Vendée Vélo Tour, une boucle vélo de 700 km à faire en 10 jours !

par | Mis à jour le 22/05/2024 | Les Pays de la Loire à vélo | 3 commentaires

Le Vendée Vélo Tour est un circuit inauguré en juin 2023 qui vous permet de réaliser un grand tour de la Vendée à vélo. 20 étapes vous permettent de déambuler au travers des paysages riches et variés du département. Fort de ses 700 km, le Vendée Vélo Tour emprunte quelques portions de plusieurs grands itinéraires comme La Vélodyssée, La Vélo Francette ou encore la toute récente Vélidéale. 

Nous sommes partis à la découverte de ce périple exceptionnel sur 3 jours avec 3 étapes complètement différentes : la première le long du littoral, la seconde dans les marais et la troisième dans le bocage. Certes vous ne pourrez pas faire les sauts de puce que nous avons faits mais nous pouvons vous donner un aperçu de ce que le Vendée Vélo Tour peut vous offrir (et vous aurez même un petit guide sur chaque étape parcourue).

INFORMATIONS DE TRANSPARENCE SUR CET ARTICLE

  • Article rédigé suite à un partenariat rémunéré : oui
  • Lien(s) d’affiliation* : non
  • Produit(s) cité(s) ayant fait l’objet d’une dotation : non

Cet article a été rédigé suite à un reportage réalisé avec la marque En Vendée. Nous partageons notre expérience telle que nous l’avons vécue et restons libres de notre contenu. 

L’itinéraire du Vendée Vélo Tour

643 km

10 à 14 jours

Entre voies vertes et voies partagées peu fréquentées

VTC, vélo de voyage ou gravel

Balisé, GPS conseillé en support

3290 m de D+

Niveau intermédiaire

Itinéraire en 20 étapes, le départ du Vendée Vélo Tour se situe aux Sables d’Olonne (accessible en train + vélo). Direction le sud pour une première étape à la Tranche-sur-Mer avant de rejoindre le Marais Poitevin. 

Une fois que l’on quitte La Vélodyssée, puis La Vélo Francette, changement d’ambiance ! La fréquentation diminue sur les pistes cyclables vendéennes pour laisser place à un cadre plus calme et bucolique. Abbayes et marais rythment votre déambulation avant de remonter vers le Puy du Fou au cœur du bocage vendéen. 

Attention, ça grimpe ! Plus vallonné, l’itinéraire est aussi plus sportif avec un terrain plus accidenté. Dans un cadre verdoyant, les Petites Cités de Caractère qui longent l’itinéraire vous invitent à la halte. 

Un parcours connecté à d’autres véloroutes

Le Vendée Vélo Tour est connecté à plusieurs itinéraires. Il emprunte même les tracés de plusieurs grands itinéraires nationaux et internationaux. 

  • La Vélodyssée, partie française de l’EuroVelo 1 (cf. le Réseau EuroVelo) : concerne toute la partie du littoral vendéen ou presque. Cette véloroute européenne vous mène vers le nord jusqu’en Norvège ou vers le sud jusqu’au Portugal !
  • La Vélo Francette au niveau des marais asséchés, au sud de l’itinéraire. Elle rejoint La Rochelle ou Ouistreham.
  • La Vélidéale, qui est une toute nouvelle véloroute, mène jusqu’en Creuse ou à Nantes. À Nantes, on rejoint aussi aisément La Loire à Vélo.
icône-vélo-couple

Les étapes du Vendée Vélo Tour

Le Vendée Vélo Tour est constitué de 20 étapes. La majorité d’entre elles représente entre 2h et 4h de vélo et peuvent aisément être doublées. C’est pour cette raison que l’on peut prévoir le tour de Vendée en 10 à 12 jours  de vélo (avec un moyenne de 60 à 70 km par jour). 

Attention : à vélo, les jours de pause sont essentiels et sont souvent sous-estimés. N’oubliez d’en prévoir si vous comptez partir pour cette jolie boucle !

    • Les Sables-d’Olonne – La Tranche-sur-Mer (44 km)
    • La Tranche-sur-Mer – Saint-Michel-en-L’Herm (28 km)
    • Saint-Michel-en-L’Herm – L’Ile-d’Elle (45,6 km)
    • L’Ile-d’Elle – Maillezais (25 km)
    • Maillezais – Fontenay-le-Comte (40 km)
    • Fontenay-le-Comte – Vouvant (19 km)
    • Vouvant – La Châtaigneraie (49,3 km)
    • La Châtaigneraie – Pouzauges (25 km)
    • Pouzauges – Le Puy du Fou (Les Epesses) (46 km)
    • Le Puy du Fou (Les Epesses) – Mortagne-sur-Sèvre (22 km)

    • Mortagne-sur-Sèvre – Cugand (32 km)
    • Cugand – Montaigu (20,9 km)
    • Montaigu – La Rabatelière (27,6 km)
    • La Rabatelière – Saint-Etienne-du-Bois (42,3 km)
    • Saint-Etienne-du-Bois – La Garnache (37,4 km)
    • La Garnache – Bouin (33,5 km)
    • Bouin – La Barre-de-Monts – Fromentine (34 km)
    • Noirmoutier – La Barre-de-Monts – Fromentine (22 km)
    • Fromentine – Saint-Gilles-Croix-de-Vie (36 km)
    • Saint-Gilles-Croix-de-Vie – Les Sables-d’Olonne (37 km)
icône-vélo-couple

Carnet de voyage : les ambiances du Vendée Vélo Tour

Comme je vous le disais en introduction, nous n’avons eu que 3 jours pour découvrir cet itinéraire de 700 km, mais nous avons un bon aperçu d’une partie du Vendée Vélo Tour grâce à notre passage sur La Vélodyssée en 2018 et à notre petit détour, à l’époque, dans le Marais Poitevin. En somme, nous avons parcouru près de 350 km du parcours, soit la moitié !

Sur le Vendée Vélo Tour, on découvre 3 ambiances plutôt différentes : 

  • Le littoral, avec son marais côtier, ses longues plages, ses stations balnéaires mais aussi ses marais salants plus au nord du département. 
  • Le Marais Poitevin avec son marais mouillé, connu pour son surnom de la “Venise Verte”, et son marais desséché.
  • Le bocage vendéen avec ses champs, ses collines, ses rivières et ses élevages.

1. Ambiance littoral : Des Sables d’Olonne à La Tranche-sur-Mer

Tel le Vendée Globe, on s’élance des Sables d’Olonne pour ce Vendée Vélo Tour. Direction le sud ! Pour la signalétique, cette étape suit l’itinéraire bien rodé de La Vélodyssée. Mais si on repart pour une étape de ce parcours, c’est parce que nous l’avions manquée lors de notre périple de 2018 sur la Vélodyssée.

Les Sables d’Olonne, port connu autrefois pour la pêche à la morue, est aujourd’hui une jolie ville balnéaire où il fait bon vivre. Avant de rouler, nous vous recommandons de faire une halte à l’île Penotte. Oeuvres de Danièle Arnaud-Aubin, une artiste locale, les maisons sont décorées de magnifiques mosaïques réalisées à partir de coquillages. Un coup d’œil à l’emblématique pendule des Sables que l’on rencontre au détour du Remblai et c’est parti pour les premiers kilomètres. 

Nos bonnes adresses – Les Sables d’Olonne

  • L’Admiral’s Hotel : une bonne petite adresse sur le Port d’Olona. On y est un peu excentré, mais l’hôtel, Accueil Vélo, dispose d’un lieu sécurisé pour nos montures et de chambres ultra confortables avec une belle vue. Gros plus : le personnel bienveillant. On recommande !

  • Le Restaurant l’Octopuss : sur le port d’Olona, on y déguste de bons plats entre fruits de mer, brasserie traditionnelle et pizzas. La variété peut paraître étonnante mais nous nous sommes régalés avec des produits frais travaillés à la perfection.

La côte Atlantique nous accompagne encore un moment. Sur la route, admirez le Puits d’Enfer, cette faille impressionnante qui donne sur l’océan. Après la magnifique baie de Cayola, l’ambiance du Vendée Vélo Tour change pour nous mener au cœur des marais du Payré, classés zone natura 2000.

À la sortie, nous nous détournons du Vendée Vélo Tour pour retrouver l’estuaire du Payré où l’on retrouve le petit village ostréicole de la Guittière. Nous en profitons pour faire une halte dégustation chez l’Huîtrier Pie (45 rue des Parcs, Talmont-Saint-Hilaire, propose aussi crustacés, crevettes et une mayonnaise à tomber par terre).

Pour l’anecdote, l’Huîtrier Pie est un oiseau commun du littoral français qui mange des crustacés (et peu d’huîtres malgré son nom). Ça m’a rendu un peu confuse, j’ai cru un instant que huîtrier était un synonyme d’ostréiculteur, ça m’a semblé si naturel comme désignation !

Nico laisse un instant son travail pour prendre le temps de nous expliquer : “Ici, dans l’estuaire du Payré, les huîtres sont en affinage. Elles grandissent un peu plus au nord du département puis nous les mettons ici où elles disposent de tous les nutriments dont elles ont besoin.”

Il faut savoir aussi que leur taille était mesurée selon le nombre d’huîtres qui tenaient dans la main (même si aujourd’hui, les tailles sont standardisées). C’est pourquoi plus le chiffre est haut, plus l’on achète de petites huîtres.

Il est déjà temps de repartir. L’étape nous éloigne un peu du littoral avant de s’engouffrer dans la magnifique forêt de Longeville-sur-Mer. Ici familles, Vttistes et bikepackers au style marqué partagent la piste ondulée aujourd’hui bien fréquentée. Les enfants ruminent sur les micro montagnes russes du Vendée Vélo Tour et c’est rigolo de les entendre (bientôt ce sera à notre tour d’encourager Léa). Nous arrivons en fin de journée à la Tranche-sur-Mer, une station balnéaire coquette où les plages semblent infinies. 

Nos bonnes adresses – La Tranche-sur-Mer

  • Les Dunes Hôtel Spa : un garage sécurisé pour son vélo, un espace détente pour se relaxer, une chambre très confortable face à la mer et une belle piscine couverte pour détendre ses muscles après une belle journée à vélo, que demander de plus ? Ah oui, un accueil super chaleureux et en plus un tarif raisonnable. L’hôtel Les Dunes coche définitivement toutes les cases !

  • Restaurant L’Antre 2 : au cœur de la rue piétonne principale, l’Antre 2 est une petite pépite avec un personnel aux petits soins, une cuisine travaillée exceptionnelle et des plats très bien présentés. On se régale vraiment à un prix raisonnable pour la qualité des produits et du service !

Après un bref passage le long de la réserve naturelle de la Belle Henriette et un aperçu du joli port de l’Aiguillon, on s’enfonce un peu plus dans les terres, on quitte les marais du littoral pour les pistes du marais asséché. Dorénavant, c’est une toute autre aventure qui vous attend. Direction l’abbaye de Maillezais et son marais mouillé !

Pour découvrir l’ensemble de notre guide détaillé sur le Vendée Vélo Tour côté littoral, découvrez notre expérience de la Vélodyssée en Vendée avec toutes nos bonnes adresses :

2. Ambiance du Marais Poitevin, étape de Maillezais à Fontenay-le-Comte 

À Maillezais, nous prenons le temps de découvrir le magnifique marais mouillé à l’occasion d’une balade en barque. Ses canaux verdoyants évoluent à l’ombre des arbres et offrent une expérience originale et très relaxante. À l’embarcadère de l’abbaye de Maillezais (Accueil Vélo), on embarque au son du chant des oiseaux et de la douce tonalité de la pagaie. Accompagnés par un batelier (un jeune du coin, comme tous les bateliers formés par l’association qui gère la structure), on en apprend davantage sur le marais, les espèces qui y vivent et la pêche à l’anguille qui y était pratiquée.

Cette visite exceptionnelle, j’en avais rêvé lors de notre premier passage. À l’époque, nous avions visité le Marais Poitevin avec un beau focus sur les marais desséchés (qui valent aussi vraiment le coup d’oeil) Elle est vraiment magique à vivre !

Place ensuite à l’Histoire avec la visite de l’abbaye Saint-Pierre de Maillezais. Déjà à l’abandon avant la Révolution, s’il n’en reste  aujourd’hui que des vestiges, c’est parce qu’elle a été transformée en carrière de pierre lorsqu’elle a été vendue comme bien public. Les quelques derniers vestiges nous donnent un indice de l’immensité de son église abbatiale, estimée à 105 m de longueur et jusqu’à 60m de hauteur avec sa flèche.

Perchée au milieu du marais Poitevin, avec un savoureux mélange d’art roman et gothique, l’Abbaye de Maillezais a été fortifiée durant les guerres de religion, son portail condamné, ce qui en fait un monument étonnant et unique.

Il ne nous reste plus qu’à déguster quelques galettes dans la charmante crêperie juste à côté de l’Abbaye avant d’entamer la suite de notre parcours ! Crêperie Achille – 5 impasse du petit Versailles – 85420 Maillezais

Le Vendée Vélo Tour nous mène ensuite au cœur d’un paysage champêtre, le long de canaux et de rivières. Sur la route, la Petite Cité de Caractère de Nieul-sur-l’Autise est connue pour son abbaye royale, véritable chef d’œuvre d’art roman. 

Au milieu des champs, on évolue ensuite en hauteur, avec une belle vue sur les paysages vendéens et Fontenay-le-Comte, notre destination. Le temps est couvert et menaçant mais nous optons tout de même pour un petit détour à Saint-Michel-le-Cloucq, direction la boulangerie La Lutine !

À quelques kilomètres du Vendée Vélo Tour, la Lutine (indiquée sur le passage) est célèbre pour sa brioche, son préfou et son gâteau minute. Trois spécialités typiquement vendéennes qui ont remporté plusieurs fois la médaille d’or au concours des produits du terroir. Véritable institution, Marie Guitton-Herbreteau, nous explique que la boulangerie fondée par son père fait un clin d’œil à la clairière où elle a été construite. La légende disait qu’à chaque Saint-Sylvestre, des lutins se rejoignaient ici et venaient jeter des sorts aux passants.

 Avec peu de risques d’être ensorcelés au mois d’avril, on prend le temps pour une dégustation. Et quel bonheur, nous n’avons jamais goûté de brioche aussi succulente ! On complète la découverte par le gâteau minute qui était toujours prêt dans les maisons vendéennes au cas où quelqu’un passerait, et qui a le don de rester bon pendant au moins 2 semaines. Repartis avec le nôtre, on l’a oublié dans une valise puis retrouvé et dégusté une fois de retour à la maison : on valide, il tient vraiment bien 2 semaines !

C’est dans un passage très bucolique en bord de Vendée (la rivière cette fois) que nous terminons notre étape sur le Vendée Vélo Tour à Fontenay-le-Comte et son centre-ville bien conservé. Témoins du riche passé de la ville, on y trouve un grand nombre de maisons et d’hôtels particuliers Renaissance. Non loin, le château de la ville datant du XVIème siècle offre un témoignage resplendissant de cette époque avec un décor un peu similaire à celui du château de Chambord !

Nos bonnes adresses – Fontenay-le-Comte

  • L’Hôtel Fontarabie : les chambres sont cosy, confortables et bien décorées. Il y a un local à vélo sécurisé et l’accueil est vraiment sympa. On y a passé une très bonne nuit !

  • Et son restaurant La Glycine : Si vous vous arrêtez dans cet hôtel, n’hésitez pas à découvrir son incroyable cuisine avec des plats étonnants et succulents. C’était léger, fin et plein de produits sains, on a beaucoup apprécié.

3. Ambiance bocage : Du château de la Flocellière à Mortagne-sur-Sèvre

Au départ de ce troisième et dernier jour sur le Vendée Vélo Tour, nous déambulons dans le parc du majestueux château de la Flocellière. Entre les vestiges du château fort médiéval et la bâtisse châtelaine plus récente, il est difficile de comprendre l’époque de construction de l’édifice. En effet, le château a été rénové au XIXème siècle par une dame très riche. Avec goût et sens du détail, elle a fait travailler les meilleurs spécialistes pour lui donner un style Renaissance. Rien n’est laissé au hasard dans la demeure, jusqu’aux plafonds en bois peints faisant un clin d’œil aux Châteaux de la Loire ou encore les gouttières finement décorées.  

Le château ne se visite pas, mais il est possible d’y séjourner. Même la tour médiévale est privatisable ! Le parc autour est quant à lui ouvert au public. Il est magnifique, offre une belle vue sur le château, une promenade en bord d’étang et dans le lavoir. Vous pourrez même pénétrer au cœur d’un arbre exceptionnel ! 

Une fois la balade terminée, il est plus que temps d’enfourcher nos vélos. Cette étape s’annonce un peu plus sportive que les autres avec près de 500m de D+ au programme et un terrain pas toujours simple. 

Quelques tours de roues et l’on aperçoit déjà la statue emblématique du clocher Saint Michel Mont Mercure, dominant le point culminant de la Vendée. Nous n’en avons pas eu le courage car la visibilité n’était pas au RDV mais, s’il fait beau, cela vaut le coup de gravir ses 199 marches pour admirer le bocage vendéen, voire même l’océan ! 

Non loin, le bois des Jarries nous offre une ombre bienvenue lorsqu’il fait beau. Les paysages sont magnifiques. Au cœur des arbres, on aperçoit par-ci par-là quelques fragments d’un château privatif. Aux Epesses, la route nous invite à faire un détour de 2 km vers Le Puy du Fou. Une halte d’une journée ou plus possible pour celles et ceux qui parcourent le Vendée Vélo Tour ! 

Nous continuons sur notre lancée à contre-cœur avec l’idée de revenir un jour avec bébé Léa ! La Petite Cité de Caractère de Mallièvre est déjà toute proche. Ici, on rejoint la Sèvre Nantaise qui nous accompagnera pour la suite de l’étape. Mais avant de repartir, on profite du charme authentique des ruelles (en pente) de la petite commune au riche passé médiéval.

Quelques coups de pédales et l’on s’engouffre dans la vallée de Poupet (après une belle montée). Le site est magnifique, sauvage, un peu chaotique à certains endroits : une expérience comme on les aime mais qui risque de refroidir les moins expérimentés d’entre nous. Je crains que les petits chemins, peu larges et partagés avec les promeneurs, ne soient très fréquentés en saison estivale. Restez bien attentifs sur cette section ! 

Avec son clocher emblématique, la Basilique Saint Louis Marie Grignion de Montfort est un chef-d’œuvre romano-byzantin. Une halte s’impose pour jeter un coup d’œil à cet édifice unique avant de reprendre la route vers Mortagne-sur-Sèvre, point final de notre escapade sur le Vendée Vélo Tour. 

Sur place, ne manquez pas de visiter le château ou encore le musée des minéraux Le Mange Cailloux et de faire tamponner votre passeport à l’Office de Tourisme !

icône-vélo-couple

Préparer son voyage sur le Vendée Vélo Tour

Pour préparer votre voyage sur le Vendée Vélo Tour, sachez qu’il n’y a pas davantage de difficultés qu’à l’accoutumée. Au contraire, La Vendée est bien développée pour le cyclotourisme, vous trouverez toujours une solution. La météo est réputée assez douce et les vents ne sont – d’habitude – pas si forts. En début d’été 2018, nous avons toutefois connu quelques matinées fraîches et de bonnes averses. Il faudra prévoir une petite laine et une tenue de pluie au cas où !

Combien de temps pour parcourir Le Vendée Vélo Tour ?

  • 10 jours pour un cycliste entraîné ou en VAE.
  • Comptez 12 à 14 jours pour un cycliste qui souhaite prendre son temps pour visiter.

Avec une moyenne de 70km par jour, on peut aisément parcourir le Vendée Vélo Tour en 10 jours. 

Mais pour voir large, je vous recommande de prévoir 14 jours : 12 jours de vélo avec une moyenne de 60km et 2 jours de pause pour profiter des plages ou du Puy du Fou par exemple. 

Itinéraire de 700km, certaines journées peuvent aisément être longues notamment sur la côte qui est plutôt plate. En revanche, au niveau des marais et du bocage vendéen, les étapes sont plus sportives avec un petit effet “montagnes russes”. Ça ne monte pas très haut, mais ça monte fort sur quelques centaines de mètres. Cumulé sur une journée, ça pèse sur les mollets !

À vous d’adapter selon votre niveau 🙂

Dans quel sens suivre Le Vendée Vélo Tour ?

Sur La Vélodyssée, il est recommandé de viser le sud pour une question de vents dominants. Au départ des Sables d’Olonne, il serait donc mieux d’opter pour la Tranche-sur-Mer. 

Pour info, je n’ai pas le souvenir d’avoir été particulièrement gênée en allant vers le nord en 2018. Il n’y a pas de difficulté majeure si vous le parcourez dans l’autre sens !

Quelles difficultés sur le Vendée Vélo tour ?

De manière générale, le parcours est facile, bien balisé, fluide et accessible à tous.

Toutefois, le Vendée Vélo Tour n’est pas un itinéraire spécialement conçu pour un public débutant. Il est important d’être à minima expérimenté et à l’aise avec son vélo. Quelques portions courtes dans le bocage peuvent présenter des difficultés (passages serrés, sur pistes, en pente, caillouteux, etc.)

On est tout de même loin de la piste VTT hyper engagée mais je ne me vois pas y emmener ma mère non plus 😉 !

Autre point difficile : l’hébergement en saison. Il est fortement recommandé de réserver vos hébergements en dur. 

Comment accéder au Vendée VéLo Tour ?

Il y a plusieurs endroits où vous pouvez le rejoindre en train : 

  • Saint-Gilles-Croix-de-vie en TER depuis Nantes
  • Les Sables d’Olonne en TGV / TER
  • Pouzauges accessible en TER depuis Cholet ou Nantes.

De notre côté, nous sommes venus en voiture et l’avons laissée à Mortagne-sur-Sèvre à côté de l’Office de Tourisme où il y a un grand parking gratuit !

Quel vélo pour Le Vendée Vélo Tour ?

Le Vendée Vélo Tour emprunte de nombreuses pistes et sentiers. Je recommanderais donc un gravel, un VTC ou un vélo de randonnée. Le VTT est possible bien entendu, juste plus lourd pour voyager ! Le Vendée Vélo Tour n’est pas adapté aux vélos de route.

Pour ceux qui ne sont pas suffisamment entraînés, je conseille le VAE. Toutefois, un modèle de location typé ville risque de ne pas être très confortable pour la partie bocage.

Si vous découvrez l’univers du voyage à vélo, notre dossier sur le vélo de voyage vous aidera à y voir plus clair !

Pour le coup, j’ai roulé avec un vélo de voyage ADN Cycles Cattin. Je dois dire que c’était royal, la crème du vélo de voyage qui passe vraiment partout avec douceur.

Quel équipement spécifique pour le Vendée Vélo Tour ?

  • Une veste coupe-vent, même en été. L’air peut être frais même s’il fait beau.
  • Une petite laine et un pantalon pour les soirées.
  • Une bonne tenue de pluie qui comprend la totale : poncho (de préférence), pantalon de pluie, couvre-chaussures. 
  • Idéalement, des chaussures de trail qui sèchent vite et des sandales. 
  • Lunettes de soleil, gapette et crème solaire.
  • Du matériel de camping, surtout si vous partez sans réserver à l’avance. Les campings sont nombreux en Vendée, tant sur la côte que dans les terres.

Si vous avez besoin davantage d’informations, consultez notre article pour s’équiper avant de voyager à vélo,

 

Le Vendée Vélo Tour en famille ?

Nous n’avons pas emmené Léa avec nous car nous avons été prévenus que le parcours n’était pas adéquat avec une remorque. En effet, certains passages auraient été compliqués. En revanche, le dénivelé et ces passages plus techniques qui se cumulent dans le bocage vendéen nous font dire qu’il est préférable de ne pas y aller avec des enfants en bas âge.

Quand partir pour le Vendée Vélo Tour ?

Du printemps à l’automne. Je vous conseille ce tour plutôt en dehors de la période 15 juillet – 15 août même si je sais que ce n’est pas toujours possible pour tout le monde. Les vacances d’avril ou les ponts de mai peuvent être une bonne occasion de le parcourir. 

Le passeport du Vendée Vélo Tour

Avant votre départ pour le Vendée Vélo Tour, commandez votre passeport gratuitement sur le site officiel En Vendée pour garder un souvenir marquant de votre voyage !

Si vous ne pouvez pas le recevoir à temps avant votre voyage, vous pouvez également le télécharger en PDF !

Pour trouver davantage d’informations sur le Vendée Vélo Tour et ses étapes, n’hésitez pas à consulter le site Vendée Vélo qui fourmille d’informations étape par étape !

Ces articles vous intéresseront aussi 

Mila - rédactrice Un Monde à Vélo

À propos de l’autrice

Mila

En 2017, à l’occasion de son premier tour d’Europe à vélo, Mila commence à partager ses expériences de baroudeuse. Passionnée de photographie et engagée, elle lance le média Un Monde à Vélo. Son objectif : rassurer dans un discours ambiant du dépassement de soi et rendre la thématique du cyclotourisme accessible à tous et surtout à toutes. 

[instagram-feed feed=2]
3 Commentaires
  1. Mathieu

    Merci pour ce post et votre blog.
    Ce qui est bien avec vous, c’est que vous rendez l’expérience faisable et je m’imagine déjà !
    Merci pour cette fenêtre ouverte sur le monde !

    Réponse
    • Mila

      Merci beaucoup pour ce petit commentaire trop chouette !
      C’est tout à fait ce que l’on souhaite montrer à travers ce site 😉

      Réponse
  2. gobois64

    Bonsoir Mila,
    je réagis tardivement à ton superbe article sur ce tour de Vendée mais j’ai bien pris le temps de lire ta description moi qui habite maintenant à Saint-Gilles Croix de Vie. J’ai déjà pu faire les deux étapes suivantes Saint-Gilles-Croix-de-Vie – Fromentine et
    Saint-Gilles-Croix-de-Vie – Les Sables-d’Olonne, c’est à dire le littoral. Me reste à rentrer dans les terres même si je suis déjà aller jusqu’à Apremont. Donc merci à toi pour inciter à découvrir d’autres paysages vendéens. Cet été j’envisage de faire la Régalande. J’espère que tu vas bien ainsi que ta gentille famille en attendant ton déménagement dans le Finistère (tu dois être un peu impatiente?). Bien cordialement à toi, Denni et Léa !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *