La région de Navarre à vélo
Mai 03, 2020
Posted by: Mila

La région de Navarre à vélo : itinéraire de 7 jours par Ignacio

Visiter le royaume de Navarre à vélo, ça vous tente ?

Lors de notre passage en Espagne sur l’EuroVelo 3, nous avons eu la chance de rencontrer Ignacio ainsi que son père et son frère à Pampelune. Passionnés par l’histoire de leur région et par sa tradition culinaire, ils nous ont raconté son riche passé historique. Si nous n’avons fait que traverser le royaume de Navarre à vélo, nous aurions aimé aller plus loin ! Cet article confirme encore plus notre envie. Ce sera donc pour une prochaine fois, nous l’espérons.

Note : Cet article est un article invité directement traduit par Ignacio de l’association Cicloturismo Navarra. Le récit et la majorité des photos qui se trouvent dans cet article sont la propriété de Cicloturismo Navarra ou ont été cédées par le gouvernement de Navarra. Ils ne peuvent en aucun cas être reproduits sans leur autorisation. 

Pourquoi ce guide ?

 

Depuis 10 ans, j’ai réalisé plusieurs voyages à vélo. Chaque été nous sommes partis à trois, mon père, mon frère et moi, pour le plaisir de pédaler. Ça a toujours été de jolies découvertes. En 2015 j’ai reçu une bourse universitaire pour faire une étude sur l’économie du vélo en Navarre. En même temps, je suis devenu père de jumeaux (puis d’un troisième enfant en 2017). Mes voyages en vélo me permettent alors toujours de faire une parenthèse. 

Avec la bourse et l’étude sur le vélo, nous avons créé l’association du cyclotourisme de Navarre. L’idée est de développer le cyclotourisme dans notre belle région. C’est une association non lucrative avec laquelle on fait la promotion de cette activité. C’est ainsi que nous avons créé notre site web, Cicloturismo navarra, où nous ajoutons régulièrement du contenu et des nouveautés.

Récemment, nous avons publié un guide pour visiter Navarre à vélo. Cet article est donc traduit en français de l’article espagnol que vous pourrez retrouver ici : La guía: Navarra en bicicleta

Par ailleurs, si vous le souhaitez, nous avons sorti un guide plus complet (en espagnol) pour visiter la région de Navarra : Navarra en bicicleta

Découvrir la région de Navarre à vélo

Le royaume de Navarre a toujours été territoire où se mélangent trois cultures : la culture basque, castillane et française. Pampelune, capitale du royaume médiéval, était divisée en trois bourgs où les habitants avaient chacun leur propre culture. Ces derniers ont finalement été unis par Charles III Le Noble (roi de Navarre né à Paris).

Henri IV Le Grand, est devenu roi de Navarre en 1572 succédant à sa mère Jeanne d’Albret, puis roi de France en 1589. Le roi qui a uni la France a également divisé Navarra en deux parties : la basse Navarre côté France et la haute-Navarre côté Espagne. De nos jours, la relation de Navarre avec la France est toujours proche, avec l’Eurorégion NAEN (Nouvelle-Aquitaine, Euskadi, Navarre) et les projets EuroVelo nº1 et EuroVelo nº3.

 

Voulez-vous connaître Navarre à vélo?

 

On vous propose un tour réalisé par des locaux, passionnés du cyclotourisme. Sur des routes calmes et sûres, avec très peu ou pas de circulation ainsi que des panneaux routiers parfaitement entretenus et une surface adaptée à la pratique de l’itinérance à vélo. Les données du nombre de véhicules qui fréquentent ces routes ont été obtenues officiellement du “Gobierno de Navarra”. Le projet EuroVelo accepte les routes avec moins de 500 véhicules par jour pour ces parcours. Dans ce tour, toutes les routes sont en-dessous du seuil de 500 véhicules.

Ce tour permet de connaître et visiter différents paysages de la Navarre, une région connue pour ses contrastes. Il va des pré-Pyrénées à la porte de Las Bardenas (ce désert très caractéristique du sud de Navarre). Ou encore d’Olite, la capitale médiévale de la Navarre à Estella, la capitale de l’Espagne carliste. Vous allez aussi circuler pendant 60 km sur le chemin de Saint Jacques, une route spirituelle par excellence. Aussi, vous traverserez les petites ville de Navarre.

Ce tour se réalise en 7 étapes de moins de 50 km et avec moins de 500m de dénivelé cumulé par jour. Il comprend aussi la visite de plus de 35 monuments d’intérêt culturel et deux réserves naturelles.

Dans ce guide, retrouvez les tracés et les lieux à visiter lors de votre tour de Navarre à vélo. 

L’itinéraire du tour de Navarre à vélo

Première étape : de Pamplona à Lumbier

45 km

+ 356 m

– 366 m

moins de 200 / jour

Sur asphalte

La visite de la Navarre à vélo commence à Pampelune depuis l’Avenida Juan Pablo Segundo, derrière le monument aux morts. Sur une voie cyclable jusqu’au rond-point du périphérique de Pampelune qui nous amène jusqu’à Tajonar (jusqu’ici, il vaut mieux garder un œil sur le tracé GPS).

Puis on suit la route Huertas jusqu’à la NA-2420, où l’on trouve l’ancienne route des Pyrénées qui est actuellement parallèle à l’autoroute du même nom. Puis nous prenons la NA-234 en direction d’Urroz (bien indiqué), en passant sous l’autoroute. Après avoir parcouru 6 kilomètres, nous prenons la direction d’Artaiz et Lumbier au carrefour à droite de la NA-2400. Enfin, la route de la vallée d’Izagaondoa nous mènera à Lumbier. 

La route est presque entièrement asphaltée avec un bel accotement. Le trafic de véhicules est inférieur à 200 par jour. En effet, la route est désaffectée car il existe une autoroute parallèle. La route d’Izagaondoa est elle aussi peu fréquentée.

Que voir sur le parcours ?

  • SAN MARTIN DE ARTAIZ

Cette église située à Artaiz a été construite au XIIe siècle dans un style roman. À l’époque gothique, elle a été enrichie d’un ensemble de peintures murales que l’on peut voir sur place. Il s’agit d’une reproduction puisque les originaux se trouvent au Musée de Navarre.

  • LUMBIER

Lumbier est une petite ville née avant la période romaine, capitale des pré-Pyrénées navarraises avec environ 1500 habitants. On y trouve tous les services de base. Elle abrite également de nombreuses maisons blasonnées de l’époque médiévale et de la Renaissance, comme l’hôtel de ville du XVe siècle et son église paroissiale, qui présentent un intérêt culturel pour la Navarre. La poterie était la source de richesse de la population jusqu’au 20e siècle. L’un des trésors naturels de Navarre, le “Foz de Lumbier”, se trouve dans cette ville.

Où dormir ?
Artaiz - Cicloturismo Navarra
Artaiz - © Cicloturismo Navarra
Artais
Artaiz - ©cicloturismo Navarra
Pamplona
Pamplona - ©Un Monde à Vélo

Deuxième étape : de Lumbier à Sangüesa

28,1 km

+ 344 m

– 389 m

 – de 500 véhicules /jour

Sur asphalte et chemins en terre

Nous quittons Lumbier et avant de traverser la rivière, nous atteindrons la jonction avec la route de Foz. Nous longerons cette petite route pendant un kilomètre jusqu’au chemin en terre qui nous mène au “Foz de Lumbier”. Nous suivons la piste qui croise la  “Foz” jusqu’à atteindre l’autoroute. Puis nous descendons à droite pour traverser l’autoroute par en-dessous et atteindre Liedena . À Liedena, nous reprenons la NA-2420 que nous avons empruntée la veille et nous continuons parallèlement à l’autoroute vers Yesa où nous tournons sur Javier et Sangüesa sur la NA-5410. 

La route est goudronnée à l’exception du tronçon de voie verte traversant le Foz de Lumbier qui est un en chemin de terre compactée et en bon état. Le trafic routier est de moins de 500 véhicules par jour.

Que voir sur le parcours ?

  • FOZ DE LUMBIER

La “Foz de Lumbier” est une réserve naturelle qui se trouve à proximité de la route. On peut y observer un grand nombre de rapaces. Actuellement c’est une voie verte qui permet de marcher de Lumbier á Liedena, le parcours suit le vieux chemin du train “El Irati”.

  • CASTILLO DE JAVIER

Le château date du 10ème siècle. En lui naquit San Francisco Javier, patron de Navarre et co-fondateur avec San Ignacio de Loyola de la compagnie de Jésus (Jésuites). C’est un site d’intérêt culturel et un lieu de pèlerinage de toute la Navarre pendant le mois de mars.

  • SANGÜESA

La population s’est installée à cet endroit depuis l’âge de bronze, des vestiges archéologiques ont été découverts. Au Moyen-âge, elle atteignit un grand développement et participa de plein droit à la cour du royaume de Navarre. La disposition médiévale de la ville et des nombreux monuments de l’époque peuvent encore être vus sur les rives de la rivière Aragón. 

Où dormir ?
foz de lumbier - Navarre à vélo
foz de lumbier - Navarre à vélo
foz de lumbier ©Cicloturismo Navarra

Troisième étape : de Sangüesa à Murillo el Fruto

38,8 km

+ 421 m

– 475 m

– de 500 / jour

Sur route goudronnée

Nous quittons Sangüesa sur la NA-127 en direction du sud, puis nous tournons immédiatement à droite sur la NA-5340 vers Gabarderal et Cáseda. A Cáseda, nous allons vers San Zoilo sur la NA-534, grimpons le sommet de Cáseda (pente moyenne 5%, c’est facile), passons par San Isidro del Pinar et enfin arrivons à Carcastillo. De Carcastillo à Murillo el Fruto sur la NA-1240, nous traversons un pont sur la rivière Aragón. 

Route goudronnée. Trafic routier de moins de 500 véhicules par jour.

Que voir ?

  • EGLISE DE SAN ZOILO

Cette église de style gothique date du 14ème siècle. Bien d’intérêt culturel en Navarre, sa construction a été faite sur un temple antérieur dont il ne reste presque plus rien.

  • MONASTÈRE D’OLIVE

Le monastère d’Olive de style cistercien est l’un des meilleurs exemples de ce style en Espagne. Situé à la périphérie de Carcastillo, il a été construit entre le XIIe et le XIIIe siècle. Il peut être visité, étant remarquables son cloître et la salle capitulaire. Il possède sa propre cave, où il est possible de déguster le vin que les moines préparent.

Où dormir ?
Eglise Sanguesa
Eglise Sangüesa © Fotografías cedidas por Gobierno de Navarra
Castillo de Javier
Castillo de Javier © Fotografías cedidas por Gobierno de Navarra

Quatrième étape: de Murillo à el Fruto-Olite

40 km

+ 532 m

– 502 m

– 500 véhicules / jour

Route goudronnée

Cette étape du tour de la Navarre à vélo est la plus difficile. Nous quittons Murillo el Fruto le long de la rue principale en direction d’Ujue où nous empruntons la NA-5311, sur 22 km. D’abord entouré de cultures puis au milieu d’une pinède, l’itinéraire est toujours en légère montée jusqu’à Ujue. Après Ujue, nous continuons la même route, maintenant appelée NA-5310 jusqu’à San Martín de Unx. Nous quittons San Martin de Unx par le chemin d’Olite sur le NA-5300.

Si le parcours est trop difficile, nous proposons un itinéraire alternatif plus doux. Mais il ne traverse ni Ujue ni San Martín de Unx, deux des plus belles villes médiévales de Navarre.

Que voir sur le parcours ?

  • UJUÉ

Il constitue un endroit historique défensif, préservant son aspect médiéval avec ses rues pavées et ses maisons groupées autour de l’église-forteresse de Santa María (XI-XIV siècles). Son vaste patrimoine lui a permis de faire partie de l’association des plus belles villes d’Espagne.

  • SAN MARTÍN DE UNX

San Martín de Unx est une ville agricole reconnue pour ses bons vins. D’origine médiévale, on y rencontre de nombreux palais, des vestiges de la muraille et même une voie romaine. Dans la partie supérieure de la ville se dresse le temple de San Martín de Unx avec de belles vues sur le paysage agricole qui entoure la ville. L’ermitage de San Miguel et l’église de Nuestra Señora del Pópolo (XIV) complètent le catalogue des monuments de cette petite ville de près de 500 habitants.

  • OLITE

Le château-palais d’Olite domine la vue panoramique de la ville avec ses tours gothiques. Olite est une petite ville, située dans le centre géographique de la Navarre, qui abritait des rois au Moyen-Âge. Le château a été déclaré monument national en 1925. Il représente le vestige du gothique civil le plus important de Navarre et est l’un des plus remarquables d’Europe. Olite conserve ses rues médiévales et son apparence, étant l’une des plus belles villes de Navarre.

Où dormir ?

Cinquième étape de Olite à Estella

49 km

+ 511 m

– 470 m

– 500 véhicules / jour

Alternance route asphaltée et chemins

Entre Olite et Tafalla, la route traverse des vergers sur des chemins de terre alternés par des parties asphaltées. Pour sortir de Tafalla, nous prenons l’avenue Estella en montée. Avant d’atteindre le rond-point, nous tournons à droite sur NA-6030 en direction d’Artajona puis à Mendigorria sur la même route. De Mendigorría nous sortons pour prendre la NA-601 jusqu’à la traversée du pont qui enjambe l’Arga où nous prenons la route NA-6031 qui nous mène à Andelos. Après avoir visité Andelos (villa romaine), nous continuons le long d’un chemin en terre jusqu’à Villatuerta puis le long de la route de Santiago à Estella.

Que voir sur l’étape ?

  • ARTAJONA

La colline qui domine la ville d’Artajona possède une extraordinaire forteresse médiévale connue sous le nom de “El Cerco”, qui surplombe toute la plaine à ses pieds. Construit au XIe siècle, elle abritait des évêques et rois tout au long du Moyen-Âge. Cette commune de 1700 habitants a également des monuments du XVIIIème siècle avec plusieurs palais et la basilique Notre-Dame de Jérusalem. L’église-forteresse de San Saturnino est déclarée monument historique artistique.

  • MENDIGORRIA

La ville de 1000 habitants est située sur une colline surplombant un méandre de la rivière Arga. À la périphérie de la ville, en suivant le chemin d’Estella, on tombe sur le sanctuaire de la Virgen de Andión à côté de la ville romaine d’Andelos. Le sanctuaire est un bâtiment du début du XIIIe siècle, il a été rénové au XVIIe siècle.

La ville romaine d’Andelos a connu, aux Ier et IIème siècles de notre ère, son heure de gloire avec le développement urbain et l’installation d’un système de transport d’eau complexe. Au IIIème siècle, elle a vécu ses dernières années de gloire. 

  • ESTELLA

Estella est la capitale de Merindad de Navarra avec plus de 10 000 habitants et une histoire longue et prolifique. La ville a été fondée en 1090 par Sancho Ramírez et possède un important patrimoine architectural pour lequel elle est également connue sous le nom de Toledo du Nord. L’église de San Pedro de la Rúa, l’église de San Miguel, l’église du Saint-Sépulcre et le palais des rois de Navarre se distinguent, ce sont les seuls exemples d’architecture romane civile de la communauté. L’imprimerie de Navarre a été installée à Estella avec l’ouverture, en 1546, d’un atelier promu par Miguel de Eguía. Cela a fait d’Estella un centre culturel et historique de l’ancien royaume de Navarre.

Où dormir ?
Rues Estella
Eglise Pedro de la rue - Navarre à vélo
Estella - © Fotografías cedidas por Gobierno de Navarra
Estella - Centre
Pont Estella
Pont Estella ©Fotografías cedidas por Gobierno de Navarra

Sixième étape : d’Estella à Puente la Reina

21,9 km

+ 219 m

– 307 m

– 500 véhicules / jour

Route asphaltée

L’itinéraire longe la NA-1110 jusqu’à Puente la Reina. Cette ancienne route qui reliait Pampelune et Logroño est peu utilisée car il existe désormais une autoroute qui parcourt le même itinéraire en parallèle. Attention à ne pas entrer sur l’autoroute par erreur.

Que voir sur l’étape ?

  • CIRAUQUI

Cirauqui est un village de 500 habitants situé sur le chemin de Saint Jacques, installé autour de son église-forteresse de San Román, d’origine médiévale. Le village est accessible par la voie romaine existante. Son église permet d’avoir un point de vue extraordinaire sur les environs.

  • PUENTE LA REINA

C’est une ville de 2500 habitants d’origine médiévale où les deux routes principales qui mènent à Santiago, Francès et Somport, traversent l’Arga par son pont roman à 6 arches. Avec de nombreux joyaux architecturaux influencés par la voie jacobéenne, c’est une ville née et développée grâce à cette route de pèlerinage.

Les points culminants de la rue Mayor comprennent l’église du Crucifix d’origine templière, l’église romane de Santiago et l’église de San Pedro de style gothique.

Où dormir ?
Puente La Reina - Navarre
Puente de la Reina
Camino francès - Santiago

Septième étape: Puente la Reina-Pamplona

24,6 km

+ 477 m

– 371 m

– 500 véhicules / jour

Route goudronnée

Cette étape est la dernière de notre tour de Navarre à vélo. L’itinéraire passe sur la NA-1110 jusqu’à Pampelune. C’est toujours l’ancienne route qui rejoint Pampelune et Logroño, non utilisée grâce à l’autoroute en parallèle. 

Que voir sur cette étape ?

  • EUNATE

Peu de temps après avoir quitté Puente la Reina, au milieu de la plaine, se trouve l’église de Santa María de Eunate. Son plan octogonal et le cloître qui l’entourent la différencient de tout autre monument religieux roman. Le mystère obscur de son origine et de son intérieur troublant a suscité l’intérêt de ce temple. Dans le passé, il a été un hôpital pour pèlerins, un dortoir pour les morts, un phare-guide pour les promeneurs, un lieu de culte chrétien et un sanctuaire tellurique pour ceux qui recherchent des forces ésotériques.

  • SOMMET DE “EL PERDÓN”

Au sommet du port de “El Perdón”, nous avons l’une des meilleures vues du bassin de Pampelune d’un côté et de Valdizarbe de l’autre. Cela vaut la peine de s’arrêter pour l’admirer.

Eunate - Navarre à vélo
Eunate - ©photo cédée par le Gouvernement de Navarra
Alto del Perdón - Pamplona
EuroVelo 3 - Espagne

Un grand merci à Ignacio pour le partage de cet article avec notre communauté ! Pour plus d’infos au jour le jour sur l’association Cicloturismo Navarra, n’hésitez pas à le suivre également sur Twitter : @CicloNavarra.

Aller plus loin

You Might Also Like

Nothing Found.

Apologies, but no results were found for the requested archive.

Comments ( 4 )

  • gobois64

    Bonjour Mila !
    La santé et le moral sont-ils bons ?
    Merci à toi et bien sûr à Ignacio pour cette belle balade. Je connais déjà Lumbier, El Castillo de Javier, Sangüesa, Cirauqui, Estella, Puente la Reina et aussi Pamplona. En effet je me rappelle que vous (toi et Denni) étiez passé pas loin. Le lac de Yesa ainsi Sos del Rey Catolico sont aussi deux autres sites super intéressants à visiter. Ma belle famille réside dans la province limitrophe La Rioja.
    Je ne sais pas en Italie, mais ici le déconfinement est prévu lundi prochain et les sorties vélo seront admises dans un rayon de 100 km. J’ai hâte d’enfourcher à nouveau mon vélo pour encore mieux connaitre ma proche région :-).
    Je te souhaite ainsi qu’à Denni une agréable journée !
    Cordiales salutations !

    • gobois64

      Ah Mila, j’ai oublié de te demander comment change t’on l’avatar devant mes réponses. Je pense qu’il faut aller sur le site de “gravatar” mais je n’arrive pas à accéder à mon compte 🙁 Connais-tu une astuce ? Merci d’avance !

      • Mila

        Salut Gérard,

        J’en ai aucune idée pour le coup, je suis désolée. Je crois qu’il faut être inscrit sur wordpress.com. Sinon, ils se mettent par défaut :/

    • Mila

      Bonjour Gérard,

      Merci beaucoup pour ton petit message. Le moral est bon, nous avons juste une légère surcharge de travail dernièrement (d’ailleurs, même que Denni commence à se mettre sur le blog).
      On te souhaite plein de belles balades à partir de demain, profite bien ! À bientôt !

Enter Your Comments Here..