[TEST] – La remorque vélo pour chien Burley Tail Wagon

par | Mis à jour le 18/03/2022 | Publié le 13/03/2022 | TEST matériel | 2 commentaires

Au début de notre périple qui était prévu jusqu’à l’Asie, nous avons adopté Ringo, un chiot trouvé au bord de la route. Contraints de nous équiper en urgence d’une remorque vélo pour chien, nous avons opté pour la Burley Tail Wagon qui nous a été livrée en Grèce.

Les raisons de ce choix pour la Burley Tail Wagon sont multiples :

  • Elle nous a été recommandée par plusieurs voyageurs à vélo
  • Elle pouvait accepter un gros chien (max. 34 kg)
  • Nous souhaitions une remorque qui dure plusieurs années
  • Elle était la seule remorque de qualité disponible à la livraison en Grèce.
  • Son prix était correct

Grâce à la complicité de Véronique, une française qui vit dans la région de Thessalonique, nous avons pu nous faire livrer chez elle !

Conditions du test

Nous avons testé au quotidien la remorque Burley Tail Wagon, d’août à novembre 2021, soit pendant 3 mois et demi. 

Durant cette période, notre chien est passé de 5,3 kg à 22 kg à la fin du voyage. Nous sommes donc en dessous de la charge maximale pour ce test. 

Nous avons emprunté des terrains très variés : chemins, gravel, routes endommagées, routes avec du dénivelé. Et nous avons fait face à tous types de temps sauf la neige : fortes chaleurs, pluie, vent, froid.

Vélo - Salamina - Athènes
Sacoches Vaude + remorque Burley

Description technique de la Burley Tail Wagon

Composition

  • Couverture roll-up avec fermetures éclair et fenêtres en maille
  • Poches de fret pour stocker les laisses et autres jouets
  • Grand hayon arrière pour le chargement et le déchargement rapides
  • Plancher amovible
  • Jantes en alliage 16 “à rayons
  • L’attelage, le bras de remorquage et le drapeau de sécurité
  • Connecteur flexible pour positionner le vélo à plat alors que la remorque reste droite
  • 6061 cadre en aluminium T6
  • Un guidon pour transformer la Burley Tail Wagon en poussette

Description

La remorque vélo pour chien Burley Tail Wagon est une remorque légère et spacieuse créée pour transporter les animaux de compagnie de taille moyenne à grande (ou deux chiens de petite à moyenne taille) sur les routes. Elle peut tout à fait se transformer en poussette, mais ce n’est pas le sujet ici. 

Elle dispose de deux ouvertures. L’une à l’avant pour laisser le chien observer le monde qui l’entoure. L’une à l’arrière pour le laisser entrer et ressortir. Il est possible de laisser les ouvertures fermées et même de dérouler les protections anti-pluie. 

Avec le coup de main, la remorque se plie et se remet en place en un éclair.

Taille du produit

La remorque Burley Tail Wagon est proposée dans une taille unique. 

 

  • Hauteur : 58 cm
  • Largeur : 48 cm
  • Hauteur poignée : 99 cm
  • Dimensions montée : 93 x 79 x 81cm
  • Dimensions pliée : 95 x 71 x 24

Poids

Poids de la remorque : 11kg

Charge maximale : 34kg

Entretien

Stockage :

Il est conseillé de stocker la remorque en intérieur ou de la laisser dans un sac de rangement si vous devez la laisser en extérieur.. 

Entretien du tissu :

Lavage à la main, à l’eau ou avec un savon doux. Ne pas utiliser de produit agressif. Sécher à l’abri de la lumière directe du soleil. Nettoyez les fenêtres avec un chiffon humide.

Prix

Entre 400 et 500€ selon les boutiques.

La remorque vélo pour chien Burley Tail Wagon sur le terrain

Premières impressions

Notre première impression est celle d’un casse-tête chinois ! La remorque arrive complètement démontée dans son immense carton qui, aussi surprenant que cela puisse nous paraître, est plutôt léger pour sa taille. 

Finalement, le montage sera plutôt rapide, en quelques tours de vis, la remorque est montée. Elle nous paraît large et bien plus grande que sur les images. Ringo, encore bébé, a largement la place à l’intérieur. D’ailleurs il s’y installe naturellement presque tout de suite. Il semblerait que la remorque lui donne une sensation de sécurité.

Le tissu est de bonne qualité mais les roues, avec leur système de dégagement rapide, nous posent problème. Si l’une s’enclenche bien, pour la seconde c’est moins clair.

Paysages - île Leucade
Vers le nord de la Grèce, un monde à vélo

Les débuts avec la remorque Burley Tail Wagon

Les premiers 40 km sont fastidieux surtout parce que nous partons directement pour deux à trois jours de montée afin d’atteindre la frontière bulgare.

Une fois en mouvement, Ringo n’apprécie plus sa remorque et pleure beaucoup. Nous nous arrêtons pour lui acheter quelques os chez un boucher pour lui changer les idées, ce qui lui suffira pour l’adopter. Les chiens sont tellement faciles parfois !

Puis c’est la galère. À peine Thessalonique derrière nous, les pneus sont déjà à plat. Heureusement, nous avions prévu une chambre à air de rechange dans notre commande, mais on ne s’attendait pas à ce que les pneus nous lâchent en moins de 40 km ! Nous y reviendrons plus tard.

Vélo et carriole Burley
Vélo, carriole et Ringo

Le suivi de la remorque

Dès le début, nous sommes agréablement surpris par le suivi de la remorque. Avec un chien aussi léger, nous ne la sentons même pas sur le plat. Nous la sentons évidemment davantage à la fin du voyage avec près de 20kg de charge complémentaire, mais cela reste tout à fait acceptable. 

La remorque ne pousse pas trop en descente et suit très bien le mouvement du vélo. Le seul point qui pose problème reste le demi-tour. Il nous faut apprendre à prendre large pour éviter de nous retrouver coincé par la remorque.

En montée en revanche, la remorque se fait sentir. Et plus Ringo grossit, plus le poids est important et l’effort est dense. À l’avenir, il faudra apprendre à Ringo à courir à côté de nous dans les montées car l’exercice est extrêmement physique. Au point que les montagnes nous décourageaient de plus en plus à la fin du voyage !

Le système d’attelage

Si vous souhaitez transporter votre chien à vélo il faudra, au-delà de la remorque, acheter un adaptateur de fixation de remorque (un nouvel axe de roue en somme). Nous avons acheté les nôtres chez Thule pour nos vélos de voyage RT520 et RT900. Il est solide et n’a pas bougé. Heureusement d’ailleurs, car ce n’est pas donné !

Nous avons été surpris lorsque le vélo a chuté pour la première fois et que la remorque est restée debout. Une belle sécurité pour notre petit loup ! Au début, nous pensions que cela risquait de casser le vélo ou l’attache, mais il n’en est rien, c’était prévu. Et c’est super bien joué ! 

L’attache Steel Hitch fournie par Burley est efficace. La remorque se fixe et se détache rapidement, à condition que ce soit bien installé, car si l’attache n’est pas parallèle à l’attelage de la remorque, l’exercice devient alors fastidieux !

Pour pouvoir passer la remorque d’un vélo à l’autre et ainsi se partager la charge de Ringo, nous avons acheté en plus de deux axes de roues, une seconde attache Steel Hitch. Une seule est fournie avec la remorque.

Turquie, voyage à vélo
Voyage à vélo avec un chien

Les roues

S’il y a une chose qui nous a posé problème sur la Burley Tail Wagon, ce sont ses roues. Honnêtement, nous ne sommes pas sûrs d’avoir très bien compris le système. Enfin pour l’un oui, mais pour l’autre non. L’une des roues sort systématiquement de son axe dès que ça vibre un peu sur le terrain. 

Nous avons perdu la roue droite 2 ou 3 fois. Après ces événements, nous l’avons toujours surveillée et resserrée très régulièrement (plusieurs fois par jour sur certains terrains). À notre avis, il y a un problème technique car l’autre roue ne pose aucun problème. Mais lorsque l’on est sur les routes, on n’a pas forcément la possibilité ou l’envie de passer des heures avec le service client.

Dernier point, les roues se sont voilées assez vite sur la remorque (pourtant le loulou est bien en-dessous du poids maximum). Nous ne savons pas si c’est à cause des multiples crevaisons ou à cause du problème de fixation de la roue droite.

Les pneus

Nous vous conseillons de changer les pneus de la Burley Tail Wagon tout de suite. C’est comme ça que le problème des pneus a été résolu de notre côté. Nous avons reçu de nouveaux pneus Schwalbe Marathon 16×1,75 grâce à Lecyclo.com qui nous a dépannés et livrés exceptionnellement en Bulgarie. Pas besoin de Marathon Plus pour le coup, les Marathon ont suffi et nous n’avons plus subi de crevaison de tout le voyage (contre une vingtaine de fois en 2 semaines au début).

Remorque vélo pour chien Burley Tail Wagon

L’étanchéité de la remorque

Nous avons été étonnés qu’elle tienne tant face aux conditions météorologiques que nous avons vécues. Nous savions qu’elle ne serait jamais étanche à 100%, elle résiste aux petites pluies mais certainement pas aux trombes d’eaux tropicales de la Géorgie (spoil : nos tenues de pluie et notre tente n’y ont pas fait face non plus).

En bref, la remorque Burley Tail Wagon est imperméable pour une petite pluie, mais avec les mouvements de la route, l’eau rentre un peu par le bas. Pour la longue journée de pluie, loulou sera trempé malgré tout !

Les accessoires (freins, guidon, béquille)

La remorque vélo Burley Tail Wagon dispose de freins qui permettent de stabiliser la remorque à l’arrêt. Toutefois le système n’est pas fait pour maintenir le tout si le chien monte ou descend brusquement de la carriole. 

Pour améliorer le voyage, nous vous conseillons d’ajouter la béquille pour la remorque. Cela permettra d’avoir une petite niche où le chien pourra dormir la nuit ou se reposer la journée, lorsque l’on ne roule pas. 

Par ailleurs, nous n’avons pas pu nous résoudre à laisser le guidon (la petite barre de poussette que vous voyez à l’arrière sur les photos), qui est fourni avec la remorque Burley Tail Wagon. La pièce était neuve et nous n’avions pas envie de la renvoyer par la poste en Italie. Nous l’avons donc gardée et ça n’a pas été une mauvaise idée car il nous a notamment permis de nous entraider pour pousser la remorque en montée. 

Voyager avec une chiot
Géorgie, voyage à vélo

Solidité – Fiabilité de Burley Tail Wagon

Hormis le problème avec les roues, la remorque a été fiable et solide pendant toute la durée du voyage. Rien ne s’est déchiré malgré les attaques courantes d’un chiot qui s’ennuie et qui a envie de mordiller absolument tout.

Le tissu s’est un peu détendu au fil des mois mais nous sommes à peu près sûrs de pouvoir nous en servir lors de nos prochains périples l’été prochain. À moins que Ringo ne dépasse la limite de poids.

Le pliage – dépliage de la remorque

Nous nous sommes sans doute coincés quelques fois les doigts au début mais, une fois pris en main, le pliage de la remorque est vraiment facile. Il suffit de déclipser ou de clipser le système sur les barres du haut pour la plier ou la déplier. 

Les roues sont censées s’enlever en deux-trois mouvements mais nous n’avons pas trop utilisé ce système à cause du problème dont on vous a parlé plus haut. Enfin, s’il nécessite un nettoyage, le sol se retire très aisément. Le design de la Burley est vraiment bien conçu et pensé dans le détail, c’est très plaisant.

Voyage à vélo en Bulgarie
Chute d'eau et vélo

Notre avis sur la Burley Tail Wagon

Nous sommes très satisfaits de la conception de la remorque, de son système d’attelage et de sa structure. Tout a été bien pensé, y compris la couleur qui est fort visible et rassurante sur la route. Le poids de la remorque en fait l’une des meilleures qualité / prix / poids du marché. Elle est l’une des plus légères également, les modèles concurrents tournant généralement autour de 14 à 15kg. 

Ringo en a quant à lui fait sa maison et il s’y réfugie très facilement. Il y dort la nuit en voyage, ce qui nous permet de gagner de la place de notre côté. Tout petit, il pouvait en sortir, même lorsque la remorque était fermée. Nous trouvons que c’est chouette de pouvoir lui laisser prendre l’air et espérons, qu’une fois adulte, il sera assez bien éduqué pour y rester quand il souhaite se reposer et en sortir quand il veut. 

Toutefois le problème des roues et des pneus nous a déçus et se ressent dans notre note. Le système innovant tant mis en avant par la marque est ce qui nous a finalement posé problème. À tel point que nous n’osions plus retirer les roues dans les transports en commun, de peur d’engager encore davantage l’usure du système normalement prévu pour être monté et démonté très vite ! 

Si le prix de la remorque est conséquent mais reste correct, nous avons ajouté les axes de roues, la seconde attache, les nouveaux pneus et pour être bien confortable, il aurait fallu ajouter la béquille. En tout, le prix nous est revenu à 720€ pour que l’on puisse passer la remorque d’un vélo à un autre (610€ si l’on souhaitait ne l’atteler qu’à un seul vélo). Pour l’investissement engagé de notre part, l’attente était forcément élevée.

4/5

 

  • Qualité 85% 85%
  • Design 100% 100%
  • Système d’attache 100% 100%
  • Confort 100% 100%
  • Etanchéité 75% 75%
  • Poids 95% 95%
  • Prix 85% 85%

Où trouver la remorque Burley Tail Wagon ?

Actuellement, comme tout le marché du vélo, la Tail Wagon est difficile à trouver. Rares sont les revendeurs qui la possèdent actuellement. Mais si vous souhaitez l’acquérir, voici quelques adresses :

NOUVEAUX MODÈLES 

Fin mars 2022, Burley sort de nouveaux modèles de remorques de vélo pour chien, notamment un modèle prévu pour les gros chiens comme le nôtre qui fait désormais 35kg !

Géorgie, voyage à vélo
Montée vers Mestia, Géorgie

Ces articles vous intéresseront aussi 

2 Commentaires

  1. Fred Hervé

    Nous l’avons utilisé sur plus de 3000 km avec Cat notre border collie qui avait 3 mois.
    Nous avions directement changé les pneus pour des schwalbe.
    Pour le reste pas le problème, à 400€ elle était tout de même beaucoup moins chère que les Croozer qui frisent les 800 €
    Aucun problème avec kes roues et pour les orages nous avions pris un morceau de bâche pour assurer les nuits.
    Par contre pour un voyage au long cours 20 kg me semble le maximum pour le confort du chien.
    Donc pour nous, produit de bon rapport qualité prix.

    Réponse
    • Mila

      Hello Fred,
      Merci pour ton retour ! Je pense aussi que nous avions un problème de fond avec les roues et qu’il était anormal. Effectivement, en comparaison avec les Croozer, il n’y avait pas photo. Nous avons aussi hésité avec une marque canadienne qui proposait un bon compromis : Doggo.bike. Mais comme on avait capté que l’on avait un futur gros loulou, on a opté pour la Burley et son poids limite de 34kg.
      Pour l’instant, malgré le poids de notre chien, ça tient bien. Il ne serait peut-être plus aussi à l’aise pour dormir la nuit, mais il passe encore très bien.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.