Destination Inconnue - projet de voyage à vélo
Mar 15, 2020
Posted by: Mila

Destination Inconnue et coronavirus : une aventure entre parenthèses

Destination Inconnue : notre projet en suspend ?

Voilà quelques semaines déjà que nous devions vous présenter Destination Inconnue, notre nouveau projet de voyage à vélo. Malheureusement, les événements qui se sont succédés ne nous ont pas permis de prendre le temps pour vous faire cette petite présentation.

Après notre Tour d’Europe en 2017, notre demi-tour de France en 2018 et notre épopée sur l’EuroVelo 3 en 2019, nous allions enfin partir pour la grande aventure : un périple hors Europe, en direction de la Chine. Aujourd’hui, après 6 jours en quarantaine, le doute s’installe. On vous explique tout.

Arrière-pays bordelais - Scandibérique

Présentation du projet Destination Inconnue

Destination Inconnue est le projet dont on rêve depuis longtemps. Jusqu’à présent, nous nous étions mis des limites : de temps, d’itinéraire, d’espace. Lorsque nous avons quitté Paris en 2017, nous savions que nous voulions mener un projet à long terme avec l’idée de combiner notre vie nomade avec un projet professionnel. Dès le début du tour d’Europe, nous avons commencé à travailler en free-lance à côté du voyage. Sans cela, voilà bien longtemps que nous aurions repris un emploi tous les deux et que nous serions arrivés à bout de notre épargne.

Le dernier voyage a été une révélation pour nous. Nous avons adoré bosser sur les routes, découvrir les véloroutes européennes à nouveau, travailler avec nos partenaires, s’arrêter quelques jours travailler puis continuer le voyage.

Nous avons néanmoins réalisé deux choses. D’une part, nous avons manqué d’un peu d’aventures, comme celles que nous avons vécues en Norvège, dans les montagnes. D’autre part, arrivés en Espagne, nous étions fatigués du rythme imposé par les alternances de travail et de voyage. À l’avenir, nous rééquilibrerons donc tout cela.

Destination Inconnue c’est un projet pour lequel nous avons décidé de ne rien fixer pour pouvoir garder la flexibilité de l’aventure. C’est notre dernier voyage au long cours avant plusieurs années, probablement l’aventure de notre vie. Évidemment, c’est bien pour cette raison qu’il nous tient tant à coeur !

Description du voyage

Quelle durée ?

Combien de kilomètres ?

Notre départ initialement prévu le 29 mars 2020 est reporté, jusqu’à nouvel ordre.

Le voyage devrait durer entre 8 mois et 1 an. Mais s’il le faut, nous rentrerons un peu plus tôt ou un peu plus tard, nous nous adapterons. C’est le budget qui déterminera tout ça car car nous comptons diminuer nos missions professionnelles pour nous focaliser sur notre aventure.

Nous devrions parcourir entre 8 000 et 12 000 km. Nous comptons environ 1 000 km par mois avec une pause tous les trois jours a minima pour vous partager notre aventure sans jamais prendre trop de retard.

L’idée est de partir à la découverte de lieux plutôt insolites, hors du temps et en pleine nature. Ce sera plus sportif que d’habitude 😉

Où allons-nous ?

C’est vous qui décidez !

L’année dernière, alors que nous pédalions, l’idée nous a traversé l’esprit : et si, finalement, on vous laissait choisir notre route ? Nous sommes souvent très contents qu’importe l’itinéraire, et on trouve que c’est un bon moyen de vous faire suivre le voyage.

Le principe, concrètement, ce serait de proposer des votes entre plusieurs itinéraires sur nos réseaux sociaux (et sans doute via la newsletter). Nous avons testé l’idée l’année dernière, vous avez été nombreux à réagir.

C’est pour cette raison que le projet s’appelle Destination Inconnue. Nous ne savons pas où nous allons et encore moins où vous nous amènerez.

Toutefois, nous avions une vague idée de l’itinéraire. Voilà longtemps que l’on rêve de la Route de la Soie, un itinéraire mythique pour les voyageurs à vélo. La destination globale, c’était donc le grand est. Mais à cause de toutes les restrictions pour les visas, il n’y a pas forcément beaucoup de choix d’itinéraires dans les grandes lignes.

L’envie de donner du sens au projet

Nos réalisations en route

Nous voulons, comme toujours, valoriser le voyage lent, doux et accessible à tous à travers cette nouvelle aventure à vélo.
Nous comptons également réaliser plusieurs portraits sur la route de personnalités qui oeuvrent localement et apportent du bonheur au quotidien.

Sur les routes, nous allons rédiger, beaucoup. Prendre des notes, vous donner toutes les informations possibles sur notre aventure, vous partager nos photos, réaliser des vidéos. Puis, nous avons l’envie de réaliser un film qui retracera notre aventure, avec des scènes inédites et les fameux portraits marquants.

Le dossier de sponsoring du projet Destination Inconnue

Pour les curieux, nous avons réalisé un dossier de sponsoring que nous avons envoyé à plusieurs partenaires potentiels. D’ailleurs, si vous connaissez des marques qui pourraient être intéressées par notre projet n’hésitez pas 😉 Nous recherchons toujours des partenaires !

Les questions que l’on se pose suite à l’épidémie du coronavirus

Bon, on ne va pas vous le cacher, mais l’épidémie de coronavirus a de sérieux impacts sur notre projet Destination Inconnue. C’est vrai que l’idée du voyage était de laisser place au hasard, mais évidemment, il est essentiel d’avoir un minimum de données avant le départ. Surtout afin de déterminer l’équipement.

Aujourd’hui, il y a pas mal de choses qui entrent en compte pour ce projet. Il n’est pas annulé, bien sûr, mais il va peut-être falloir le revoir de A à Z.

Passage en forêt EuroVelo 3
Danemark - EuroVelo 3 - Hæverjen

1. Nos interrogations quant à la date de départ

Si vous avez bien tout suivi jusque là, vous avez noté que nous avons prévu de prendre la direction de la Route de la Soie, même si nous ne savons pas par où nous y arriverons. Seulement, cette route se situe en partie à plus de 4000 mètres d’altitude. Autant vous dire qu’une telle traversée ne s’entreprend pas toute l’année, surtout à vélo. À la fin de l’été, les températures sont déjà très fraîches et la neige risque de s’inviter à la fête.

Nous sommes confinés depuis 6 jours déjà, en Italie. Mais le coronavirus frappe toujours très fort. Équipés de passeports français et italien, les frontières se ferment au fur et à mesure que les choses évoluent. Clairement, il n’est pas envisageable de partir aujourd’hui. Si nous avions d’abord reporté notre départ du 29 mars au 15 avril, cela nous semble bien compromis. Quand bien même la situation s’améliorerait ici, il faudra un certain temps pour qu’elle se désamorce à l’international.

Puis, chose toute bête, il nous faudra un peu de temps après la levée de barrières pour que l’on puisse s’équiper pour ce voyage. Ici, tout est bloqué au moins jusqu’au 3 avril. Nos vélos Riverside sont à Lille pour le moment, qui sait quand ils arriveront à cause de la quarantaine !

Aucun problème, on s’adapte. Néanmoins, il nous semble peu probable que l’on puisse partir avant le mois de mai, voire même le mois de juin. Ce qui compromet notre passage par la route de la Soie pour cette année.

Alors qu’allons-nous faire ? Où allons-nous ? Là, c’est le flou artistique. Destination Inconnue !

2. Nos interrogations quant au budget

Si d’apparence, on peut se dire que le coronavirus n’a pas d’impact sur nous, les voyageurs qui ont tout leur temps, eh bien… C’est tout le contraire. Si nous arrivons à voyager depuis si longtemps, c’est parce que l’on a mis en place des solutions qui nous permettent d’avoir des rentrées d’argent régulières. Des heures et des heures de travail, sur ce blog, à la maison, avec des clients.

On gagne quelques centaines d’euros par mois en hiver. Avec le mode de vie que l’on a, ça nous suffit. Sauf qu’avec le coronavirus, tous nos revenus sont passés à zéro.

Plus rien. Nada. Niet. Plouf. Oopsy.

Certains projets ont été reportés. D’autres n’ont même pas été prévus, puisque nous devions partir. Résultat : ce sont nos économies prévues pour le voyage qui vont y passer dans les 2 prochains mois. Bon on connaissait ces risques-là et on a un peu de marge pour le moment. Espérons que l’activité se relance un peu après pour éviter de trop toucher à nos économies. Nous verrons bien. Toujours est-il que plus on pompe dans notre budget, moins l’aventure sera longue. Surtout que la vie de sédentaires coûte bien plus chère que la vie d’aventuriers…

EuroVelo 3 - Norvège à vélo
paysages arrière-pays Norvège à vélo

En conclusion : ce n’est pas si grave (pour nous), mais c’est bien ennuyeux !

Il va nous falloir un peu de temps de réflexion pour remettre les choses à plat, maintenant que le choc de cette mise en quarantaine est passé. Dans tous les cas, rien ne sert de prévoir aujourd’hui car il nous manque des informations capitales.

Cela nous révèle beaucoup de choses comme la fragilité de notre situation pour le moment ou celle du monde qui peut se retrouver face à des problématiques inédites. Mais quel bonheur finalement de ralentir, n’est-ce-pas ? Avouons-le, avec tous les copains qui sont au bord du “burn-out”, cette pause imposée ne pourra que leur être bénéfique (même si elle fera sans doute mal financièrement à plusieurs d’entre nous).

Et puis, ça nous fait tout drôle, à nous, européens, de voir les frontières se fermer. C’est difficilement concevable. Nous qui avons toujours eu le droit d’aller presque partout, on se retrouve confinés, appelés à rester à la maison, bloqués aux frontières Quelle drôle d’époque !

Et vous, vous vous posez plein de questions avec cette situation ? Ça change vos plans de cette année ?

Épinglez l’article sur Pinterest

Destination Inconnue : comment le coronavirus change la perspective de notre grande épopée ?
Destination Inconnue : comment le coronavirus change la perspective de notre grande épopée ?

You Might Also Like

Comments ( 11 )

  • Bellinaso henri

    Bonjour Mila et Denni,
    Je vous souhaite de pouvoir partir vers votre destination inconnue le plus tôt possible en espérant que les frontières s’ouvrent vers l’orient.
    Ta page Facebook ainsi que le site web est un trésor pour tous les voyageurs du monde.
    Pour ma part notre projet de deux mois vers la Suède est retarder, on espère partir juin au plus tard.
    Pour des sponsors, à tu essaye Millet et Patagonia, je sais que de temps en temps ils aident des jeunes dans leurs projets d’aventures.
    Prenez bien soins de vous ainsi que tous les membres de la communauté.
    Tanti baci a voi due.

    • Mila

      Bonjour Henri,

      Merci beaucoup pour ce petit message qui fait chaud au coeur !
      Nous sommes désolés pour ce changement de programme. C’est vrai que les temps sont compliqués et que tout est chamboulé. De notre côté, en Italie, nous réalisons de plus en plus la complexité de l’affaire. Au bout de 3 semaines, on ne voit pas le bout de ce satané virus !

      Je n’ai pas pensé à Millet et Patagonia en effet, merci beaucoup de m’y faire penser. Mais en ce moment, je crois bien qu’il va être difficile de partir avec de nouveaux partenaires. Ça ne va plus être la priorité dans les prochains mois !

      Prenez soin de vous également et bon voyage (ne pas perdre espoir) en Suède prochainement 🙂

      Buona serata 🙂

      Mila & Denni

  • gobois64

    Bonjour Mila,
    n’ayant aucune expérience en voyage d’une telle ampleur je ne peux que vous souhaiter une belle nouvelle aventure. Mais surtout, prenez soin de votre santé tous les deux surtout que vous êtes actuellement en Italie, car c’est cela le plus important. Bien sûr je suivrai votre périple avec un grand intérêt et plaisir. Toujours bravo pour ta chronique Mila, lire tes articles est toujours motivant. Patience et santé à vous deux !

    • Mila

      Bonsoir Gérard,

      Eh bien, je te souhaite également une bonne période de quarantaine, il me semble que la France suive le modèle italien, alors fais bien attention !
      Merci encore pour ton petit message et il ne reste plus qu’à patienter, c’est certain.

      Très bonne soirée,

      Mila

  • Amado

    Bonsoir,
    Ce post remonte un peu le moral parce que votre façon d’écrire les choses m’apporte de la sérénité.

    Voici mon expérience, j’espère que ça fera office de “serrage de coudes” :
    Cela fait plus d’un an qu’une amie et moi avons prévu de partir pour 5 mois de voyage à vélo, direction les Balkans. On devait partir début avril et aller apprendre des polyphonies bulgares, entre autres…
    On ne sait pas trop si on va pouvoir ne serait-ce que quitter nos villes respectives de si tôt et ça pose beaucoup de questions.
    Pour ma part j’ai tout préparé de longue date (fin de contrat avec différents employeurs, j’ai aussi quitté mon appart et pris une sous-loc juste avant de partir…) donc difficile de juste annuler et rester où je suis puisque techniquement je n’ai plus ni maison, ni boulot.
    Cette pause est “stratégique” dans ma carrière : j’avais prévu de partir au meilleur moment et j’ai besoin de ce laps de temps pour prendre du recul. Il ne sera pas possible de faire ce voyage dans un an, c’est cette année ou plus tard. Pareil pour mon amie.
    Avec mon amie on espère donc pouvoir au moins voyager à petite échelle en France (peut-être juste le Sud Est) et en profiter pour visiter des coins où on aimerait s’installer sur du long terme (en habitat collectif, une autre aventure…). Essayer autant que possible de vivre dehors et mener une belle petite vie simple, c’est ce qu’on espère réussir à préserver. On se prépare à devoir partir plus tard mais on arrivera sûrement à sauver quelques mois et à réajuster le projet..

    Bon courage !

    • Mila

      Bonsoir Amado,

      Merci beaucoup pour ton petit message.
      Je suis vraiment désolée pour ton projet de voyage, c’est vrai que ça tombe mal et nous sommes nombreux à nous retrouver un peu dans une situation compliquée avec ce virus. Notamment, ceux qui comme toi, ont tout lâché pour partir.

      Malheureusement aujourd’hui, ce sera difficile de savoir. Tout d’abord parce que les frontières sont fermées, mais surtout parce que l’on n’a aucune idée de la durée de la crise. Ça nous force à vivre au jour le jour et ça, que ce soit le voyage ou la quarantaine, ça aide forcément à prendre du recul. Néanmoins, s’il est déjà possible de circuler en France d’ici un moment, ce serait une belle opportunité pour vous. La France est un pays merveilleux, un pur bonheur pour les cyclos.

      On espère désormais pouvoir prendre le départ en juin, une durée quand même assez large. Nous sommes donc en train de travailler sur des projets pour lesquels nous n’accordions pas de temps auparavant. Mais, c’est vrai que nous avons passé les premiers jours de notre quarantaine un peu sous le choc avant de se dire qu’il ne restait plus qu’à rebondir !

      Concernant ta carrière, je ne connais pas ta situation, mais je reste convaincue que les “moments importants” sont bien plus souples que nous l’imaginons 😉 ! Finalement, tu trouveras la réponse en prenant le recul dans ce voyage.

      Belle route à toi et ton amie, en te souhaitant également bon courage pour ces prochaines semaines !

      Mila

      • Amado

        Bonjour Mila,

        Merci pour ta réponse, j’espère que vous arriverez à préparer un super voyage plan B et que d’ici là vous aurez plaisir à travailler sur ces projets “délaissés”.

        Bon vent !

  • Céline

    Je trouve ton article plein de bon sens. Ce changement de programme et les difficultés financières auxquelles nous allons devoir faire face en tant que free-lance ne sont pas réjouissantes mais tu as trouver les mots juste pour en parler en transformer la situation en fin du monde. Alors bravo pour ça !

    En ce qui concerne votre voyage j’adore le principe ! J’ai déjà hâte de prendre part aux votes. J’espère que vous trouverez les moyens de partir ici ou là dans peu de temps. Courage pour le confinement. J’imagine qu’on le vit mieux quand la nature est proche.

    • Mila

      Salut Céline,

      Merci beaucoup pour ton message ! C’est ce que j’essayais effectivement de faire transparaître dans mes mots. Malgré la situation inconfortable, la nôtre reste bien confortable si on commence à regarder autour.

      Nous avons hâte de partir, ceci dit, nous nous sommes lancés dans de nouveaux projets aussi, donc tout va bien de notre côté. Bon courage pour le confinement aussi, je crois que les règles s’élargissent désormais.

      À bientôt 😉

  • Candie

    Pas simple tout ça effectivement. En suivant vos posts RS depuis un moment, c’est vrai que j’avais pensé à vous et votre projet de partir vers l’Asie. Je vous souhaite bon courage en ce moment, sur tous les plans, et j’espère vraiment que votre projet verra le jour dans les meilleurs conditions possibles dans le futur !!

    • Mila

      Coucou Candie,

      Merci pour ton petit message ! Nous avons la chance d’avoir un pied à terre et de ne pas être bloqués on ne sait où en ce moment, donc tout va bien. Je vous souhaite bon courage aussi, le coronavirus chamboule peut-être des choses pour vous ici. En tout cas, je l’imagine bien !

      À bientôt 😉

Enter Your Comments Here..

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.