : cet article a été en grande partie rédigé par ma nièce, Krysten, dans le cadre de son stage avec Un Monde à Vélo ! C’est également elle qui a préparé le voyage et a défini les différents points d’intérêts du parcours.

Mila - rédactrice Un Monde à Vélo

À propos de l’autrice

Mila

En 2017, à l’occasion de son premier tour d’Europe à vélo, Mila commence à partager ses expériences de baroudeuse. Passionnée de photographie et engagée, elle lance le média Un Monde à Vélo. Son objectif : rassurer dans un discours ambiant du dépassement de soi et rendre la thématique du cyclotourisme accessible à tous et surtout à toutes. 

[instagram-feed feed=2]
0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *